Synthèse de presse

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    «Le Bus Direct» s’apprête à cesser son activité
    «Le Bus Direct» va cesser son activité. Les navettes reliant les aéroports d'Orly et de Roissy au centre-ville de Paris ne font plus le plein depuis que la pandémie a cloué au sol les avions du monde entier. Privé de passagers, l'exploitant a indiqué que les bus ne devraient pas reprendre les routes de Paris et sa couronne, faute de passagers. Keolis a lancé en juillet un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) qui devrait être bouclé en décembre. «Le Bus Direct» emploie 180 personnes et dessert quatre lignes entre la capitale et les deux principaux aéroports parisiens, Orly et Roissy/Charles de Gaulle (CDG).

    Tour Mag du 31 août 2020
  • Aviation Commerciale
    Le plan de sauvetage de Virgin Atlantic validé au tribunal
    Le plan de recapitalisation de 1,2 milliard de livres de Virgin Atlantic, qui appartient en partie au milliardaire Richard Branson, a été approuvé par un tribunal britannique mercredi 2 septembre, selon un communiqué. La compagnie précise qu'une audience suivra aux États-Unis jeudi pour s'assurer que le plan de restructuration est également approuvé aux États-Unis, où elle avait dû déposer le bilan et se placer sous la protection de la loi sur les faillites afin de faire valider cette procédure. Les créanciers du groupe avaient déjà approuvé fin août ce plan qui repose sur une levée de 1,2 milliard de livres de fonds privés.

    AFP du 2 septembre 2020
  • Aviation Commerciale
    Le début des travaux du terminal 4 de Roissy-CDG repoussé
    Le projet de construction d'un quatrième terminal à Roissy-CDG, le T4 de CDG 2, va être revu en profondeur. Dans un communiqué publié fin juillet, le groupe ADP a annoncé vouloir modifier en profondeur ce projet à 7 milliards d'euros, conçu pour accueillir à terme autant de passagers que l'aéroport d'Orly. De quoi entraîner un report d'un ou deux ans de ce projet, dont la première partie devait ouvrir ses portes en 2028 et dont la construction devait s'étaler jusqu'en 2037. « Les avions à hydrogène vont nous obliger à revoir le fonctionnement des aéroports, explique Edward Arkwright, directeur général exécutif du groupe ADP. Les industriels français, notamment Airbus, travaillent déjà sur le sujet. Nos premières analyses démontrent que le temps de rotation des avions à hydrogène pourrait prendre plus de temps que les avions classiques. Pour pouvoir maintenir le même taux de contact, il pourrait être nécessaire de prévoir des infrastructures supplémentaires. Il faudra aussi trouver une place sur le site de l'aéroport pour la future usine de production d'hydrogène. Pour être au rendez-vous de 2035, tout cela s'anticipe dès aujourd'hui ».

    Les Echos du 2 septembre 2020

Industrie
  • Industrie
    Boc Aviation transforme une commande de 18 A320neo
    Boc Aviation a conclu un accord avec Airbus pour la transformation d’une commande de 18 A320neo, signée le 31 décembre 2019. Elle comprenait une clause permettant à la compagnie à laquelle ils étaient destinés de les acquérir en leasing ou directement auprès d’Airbus. Cette compagnie a fait le choix de les acquérir directement auprès d’Airbus.

    Journal de l’Aviation du 2 septembre 2020
  • Industrie
    La « voiture volante » soutenue par Toyota réussit son premier vol d'essai public
    Développée par Skydrive, une start-up japonaise financée par le constructeur automobile Toyota, la « voiture volante » SD-03 a réussi son premier vol d'essai public, avec pilote, dans la ville de Toyota, le 31 août. Le constructeur souhaite faire de son prototype un modèle commercial d'ici 2023. Il s’agit en réalité d'un VTOL ou Adav (aéronef à décollage et atterrissage verticaux). Il a pu décoller grâce à huit rotors alimentés par autant de moteurs électriques. Long de quatre mètres et large de deux, l'engin est présenté par le constructeur comme le plus petit Adav du monde.

