Synthèse de presse

Défense
  • Défense
    Le Président de la République demande l’élaboration d'une stratégie spatiale militaire
    La ministre des Armées, Florence Parly, s’est exprimée sur Europe 1 vendredi 19 février. « Le président de la République m’a demandé d'élaborer une stratégie spatiale militaire, qui consiste à dire que nous allons nous protéger, et éventuellement nous protéger de façon active, et nous allons investir pour cela », a-t-elle précisé. La loi de programmation militaire française 2019-2025 prévoit plus de « 4 milliards d’euros d’investissement pour le spatial », a rappelé la ministre. Comme le précisait le ministère des Armées dans un communiqué le 9 janvier, la France va investir 700 millions d'euros supplémentaires dans le spatial militaire d'ici à 2025, « pour renforcer ses moyens de surveillance et se doter de capacités d'auto-défense dans l'espace. Une somme qui s’ajoute aux 3,6 milliards d’euros déjà prévus pour le spatial de défense dans la loi de programmation militaire française 2019-2025 ». Parmi les mesures de cette stratégie, « nous renouvelons la totalité de nos capacités satellitaires », affirme Florence Parly. « Elles sont indispensables aux militaires comme elles le sont à nous tous, pour géolocaliser, communiquer, observer et obtenir du renseignement ».

    Europe 1 du 19 février
  • Défense
    La France représentée aux Emirats Arabes Unis lors du salon IDEX
    Les Émirats Arabes Unis (EAU) ont ouvert, dimanche 21 février, le salon de défense IDEX. La ministre des Armées, Florence Parly, s’y est rendue à cette occasion, du 20 au 22 février, sa 6ème visite aux EAU depuis son entrée en fonctions. Les dirigeants Patrice Caine (Thales), Eric Béranger (MBDA), Bruno Even (Airbus Helicopters) et Bruno Berthet (Rafaut), sont également présents, ainsi qu’une délégation de parlementaires, dont la présidente de la commission de la défense de l'Assemblée nationale, Françoise Dumas, et le vice-président de la commission des affaires étrangères et de la défense du Sénat, Cédric Perrin. Comme l'a rappelé le porte-parole du ministère des Armées, « la coopération en matière de défense avec les EAU est l'une des plus denses et diversifiées que la France ait dans le golfe arabo-persique ». Cette relation s'inscrit dans le cadre de l'accord relatif à la coopération en matière de défense, signée le 26 mai 2009 et dont les dix ans ont été célébrés par la ministre des Armées en 2019.

    La Tribune du 22 février

Industrie
  • Industrie
    Entretien avec Guillaume Faury
    Guillaume Faury, CEO d’Airbus, a accordé un entretien à France Inter, samedi 20 février. Il a notamment évoqué les conséquences de la crise sanitaire, saluant « les relations fructueuses et de grande confiance établies avec le gouvernement » et rappelant qu’Airbus participe au dispositif de soutien de la filière, à travers notamment la mise en place d’un fonds d’investissement pour apporter des capitaux propres aux fournisseurs. Le dirigeant a appelé les pays européens à assouplir les restrictions aux frontières liées à la pandémie de coronavirus qui paralysent le transport aérien. Il a également souligné que la décarbonation du secteur aérien, qui représentait déjà une priorité avant la crise, constitue une opportunité, rendant d’autant plus grande la nécessité de poursuivre l’innovation. Airbus et l’ensemble du secteur sont mobilisés pour arriver à l’avion hydrogène en 2035, ce qui implique de lancer le programme aux alentours de 2027 à 2028, un objectif « réaliste », déclare M. Faury, les technologies nécessaires existant déjà dans d’autres industries, notamment spatiale. Interrogé sur la « guerre des subventions » Airbus-Boeing, le dirigeant a appelé à un « cessez-le feu ».

    France Inter du 20 février

Innovation
  • Innovation
    L’Europe investit dans le développement de l’ordinateur quantique
    L'Europe prévoit d'investir au moins 4,5 milliards d'euros d'ici à 2027 dans les technologies quantiques, rappellent Les Echos, afin de garantir son futur développement économique et sa souveraineté en matière de défense et de conquête spatiale. En comptant les plans de certains Etats membres de l'UE, le cumul serait porté à près de 8 milliards d'euros. En R&D, le programme « Quantum Flagship » prévoit d’investir 1,25 milliard d'euros en appels à projets entre 2018 et 2027. L'objectif est par exemple de développer des prototypes d'ordinateurs quantiques pour les laboratoires européens qui en auront l'usage. Avec un champion de l'informatique quantique comme Atos, la France va diriger une large partie de son investissement vers la création d'ordinateurs quantiques. L'Allemagne compte sur Deutsche Telekom pour mener les travaux dans les communications quantiques inviolables, détaillent Les Echos. D’autre part, Thales contribue notamment au grand projet européen d’infrastructure de communication quantique, « EuroQCI », comme le rappelait récemment Mathias Van Den Bossche, Directeur Research, development and product policy chez Thales Alenia Space, dans une interview accordée à La Tribune.

    Les Echos du 22 février et La Tribune du 15 février

Covid-19
  • Covid-19
    La vaccination dans les entreprises va débuter
    Les médecins du travail auront accès au vaccin AstraZeneca, comme les médecins généralistes, pour les salariés vulnérables de 50 à 64 ans, à compter de cette semaine. Le ministère du Travail vient d'adresser un protocole aux services de santé au travail pour leur donner la marche à suivre. Chaque médecin du travail participant à la campagne « disposera d'un seul flacon lors de la première livraison (semaine du 22 février), et de 2 ou 3 flacons maximum pour la deuxième livraison (semaine du 1er mars) », précise le « protocole pour la vaccination par les médecins du travail au moyen du vaccin AstraZeneca » en date du 16 février, qui vient d'être diffusé par le gouvernement aux services de santé au travail. Cette instruction ministérielle préconise de confier la tâche à des volontaires, plutôt que demander à chaque médecin de gérer la vaccination des salariés des entreprises qu'il suit, précisent Les Echos.

