Synthèse de presse

Industrie
  • Industrie
    Eric Trappier appelle à une consolidation de la filière aéronautique et à plus de solidarité européenne
    Alors que des réductions d’effectifs se confirment, il est urgent d’entamer la consolidation de la filière, prévient Eric Trappier, président du GIFAS, dans une interview à l’Usine Nouvelle. PDG de Dassault Aviation, il rappelle d’abord la mobilisation du Groupement pour aider la filière à surmonter la crise du Covid-19. « C’est tout le GIFAS qui s’est mobilisé, rappelle-t-il. Une task force a été mise en place. La première mission de cette cellule de crise a été d’identifier toutes les sociétés les plus fragilisées par cette crise. Nous en avons dénombré entre 100 et 150, qui sont soit trop petites, soit pas assez diversifiées. Dans un second temps, il a fallu travailler en concertation avec l’État pour mettre en place des mesures, en particulier un fonds d’investissement pour les aider à passer le cap. Le fonds gestionnaire sélectionné sera opérationnel dès le mois de juillet ». Eric Trappier rappelle aussi que si la France soutient son industrie aéronautique « l’Europe doit désormais prendre le relais. La crise a plutôt eu tendance à inciter chaque pays à sauver son patrimoine industriel. Nous demandons que l’Europe réfléchisse à son modèle pour l’industrie afin de favoriser une autonomie stratégique. Le but n’est pas d’établir une forteresse européenne, mais de s’affirmer davantage dans certains domaines. Il sera plus pertinent dans le domaine de la défense, par exemple, que les Européens achètent européen, plutôt qu’américain ».

    Usinenouvelle.com du 1er juillet 2020
  • Industrie
    Thierry Quillet est nommé délégué général adjoint du GIFAS
    Thierry Quillet est nommé, à compter du 1er août prochain, délégué général adjoint du GIFAS. Thierry Quillet aura la responsabilité d’animer le GEAD (Groupe des équipements aéronautiques et de défense) et le comité Aéro-PME du GIFAS, à la suite de Bernard Espannet, en charge depuis 2008, qui a demandé à faire valoir ses droits à la retraite. Thierry Quillet, 55 ans, est ingénieur, diplômé de l'ENSMA-ISAE (Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et d'Aérotechnique) de Poitiers. Il était, depuis 2014, Directeur des opérations de la division Connection technologies de Esterline récemment acquise par le Groupe Eaton.

    Ensemble de la presse du 1er juillet 2020
  • Industrie
    Boeing 737 MAX : les vols de certification sont terminés
    L'administration de l'aviation civile américaine (FAA) a annoncé mercredi 1er juillet avoir achevé avec Boeing les vols de certification du 737 MAX. Ces tests représentent une étape majeure en vue de la remise en service de l'appareil, cloué au sol depuis mars 2019. La FAA a précisé qu'il lui fallait encore analyser les données des vols réalisés au cours des trois jours de tests et effectuer d'autres tâches. Dans un communiqué, elle a déclaré suivre un processus particulier et qu'elle prendra « le temps nécessaire pour examiner minutieusement le travail de Boeing ». « Nous lèverons l'interdiction de vol seulement quand les experts en sécurité de la FAA seront certains que l'appareil répond aux normes de certification », a-t-elle ajouté.

    L’Usine Nouvelle du 2 juillet 2020

Environnement
  • Environnement
    Bruno Le Maire favorable à la production d’hydrogène avec l’Allemagne
    Le plan de relance de l'économie française inclura des éléments de développement dans l'hydrogène dans le cadre d'un partenariat avec l'Allemagne, a déclaré Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances, ce 30 juin. Alors que la France s'est fixé en 2018 l'objectif d'un financement régulier de 100 millions d'euros par an en faveur de l'hydrogène, l'Allemagne a annoncé en juin qu'elle prévoyait d'investir 9 milliards dans cette molécule, qui peut être utilisée pour la production ou le stockage d'énergie et qui, produite à partir d'énergies renouvelables, est neutre en carbone. « Tout le monde me dit « il faut développer l'hydrogène », j'y suis très favorable. Dans le plan de relance, il y aura aussi des éléments très forts pour développer la filière de l'hydrogène et nous le ferons dans un partenariat avec l'Allemagne », a déclaré Bruno Le Maire sur BFM TV.

