Synthèse de presse

Adhérent à la une
  • Adhérent à la une
    Fin des essais en soufflerie pour EcoPulse
    Lancé en juin 2019, le démonstrateur d’avions hybrides à propulsion distribuée développé par Daher, Safran et Airbus avec le soutien du Conseil français pour la recherche aéronautique civile (CORAC) et de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) a terminé avec succès les essais en soufflerie dans les installations d’Airbus Grande-Bretagne à Filton. « Les essais en soufflerie EcoPulse nous ont permis d’évaluer les caractéristiques de performance de l’hélice (produite par Safran) et le processus de refroidissement du moteur électrique », explique Tim Axford, responsable des installations en soufflerie chez Airbus, à Filton. Ces données permettront d’évaluer les performances énergétiques du démonstrateur de l’avion et « seront prises en compte pour la création du logiciel Airbus Flight Control Computer, l’une des prochaines étapes » précise Matthieu Scherrer, chef de projet Airbus EcoPulse. Prochainement, suivront la réalisation de la revue critique de conception (CDR) puis le début de la production avant les essais en vol au début de l’année 2022. « Le démonstrateur EcoPulse fait partie intégrante de notre feuille de route en matière de décarbonisation. Il nous permet d’approfondir nos connaissances des systèmes de propulsion distribués, ouvrant ainsi la voie à des avions électriques et hybrides sans émissions », explique Jean-Brice Dumont, Executive Vice-President Engineering chez Airbus.

    Air & Cosmos et Aerobuzz, 16 juin
  • Adhérent à la une
    Le CNES et ArianeGroup signent les premiers contrats spatiaux dans le cadre du plan de relance
    Le 11 juin, sur le site de Vernon d’ArianeGroup, Philippe Baptiste, le président du CNES, et André-Hubert Roussel, président exécutif d’ArianeGroup, ont signé deux contrats dans le cadre du plan de relance. D’une valeur de 15 millions d’euros, le premier vise à accélérer le développement du moteur réutilisable Prometheus. Le second s’élève à un million d’euros et concerne une démonstration de récupération de l’hydrogène perdu depuis les zones de stockage par évaporation naturelle dans l’atmosphère. « (France Relance) prévoit, au-delà des contrats signés aujourd’hui, un financement spécifique pour Ariane 6 et un investissement dédié alloué au développement des capacités du site ArianeGroup de Vernon pour lequel le CNES reste très attaché » a déclaré Philippe Baptiste. « (Les projets annoncés par le président de la République en janvier dernier) démontrent à quel point le spatial est aussi un vecteur de développement économique et d’innovation. Le moteur Prometheus (…) est au cœur de la stratégie européenne de préparation des lanceurs futur, tandis que les premiers projets financés pour le développement de la filière hydrogène à Vernon, lancés eux aussi lors de la visite du Chef de l’Etat en janvier, prennent forme » a ajouté André-Hubert Roussel.

    Air & Cosmos, 16 juin

Industrie
  • Industrie
    France Air Expo ouvre ses portes aujourd’hui à Lyon-Bron
    Le salon aéronautique France Air Expo débute ce 17 juin. Les exposants européens ont majoritairement répondu présent. Le salon suit avec attention les innovations dans l’aviation légère. Cette année, naturellement, la transition écologique est au programme avec la présentation de l'avion de transport régional hybride de la compagnie VoltAero. « L'aviation verte concerne plus de 10% des appareils qui seront présentés cette année », explique Didier Mary, organisateur de l’événement. En raison du protocole sanitaire, « nous allons probablement passer de 12 000 visiteurs sur une année normale à moins de 5 000 cette année sur les trois journées » regrette Didier Mary. Toutefois, les conférences et les événements en ligne sur le site du salon devraient trouver leur public.

    La Tribune, 16 juin
  • Industrie
    La filière drone se structure avec la création de l’Association du drone de l’industrie française
    Réalisant un chiffre d’affaires de l’ordre de 100 millions d’euros, la filière drone représente aujourd’hui 1 000 emplois, 10 000 en prenant en compte les opérateurs. Pour structurer la filière, une quinzaine d’entreprises ont créé le 17 mai dernier l’association du drone pour l’industrie française (ADIF). L’association sera présidée par Bastien Mancini, directeur général de Delair. Parmi les adhérents, on compte naturellement Delair, le groupe spécialisé dans le traitement des données captées par les drones, Aeromapper, spécialisé dans la cartographie, Diodon et ses micro drones à structure gonflable, Atechsys (drones de livraisons de colis) et Elistair (drones filaires). « Avec l’ADIF, notre ambition est de définir une feuille de route pour établir une filière industrielle et faire émerger un champion français (…) L’ambition est de développer des ventes à l’export pour hisser l’industrie française du drone au meilleur niveau international », annonce Bastien Mancini.

