Synthèse de presse

Industrie
  • Industrie
    Forte hausse d’activité pour l’ONERA
    L’ONERA (Office national d’études et de recherches aérospatiales), qui fête ses 75 ans cette année, est au cœur des travaux sur l’avion zéro émission, mais aussi sur les appareils de combat de nouvelle génération ainsi que sur la dissuasion (missiles) et les systèmes spatiaux, qui seront opérationnels à partir de la prochaine décennie. « Les premiers impacts positifs du plan de relance aéronautique se lisent dans nos comptes de 2020 et vont s’amplifier cette année », commente Bruno Sainjon, PDG de l’ONERA. Au premier semestre 2021, les prises de commandes ont atteint un niveau historique, à 76,7 millions d’euros, dont près de 50 millions signés par la Direction générale de l’Armement (DGA) et la Direction générale de l’aviation civile (DGAC). En 2020, malgré la crise de la Covid-19, l’ONERA a signé pour 120 millions de contrats, dont 56 millions avec la DGA. Les besoins de recrutements augmentent en conséquence : «Nous avons réalisé 166 recrutements après avoir reçu plus de 19 500 candidatures. Mais nous avons désormais atteint notre plafond d’emplois, qui est fixé statutairement à 2 000 salariés. Or, pour assurer notre charge de travail et pérenniser nos compétences, nous avons besoin d’une centaine d’ingénieurs et techniciens de plus», explique Bruno Sainjon.

    Le Figaro du 12 juillet
  • Industrie
    Airbus a commencé l'assemblage du premier fuselage avant de l’A321XLR
    Moins de deux mois après le début de l’assemblage structurel des fuselages arrière et central en Allemagne, Airbus annonce avoir franchi « une nouvelle étape de production significative », avec l’assemblage structurel et l’équipement système du nez et du fuselage avant dans son usine de Saint-Nazaire. Six tronçons de fuselage sont arrivés par convoi routier le 1er juillet, livrés par Stelia Aerospace. Ils seront assemblés « dans les semaines à venir », y compris l’installation des équipements du système et des instruments d’essai en vol au troisième trimestre 2021. « Il s’agit d’une étape clé pour l’A321XLR. Nous sommes sur la bonne voie pour soutenir l’entrée en service de l’avion d’ici 2023 », a déclaré Martin Schnoor, responsable du programme de développement de l’A321XLR. L’appareil, lancé au Salon du Bourget en 2019, a été commandé à plus de 450 exemplaires ; son rayon d’action sera de 8700 km, soit 30% de plus que l’actuel A321neo, ce qui lui permettra d’effectuer des vols de plus de 10 heures, notamment pour relier l’Europe à l’Amérique du Nord ou du Sud.

    Le Journal de l’Aviation du 12 juillet
  • Industrie
    Collins Aerospace se renforce en Normandie
    Collins Aerospace déplace le siège social de ses activités Actuation System France sur son site de Saint-Marcel (Eure), à proximité de Vernon. Une cérémonie a été organisée pour l’occasion jeudi 8 juillet, en présence d’Hervé Morin, Président de la Région Normandie, et de Philippe Eudeline, Président de Normandie Aerospace (NAE). Ce site de Collins AeroEspace, lauréat du plan de relance, est spécialisé dans la production et la maintenance de servo-commandes et de systèmes hydrauliques, ainsi que de carburants pour l’aéronautique.

    Le Journal de l’Aviation du 12 juillet

Défense
  • Défense
    Entretien avec le général Michel Friedling, commandant du Commandement de l’Espace
    Le général Michel Friedling s’exprime dans La Tribune. Il évoque le hackaton DefinSpace, que le Commandement de l'Espace a organisé en juin et juillet en partenariat avec la DGA, le CNES et l'Agence de l’innovation de défense (AID). 174 jeunes étudiants et diplômés ont participé à l’événement, le premier de ce type en Europe. Une finale nationale rassemblant 12 équipes finalistes a eu lieu vendredi 9 juillet à Paris. Les deux équipes gagnantes ont remporté un voyage à Kourou afin d'assister au lancement d'un satellite militaire à l'automne. « Notre objectif était avant tout de faire parler des sujets qui concernent le spatial militaire […], car il y a des enjeux extrêmement importants de défense et de sécurité dans l'espace », insiste le général. « Nous n'expliquons pas encore suffisamment les enjeux économiques et sociétaux de l'espace, qui irrigue tous les champs de l'activité humaine : environnement, santé, énergie, finance, agriculture, aide au développement, lutte contre le réchauffement climatique, etc... Il faut donc le dire et le redire encore et encore. Une étude de la Commission européenne de 2019 révèle que plus de 10% de son PIB estimé à 14 500 milliards d'euros, dépend de l'espace. L'impact est énorme ».

