Synthèse de presse

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Que faire pour réussir la relance du transport aérien ?
    Dans un article d’opinion publié sur le site de la Tribune, Thomas Juin, le président de l'Union des Aéroports Français (UAF) explique les mesures que doit prendre, selon lui, la France pour envisager une reprise du trafic à partir d'avril 2021 et reconstruire la connectivité aérienne des territoires. « Il faut mettre en oeuvre, dès cet hiver, des dispositifs de tests express au départ des vols internationaux, y compris au sein de l'Union européenne, et inciter progressivement les passagers, pour accompagner la montée en puissance du trafic, à se munir d'attestations de tests négatifs avant l'arrivée à l’aéroport, écrit-il. Face à l'absence d'avancée européenne significative sur ces dispositifs, la France doit prendre les devants et passer des accords de réciprocité avec ses principaux partenaires afin de lever les quarantaines sans quoi toute reprise du trafic est illusoire ».

    La Tribune du 4 décembre 2020

Industrie
  • Industrie
    L’ATR 72-600 reçoit une certification de l’EASA
    ATR a annoncé le 3 décembre que l’ATR 72-600 cargo, son premier biturbopropulseur développé spécifiquement pour les opérations de transport de fret, a été certifié par l’Agence européenne de sécurité aérienne (EASA). Lancé en novembre 2017, l’ATR 72-600F avait réalisé son premier vol au mois de septembre. Le programme a été rendu possible par le soutien de FedEx Express, qui a commandé une trentaine d’exemplaires de l’appareil.

    Journal de l’Aviation du 3 décembre 2020
  • Industrie
    Le 737 MAX de Boeing effectue son premier vol public avec American Airlines
    Le 2 décembre, la compagnie aérienne American Airlines, a fait voler un Boeing 737 MAX avec à son bord des journalistes afin de dissiper les doutes autour des capacités de l'appareil. Ce vol entre Dallas, au Texas, et Tulsa, dans l'Oklahoma, entre dans le cadre du processus de réhabilitation du modèle le plus vendu du constructeur américain. L’interdiction de vol a été récemment levée aux Etats-Unis et la reprise des vols commerciaux, décidée après des mois d'enquête, aura lieu le 29 décembre.

    Les Echos du 3 décembre 2020
  • Industrie
    Dans les coulisses du déconfinement des avions d’Air France
    La possibilité de se déplacer sans restrictions à partir du 15 décembre laisse espérer une reprise du trafic aérien. Les ventes de billets ont quadruplé chez Air France, qui s'apprête à assurer 55% du trafic habituel. Europe 1 a consacré un reportage aux coulisses de ce redémarrage dans le hangar d’Air France Industries, à Roissy-CDG. Les équipes de maintenance doivent notamment remettre en état des avions qui n’ont pas volé depuis plusieurs mois. « Il s’agit à chaque fois de procédures scrupuleuses et surtout inédites. On a refait tous les graissages, pour s'assurer qu'il n'y a pas de problèmes de corrosion. Sur tout ce qui est paramètres de vol, conduite de vol pour le pilote, on passe à peu près 80 heures », explique Hervé Bonamy, responsable de maintenance long courrier.

    Europe 1 du 4 décembre 2020
  • Industrie
    Portrait de Guillaume Faury, CEO d’Airbus
    Le magazine Challenges consacre un portrait à Guillaume Faury, arrivé à la tête d’Airbus en 2017 après avoir dirigé Airbus Helicopters, et à son action en temps de crise. « Il fallait mettre du sang neuf dans la machine, explique Denis Ranque, président du board à l’époque de la nomination de Guillaume Faury. Avec son profil très industriel, Guillaume a vite pris ses marques et donné un nouvel élan au groupe ». « C'est un authentique passionné d'aéronautique, ce qui nous parle forcément chez Dassault, estime de son côté le PDG de Dassault Aviation et président du GIFAS, Eric Trappier. « C'est un gars solide, compétent, « the right man at the right place » pour piloter dans la tempête le gros paquebot qu'est Airbus », déclare également Eric Trappier.