    La Tribune du 2 juillet 2020
  • Environnement
    L’OACI vote une modification de son mécanisme vert
    L'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) a voté le 30 juin une modification de son dispositif de maîtrise des émissions mondiales de CO², pour l'adapter à la pandémie de coronavirus et au ralentissement brutal du trafic aérien. L'OACI a décidé de prendre la seule année 2019 comme année de référence pour atteindre la « neutralité carbone », c’est-à-dire stabiliser ses émissions de CO², au lieu d'une moyenne entre 2019 et 2020, soit une base plus basse après une année de trafic, et donc d'émissions polluantes, en chute libre, explique-t-elle dans un communiqué.

    Le Figaro du 1er juillet 2020 – AFP du 1er juillet 2020

Espace
  • Espace
    Le vol du lanceur Vega reporté au 17 août
    En l'absence d'amélioration de la situation météorologique attendue à court terme au-dessus du CSG (Centre spatial guyanais), Arianespace a décidé de reporter le vol VV16 de Vega au 17 août, date à laquelle les prévisions des vents d'est en altitude devraient être plus favorables. Le vol VV16 est la première mission européenne de « covoiturage dans le cadre du Small Spacecraft Mission Service (SSMS) ».

    La Tribune du 2 juillet 2020
  • Espace
    Thierry Breton souhaite le déploiement d’une constellation spatiale européenne d’ici 2027
    Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur, entend donner un coup d’accélérateur à la politique spatiale européenne. Son projet consiste à déployer une constellation innovante à base de technologie quantique, associant les capacités de géolocalisation en orbite haute et de connectivité en orbite basse. L’objectif est une mise en service opérationnelle d’ici à 2027, au plus tard. Pour cela, Thierry Breton milite pour remonter le budget spatial à 16 milliards d’euros sur la période 2021-2027, soit 1 milliard de plus que prévu. « La proposition de la Commission a été d’augmenter le budget à 16 milliards, explique-t-il. Nous en sommes déjà à 15 milliards dans les négociations en cours, c’est-à-dire plus très loin. S’y ajoute le budget de l’ESA, porté à 14,4 milliards. Et des opportunités d’investissement nouvelles s’ouvrent à nous : le Fonds européen de défense, qui pourra financer des projets spatiaux civils et militaires, tout comme la nouvelle fenêtre stratégique du plan de relance ».

    Le Figaro du 1er juillet 2020
  • Espace
    L’optimisme de Jan Wörner, directeur général de l’ESA, pour Ariane 6
    Dans une interview avec Challenges, Jan Wörner, directeur général de l’Agence spatiale européenne (ESA), affirme souhaiter que la future Ariane 6 puisse effectuer un jour des vols habités. « Mais ce n’est pas d’actualité : la priorité est déjà de réussir les premiers vols et de faire d’Ariane 6 un succès commercial », déclare-t-il. Jan Wörner estime par ailleurs que l’exploration spatiale constitue un segment idéal pour les plans de relance dans le monde post-Covid-19. « L’espace a un excellent retour sur investissement : on estime qu’1 euro dans le spatial génère 6 euros de retombées », conclut-il.

    Challenges du 2 juillet 2020

Défense
  • Défense
    Le H160 d’Airbus Helicopters obtient la certification européenne
    Le H160 d'Airbus Helicopters vient de décrocher son certificat de type auprès de l'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA), ouvrant la voie à sa prochaine mise en service. L'hélicoptériste européen prévoit que sa certification FAA suivra dans peu de temps, alors que la première livraison est destinée à un client américain qui n'a pas été dévoilé. Le nouvel hélicoptère biturbine multirôle de moyen tonnage d'Airbus se positionne comme le successeur direct de la famille Dauphin (SA365 à EC155). Il est motorisé par deux turbines de nouvelle génération conçues et produites par Safran Helicopter Engines.