    Les Echos du 22 février

international
  • international
    Boeing : immobilisation au sol de 128 avions de type B777, la FAA ordonne le contrôle de 222 B787 Dreamliner
    Boeing a demandé l'immobilisation au sol de 128 de ses avions commerciaux de type B777, dans le monde entier, dimanche 21 février, après qu’un Boeing 777-220 de la compagnie United Airlines a dû faire demi-tour en urgence après l'incendie de son réacteur droit. La FAA a ordonné des inspections supplémentaires sur certains avions commerciaux de type B777. Vendredi 19 février, la FAA a par ailleurs publié une directive demandant le contrôle de 222 avions Boeing 787 Dreamliner, après avoir été interpellée concernant plusieurs incidents de décompression, qui pourraient rendre critiques la gestion d’un incendie. « Des fuites importantes dans la zone de soute pourraient entraîner des concentrations de halon [gaz ininflammable utilisé pour éteindre les incendies] insuffisantes pour contrôler adéquatement l'incendie » indique Air Journal, citant le rapport de la FAA.

    Le Figaro du 22 février et Air Journal du 19 février

Espace
  • Espace
    Le DLR fait appel à la plateforme Bartolomeo d'Airbus pour la première vérification en orbite d'horloges optiques laser
    Le centre de compétence Galileo du Centre aérospatial allemand (Deutsches Zentrum für Luft- und Raumfahr, DLR) et Airbus ont signé un contrat de 16,8 millions d'euros pour l'hébergement de la mission Compasso du DLR sur la plateforme Bartolomeo de la Station spatiale internationale (ISS). Compasso sera la première vérification en orbite d'horloges laser-optiques compactes et très précises. Grâce à une liaison optique bidirectionnelle, ces horloges sont alignées et synchronisées avec des horloges très précises sur Terre ; en outre, la liaison optique entre l'ISS et la station au sol est utilisée pour évaluer l'influence des turbulences atmosphériques sur la fréquence et la vitesse du signal. La mission Compasso devrait être lancée fin 2024 et occupera un double emplacement sur la plateforme Bartolomeo. Au terme de cette mission de 18 mois, les éléments de la charge utile seront ramenés sur Terre. Bartolomeo est un investissement d'Airbus dans l'infrastructure de l'ISS, qui permet d'accueillir jusqu'à douze charges utiles externes en environnement spatial. La plateforme est exploitée dans le cadre d'un partenariat entre Airbus, l'ESA, la NASA et le laboratoire national de l'ISS.

    Zone-Bourse.com du 22 février
  • Espace
    Internet par satellite : Starlink, le projet de SpaceX, autorisé en France
    L'Arcep, régulateur français des communications électroniques, a autorisé Starlink à utiliser pendant dix ans des bandes de fréquences très hautes qui vont lui permettre d'apporter du très haut débit par satellite dans des zones reculées qui ne sont pas équipées de la fibre. L'année dernière, l'Arcep avait déjà autorisé Starlink à installer trois stations terriennes : à Gravelines (département du Nord), à Villenave-d'Ornon en Gironde et à Saint-Senier-de-Beuvron, dans la Manche. Starlink est une constellation de satellites qui permet d'apporter du très haut débit dans les zones peu ou mal couvertes en fibre ou en 4G. Les quelque 800 satellites actuels de Starlink sont placés à 550 kilomètres de la Terre. A ce stade, Starlink teste sa solution auprès d'abonnés américains, canadiens et britanniques. L'opérateur compte se développer en Europe. Les Echos consacrent également un article au conflit opposant SpaceX et Amazon, qui développe également un projet d’internet satellitaire, baptisé « Kuiper ». SpaceX a récemment demandé au régulateur américain, la FCC (Federal Communications Commission), l'autorisation de déplacer sa constellation de satellites vers une orbite plus basse, une requête à laquelle Amazon s’est fermement opposé.

    Les Echos du 22 février

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Air France teste un certificat sanitaire numérique vers les Antilles
    À partir du 11 mars, Air France testera pendant un mois l'application « AOK Pass » sur les liaisons Paris CDG-Pointe-à-Pitre et Paris CDG-Fort-de-France. Cette application mobile, disponible sur smartphone, va permettre aux passagers d'enregistrer de manière sécurisée les résultats de leur test Covid réalisé dans un laboratoire partenaire de la compagnie. L’application « ICC AOKpass » est développée conjointement par la Chambre de commerce internationale (ICC) et deux entreprises spécialisées dans les services de santé, International SOS et SGS. Air Caraïbes et French Bee commenceront également le mois prochain à tester cette solution.

    Le Figaro et Les Echos du 22 février
  • Aviation Commerciale
    Amelia ouvre une base de maintenance à Rodez
    Un an après avoir débuté ses opérations à Rodez, le groupe aéronautique Amelia (Regourd Aviation) annonce l’installation d’une base de maintenance secondaire sur l’aéroport Rodez-Aveyron. Le projet est soutenu et accompagné par les collectivités, le département de l’Aveyron ayant confirmé son investissement dans la rénovation d’un hangar permettant la création de la base de maintenance. L’activité principale d’Amelia est la location d'avion avec équipage pour des compagnies tierces, le transport régulier de passagers en France et à l'étranger et le transport des sportifs ; sa base de maintenance principale est implantée à l’aéroport Saint-Brieuc-Armor en Bretagne depuis 2015.

    Air & Cosmos, Air Journal et Le Journal de l’Aviation du 22 février