Synthèse de presse

Défense
  • Défense
    La France commande 12 Rafale à Dassault Aviation pour remplacer ceux cédés à la Grèce
    Dassault Aviation a signé, le 29 janvier, avec Florence Parly, ministre des Armées, un contrat pour la vente de 12 Rafale, lesquels remplaceront les 12 Rafale de l’armée de l’Air et de l’Espace française vendus à l’armée de l’Air grecque. La signature a eu lieu lors d’une visite de la ministre des Armées à l’usine d’Argonay, en Haute-Savoie, où sont produits les systèmes de commandes de vol de tous les avions Dassault depuis 1963. « Ce contrat de 12 avions neufs permet à notre armée de l'Air et de l'Espace de poursuivre sa montée en puissance Rafale en attendant la cinquième tranche, dont les livraisons sont prévues entre 2027 et 2030, a déclaré le PDG de Dassault Aviation et président du GIFAS, Eric Trappier. C'est une grande satisfaction pour Dassault Aviation, Thales, Safran et les 500 entreprises françaises associées au programme, dans le contexte particulièrement difficile que traverse notre secteur aéronautique avec la crise de la Covid-19 ».

    Ensemble de la presse du 29 janvier 2021
  • Défense
    Un rapport critique l’absence de solidarité européenne en termes de défense
    Le rapport d'information sur la Coopération structurée permanente (CSP) des deux députées Natalia Pouzyreff (LREM) et Michèle Tabarot (LR) critique les insuffisances de cette structure, censée mutualiser les moyens de la défense européenne. La France reste le pays le plus actif, à l’inverse de nombreux pays, et beaucoup d’Etats-membres font encore trop souvent appel aux Etats-Unis pour leur équipement militaire, au détriment des entreprises européennes. « L'implication des États-membres dans les projets est très variable, reflet pour l'essentiel de capacités militaires très différentes. La France participe ainsi à 38 projets, coordonnant 10 d'entre eux. C'est le pays le plus actif, écrivent les auteures du rapport. Tous les États-membres ne sont pas aussi impliqués dans la CSP que la France et nombre d'entre eux, notamment l'Allemagne, ne la voit pas comme une priorité. C'est le cas également des pays d'Europe de l'Est pour lesquels la priorité en matière de défense est et restera l’OTAN ». Par ailleurs, poursuivent les deux députées, « il apparaît que, pour de nombreux États-membres, l'augmentation des budgets de défense ait surtout été utilisée pour acquérir des armements auprès d'entreprises américaines, qui sont les concurrentes directes des entreprises européennes de défense, au point que l'Europe représente 53% des exportations d'armes américaines (2018) ».

    La Tribune du 1er février 2021

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Créneaux d’aéroport : le Conseil européen se prononce en faveur de la prolongation de la dérogation aux règles
    Le Conseil européen a voté en faveur de la prolongation jusqu’à la fin octobre de la dérogation aux règles de l’UE sur l’utilisation des créneaux d’aéroport. Les nouvelles règles offriront également « une certaine souplesse pour s’adapter à différents scénarios et permettre que des mesures soient prises jusqu’à la période de planification horaire de l’été 2022 », précise le Conseil dans un communiqué. Le Conseil et le Parlement européen devront encore se mettre d’accord sur le texte final, afin que les nouvelles règles soient mises en place pour le début de la saison estivale le 28 mars 2021.

    Air Journal du 29 janvier 2021
  • Aviation Commerciale
    Le meeting aérien de la Ferté-Alais se tiendra en juin
    La 48ème édition du Temps des Hélices, le meeting aérien de la Ferté-Alais, devrait se tenir les 26 et 27 juin. L’Amicale Jean-Baptiste Salis (AJBS) a choisi de décaler d’un mois son meeting, en espérant que ce délai lui permette de se tenir à un moment où l’évolution de la situation sanitaire le permettra. Autrement, elle pourrait être contrainte de limiter le nombre de places, voire d’annuler le meeting.

    Journal de l’Aviation du 29 janvier 2021

Espace
  • Espace
    L’étage supérieur d’Ariane 6 prêt à rejoindre son banc d’essai
    Le 28 janvier, pour la première fois dans le développement du futur lanceur lourd européen, un étage supérieur ULPM (Upper Liquid Propulsion Module) d’Ariane 6 a quitté le site d’ArianeGroup à Brême, en Allemagne, où son assemblage s’est achevé en octobre dernier. L’étage, appelé HFM (Hot Firing Model – Modèle de tir à chaud) doit désormais rejoindre le site d’essais du DLR, le Centre aérospatial allemand, à Lampoldshausen, dans le Bade-Wurtemberg. Il sera mis à feu jusqu’à quatre reprises au deuxième trimestre 2021 sur le banc d’essai dédié, le P5.2.

