Synthèse de presse

Industrie
  • Industrie
    Airbus reçoit une commande pour quatre A320neo de la part de Sky express
    Airbus a enregistré une commande ferme de quatre A320neo de la part d’un nouveau client, la compagnie grecque Sky express. Il s’agit de la première commande enregistrée par Airbus depuis août dernier. La compagnie, qui a par ailleurs loué deux autres A320 auprès d’Aviation Capital Group (ACG), équipera les avions de moteurs Leap-1A produits par CFM-International. Le montant de la transaction n’a pas été révélé.

    Air & Cosmos, Sud-Ouest et Capital.fr du 15 octobre
  • Industrie
    Le LEAP-1A a dépassé le million d'heures de vol en Chine
    Le réacteur LEAP-1A de CFM International, coentreprise formée par Safran Aircraft Engines et General Electric, vient de franchir la barre du million d'heures de vol en Chine, cumulées par les 150 monocouloirs de la famille A320neo d'Airbus opérés par neuf compagnies aériennes basées en Chine. Au total, l'ensemble des réacteurs LEAP a accumulé plus de 8,5 millions d'heures de vol au sein de plus de 115 opérateurs dans le monde, précise le Journal de l’Aviation.

    Le Journal de l’Aviation du 15 octobre

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Appel au gouvernement pour la mise en place de tests antigéniques dans les aéroports
    Le GIFAS, le BAR France, la CLIA, la FNAM, IATA, Les Entreprises du Voyage, le SCARA, le SETO, l’UAF et l’UMIH lancent un appel commun au gouvernement pour la mise en place de tests antigéniques dans les aéroports, pour faciliter les déplacements des voyageurs. Le communiqué souligne que la mise en place des tests antigéniques permettrait un diagnostic rapide sur les plateformes aéroportuaires françaises, sachant que la plupart des grands aéroports européens (Milan, Rome, Francfort, Londres, etc.) se dotent de ce dispositif. «Actuellement, les passagers n’ont aucune visibilité sur les contraintes sanitaires et l’ouverture des frontières. Un effort d’uniformisation des mesures permettrait à ces derniers de voyager et d’augmenter ainsi le niveau d’activité d’une industrie fortement sinistrée qui lutte pour sa survie», fait valoir le communiqué, qui souligne la faible probabilité des contaminations en avions, puisque le système de filtration des avions renouvelle l’air d’une cabine toutes les 2 à 3 minutes.

    Ensemble de la presse du 15 octobre
  • Aviation Commerciale
    La Commission européenne adopte l'extension de la dérogation sur l'utilisation des slots
    La Commission européenne a adopté la prolongation de la dérogation sur les règles d'utilisation des créneaux aéroportuaires en Europe. Une première dérogation avait été décidée au mois de mars pour la saison été. Elle est désormais étendue jusqu'au 21 mars 2021.

    Le Journal de l’Aviation du 15 octobre

Espace
  • Espace
    Thales Alenia Space sélectionné par Airbus comme partenaire de la mission Mars Sample Return
    Thales Alenia Space a signé un accord préliminaire avec Airbus Defence and Space, maître d’œuvre du programme, pour contribuer à l’Orbiteur de Retour vers la Terre (ERO), l’élément clef de la mission Mars Sample Return réalisée dans le cadre d’une coopération internationale menée par la NASA. Une première tranche d’un montant d’environ 11 M€ couvrira la phase B2 du contrat, dont le montant global est d’environ 130 M€, précise le groupe. Hervé Derrey, PDG de Thales Alenia Space, souligne dans un communiqué : «la mission Mars Sample Return a un rôle scientifique majeur, elle pourra conduire à de nouvelles découvertes sur la géologie, le climat de la planète rouge et sur la vie martienne elle-même. Notre contribution à cette nouvelle mission ne reflète pas seulement notre aspiration Space for Life, mais permettra également de mettre à profit l’ensemble des technologies développées incluant celles relative au devoir de protection planétaire».