    Challenges du 3 décembre 2020
  • Industrie
    Airbus annonce avoir achevé avec succès sa campagne d’essais pour le Zephyr
    Airbus Defence and Space a annoncé avoir terminé avec succès une nouvelle campagne de vols d'essais pour le Zephyr High Altitude (HAPS) en Arizona (États-Unis). « Les objectifs de la campagne d'essais ont tous été atteints, mettant en valeur un avion plus résilient et plus performant », explique le groupe. Zephyr est le premier système aérien sans pilote (UAS) stratosphérique solaire-électrique au monde. Evoluant au-dessus du trafic aérien conventionnel, il est censé apporter de nouvelles capacités de visualisation, de détection et de connexion aux clients commerciaux et militaires. Il pourra par exemple assurer des missions de surveillance permanente, retracer l'évolution du paysage ou encore fournir un réseau de communication aux régions les plus déconnectées du monde. En juillet 2018, le Zephyr a volé dans la stratosphère pendant près de 26 jours ce qui reste à ce jour la plus longue durée de vol d'un avion jamais réalisée sans ravitaillement.

    Easybourse du 3 décembre 2020
  • Industrie
    L’Aerion passe aux essais en soufflerie à l’ONERA
    Le projet de jets d’affaire supersonique Aerion a franchi une nouvelle étape vers l’examen préliminaire de conception (PDR) en passant aux essais en soufflerie à l’ONERA, dans la soufflerie S2MA du parc de Modane-Avrieux en Savoie. « Bien que l’apparition d’une technologie de modélisation informatique de plus en plus sophistiquée ait grandement amélioré la conception aérospatiale, les essais en soufflerie demeurent un élément clé du cycle de développement », explique ainsi Robert Lewis, directeur de l’évaluation des essais système d’Aerion, à Air & Cosmos qui consacre un reportage au sujet.

    Air & Cosmos du 4 décembre 2020

Défense
  • Défense
    Les métamatériaux, l’avenir de la défense ?
    Le forum innovation défense, qui se tient du 2 au 4 décembre, en format digital, est l’occasion d’évoquer les ruptures technologiques en cours, dont les métamatériaux. Ces matériaux artificiels conçus au niveau atomique permettraient de rendre les avions de combats et les navires plus discrets vis à vis des radars et sonars adverses. Plusieurs projets de développement sont en cours. Le missilier MBDA mène ainsi des travaux pour exploiter cette technologie afin que ses missiles échappent aux défenses ennemies. « Pour rendre les missiles furtifs, les matériaux sont l’approche principale. Il s’agit d’éviter que des parties du missile n’émettent trop de radiations qui pourraient être détectées », explique Denis Gardin, directeur de l’innovation et des technologies futures pour MBDA.

    L’Usine Nouvelle du 3 décembre 2020
  • Défense
    L’Egypte pourrait commander un satellite à Airbus
    Le maréchal Abdel Fattah al-Sissi, en France en début de semaine prochaine, pourrait, selon La Tribune, annoncer un accord sur l'achat d'un satellite espion à Airbus Defence and Space. Il s’agira de l’aboutissement de négociations démarrées en 2015 pour l’acquisition par l’Egypte, auprès d’Airbus Defence and Space et de Thales Alenia Space d’un satellite d'observation et un satellite de télécommunications militaire auprès de la France. En 2016, un accord avait été trouvé pour l’acquisition d’un satellite télécom militaire, le projet de satellite d’observation étant pour le moment remis à plus tard.

    La Tribune du 4 décembre 2020
  • Défense
    Le budget défense 2021 adopté par le Sénat
    Le Sénat a adopté, le 3 décembre, le budget 2021 des Armées, en hausse pour la troisième année consécutive (+4,5% sur un an) à 39,2 milliards d’euros. Lors du débat, la ministre des Armées Florence Parly, a été interrogée sur le coût du remplacement de 12 avions Rafale prélevés sur l'inventaire de l'armée de l'Air au profit de la Grèce. Athènes a annoncé mi-septembre son intention d'acquérir six Rafale neufs et douze d'occasion. « Si ce contrat aboutit, alors le produit de la vente des Rafale d'occasion reviendra bien au ministère des Armées, et non au budget général de l'Etat, a-t-elle déclaré. Nous avons eu toutes les assurances du ministère de l'Economie et des Finances à ce sujet ».

