Entretien avec Guillaume Faury

22 février 2021
Guillaume Faury, CEO d’Airbus, a accordé un entretien à France Inter, samedi 20 février. Il a notamment évoqué les conséquences de la crise sanitaire, saluant « les relations fructueuses et de grande confiance établies avec le gouvernement » et rappelant qu’Airbus participe au dispositif de soutien de la filière, à travers notamment la mise en place d’un fonds d’investissement pour apporter des capitaux propres aux fournisseurs. Le dirigeant a appelé les pays européens à assouplir les restrictions aux frontières liées à la pandémie de coronavirus qui paralysent le transport aérien. Il a également souligné que la décarbonation du secteur aérien, qui représentait déjà une priorité avant la crise, constitue une opportunité, rendant d’autant plus grande la nécessité de poursuivre l’innovation. Airbus et l’ensemble du secteur sont mobilisés pour arriver à l’avion hydrogène en 2035, ce qui implique de lancer le programme aux alentours de 2027 à 2028, un objectif « réaliste », déclare M. Faury, les technologies nécessaires existant déjà dans d’autres industries, notamment spatiale. Interrogé sur la « guerre des subventions » Airbus-Boeing, le dirigeant a appelé à un « cessez-le feu ».