Synthèse de presse

Industrie
  • Industrie
    Canada : le GIFAS défend l’engagement climatique de la filière aéronautique
    L’ensemble du secteur aérien a déjà pris des engagements en faveur du climat, et notamment de réduire de moitié les émissions de CO2 d’ici 2050, a rappelé le président du GIFAS, lors de la mission du Groupement au Canada. « La solution passera par plusieurs mesures, dont les [biocarburants] et les carburants synthétiques, qui doivent être disponibles partout », a-t-il précisé. Le président du GIFAS, également PDG de Dassault Aviation, pilotait une mission commerciale pour renforcer les liens entre les entreprises françaises et canadiennes. La nouvelle vie de la C Series de Bombardier au sein de la famille d’Airbus, va profiter aux entreprises des deux côtés de l’Atlantique, a encore assuré Éric Trappier. Les répercussions de l’épidémie de COVID-19 sur le secteur aéronautique sont encore impossibles à prévoir, estime enfin Éric Trappier. « Oui, ça risque d’avoir un impact sur la croissance mondiale en 2020, a-t-il déclaré. Ce sont les compagnies aériennes qui vont en souffrir le plus. Mais je reste optimiste parce que les jeunes veulent voyager et les gens d’affaires veulent voyager. » Le coronavirus pourrait même avoir un effet positif sur le secteur des avions d’affaires, selon lui, parce que les entreprises vont peut-être trouver plus sécuritaire de faire voyager leurs employés dans de petits avions plutôt que dans de gros appareils.

    La Presse du 3 mars 2020
  • Industrie
    Boeing : premiers essais de roulage pour le 737 MAX 10
    Le 737 MAX 10 a effectué le 3 mars 2020 à Renton, aux Etats-Unis, ses premiers essais de roulage, un peu plus de trois mois après sa présentation officielle. Son vol inaugural est prévu plus tard cette année. Le MAX 10, plus grand modèle de la famille de monocouloirs remotorisés de Boeing, pourra accueillir jusqu’à 230 passagers en une classe, avec un rayon d’action pouvant atteindre 6 110 km avec un réservoir auxiliaire. Il a fait l’objet de plus de 550 commandes selon le constructeur, de la part de plus de 20 clients, au premier rang desquels les compagnies aériennes United Airlines, VietJet Air, Lion Air, Flydubai ou GOL.

    Air-journal du 4 mars 2020
  • Industrie
    Lufthansa Technik s'associe à Safran Landing Systems pour la MRO du train d'atterrissage de l'Airbus A380
    Safran Landing Systems et Lufthansa Technik ont signé un contrat à long terme sur l'entretien des trains d'atterrissage des Airbus A380. En combinant leurs expertises respectives dans ce domaine, les deux sociétés seront ainsi capables de couvrir tous les aspects de la maintenance des trains d'atterrissage du super jumbo.

    Le Journal de l’Aviation du 4 mars 2020
  • Industrie
    Guillaume Faury s’inquiète de l’impact du coronavirus sur les long-courriers
    Lors de son audition face à la commission des affaires économiques du Sénat, Guillaume Faury, le CEO d’Airbus, s’est exprimé sur le potentiel impact industriel de la crise du coronavirus. « Le marché des long-courriers est un peu moins fort que ce que nous avions prévu il y a quelques années, a-t-il expliqué. On s’attend à une situation probablement encore plus difficile cette année et l’année prochaine étant donné l’impact du coronavirus sur le trafic international ».

    L’Usine Nouvelle du 4 mars 2020
  • Industrie
    Safran résiste à la crise du Boeing 737 MAX
    Safran a présenté la semaine dernière un chiffre d’affaires en progression de 17% sur un an, pour atteindre les 24 milliards d’euros, tandis que son bénéfice d’exploitation a grimpé de plus de 26%. Le groupe parvient à afficher de bons résultats en dépit de la crise du Boeing 737 MAX, car ses autres divisions (défense, équipements intérieurs, moteurs d’hélicoptères et de fusées) ont surperformé et qu’Airbus a significativement accru ses commandes de moteurs Leap, analyse l’Express.

    L’Express du 5 mars 2020

Défense
  • Défense
    Bruno Le Maire plaide pour que Photonis reste française
    Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s’est exprimé le 4 mars au lendemain de l’annonce du rachat du spécialiste de la vision nocturne Photonis par l'américain Teledyne. « Ce serait une logique de souveraineté, de protection de nos technologies, et j'invite tous les industriels concernés à examiner le dossier avec précaution », a-t-il déclaré sur BFM.

