Synthèse de presse

Compétitivité
  • Compétitivité
    Emmanuel Macron s’apprête à présenter son plan de relance
    Le président Emmanuel Macron présentera son plan de relance jeudi 3 septembre. « La transformation et la modernisation du pays ne peuvent pas s'arrêter », a-t-il déclaré le 28 août à l'occasion d'une rencontre avec les journalistes. Ce plan de relance de 100 milliards d'euros, dont un tiers sera consacré à l'environnement, est destiné à « préparer la France de 2030 », a-t-il indiqué. Une fois présenté, ce plan sera décliné par chaque ministre dans son domaine de compétence au cours des semaines suivantes. Dans l’attente de ce plan, les chefs d’entreprise ont reçu des gages du chef de l’Etat comme la confirmation de la baisse de 10 milliards d’euros des impôts de production, mais aussi, d’un report au 1er novembre du durcissement des mesures de chômage partiel.

    Les Echos du 31 août 2020
  • Compétitivité
    Les transformations du management chez Latécoère
    Dans un dossier sur la transformation du management, le magazine L’Usine Nouvelle revient sur l’exemple de Latécoère. C’est pour se donner des chances de participer aux nouveaux programmes aéronautiques des années 2020 et de rester le numéro un mondial indépendant de la porte d’avion que l’équipementier décide en 2017 de changer d’approche et d’abandonner le cycle de développement en V (définition du projet, test et mise en œuvre) pour adopter les méthodes agiles, sous l’impulsion de Serge Bérenger, ancien de Thales et Safran arrivé en 2016.

    L’Usine Nouvelle du 27 août 2020

Industrie
  • Industrie
    French Bee reçoit son quatrième Airbus A350-900
    French Bee a réceptionné son quatrième Airbus A350-900 le 20 août. L'appareil, immatriculé F-HREN, a été immédiatement mis en service, partant d'Orly 4 pour La Réunion dès le 21 août, avec 367 passagers.

    Air Journal du 24 août 2020
  • Industrie
    L'EASA planifie des vols d'essais sur le Boeing 737 MAX
    L'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) a passé un accord avec son homologue américain, la FAA, et avec Boeing pour conduire des vols d'essais sur le 737 MAX. L'agence européenne a jugé que le processus de correction des défauts de l'appareil était suffisamment avancé pour qu'elle envisage la programmation de ces vols, un prérequis pour que l'appareil modifié puisse être certifié en Europe. Les vols d’essais débuteront donc le 7 septembre. Cependant, en raison de la crise sanitaire et des restrictions qui pèsent sur le trafic entre l'Europe et les Etats-Unis, ils devront avoir lieu à Vancouver. Auparavant, dès le 1er septembre, des essais sur simulateur seront réalisés à Londres, à l’aéroport de Gatwick.

    Journal de l’Aviation du 28 août 2020
  • Industrie
    Boeing prêt à proposer un système portable de désinfection par UV des avions
    Dans le cadre de son initiative « Confident Travel » lancée aux premiers jours de la crise sanitaire, Boeing a présenté la semaine dernière un système de désinfection des avions par ultraviolets. Ce système présente l'avantage d'être portable et prend la forme d'une baguette qu'il suffit de passer au-dessus de la surface qui doit être désinfectée. L'avionneur est désormais à la recherche de partenaires pour assurer sa production et sa distribution.

    Journal de l’Aviation du 28 août 2020
  • Industrie
    Etienne Galan nouveau président exécutif de Roxel
    A compter du 1er septembre, Etienne Galan sera président exécutif du groupe Roxel, filiale conjointe de Safran et de MBDA. Succédant à Jacques Desclaux, cet ingénieur X/ISAE-SupAéro a intégré la Direction générale de l'armement dans les secteurs de la maintenance aéronautique et de la stratégie industrielle avant de rejoindre, en 1996, Liebherr-Aerospace en tant que directeur qualité puis directeur industriel. En 2000, Etienne Galan rejoint Snecma, désormais Safran Aircraft Engines, où il participe à la mise en place des nouveaux systèmes d'information, puis il prend la responsabilité de l'unité intégrée de production forge.

    Air & Cosmos du 28 août 2020

Défense
  • Défense
    Thales débute la production du radar Ground Fire
    Fin juillet, Thales a annoncé l'entrée en production de son radar Ground Fire destiné à l'armée de l'Air. Produit sur le site de Limours, dans l'Essonne, ce système vise à munir les forces françaises d'un système de défense aérienne capable de détecter les missiles aériens et balistiques. Ce radar sera « intégré au système sol-air de moyenne portée terrestre de nouvelle génération (SAMP/T NG) », détaille Thales. Il viendra ainsi renforcer les moyens de l'armée de l'Air grâce à l'intégration d'un grand nombre de capteurs « capables de contrer un large spectre de menaces », ajoute l'industriel.

    Air & Cosmos du 28 août 2020
  • Défense
    Joël Barre renouvelé à la tête de la Direction générale de l'armement
    Le Délégué général pour l'armement Joël Barre (65 ans), qui est arrivé au bout de son mandat de trois ans en août 2020, a été renouvelé. L’ancien numéro deux du CNES avait été nommé le 9 août 2017, à la tête de la DGA (Délégation générale de l’armement). Il avait notamment été chargé avec le chef d'état-major des armées et le secrétaire général pour l'administration (SGA), de préparer la loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025.