    L’Usine Nouvelle, 17 juin
  • Industrie
    Thales lance sa nouvelle gamme de solutions de communication par satellite
    Thales innove au service de la connectivité. Avec sa nouvelle série ThalesLINK 200 qui repose sur un réseau de 66 satellites, Thales renforce sa présence sur le marché des solutions de communication maritimes et terrestres en bande L. MissionLINK 200 et VesseLINK 200 garantiront des communications fiables, partout dans le monde pour les services Iridium Certus, y compris au niveau des pôles. « Nos partenaires attendaient la nouvelle série 200 avec une certaine impatience et nous sommes heureux de leur fournir, une fois encore, des produits qui vont au-delà de leurs attentes » s'est félicité Mike Sheelan, PDG de Thales Defense and Security Inc. Après « des essais rigoureux » et « après avoir été validées par Thales et par Iridium », « ces solutions très performantes de nouvelle génération sont disponibles via un réseau exclusif de 19 partenaires officiels » précise le communiqué du groupe.

    ZoneBourse, 15 juin
  • Industrie
    Airbus Helicopters : commande de 3 nouveaux hélicoptères H145 par SAF
    Le groupe SAF va exploiter trois nouveaux hélicoptères H145 pour les services médicaux d’urgence. Acteur clé de l’aide médicale urgente en France, SAF opère déjà 55 hélicoptères Airbus. Sa flotte comprend un Super Puma, des H135 et des H125. Basés à Grenoble, Valence, et Montpellier, ces appareils viendront compléter la flotte de 3 H145 déjà commandés en 2018 et 2020. Ce nouveau contrat met en évidence le partenariat durable entre les deux sociétés qui s'étend sur plus de deux décennies. « Le H145 est une plate-forme idéale pour les EMS (services médicaux d’urgence) avec la plus grande cabine de sa catégorie et une charge utile imbattable, il est capable d'entreprendre les missions les plus exigeantes. Nous sommes heureux que le cinq pales H145 gagne du terrain en France et joue un rôle clé dans la modernisation de la flotte EMS du pays » se félicite Bruno Even, PDG d'Airbus Helicopters.

    Capital, 16 juin
  • Industrie
    Le groupe Airplane en pleine croissance
    En croissance de 20%, l’entreprise Airplane envisage une diversification de ses activités et une vingtaine de recrutements pour son site de Cugnaux (Haute-Garonne) d’ici l’été 2022. « Non seulement l'activité n'a pas faibli, mais nous avons enregistré une progression de 20 % de notre chiffre d'affaires en 2020 et nous tablons encore sur une croissance du même ordre pour 2021 et 2022 », explique Alain Gaudon, directeur général du groupe Airplane. L’entreprise comprend deux entités complémentaires : Airplane Painter, spécialisée dans la peinture aéronautique et Airplane Delivery, qui propose des prestations de maintenance. Airplane Painter accueille environ 150 avions par an de tout type, de l’avion d’affaire aux Airbus A321 ou Boeing 737 MAX. L’an dernier, Airplane Delivery a effectué des opérations de maintenance sur plus de 230 avions, tous des avions régionaux ATR et des Embraer 145. L’entreprise est aussi capable de transformer des ATR de ligne en avions cargos. A l’issue d’un processus de certification, l’entreprise envisage bientôt de pouvoir accueillir à Cugnaux des Embraer 190 et des CRJ. D’ici la fin de l’année, une nouvelle société, Airplane Technic, devrait être créée afin d’offrir de nouvelles prestations d'études de design de peinture d'avions.

