Synthèse de presse

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Alexandre de Juniac en appelle à la responsabilité des passagers
    Interrogé le 14 juillet sur BFM Business, le directeur général de l’Association internationale du transport aérien (IATA), Alexandre de Juniac, a exhorté les passagers ayant vu leur vol annulé durant la pandémie de Covid-19 à opter pour un avoir plutôt que le remboursement en espèces du billet d’avion, afin de protéger la trésorerie des compagnies aériennes. « Nous demandons l’aide des passagers », a-t-il déclaré. IATA essaie d’obtenir de la Commission européenne « le pouvoir de présenter des avoirs pour différer le remboursement », a annoncé Alexandre de Juniac, tout en reconnaissant que sa position est « difficile », mais sa priorité reste de sauver les trésoreries de ses membres.

    Air-journal du 16 juillet 2020
  • Aviation Commerciale
    Air France obtient un deuxième vol hebdomadaire vers la Chine
    Air France a obtenu un deuxième vol hebdomadaire Paris-Shanghai, opérationnel à partir de la semaine prochaine, a indiqué l’ambassade de France en Chine le 16 juillet. La Chine a drastiquement réduit depuis fin mars ses liaisons aériennes avec le reste du monde, par crainte de l’arrivée de malades du Covid-19. Le pays asiatique, où l’épidémie est pratiquement éradiquée avec zéro mort depuis la mi-mai, autorise toutefois depuis le 8 juin plusieurs compagnies étrangères à assurer une liaison. « Des discussions positives se poursuivent afin d’augmenter le nombre des fréquences aériennes entre la France et la Chine, conformément à l’accord bilatéral sur les services aériens », a précisé l’ambassade.

    AFP du 16 juillet 2020

Espace
  • Espace
    Ouverture d’un Conseil européen décisif pour le spatial
    Ce vendredi 17 juillet débute en présence des 27 chefs d’Etat le premier Conseil de l’Union européenne depuis le début de la crise sanitaire. L’ordre du jour concerne la fin des négociations sur le Cadre financier pluriannuel (CFP ou FPP) de la période 2021-2027, qui avaient démarré en mai 2018 et doivent se conclure par un vote à l’unanimité. La proposition de cadre budgétaire faite par le président du Conseil Charles Michel atteint désormais 1 800 milliards d’euros sur sept ans. Le budget attribué aux programmes spatiaux communautaires resterait stable : il atteindrait 14,8 milliards d’euros, contre 16 milliards d’euros initialement prévus. Avec un total de 9 milliards d’euros, les programmes Galileo et EGNOS de navigation et de positionnement par satellite constituent les dépenses les plus importantes de la stratégie spatiale communautaire. Suit le programme Copernicus d’observation de la Terre, avec 5,4 milliards d’euros, et enfin les programmes GovSatCom et Space Situational Awareness de communications gouvernementales et de sécurité.

    Air & Cosmos du 16 juillet 2020
  • Espace
    Le vaisseau spatial Solar Orbiter dévoile ses premières images du Soleil
    Solar Orbiter, la nouvelle mission lancée par l’Agence spatiale européenne (ESA) avec la NASA le 10 février dernier, a envoyé ses premières images. Jamais aucun autre véhicule spatial n’avait « photographié » le Soleil d’aussi près. Les premiers clichés dévoilent notamment l’omniprésence d’éruptions solaires miniatures, surnommées « feux de camps » (« firecamps »).

    Les Echos du 17 juillet 2020
  • Espace
    Le lancement du télescope spatial James Webb repoussé à octobre 2021
    La NASA a annoncé le 16 juillet que le lancement du grand télescope spatial James Webb par une fusée Ariane 5 serait de nouveau reporté, au 31 octobre 2021 au lieu de mars, en raison de la pandémie et d'autres problèmes de développement. Lancé depuis Kourou en Guyane, il sera placé en orbite autour du Soleil, à 1,5 million de kilomètres de la Terre.

