Synthèse de presse

Industrie
  • Industrie
    Rafaut va acquérir Alkan afin de constituer un nouveau leader européen
    Rafaut poursuit sa stratégie de croissance externe. Après les opérations sur AEds en 2019 (réservoirs largables), Secapem en 2020 (systèmes d’entrainement pour pilotes), et Lace en 2021 (délesteurs multirôles pour le segment des hélicoptères), le principal actionnaire du groupe, la société de capital investissement HLD Europe, est entré en « négociations exclusives en vue de l’acquisition du groupe Alkan (plus de 50 millions de chiffre d'affaires en 2019 pour 200 salariés) auprès de l’IDI et de Groupe Chevrillon ». Il s’agit d’une opération importante car le groupe Alkan est spécialisé dans les systèmes d'emport et d'éjection sur aéronefs militaires. Exportant dans plus d’une soixantaine de pays, il équipe notamment les Rafale (Dassault Aviation), les Gripen (Saab) et les Tigre (Airbus Helicopters), les Black Hawk (Sikorsky) et Bell 407 (Bell Aircraft Corporation), ou encore les C295 (Airbus Defence and Space). L’objectif de l’opération est de « créer un champion des systèmes d’emports des avions et hélicoptères de défense et de sécurité civile ». Le futur groupe, fort de 150 millions d’euros de chiffre d’affaires, se positionnera « naturellement comme un partenaire clef de l’avion de combat européen du futur (NGF) dans le cadre du programme SCAF et entend également accélérer son développement à l’international, notamment aux Etats-Unis où le groupe Alkan bénéficie de positions commerciales prometteuses ». Mais le groupe conservera une identité duale et « poursuivra sur les prochaines années sa politique de croissance externe, en particulier sur le secteur civil ».

    Air & Cosmos, la Tribune, l’Usine Nouvelle, 19 avril

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Air France souhaite proposer la moitié de ses capacités de 2019 cet été
    A l’occasion du World Aviation Festival, le CEO du groupe franco-néerlandais Benjamin Smith a déclaré viser « au moins 50% de capacité sur les marchés » cet été par rapport à 2019 tout en se déclarant prêt à répondre à un surcroît de demande. Il reconnait néanmoins que le groupe restait très dépendant des vols long-courriers, les plus touchés par les restrictions sanitaires mais se montre optimiste pour ceux à destination de l’Amérique du Nord en raison des progrès liés à la vaccination. Par ailleurs, Benjamin Smith s’est félicité de la « réussite » de la recapitalisation avec 1,036 milliard d’euros levé. A l’issue de cette opération, l’Etat français est redevenu le principal actionnaire de référence d'Air France-KLM, avec 28,6 % du capital et 28,47 % des droits de vote. Benjamin Smith n’écarte toutefois pas de renouveler cette opération afin de réduire la dette du groupe et de renforcer son bilan.

    Air-Journal, Les Echos, 20 avril
  • Aviation Commerciale
    American Airlines et Delta Air Lines mobilisent leurs gros porteurs sur leurs lignes intérieures
    Signe de l’optimisme des compagnies américaines, American Airlines et Delta Air Lines déploient des Boeing 777/787 et Airbus A330-300/900 sur leurs lignes intérieures. Il s’agit de répondre à une demande potentiellement importante sur certaines destinations durant la période estivale et promouvoir les offres des compagnies sur les long-courriers tout en préparant les équipages à la reprise.

    Air & Cosmos, 19 avril
  • Aviation Commerciale
    Qatar Airways dévoile les destinations réservées par les voyageurs français depuis mi-mars
    Les Français plébiscitent Dubaï, Zanzibar, les Maldives et Katmandou, selon une étude de la compagnie aérienne Qatar Airways. Les Français « semblent d’ores et déjà anticiper les congés de mai et les vacances estivales puisque la majorité des réservations se fait pour les mois de mai et de juillet 2021 » constate l’entreprise qatarie.

    Air-Journal, 19 avril
  • Aviation Commerciale
    Aircalin appelle l’Etat à l’aide
    En raison de la suspension des vols internationaux jusqu’à fin octobre, la compagnie aérienne Aircalin a besoin d’une nouvelle aide publique. Ce soutien pourrait prendre la forme d’une « subvention d’exploitation pendant une période déterminée », propose Didier Tappero, CEO de la compagnie basée à l’aéroport de Nouméa-La Tontouta.