    Journal de l’Aviation du 1er juillet 2020 – Les Echos du 2 juillet 2020
  • Défense
    Programme PEDID : le missile MMP de MBDA retenu par la Commission européenne
    LynkEUs, projet dont MBDA est le coordinateur, a été retenu par la Commission européenne, après avis des Etats-membres, dans le cadre de son nouveau programme PEDID (Programme européen de développement industriel dans le domaine de la défense). Ce projet constitue la première contribution technologique et industrielle aux objectifs du projet BLOS (Beyond Line Of Sight - en français TAVD : Tir Au-delà de la Vue Directe) de la Coopération Structurée Permanente (CSP). Les concepts et essais réalisés au titre du projet BLOS contribueront au développement d’une famille de systèmes de missiles TAVD à retour image avec l’homme dans la boucle, basée sur le Missile Moyenne Portée (MMP).

    Air & Cosmos du 1er juillet 2020

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Fermer les lignes aériennes régionales : une vraie fausse bonne idée ?
    En interdisant les lignes aériennes dont les trajets peuvent être faits en train en moins de 2h30, le gouvernement risque de fragiliser économiquement les régions et les villes qui ne seront plus desservies par l'avion, estiment Emmanuel Combe, vice-président de l’Autorité de la concurrence et Lionel Guérin, président d’Aéro Biodiversité et ancien PDG de Hop !, dans une tribune publiée sur le site web du journal Les Echos. « Pour ce qui concerne nos régions, n'oublions pas que leur tissu économique est fortement dépendant des transports, surtout lorsqu'elles sont enclavées, rappellent-ils notamment. Plus la densité de la population locale est faible, plus la vitesse des transports vers des zones plus peuplées revêt de l'importance. Ainsi certains sièges sociaux sont restés jusqu'ici en région parce que des moyens de déplacement rapides permettaient d'accéder à des zones denses ».

    Les Echos du 1er juillet 2020
  • Aviation Commerciale
    Transavia, planche de salut pour Air France ?
    Transavia, créée en 2007, pourrait devenir le moteur de la croissance d’Air France, selon le vœu de son directeur général, Ben Smith, qui a toujours cru au modèle low-cost. Si le groupe Air France-KLM s’apprête à supprimer entre 8 000 et 10 000 postes, Transavia devrait être épargnée. La filiale représente aujourd’hui l’une des rares activités rentables du groupe. Elle ne perd plus d’argent depuis 2017 et a même dégagé en 2019 un résultat d’exploitation positif de 131 millions d’euros.

    L’Express du 2 juillet 2020

Formation
  • Formation
    La Commission européenne veut renforcer le soutien à l’emploi des jeunes
    La Commission européenne a dévoilé le 1er juillet son plan de bataille pour soutenir l'emploi des jeunes ces prochaines années, qui doit désormais être examiné par les Etats dans le cadre des négociations en cours sur le budget européen (MFF) 2021-2027. Nicolas Schmit, le Commissaire à l’Emploi, appelle les Etats à dédier « au moins 22 milliards d'euros » à ce plan, soit l'équivalent du précédent montant alloué aux différents programmes de soutien aux jeunes dans l'actuel budget communautaire 2014-2020. L'effort passera en priorité par un renforcement de la « garantie jeunesse ». Ce dispositif, lancé en 2013 à l'initiative de la France et de l'Allemagne, a depuis fait ses preuves en bénéficiant à 24 millions de jeunes dans l'UE. La Commission propose de l'étendre aux 15-29 ans, contre les 15-25 ans aujourd'hui, et de le cibler davantage sur les publics les plus décrocheurs et vulnérables. Les jeunes sélectionnés se verront proposer, dans un délai de quatre mois, une offre d'emploi, de stage, d'apprentissage ou de formation dans un secteur d'avenir et/ou en tension, en mettant l'accent sur les métiers du digital et du développement durable.

    Les Echos du 2 juillet 2020