Industrie : l’UIMM appelle à un « triple choc »

Dans une interview, Philippe Darmayan, président de l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM), s’est dit préoccupé pour l’industrie française qui se trouve « à un point de bascule » et a appelé le gouvernement à un « triple choc » : un choc de protection à court terme pour les fleurons menacés, un choc de compétitivité pour que la localisation de l’industrie en France soit durable et un choc d’investissement pour « aller vers la nouvelle économie ». « Nous le disons fermement au gouvernement : un reconfinement serait fatal à l’économie », déclare-t-il. (…) « Nous voyons actuellement augmenter le nombre d’entreprises en difficulté. C’est pour cela que nous avons milité pour qu’il y ait un système de chômage partiel de longue durée. Il est indispensable pour les entreprises de l’aéronautique et de l’acier, notamment, dont la diminution de l’activité va durer ».