    Ensemble de la presse du 15 octobre
  • Espace
    Airbus Defence and Space : focus sur l’alunisseur EL3
    Air & Cosmos revient, dans un article détaillé, sur le grand atterrisseur logistique européen (EL3), pour la définition duquel Airbus Defence and Space a été sélectionné par l'Agence spatiale européenne (ESA) comme maître d’œuvre. Airbus Defence and Space développera le concept d'un grand atterrisseur logistique multi-rôle, capable de transporter jusqu'à 1,7 tonne de fret vers n'importe quel endroit de la surface lunaire. EL3 sera conçu comme une capacité européenne de mission logistique de surface lunaire totalement indépendante, comprenant une capacité de lancement européenne avec Ariane 6. L'ESA prévoit de mener trois à cinq missions EL3 sur une période de dix ans. Basé sur un élément d'atterrissage générique «plug-and-play», l'EL3 pourrait soutenir toute une série d'activités lunaires, notamment : le soutien logistique pour des missions avec équipage sur la Lune (camp de base Artemis), des missions scientifiques avec des rovers et des charges utiles statiques, ou une mission de retour d'échantillons.

    Air & Cosmos du 15 octobre
  • Espace
    L'Europe, partenaire de la NASA dans l’exploration de l’espace profond
    Avec les importants contrats annoncés mercredi 14 octobre par l’Agence Spatiale Européenne (ESA) pour les industriels européens, Airbus Defence and Space, Thales Alenia Space et Leonardo notamment, l'Europe devient le premier partenaire de la NASA, avec des engagements de 2,6 milliards d'euros, pour participer aux nouveaux grands projets d’exploration spatiale de la Lune et de Mars. Cette ambition est permise par l'engagement pris par les Etats membres de l'ESA, lors de la conférence ministérielle de novembre 2019 à Séville, d'augmenter de 30% de leurs investissements annuels pour l'exploration pour la période 2020-2022. «C'est un changement de paradigme complet par rapport au passé», insiste Didier Schmitt, Coordinator for Human and Robotic Exploration à l’ESA, cité par Les Echos. «Depuis plus de dix ans, l'essentiel de nos moyens était consacré à la Station spatiale internationale (ISS), alors qu'elle ne représente plus que 10% de nos financements dans l'exploration pour les trois années à venir, contre 60% de notre budget pour la Lune et 30% pour Mars. Le saut entre les études et la réalisation se concrétise, sachant que la Lune est mille fois plus loin que l'ISS et Mars encore mille fois plus loin que la Lune, à 400 millions de kilomètres de la Terre».

    Les Echos et La Tribune du 15 octobre
  • Espace
    ArianeGroup : des PME de Nouvelle-Aquitaine associées au projet Themis
    Une dizaine de PME de la Région Aquitaine ont rejoint le projet d’étage de lanceur à bas coût et réutilisable Themis, incubé par ArianeWorks, la plateforme d’accélération créée en février 2019 par le CNES et ArianeGroup pour réfléchir sur les lanceurs européens du futur. L’annonce est intervenue à l’occasion du deuxième comité stratégique du partenariat entre la Région Nouvelle-Aquitaine et ArianeGroup, qui s’est tenu le 9 octobre, en présence d’Alain Rousset, président du Conseil régional, et d’André-Hubert Roussel, président exécutif d’ArianeGroup. Parmi les PME mobilisées figurent Delfox, Flying Whales, OliKrom, Shark Robotics et Touch Sensity.

    Air & Cosmos du 15 octobre
  • Espace
    Record du trajet habité le plus court à destination de l’ISS
    Un vaisseau russe Soyouz, transportant l’astronaute américaine Kathleen Rubins et les cosmonautes russes Sergueï Ryjikov et Sergueï Koud-Svertchkov, s’est amarré comme convenu, mercredi 14 octobre, à la Station spatiale internationale (ISS). Il s’agit du vol le plus court à destination de l’ISS, atteinte en seulement trois heures, contre six heures habituellement. Une performance rendue possible grâce à un nouveau système de guidage permettant de rejoindre l’ISS en seulement deux orbites, contre au moins trois auparavant. Ce système avait été testé en avril 2019 avec un vaisseau-cargo Progress, utilisé pour ravitailler l’ISS en matériel.