    Le Figaro du 17 juillet 2020 – AFP du 17 juillet 2020

Défense
  • Défense
    Des députés recommandent l’achat de 12 hélicoptères Caracal supplémentaires
    Auteurs d'une « mission flash » sur les hélicoptères et leurs carences, deux députés, Jean-Pierre Cubertafon (MODEM) et Jean-Jacques Ferrara (LR), demandent l'achat de 12 Caracal neufs plutôt que la location de H225 pour l'Armée de l'Air, un projet actuellement en cours au sein du Ministère des Armées. L’Armée de l’air bénéficie d’une commande de huit Airbus Helicopters Caracal dans le cadre du plan de relance aéronautique mais cette commande ne sera passée que d’ici la fin de l’année, rappellent les deux députés. L’achat des Caracal supplémentaires aurait un effet bénéfique pour Airbus Helicopters mais aussi Safran Helicopter Engines et plusieurs sous-traitants car la quasi-totalité des Caracal sont en effet produits en France avec des composants français.

    Air & Cosmos du 16 juillet 2020
  • Défense
    SCAF : le Sénat apporte ses propositions pour le renforcer
    Au Sénat, la commission des Affaires étrangères, de la défense et des forces armées présidée par le sénateur (LR) Christian Cambon, a présenté le 15 juillet un rapport d’information sur « le système de combat aérien du futur » (SCAF). Présenté par ses rapporteurs Ronan Le Gleut (LR) et Hélène Conway-Mouret (PS), ce rapport propose plusieurs recommandations afin de faire en sorte que ce programme de défense soit « irréversible ». Pour cela, les auteurs préconisent la signature début 2021 « d’un contrat-cadre global » qui courrait jusqu’en 2025-2026, couvrant la première phase du projet qui doit aboutir à un démonstrateur d’avion. Ce qui éviterait la succession de contrats demandant à chaque fois une validation politique. Les sénateurs estiment par ailleurs que la France, l’Allemagne et l’Espagne doivent élargir leur projet et faire entrer de nouveaux partenaires européens. Notamment pour faire face au programme concurrent « Tempest », mené par les Britanniques. Toutefois les sénateurs préconisent d’attendre 2026, avec le lancement du démonstrateur.

    Public Sénat du 15 juillet 2020

Compétitivité
  • Compétitivité
    Le gouvernement annonce une baisse massive des impôts de production
    Le gouvernement a annoncé le 15 juillet « une baisse massive » de 20 milliards d'euros des impôts de production qui pèsent sur les entreprises en France, dans le but affiché de relocaliser l'industrie et d'asseoir son indépendance. La réduction est significative, puisque le produit annuel de ces impôts représente plus de 70 milliards d'euros, et elle s'opérera en deux temps: « dix milliards d'euros en 2021 et dix milliards d'euros en 2022 », a précisé le ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire, interrogé sur France 2. Le ministre n'a toutefois pas détaillé quels impôts de production baisseraient, mais il s'était déjà dit à plusieurs reprises favorable à une réduction significative de la CVAE (cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises). Une réduction de la C3S (contribution sociale de solidarité des sociétés) a également été évoquée ces derniers mois.

    La Tribune du 16 juillet 2020 – Les Echos du 17 juillet 2020
  • Compétitivité
    Le gouvernement vient au secours de la trésorerie des PME
    Les TPE ou PME qui ont bénéficié d'un report de charges sociales ou fiscales pour faire face à la crise du Covid-19 pourront étaler leurs remboursements jusqu'à trois ans, alors que le gouvernement leur avait laissé jusqu'à la fin de l'année dans un premier temps, a annoncé Bruno Le Maire ce 16 juillet au Sénat, en préambule de l'examen du troisième projet de loi de finances rectificative. Il suffira que l'entreprise envoie une demande aux impôts qui, au vu de sa situation d'endettement, lui accordera un étalement de 12, 24 ou 36 mois avec une première échéance au 1er septembre. Ce dispositif sera accessible à toutes les TPE ou PME, quel que soit leur secteur d'activité ou la baisse de chiffre d'affaires qu'elles ont subie.

    Les Echos du 17 juillet 2020