    La Tribune du 12 juillet

Espace
  • Espace
    Premier vol dans l'espace réussi pour Richard Branson
    Le milliardaire britannique Richard Branson a atterri sans encombre dimanche au Nouveau-Mexique après avoir passé quelques minutes à la frontière de l'espace, à bord d'un vaisseau de Virgin Galactic, un vol qui inaugure, espère-t-il, l'ère du tourisme spatial. Son rival américain, Jeff Bezos, prévoit quant à lui un décollage le 20 juillet pour son lanceur Blue Origin. SpaceX, le groupe d’Elon Musk, entend par ailleurs envoyer en orbite en septembre prochain son premier équipage entièrement civil - sans le dirigeant -, après avoir déjà procédé à de nombreux lancements vers la station spatiale internationale pour la NASA.

    Ensemble de la presse du 12 juillet
  • Espace
    Comment Virgin Galactic a séduit les marchés
    Les Echos rappellent que depuis son introduction en Bourse, en octobre 2019, la capitalisation boursière de Virgin Galactic a été multipliée par près de quatre. La société, qui ne cesse d'attirer de nouveaux investisseurs, a tiré parti de l'engouement pour le tourisme spatial, et de la tendance des SPAC (« special purpose acquisition company »). C'est en effet par le biais d'une fusion avec une SPAC (Social Capital Hedosophia) que la société a été introduite en Bourse. D'autres entreprises spatiales, telles que Redwire, Momentus, Rocket Lab, ont depuis imité Virgin Galactic, en trouvant grâce aux SPAC les moyens financiers nécessaires à leurs ambitions.

    Les Echos du 12 juillet
  • Espace
    Chine : la seconde constellation de satellites Ningxia a été lancée
    Ce vendredi 9 juillet, la Chine a lancé 5 satellites « Ningxia-1 », grâce à un lanceur Longue Marche 6, depuis le centre de lancement satellitaire de Taiyuan, dans la province du Shanxi. En novembre 2019, la République populaire de Chine avait placé en orbite 5 satellites identiques. Beijing souhaiterait disposer d'une trentaine de satellites opérationnels de ce type selon des sources officielles, indique Air & Cosmos. Ils ont été réalisés par une filiale du groupe CAST, DFH Satellite Co. Les satellites sont dotés de capacités SIGINT (Signals Intelligence,ou renseignement d'origine électromagnétique), observe le magazine.

    Air & Cosmos du 12 juillet

international
  • international
    Hypersonique : essai réussi pour l'ogive de l'ARRW
    Selon Air & Cosmos, l’US Air Force aurait récemment validé l’ogive de son ARRW/AGM-183A (Air-Launched Rapid Response Weapon), après les essais de détonation réalisés sur la base d’Eglin (Etats-Unis). L’AGM-183A est un missile air-sol hypersonique manœuvrant à des vitesses comprises entre Mach 6,5 et Mach 8 et ce, sur une distance de 1600 kilomètres. Il est équipé du TBG (Tactical Boost Glide), un planeur manoeuvrant qui se sépare du missile une fois que ce dernier est arrivé à son apogée dans l'espace. Doté d'une trajectoire non balistique, il vole ensuite à une vitesse hypersonique pour éviter les systèmes anti-aériens. Le coût de développement de ce nouveau vecteur, fabriqué par Lockheed Martin, est estimé à 480 millions de dollars. Ses essais en vol devraient durer jusqu'en 2022.

    Air & Cosmos du 12 juillet