    Les Echos du 4 mars
  • Défense
    Un Rafale s'envole du Charles de Gaulle avec une pièce imprimée en 3D
    L'état-major des Armées (EMA) a signifié que le 22 janvier, un Rafale Marine s'était envolé du porte-avions Charles de Gaulle avec pour la première fois une pièce imprimée en 3D à bord. Ce projet est le fait d'une collaboration entre la Marine nationale, la Direction de la maintenance aéronautique (DMAé) et Dassault Aviation. Confrontés « à un fait technique sur un boîtier de commande de vidange des réservoirs de carburant » quelques semaines avant le départ de la mission, les techniciens du Charles de Gaulle ont conçu par ordinateur la maquette d'un renfort pour cette pièce. Ils ont réalisé un prototype dans la foulée, avec l'imprimante 3D qui se trouve désormais à bord du porte-avion.

    Le Journal de l’Aviation du 4 mars 2020

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Coronavirus : Lufthansa cloue au sol 150 avions
    Le groupe allemand Lufthansa, qui compte aussi Eurowings, Swiss et Austrian, va immobiliser 150 appareils en raison de la baisse de trafic aérien générée par l'épidémie de nouveau coronavirus : 25 long-courriers et 125 appareils court et moyen-courriers. La semaine dernière, la compagnie avait indiqué qu'elle pourrait réduire près de 25% de ses vols court et moyen-courriers. Exploitant au total 750 avions, le groupe réduit donc sa flotte de 20%.

    La Tribune du 5 mars 2020
  • Aviation Commerciale
    Ryanair : le trafic en février grimpe de 9%
    La compagnie aérienne low-cost Ryanair a transporté le mois dernier 10,5 millions de passagers, un trafic en hausse de 9% par rapport à février 2019.

    Air-journal du 4 mars 2020
  • Aviation Commerciale
    Coronavirus : l’IATA demande d’assouplir les règles d’attribution des créneaux horaires
    Devant les effets du coronavirus sur les réservations dans le transport aérien, et face aux nécessaires réductions de plans de vols des compagnies aériennes pour s'y adapter, l'Association internationale de transport aérien (IATA) a contacté les régulateurs pour que les règles d'attribution des créneaux horaires soient suspendues immédiatement et pour l'ensemble de la saison 2020. En théorie, ces règles imposent que les compagnies aériennes opèrent au moins 80% des slots alloués dans des circonstances normales. « Devant ces circonstances extraordinaires comme résultante d'une urgence de santé publique, l'appréciation collective de l'industrie du transport aérien est que l'application de la règle des 80% est inappropriée durant la saison en cours », explique l’IATA.

    Air-Cosmos du 4 mars 2020
  • Aviation Commerciale
    Coronavirus : la compagnie britannique Flybe cesse ses activités
    A cours de liquidités, le transporteur britannique Flybe a annoncé le 5 mars qu'il cessait ses activités « avec effet immédiat ». Déjà sauvée in extremis par le gouvernement en janvier, la compagnie n’a pas résisté à la chute des réservations liées à la crise sanitaire du coronavirus. La direction avait demandé au gouvernement un prêt de 100 millions de livres qui lui a été refusé. Le syndicat Unite a critiqué ce refus, reprochant au gouvernement de ne pas avoir tiré les leçons de la faillite du voyagiste Thomas Cook et de Monarch. « L'économie britannique dépend fortement d'une compagnie aérienne régionale viable », a souligné l'organisation syndicale. Le fait pour le gouvernement de ne rien faire, « tout particulièrement alors que nous sommes confrontés aux incertitudes du virus Covid-19 et aux changements apportés par le Brexit, est irresponsable ».

    La Tribune du 5 mars 2020

Espace
  • Espace
    Les équipementiers français de l'espace s'organisent face à la montée de la concurrence
    Lors du rendez-vous « Perspectives spatiales » le 20 février, le PDG de Sodern, Franck Poirrier, qui est également membre du comité directeur du Groupement des équipementiers du GIFAS et représentant des équipementiers spatiaux français auprès du Cospace, a dévoilé les contours d'un plan destiné à la fois à protéger cette filière stratégique et à la rendre plus compétitive. Ce plan pour équipementiers spatiaux, qui s'articule en trois temps, va permettre à cette filière de s'organiser et de définir une stratégie pour « anticiper dès maintenant la prochaine Conférence ministérielle afin de préserver et consolider nos intérêts essentiels tout en respectant les intérêts de nos partenaires », a expliqué Franck Poirrier. Ce plan passe notamment par l'élaboration d'une cartographie précise de la filière équipementière spatiale.

    La Tribune du 5 mars 2020
  • Espace
    L’atome au cœur de l’exploration spatiale à venir
    L’Express consacre un article à l’usage nécessaire de la technologie nucléaire pour réaliser les futurs projets spatiaux. « C’est l’énergie la plus à même de réduire le temps de transports des astronautes et donc leur exposition aux rayonnements cosmiques », confirme Stéphanie Lizy-Destrez, enseignante-chercheuse à l’ISAE-Supaéro de Toulouse, responsable de la chaire Concepts spatiaux avancés (SaCLab).

    L’Express du 5 mars 2020