    Air & Cosmos du 29 janvier 2021 - L’Usine Nouvelle du 29 janvier 2021
  • Espace
    Un équipage de touristes va séjourner dans la Station spatiale internationale pour la première fois
    La société américaine Axiom Space vient de présenter le premier équipage « intégralement privé » qui sera envoyé vers la Station spatiale internationale (ISS) au plus tôt en 2022. Les trois touristes de l'espace ont chacun déboursé 55 millions de dollars pour vivre leur première aventure spatiale. Il s’agit d’un investisseur américain, d’un entrepreneur canadien et d’un ancien pilote israélien. La mission d'Axiom, baptisée AX-1, est prévue au plus tôt en janvier 2022. D’autres entreprises, telles que Blue Origin ou Virgin Galactic, cherchent également à développer ce tourisme spatial.

    Les Echos du 30 janvier 2021
  • Espace
    Plan de relance : le CNES dévoile les axes de sa stratégie
    Le Centre national d'études spatiales (CNES) a dévoilé les secteurs sur lesquels il compte s’appuyer dans le cadre du plan France Relance pour venir en aide au secteur spatial français. Dans un document dévoilé le 29 janvier, le CNES a ciblé cinq technologies prioritaires dans le cadre d'appels à projets collaboratifs : communications optiques, satellites de télécommunication flexibles, virtualisation du segment sol, terminaux pour les télécommunications par satellite, et économie de la donnée. Les industriels ont jusqu’au 5 mars pour répondre aux appels à projets, qui s'adressent à des consortiums. En outre, le CNES a prévu un plan nanosatellites qui a pour objectif de renforcer et de structurer l'écosystème français en la matière. Les entreprises ont jusqu'au 19 février pour remettre leurs propositions.

    La Tribune du 1er février 2021

Industrie
  • Industrie
    Le groupe Satys poursuit son développement
    Devenu le numéro un mondial de la peinture d’avions, le groupe Satys poursuit son développement avec l’acquisition de la société PMA (Protec Métaux d'Arenc) à Marseille. Cette nouvelle opération de reprise d'activités s'accompagne de la construction d’une nouvelle usine à Marignane. D’une superficie de 7 000 mètres carrés, elle sera construite dans la zone d’activités des Florides dédiée aux installations industrielles et devrait entrer en service fin 2022. Dans ce nouveau site labellisé « Usine du Futur 4.0 » et dans lequel le groupe Satys investit 15 millions d’euros, seront notamment pris en compte : l’automatisation des chaînes de convoyage des pièces, une digitalisation avancée, mais également la sécurité et la protection de l’environnement.

    Air & Cosmos du 29 janvier 2021
  • Industrie
    Le fret aérien ne connaît pas la crise
    À la faveur d’une reprise des échanges mondiaux au second semestre 2020, l’activité du fret aérien, mesurée en tonne-kilomètre de chargement (CTK), n’a chuté que de 9 % en 2020, selon l’Association internationale du transport aérien (IATA). Ces bons résultats s’expliquent en grande partie par la croissance du commerce électronique, rare activité à avoir bénéficié de la crise sanitaire, et dont la distribution repose à 80 % sur la voie aérienne. La flotte devra passer de 2 010 avions dédiés au fret aujourd’hui, à 3 260 appareils en 2039. L’industrie devra pour cela produire 2 430 nouveaux appareils, compte tenu du vieillissement de la flotte actuelle. De quoi contrebalancer, en partie du moins, le moindre dynamisme du côté des livraisons d’avions passagers, mais aussi pousser certaines compagnies aériennes à mettre davantage l’accent sur cette activité.

    L’Usine Nouvelle du 31 janvier 2021
  • Industrie
    Une pépinière des métiers de l'aéronautique à l’aéroport de Jonzac
    France Bleu consacre un reportage à « l’aéropôle Antoine de Saint-Exupéry », à l’aéroport de Jonzac, où la communauté de communes de Haute Saintonge a ouvert le 16 novembre dernier une pépinière d’entreprises avec le soutien d'Airbus Développement. Trois start-ups se sont déjà installées dans les locaux de l'aéropôle, sur deux niveaux et 1500 mètres carrés de hangars et d'ateliers. Deux axes spécifiques ont été retenus pour son développement : l'oenotourisme et l'aviation d'affaires. L'objectif de la communauté de communes de Haute Saintonge est de créer plusieurs dizaines d'emplois dans les métiers de l'aéronautique à Jonzac.