    La Tribune du 24 août 2020
  • Défense
    Le gouvernement pourrait ajuster sa commande de 30 Rafale pour soutenir Dassault
    Le gouvernement français discute avec le constructeur Dassault d’un possible ajustement de calendrier pour la commande de 30 chasseurs Rafale, initialement prévue pour 2023, afin de l’aider à faire face à la crise du secteur aéronautique, a déclaré dimanche 30 août la ministre des Armées, Florence Parly. « Nous allons voir comment nous pouvons adapter le mieux possible le calendrier de ces commandes afin que les chaînes de production de Dassault Aviation soient préservées », a-t-elle relevé. Pour l’heure, « ces chaînes tournent pour l’exportation ». L’Egypte, l’Inde et le Qatar ont ainsi passé commande de Rafale. « En lien avec l’entreprise Dassault, nous sommes en train d’étudier le meilleur moment pour lancer ces commandes, pour assurer non seulement la continuité des activités de l’entreprise Dassault mais aussi de tous ces sous-traitants qui sont derrière », a poursuivi la ministre.

    AFP du 30 août 2020

Espace
  • Espace
    Le CNES prépare le premier vol du prototype de fusée réutilisable Callisto
    En partenariat avec l’Allemagne et le Japon, la France veut tester à Kourou un « véhicule réutilisable expérimental ». Baptisé Callisto, le prototype doit permettre à l’Europe de progresser dans le développement d’une fusée réutilisable. En août, le Centre national d’études spatiales (CNES) a fait un point sur l’avancée de ce projet dont le budget est évalué à plusieurs dizaines de millions d'euros pour le CNES. En 2018, le CNES préparait un premier tir pour 2020. Aujourd’hui, l’agence spatiale française table plutôt sur la fin de l’année 2023.

    L’Usine Nouvelle du 27 août 2020
  • Espace
    Airbus Defence and Space remporte deux contrats au Moyen-Orient
    Au mois d’août, Airbus Defence and Space a remporté deux contrats au Moyen-Orient. Airbus a d’abord été sélectionné le 18 août par Arabsat, l'un des plus grands opérateurs de satellites au monde, pour construire BADR-8, un satellite de télécommunications de nouvelle génération. Moins de dix jours plus tard, l'émirati Yahsat a signé avec le constructeur européen un contrat pour deux satellites, dont un en option. Ces derniers remplaceront les deux satellites de l'opérateur de téléphonie satellitaire Thuraya. L'investissement annoncé est de 500 millions de dollars.

    Challenges du 27 août 2020 – Capital du 18 août 2020
  • Espace
    Après trois reports, la fusée Ariane 5 a décollé depuis Kourou
    Aucune fusée n’avait décollé du Centre spatial guyanais (CSG) de Kourou depuis le mois de mars. Après cinq mois de calme, Arianespace a finalement fait son retour en vol, le 15 août. Prévue en juillet, la mission avait subi de multiples reports. Finalement, Ariane 5 a correctement déployé trois satellites, dont le remorqueur spatial MEV-2 de Northrop Grumman, premier véhicule de maintenance satellitaire expédié par Arianespace.

    Ensemble de la presse du 16 août
  • Espace
    Le quadruple succès de Thales Alenia Space
    La fin du mois de juillet a été particulièrement prolifique pour Thales Alenia Space, qui a accumulé quatre bonnes nouvelles : premier contrat ferme avec OHB dans le cadre du programme Copernicus de l'Agence spatiale européenne (ESA), commande pour une mission emblématique de la NASA (Viper), lancement réussi par le lanceur Proton pour les satellites de télécoms russes Express-80 et Express-103, qui ont embarqué des charges utiles du constructeur. En outre, le groupe Thales participe à la mission Mars 2020 de la NASA, qui a lancé le 30 juillet le rover martien Perseverance (NASA), dont Thales Angénieux fournit un laser de haute performance.

    La Tribune du 2 août 2020

Environnement
  • Environnement
    La possibilité de créer un Airbus à hydrogène sera connue en 2025
    Dans le plan de relance de l'aéronautique présenté en juin, les industriels et le gouvernement français ambitionnent de mettre en service à l'horizon 2035 un avion moyen-courrier à hydrogène n’émettant pas de CO2. Devant quelques journalistes, Patrick Gandil, le directeur de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), a récemment détaillé les défis de ce projet, notamment celui du stockage de l'hydrogène, et les pistes pour les surmonter. Il faudra attendre cinq ans pour savoir si les technologies seront suffisamment matures pour lancer un tel avion. Début août, dans une interview accordée à La Tribune, le directeur général d'Airbus, Guillaume Faury, jugeait en effet ce calendrier crédible : « La forte volonté politique pour décarboner l'aviation permet d'obtenir des soutiens qui nous permettront d'y parvenir. Une entrée en service en 2035 d'un avion décarboné est réaliste. Cela suppose un lancement de programme aux alentours de 2027 et que les technologies soient prêtes en 2025 puisqu'il faut deux ans pour préparer un tel lancement ».

    La Tribune du 25 août 2020