    L’Usine Nouvelle du 2 septembre 2020

Espace
  • Espace
    Thales Alenia Space signe un contrat avec SES
    Thales Alenia Space a annoncé le 7 août avoir signé un contrat avec l’opérateur de satellites SES portant sur la construction des satellites de télécommunications géostationnaires SES-22 et SES-23. Ces deux nouveaux satellites sont destinés à fournir des services de radiodiffusion numérique directe en Amérique du Nord.

    Air & Cosmos du 2 septembre 2020
  • Espace
    La fusée Vega parvient à déployer 53 mini-satellites
    Après cinq reports, Arianespace a réussi à faire décoller la fusée européenne Vega avec ses 53 satellites. Retardé à cause du typhon Maysak, le lancement s'est déroulé mercredi 2 septembre au Centre spatial guyanais (CSG), à 22h51, heure locale. « Avec son service de lancement partagé SSMS (Small Spacecraft Mission Service), Arianespace démontre sa capacité à répondre, de manière innovante et compétitive, aux besoins du marché en croissance des petits satellites », a déclaré Arianespace.

    L’Usine Nouvelle du 3 septembre 2020

Défense
  • Défense
    La France proposerait une dizaine de Rafale d'occasion à la Croatie
    La France, via la Direction générale de l'armement (DGA), proposerait à la Croatie dans le cadre d'un appel d'offres une dizaine de Rafale d'occasion (huit ou douze) en vue de remplacer ses MiG-21. « L'achat d'avions de combat polyvalents est d'une importance stratégique pour la Croatie », a souligné le 18 août dernier le nouveau ministre de la défense croate Mario Banožić lors de sa visite à la base aérienne de Zemunik. Il a également estimé que cet achat « est crucial pour le développement de l'armée de l'Air croate pour la sécurité de la Croatie et la stabilité de cette partie de l'Europe ».

    La Tribune du 2 septembre 2020

Compétitivité
  • Compétitivité
    Jean Castex présente aujourd’hui le plan de relance de 100 milliards d’euros
    Le Premier ministre français Jean Castex s’apprête à dévoiler ce jeudi 3 septembre le plan de relance gouvernemental de 100 milliards d’euros, « un plan d’une ampleur historique », selon l’exécutif. « Nous avons fait le choix stratégique que ce plan soit avant tout un plan d'investissement. Il aurait été beaucoup plus facile politiquement de faire du soutien à la demande, de promettre une baisse du taux de TVA au coût exorbitant. Mais nous n'aurions pas préparé la France aux défis du XXIe siècle », déclare le ministre des Finances, Bruno Le Maire. Ce plan prévoit notamment 35 milliards pour la compétitivité des entreprises et la relocalisation industrielle. La baisse des impôts de production (20 milliards sur deux ans) concentre une grosse part de l'enveloppe. Sont aussi prévus 3 milliards pour renforcer les fonds propres des entreprises fragilisées par la crise et 1 milliard pour des investissements liés à l'innovation ou la relocalisation. L'exécutif prévoit également d'y affecter 11 milliards d'euros du Programme d'investissements d'avenir (PIA) déjà lancé. « La priorité des priorités, c’est l’emploi des jeunes, déclare Jean Castex au Figaro. 6,5 milliards d’euros y seront consacrés. (…) Avec les mesures que nous prenons, jamais il n’aura été si peu coûteux dans ce pays d’engager un jeune ou un apprenti en alternance ».

    Les Echos du 3 septembre 2020 – Le Figaro du 3 septembre 2020
  • Compétitivité
    La France gagne quatre places au classement des pays les plus innovants
    L'économie française s'est hissée de la 16e à la 12e place de l'index mondial de l'innovation établi chaque année par l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), l'Institut européen d'administration des affaires (Insead) et l'université américaine de Cornell. « La progression est spectaculaire mais c'est loin d'être inattendu », souligne Bruno Lanvin, chercheur à l'Insead et coauteur de l'étude 2020 publiée ce mercredi 2 septembre. Forte de certains atouts structurels, comme son système éducatif et ses infrastructures télécoms et numériques, la France a par ailleurs pris ces dernières années des mesures de soutien aux innovateurs qui portent leurs fruits. « Les talents français ont aujourd'hui moins d'incitation que par le passé à quitter leur pays », poursuit-il.

    Les Echos du 2 septembre 2020