    France Bleu du 31 janvier 2021
  • Industrie
    Socomore et Salveco s’allient pour créer un géant européen des produits de désinfection et d'hygiène
    Lancé dans la production de gel hydroalcoolique après la crise économique et sanitaire de la Covid-19, le sous-traitant aéronautique morbihannais Socomore s’allie au laboratoire vosgien Salveco pour devenir leader de la désinfection humaine. Ce nouveau groupe sera présidé par Frédéric Lescure, également président du groupe Socomore, et dirigé par Hervé Heinrich, docteur en chimie et directeur de la Business Unit Désinfection du Groupe Socomore, avec sa gamme Socosafe lancée en 2020. « L’amélioration de l’impact de nos activités sur l’environnement est au cœur de notre stratégie de chimiste responsable, je me réjouis de ce rapprochement 100% cohérent », déclare Frédéric Lescure. En 2020, l'activité désinfection des deux sociétés Socosafe et Salveco a représenté environ 20 millions de chiffre d'affaires. Le groupe réuni vise un développement conséquent pour atteindre plus de 50 millions d'euros d'ici 2024.

    Ouest-France du 29 janvier 2021
  • Industrie
    Air France baptise son septième A350 « Reims »
    Air France a décidé de baptiser « Reims » son septième A350. La compagnie a pour tradition de surnommer ses nouveaux appareils, destinés notamment à remplacer les A380, avec des villes françaises. Elle l’a ainsi déjà fait avec Toulouse, Lyon, Saint-Denis de La Réunion, Nice, Bordeaux et Marseille. Immatriculé F-HTYG, l'appareil devrait prendre son service commercial au mois de mars 2021. D'ici 2025, Air France attend 38 A350, qui seront affectés essentiellement sur des vols longs-courriers, vers les États-Unis, le Mali ou encore la Thaïlande.

    France Bleu du 30 janvier 2021

Innovation
  • Innovation
    Hyundai et Urban Air Port présentent leur vision du vertiport pour taxi volant au Royaume-Uni
    Le 28 janvier, Hyundai et l’entreprise britannique Urban Air Port ont dévoilé un projet de hub pour futurs taxis volants électriques. Ce projet, baptisé « Air-One » fait partie des lauréats de l’appel d’offres « Future Flight Challenge » avec une aide de 1,2 million de livres (1,35 million d’euros). Depuis quelques mois, le gouvernement britannique multiplie en effet les investissements visant à décarboner les activités du pays.

    L’Usine Nouvelle du 31 janvier 2021

Compétitivité
  • Compétitivité
    Covid-19 : la Commission européenne étend l’assouplissement des aides d'État jusqu'à fin 2021
    La Commission européenne a annoncé, le 28 janvier, la prolongation jusqu'au 31 décembre d'un dispositif autorisant les pays de l'UE à soutenir avec des fonds publics les entreprises souffrant des conséquences de la pandémie de coronavirus. Ce dispositif sur les aides d'État, baptisé « State aid Temporary Framework », devait initialement expirer le 30 juin, mais plusieurs Etats membres avaient demandé sa prolongation. Outre la prolongation du dispositif, Margrethe Vestager, commissaire européenne chargée de la Concurrence, a aussi annoncé davantage de flexibilité dans ces mesures, notamment la possibilité de transformer à terme certains prêts garantis par l'État en « subventions directes ».

    Le Figaro du 28 janvier 2021

Adhérent à la une
  • Adhérent à la une
    Stelia Aerospace certifiée « Top Employer »
    Pour la troisième année consécutive, Stelia Aerospace vient d’obtenir la Certification « Top Employer » du Top Employers Institute, une certification internationale décernée cette année à 94 entreprises françaises. Un audit a permis de comparer les stratégies, politiques, processus et outils RH de Stelia Aerospace, au regard des meilleures pratiques mondiales, avant un second audit de certification, mené par un organisme extérieur indépendant. L'étude annuelle réalisée par le Top Employers Institute distingue les meilleurs employeurs dans le monde, tous secteurs d’activité confondus.

    Aeroweb du 29 janvier 2021