    Le Monde du 15 octobre

Défense
  • Défense
    Réforme de la MCO des aéronefs militaires : premier bilan
    La réforme de la maintenance en condition opérationnelle (MCO) des aéronefs militaires, lancée en 2017 par Florence Parly, ministre des Armées, commence à porter ses fruits, notamment grâce à de nouveaux contrats de performance négociés avec les industriels, au premier rang desquels Airbus Helicopters et Dassault Aviation. Selon les chiffres publiés par Les Echos, le taux de disponibilité des avions de transport lourd, les A400M, est passé de 20% à 33%. Pour les hélicoptères de combat Tigre, 31% du parc est aujourd’hui disponible, contre 26% en 2017. Le taux de disponibilité du Rafale, construit par Dassault Aviation, est supérieur à 50% cette année, soit 74 sur un total de 143 avions, un score honorable compte tenu des importants travaux de modernisation en cours pour élever le standard des avions au dernier niveau. D’importants stocks de pièces devraient être commandés afin d’améliorer encore la disponibilité du Rafale. Le ministère des Armées s’organise de plus pour que la livraison des Rafale, dont la Grèce a négocié l’acquisition, ait un impact nul sur les capacités opérationnelles des armées. Lors d’une audition au Sénat mardi, Florence Parly a expliqué que les 6 Rafale neufs destinés aux forces grecques seraient livrés à partir de mi-2022, «soit en parallèle des 28 derniers Rafale - entre avril 2022 et fin 2024 - que doivent recevoir les armées», dans le cadre du solde de la tranche 4 du programme.

    Les Echos, le Figaro et l’Usine Nouvelle du 15 octobre
  • Défense
    Philippe Missoffe nommé Délégué Général du GICAN
    Le 13 octobre, le Conseil d’Administration du Groupement des Industries de Construction et Activités Navales (GICAN) a nommé Philippe Missoffe en tant que Délégué Général du Groupement. Diplômé de Kedge Business School (Marseille), Philippe Missoffe a réalisé l’essentiel de sa carrière dans le domaine de l’industrie du naval de défense, d’abord chez EADS Defense Systems, avant de rejoindre Naval Group en 2007. Depuis 2016, il était en charge de la coopération industrielle et des compensations à l’international au sein de Naval Group. Il a été nommé Conseiller du Commerce Extérieur de la France en 2019.

    Mer et Marine du 15 octobre

Environnement
  • Environnement
    Wright Electric : contrat pour des densités de puissance au-delà de 12 kW/kg
    Wright Electric a annoncé le 13 octobre avoir été choisi par l’Advanced Research Projects Agency-Energy (ARPA-E) pour un contrat visant à soutenir le développement de moteurs de propulsion électrique novateurs, légers et à haut rendement, ainsi que de systèmes de gestion thermique associés, à destination des futurs avions électriques commerciaux. Wright Electric aura en charge la conception de systèmes de propulsion avec un potentiel permettant des densités de puissance allant au-delà de 12 kW/kg. L’ARPA-E une agence du gouvernement des États-Unis visant à soutenir la recherche avancée dans le domaine des énergies propres, sûres et renouvelables.

    Air & Cosmos du 15 octobre

Compétitivité
  • Compétitivité
    Crise économique : perspectives de l’OFCE
    Dans leurs dernières perspectives rendues publiques ce mercredi 14 octobre, les économistes de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) s'attendent à une chute du produit intérieur brut (PIB) de 9% cette année, avant un rebond de 7% en 2021. L’OFCE craint que les faillites d’entreprises s'accroissent de 80 % dans les prochains mois. Selon l’étude, les pertes des entreprises françaises sont supérieures à celles de leurs concurrentes européennes, avec une perte de revenus de l'ordre de 50 milliards d'euros, soit environ 2 points de PIB, au premier semestre 2020, contre 43 milliards pour les entreprises allemandes et 23 milliards pour les entreprises italiennes. «Si ces pertes ne sont pas traitées d'une façon ou d'une autre, cela aura des conséquences persistantes sur l'économie française car les entreprises continueront à licencier, à peu investir», a commenté Xavier Timbeau, directeur de l'OFCE.

    Ensemble de la presse du 15 octobre