Synthèse de presse

Industrie
  • Industrie
    Bruno Le Maire en visite à Toulouse pour rencontrer la filière aéronautique
    Le ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, est en visite à Toulouse, ce vendredi 22 janvier. Il se rendra notamment sur le site de Liebherr Aerospace, qui vient de bénéficier des fonds du plan gouvernemental France Relance pour l'aider à internaliser la production d'une pompe permettant le refroidissement des circuits électriques, autrefois achetée aux États-Unis, et élément crucial pour l'avion décarboné de demain. Après une visite des ateliers durant une heure, Bruno Le Maire se rendra à deux tables rondes, la première consacrée aux difficultés de l’aéronautique et aux axes de relance, la seconde portant sur l’économie locale de façon plus globale.

    La Tribune du 22 janvier 2021
  • Industrie
    Turkmenistan Airlines commande deux A330-200P2F
    La compagnie nationale Turkmenistan Airlines a signé une commande ferme pour deux A330-200P2F, qui l’aideront à « répondre à la demande de capacité de fret spécifiée dans la feuille de route nationale de l’aviation civile 2012-2030 ».

    Air Journal du 21 janvier 2021
  • Industrie
    Rafaut poursuit sa collaboration avec Airbus
    A Salbris, dans le Loir-et-Cher, Rafaut fabrique des palonniers pour Airbus, et plus précisément pour le programme A320, depuis 1989. Ce 21 janvier, la remise du 21 000ème palonnier a été célébrée au sein de l’usine en présence de plusieurs élus et de cadres d’Airbus. Derrière cette cérémonie symbolique, il s’agit aussi d’un défi pour l’usine de Rafaut. Le contrat de fourniture des palonniers pour Airbus va s’arrêter d’ici trois ans. « Nous avons engagé une négociation avec Airbus pour décrocher d’autres produits de mécanique. Le niveau de qualité exigé par Airbus est démoniaque. Mais une fois qu’on l’a, le garder est une vraie stratégie », a expliqué le président du groupe Rafaut, Bruno Berthet. « Nous sommes en discussion avec Rafaut sur des sujets intéressants », a confirmé le vice-président Achats d’Airbus, Raphaël Duflos.

    La Nouvelle République du 22 janvier 2021

Espace
  • Espace
    L’Europe souhaite posséder sa propre constellation de satellites
    L'Europe va développer sa propre constellation de satellites, rappelle l’Express. En décembre, une étude de faisabilité a été confiée à neuf industriels et opérateurs de télécommunications européens, d'Airbus à Orange en passant par Eutelsat et Arianespace. Ils doivent concevoir une infrastructure à base de satellites capable de fournir à l'Europe et à ses citoyens une connexion à très haut débit, sécurisée, mais aussi indépendante des marchés étrangers, principalement américains. La constellation ne sera pas basée uniquement sur des satellites sur orbite basse (autour de 600 kilomètres d'altitude), mais sur d'autres moyens, telle l'orbite géostationnaire (36 000 kilomètres). Surtout, elle bénéficiera de technologies dont les Européens sont passés maîtres, comme les liaisons intersatellites par laser afin de mailler le réseau. Les industriels et opérateurs doivent d'abord faire un point d'étape aux alentours de mars 2021. L'objectif est de livrer les premiers services au début de 2024. La constellation complétera Galileo et Copernicus dans l'infrastructure spatiale européenne.

    L’Express du 17 janvier 2021
  • Espace
    Airbus et l’ESA signent un accord de services pour deux missions vers la plateforme Bartolomeo
    L'Agence spatiale européenne (ESA) et Airbus ont signé un accord de services pour deux missions de charge utile indépendantes, qui seront lancées respectivement en 2022 et 2024, vers la plateforme de charge utile Bartolomeo de la Station spatiale internationale (ISS). La première mission est la charge utile d'exobiologie de l'ESA (EXPO). Cette installation transporte un ensemble d'expériences sur les rayonnements visant à mieux comprendre l'évolution des molécules organiques et des organismes dans l'espace. Grâce à un emplacement orienté vers le Zénith, l'installation reliera deux modules scientifiques à Bartolomeo. La deuxième charge utile est la plate-forme d'expérimentation SESAME (Euro Material Ageing), développée par l'Agence spatiale française (CNES). Cette mission étudiera le vieillissement de certains nouveaux matériaux dans l'espace et utilisera également l'option de retour de charge utile de Bartolomeo. Ces contrats de services, d'un montant de 6,5 millions d'euros, sont les premiers à intégrer le nouvel accord-cadre que l'ESA et Airbus ont mis en place et qui prédéfinit les conditions commerciales générales des missions de charge utile de l'ESA sur Bartolomeo.

    Zonebourse du 21 janvier 2021
  • Espace
    Première conférence AIxSpace consacrée à l’IA dans le spatial
    La première conférence AIxSpace, consacrée aux usages de l’intelligence artificielle (IA) dans le domaine spatial, s’est tenue les 18 et 19 janvier. Organisée en virtuel par le cabinet de conseil Euroconsult, spécialisé dans les secteurs de l'espace et des applications satellitaires, et la société Innovitech, acteur stratégique de l’écosystème d’innovation du Québec, elle a réuni des décideurs et des acteurs en astronautique et en intelligence artificielle. La conférence a été clôturée par le président du CNES, Jean-Yves Le Gall. Selon lui, l’utilisation de l’IA dans le spatial, qui ne fait que commencer, constitue une grande source d’innovation et d’avancée scientifique et technique pour notre avenir sur Terre et dans l’espace.

    Air & Cosmos du 21 janvier 2021

Innovation
  • Innovation
    Airbus Helicopters développe un appareil moins polluant avec le FlightLab
    Airbus Helicopters a dévoilé le 21 janvier le Flightlab, un H130 bardé de systèmes de pointe et laboratoire volant pour tester les technologies embarquées dans les hélicoptères et taxis volants du futur. Lancé début 2020, l’appareil a déjà effectué plusieurs campagnes de tests. Il permet à Airbus de faire mûrir des briques technologiques et de se diriger vers des engins volants moins bruyants et surtout moins polluants. « La première étape consiste à réduire par deux les émissions de CO2 des hélicoptères d’ici 10 ans », résume Tomasz Krysinski, directeur R&T d’Airbus Helicopters.

    L’Usine Nouvelle du 21 janvier 2021 - Le Figaro du 21 janvier 2021

Défense
  • Défense
    Défense : Olivier Marleix propose la création d’un fonds de soutien aux entreprises stratégiques
    Le Club défense du Centre d’étude et de prospective stratégique (CEPS) a accueilli le député Olivier Marleix, membre du groupe d’études industrie de la défense, pour qu’il intervienne sur les sujets touchant à la souveraineté industrielle et au renforcement de la BITD. L’élu a notamment proposé la création d’un fonds souverain destiné à soutenir les entreprises françaises des secteurs stratégiques. « Le fonds souverain France Investissement bénéficierait de trois types de ressources : d’une part, les participations de l’Etat dans les entreprises actuellement gérées par l’Agence des participations de l’Etat, ainsi que certains actifs gérés par la Banque populaire d’investissement, des émissions obligataires et des actifs collectés à travers des filiales, a-t-il expliqué. A terme, l’objectif est qu’un tel fonds puisse gérer de l’ordre de 300 milliards d’euros. Pour des raisons de souveraineté, il est proposé que le fonds souverain prenne la forme d’un établissement public ».

    Air & Cosmos du 22 janvier 2021