    Air-Journal, 20 avril

Espace
  • Espace
    Amazon va déployer une partie de sa constellation internet Kuiper avec des fusées Atlas
    L’entreprise américaine a signé un contrat avec United Launch Alliance pour neuf lancements de ses satellites sur la fusée Atlas V. « Nous sommes déterminés à faire du haut débit abordable une réalité pour les clients et les communautés du monde entier » a commenté Jeff Bezos, Président-directeur général d'Amazon. La moitié de ses satellites doit être déployée dans les six ans - soit environ 1 600 en orbite d'ici juillet 2026. Amazon a confirmé avoir « besoin de plusieurs lanceurs et partenaires de lancement ».

    Les Echos, 19 avril
  • Espace
    Ingenuity pourrait voler de nouveau sur Mars jeudi 22 avril
    Après son premier vol (trois mètres d’altitude, 30 secondes), le petit hélicoptère de la NASA s’est reposé sans encombre sur le sol martien lundi 19 avril. Mardi 20 avril, l’hélicoptère doit envoyer une photo en couleur de l’horizon. La vidéo complète prise par Perseverance devrait être transmise dans les jours suivants. Ingenuity n’a pas de réel objectif scientifique. Il s’agit de démontrer la faisabilité technique d’un tel engin. Le second vol pourrait avoir lieu dès le 22 avril.

    Le Figaro, 20 avril
  • Espace
    Le camion-citerne spatial développé par Northrop Grumman a réussi sa mission auprès du satellite Intelsat 10-02
    Il s’agit d’une première mondiale pour Northrop Grummann et pour l’opérateur de satellites de télécoms luxembourgeois Intelsat car les services de télévision et d’internet haut débit fournis par le satellite n’ont pas été interrompus au cours du ravitaillement. Cette opération offre à Intelsat 10-02 -Airbus Defence and Space- cinq ans d’exploitation supplémentaire.

    Le Figaro, 20 avril

Covid-19
  • Covid-19
    Le « pass sanitaire » sera expérimenté sur les vols intérieurs à destination de la Corse
    La France débute l’expérimentation d’un « pass sanitaire » qui pourrait préfigurer le dispositif attendu fin juin par Bruxelles pour certifier les résultats des tests et la vaccination anti-Covid, et « faciliter » les voyages au sein de l’Union européenne. La France est le « premier pays dans l’Union européenne à mettre à disposition de ces citoyens cette fonctionnalité ». Avec la mise à jour de l’application TousAntiCovid, (téléchargée par près de 14,7 millions de personnes depuis le 2 juin 2020) un « carnet » permettant de conserver la preuve d’un résultat de test valide et négatif, antigénique ou PCR, un « certificat de rétablissement de la covid-19 » a été intégré, et à partir du 29 avril, l’attestation de vaccination. Cette fonctionnalité sera expérimentée dans un premier temps « sur les vols à destination de la Corse » puis sur ceux à destination de l'Outre-Mer « dans les semaines suivantes ». « Aucune donnée de santé ne sera stockée sur l'application » explique Cédric 0, Secrétaire d'État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, car les données sont conservées « en local » sur les téléphones. L’accord de la Commission européenne est nécessaire à sa généralisation aux voyageurs transfrontaliers.

    Ensemble de la presse, 19 avril

Défense
  • Défense
    La campagne de certification de ravitaillement en vol des hélicoptères depuis des Airbus A400M se poursuit
    L’avionneur a annoncé lundi avoir mené avec succès une campagne de certification de ravitaillement en vol pour hélicoptères. Le groupe souhaite finaliser la campagne de certification complète au plus tard à la fin de l’année. Les essais, en coordination avec la Direction Générale de l’Armement et l'armée de l'Air et de l’Espace française, ont impliqué deux hélicoptères H225M (Airbus Helicopters). Dans un communiqué de presse, le groupe précise qu’« au cours de ces vols, un total de 81 contacts et des transferts de 6,5 tonnes de carburant ont été réalisés, dont le ravitaillement simultané de deux hélicoptères pour la première fois. Avec cette capacité, l'A400M devient l'un des rares avions ravitailleurs au monde capable d'effectuer de telles opérations ».

    Zonebourse.com, Airrecognition.com, Actu-aero.fr