    Le Figaro du 3 décembre 2020

Espace
  • Espace
    Copernicus : l’ESA signe un premier contrat avec Thales Alenia Space
    L'Agence spatiale (ESA) a annoncé, le 3 décembre, la signature du dernier des six contrats du programme Copernicus en confiant à Thales Alenia Space (TAS) Italia un contrat de 482 millions d'euros, dont la première tranche s'élève à 90 millions. « C'est vrai que cette campagne ESA a été un grand succès pour Thales Alenia Space, souligne à La Tribune le PDG de TAS, Hervé Derrey. Sur l'ensemble des six missions, nous avons été sélectionnés sur cinq, dont trois en tant que maître d'oeuvre (CHIME, ROSE-L et CIMR) et deux pour la fourniture d'instruments (CO2M et Christal). Au total, ces programmes représentent un volume d'affaires de l'ordre de 1,8 milliard d'euros si on prend en compte la maîtrise d'oeuvre des programmes sous notre responsabilité et la fourniture des instruments. Nous gagnons des parts de marché sur celle que Thales Alenia Space occupe en général dans les programmes de l'ESA ».

    La Tribune du 4 décembre 2020
  • Espace
    La sonde chinoise Chang’e 5 a achevé son prélèvement d’échantillons sur la Lune
    La sonde chinoise Chang’e 5, envoyée le 1er décembre sur une zone inexplorée de la Lune, a achevé son prélèvement de sol lunaire, qu’elle se prépare à rapporter sur Terre, a annoncé jeudi 3 décembre l’agence spatiale nationale chinoise. Si le retour sur Terre se déroule sans encombre, la Chine deviendra le troisième pays à rapporter des échantillons de la Lune, après les Etats-Unis et l’URSS. La dernière tentative était soviétique, avec la mission inhabitée Luna 24 menée avec succès en 1976.

    Le Monde du 3 décembre 2020
  • Espace
    Airbus choisi par Thales pour l’instrument radar de la mission Copernicus ROSE-L
    Airbus Defence and Space a été sélectionné par Thales Alenia Space pour construire l'instrument radar avancé de la mission « Système d'observatoire radar pour l'Europe en bande L » (ROSE-L). Airbus Defence and Space, à Friedrichshafen, en Allemagne, dirigera un consortium industriel pour l'instrument radar impliquant des entreprises de neuf pays pour la réalisation du projet. Le contrat, attribué à Airbus par Thales Alenia Space, maître d'œuvre de cette mission, s'élève à environ 190 millions d’euros.

    Capital du 3 décembre 2020

Formation
  • Formation
    Gabriel Attal visite les ateliers d’Airbus pour promouvoir l’apprentissage
    Le secrétaire d'Etat et porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, était en déplacement à Toulouse, le jeudi 3 décembre, pour visiter les ateliers d’Airbus et soutenir l’apprentissage. Le gouvernement a mis en place en juillet un plan baptisé « Un jeune, une solution » dont l’objectif est de fédérer 1 000 entreprises et 250 000 jeunes. Ce jeudi après-midi, Gabriel Attal a visité les chaînes de montage de l'Airbus A350 et a échangé avec les jeunes salariés et apprentis présents. Le secrétaire d’Etat a notamment souligné qu’« avec 400 000 apprentis recrutés cette année, 2020 est une nouvelle année record pour l’apprentissage ». L'aide accordée « s'adresse à toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, rappelle le secrétaire d'État. Si vous recrutez un apprenti, l'État vous reverse une prime de 5 000 à 8 000 euros. Cela revient à un coût zéro pour les entreprises ».

    France 3 du 3 décembre 2020