    L’Usine Nouvelle, 17 juin

Innovation
  • Innovation
    Liaison transmanche : Britanny Ferries souhaite relier Portsmouth à Cherbourg en 40 minutes avec un hydroplaneur électrique en 2028
    Les entreprises rivalisent de projets pour réduire l’empreinte carbone du transport. Brittany Ferries a présenté un projet d’hydroplaneur électrique, le Seaglider, qui combine les avantages de l’hydroptère, de l’aéroglisseur et de l’avion. Développé par la startup REGENT (Regional Electric Ground Effect Nautical Transport) basée à Boston aux États-Unis, le Seaglider vole à une vitesse de 270 km/h, avec une autonomie d’un peu moins de 300 km, ce qui lui permettrait de relier Portsmouth à Cherbourg en 40 minutes sans émission de gaz à effet de serre avec 150 passagers à bord. L’appareil devrait entrer en service dès 2028.

    BFM Business et L’Usine Nouvelle, 16 juin

France Relance
  • France Relance
    La validation du plan de relance français est attendue vendredi
    Les investisseurs ont permis à la Commission de lever, mardi 15 juin, 20 milliards d’euros d’obligations à dix ans. La Commission européenne espère encore obtenir 60 à 80 milliards d’ici la fin de l’année sur les marchés à un taux très favorable (0,086%). Ceci a permis à l’Union européenne de valider plusieurs plans de relance. Ursula Von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, est en visite aujourd’hui et demain en Grèce, au Danemark et au Luxembourg. Selon les Echos, Bruxelles pourrait valider vendredi le plan français. Les premiers versements à la France seraient attendus dès le mois de juillet.

    Les Echos, 17 juin

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    La reprise du trafic aérien se confirme partout dans le monde
    Après l’Asie et l’Amérique, la reprise du trafic aérien est une réalité en Europe. Selon l’entreprise spécialisée dans la collecte et l'analyse des programmes de vol, OAG, l'offre de sièges en Europe est passée de 30% du niveau de 2019 début mai, à 47% au 14 juin. Au niveau mondial, l’offre aérienne mondiale a dépassé plus de 60% du niveau d'avant-crise. En Amérique du Nord, le taux est même de 76%. Sauf en cas de rebond de la pandémie, cette tendance va continuer avec les congés estivaux. Pour le mois de mai 2021, en France métropolitaine, le trafic croît de 508 669 passagers par rapport à mai 2020, soit 38,9% du niveau de mai 2019. Les aéroports parisiens ont accueilli en mai 1,9 millions de passagers, soit 20,4% du trafic de mai 2019. Plus spécifiquement, Paris-Charles de Gaulle a accueilli 1,12 million de passagers et Paris-Orly 760 000.

    Les Echos et Air-Journal, 17 juin

Espace
  • Espace
    Tir réussi de la première mission habitée chinoise
    Comme annoncé hier, trois astronautes chinois ont décollé aujourd’hui à bord d’un vaisseau Shenzhou-12 propulsé par une fusée Longue-Marche 2F à 9h22 (1h22 GMT) à destination de Tianhe, le module de la station chinoise. Il s'agit du premier vol habité pour la Chine en près de cinq ans et le troisième lancement sur les onze nécessaires à la construction de la station entre 2021 et 2022. L'arrimage devrait avoir lieu six heures après le tir, selon CCTV.

    Les Echos, 17 juin

Défense
  • Défense
    Le Centre air de planification et de conduite des opérations (Capco) de la base de Lyon-Mont Verdun bientôt inauguré par le Premier ministre
    Nicolas Barotte (Le Figaro) consacre un article au Centre air de planification et de conduite des opérations (Capco) à partir duquel l’armée de l’Air et de l’Espace assure la surveillance de l’espace aérien français. Après des investissements considérables, la structure sera désormais capable d’assurer le commandement des opérations militaires aériennes de la France partout dans le monde. « Le Capco a une capacité de planification permanente face à des menaces globales et diffuses. Il permet d’avoir une vision la plus complète possible d’une situation, de son intensité, de ses acteurs », explique le général Vincent Cousin, commandant du CDAOA, le Centre de la défense aérienne et des opérations aériennes. Avec ces équipements répondant aux standards de commandement de l’Otan, la France pourra assumer l’année prochaine le commandement de la Force de réaction de l’alliance. En outre, dès dimanche 20 juin, les équipes du Capco s’exerceront dans le cadre de la mission Heifara au cours de laquelle trois Rafale décolleront depuis la France en direction de la Polynésie avec une escale en Californie. Dans l’espace indopacifique, à Tahiti, les avions réaliseront une mission « de haut du spectre », explique le général Cousin. A l’avenir, toutes les opérations aériennes françaises seront susceptibles d’être conduites depuis Lyon-Mont Verdun.

    Le Figaro, 17 juin