Synthèse de presse

France Relance
  • France Relance
    Visite de Bruno Le Maire en Occitanie
    En visite dans la région Occitanie, le Ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, est venu s’assurer du bon fonctionnement des dispositifs de soutien au secteur aéronautique. Répondant aux questions du quotidien La Dépêche, il rappelle les dispositifs mis en œuvre jusqu’à aujourd’hui pour soutenir la filière : « l’État a sauvé la filière aéronautique par le soutien que nous avons apporté à la compagnie nationale Air France avec près de 7 milliards d’euros. Il l’a sauvé aussi par des mesures massives de soutien à l’activité partielle qui ont notamment permis de sauver 1 500 emplois chez Airbus. L’État a aussi tenu à soutenir la demande avec près d’1 milliard d’euros de commandes anticipées pour les armées, la gendarmerie, la sécurité civile. Nous avons aussi soutenu l’investissement avec ce plan de relance aéronautique pour permettre à la filière de continuer à innover et conserver des projets pour les ingénieurs du secteur ». Interrogé sur le prolongement du dispositif du chômage partiel, il précise que les contrats d’activité partielle de longue durée durent deux ans. Il devrait toutefois évoquer ce sujet avec les sous-traitants de la filière et le CEO d’Airbus, Guillaume Faury. Mais en tout état de cause, précise-t-il : « nous avons sauvé la filière aéronautique, ce n’est pas pour la laisser tomber au moment où elle redémarre ». Concernant la reprise du trafic aérien, il indique que le « redémarrage est plus fort qu’anticipé en Chine et aux Etats-Unis. Cela a permis à Airbus de remonter plus rapidement que prévu les cadences de production et d’ouvrir une nouvelle ligne d’assemblage A321 à Toulouse, qui était très attendue ». S’agissant du Plan de Relance, 40 milliards d’euros (sur les 100 milliards) ont été décaissés à ce jour. « Nous visons, à la demande du président de la République, un engagement de 70 milliards de projets d’ici la fin de l’année 2021 ».

    La Dépêche, 16 juillet

Industrie
  • Industrie
    La reprise du trafic aérien stimule les commandes d’appareils
    La reprise du trafic se confirmant, les compagnies aériennes souhaitent renouveler leur flotte. Au cours du premier semestre, Airbus a livré 297 appareils, soit cent de plus qu’au cours de la même période en 2020. Toutefois, les constructeurs restent prudents car « les prévisions sont essentiellement tirées sur la base des carnets de commandes actuels » reconnaît Airbus. Ainsi, le « backlog » du constructeur européen s’élève à près de 7 000 appareils, dont plus de 5 600 avions de la famille A320, soit plus de dix années de production garantie, tandis que celui de son concurrent américain en dénombre 4 166. Mais il y a des raisons d’être optimiste car les commandes sont aussi de retour. Airbus en a enregistré 73 en juin et Boeing 146. Fin juin 2021, United Airlines a passé une commande de 200 Boeing 737 MAX et de 70 Airbus A321. Par ailleurs, dimanche 12 juillet, Ben Smith, directeur général d’Air France-KLM, a déclaré qu’il voulait lancer un appel d’offres pour acquérir 160 appareils, soit « la plus importante (commande) de l’histoire du groupe ». Ces avions sont destinés à sa filiale Transavia. Le contrat devrait être finalisé d’ici à novembre.

    Le Monde, 16 juillet
  • Industrie
    Diehl Aviation et HAECO Cabin concluent un partenariat sur des projets d’aménagement de cabine complets
    Les deux équipementiers Diehl Aviation et HAECO Cabin ont révélé une alliance commerciale stratégique pour concevoir des projets d’aménagement de cabine, y compris des installations complexes et sur mesure. Ils souhaitent proposer tous les composants intérieurs des appareils, y compris les parois latérales, les rangements, l’éclairage, les cuisines, les toilettes, les sièges, l’ingénierie de reconfiguration, la certification et l’installation. « Grâce à cet accord, nous serons en mesure de fournir à nos clients un niveau de service (…) qui fait défaut dans l’industrie, en offrant l’intégralité des solutions cabine, du préconçu ou du sur-mesure » déclare Doug Rasmussen, le président et directeur d’HAECO Cabin Solutions.

    Journal de l’Aviation, 15 juillet
  • Industrie
    MTU Maintenance signe un contrat exclusif avec Sunclass Airlines pour ses CFM56-5B
    MTU Maintenance décroche un contrat de MRO de cinq ans avec la compagnie danoise Sunclass Airlines pour la maintenance, la réparation, et la révision de ses CFM56-5B. Le contrat prévoit une assistance MRO complète, du support technique personnalisé, des services AOG et la location de moteurs de rechange. La flotte Sunclass Airlines est composée de huit A321 motorisés par des CFM56-5B.

    Journal de l’Aviation, 15 juillet

Défense
  • Défense
    Le deuxième escadron de Rafale de l’armée de l’Air indienne sera opérationnel fin juillet 2021
    Basé à Hasimara dans l’ouest du Bengale, le deuxième escadron de Rafale de l’IAF (Indian Air Force) devrait être opérationnel d’ici la fin du mois de juillet 2021. Le premier est basé à Ambala (dans l’Etat de Haryana au nord de l’Inde) et avait reçu son IOC (Initial operational capability) le 10 septembre 2020. Dénommé « Falcons of Chhamb and Akhnoor » et disposant pour le moment de 7 chasseurs, il devrait atteindre sa pleine capacité courant 2022 avec 18 appareils. Le Rafale indien est équipé de toute la gamme d’équipements de pointe : MICA et SCALP (MBDA), AASM (Safran Electronics & Defense). Néanmoins, l’IAF a demandé quelques adaptations comme le démarrage à froid en haute altitude, un enregistreur de vol avec un stockage de 10 heures, et l'intégration de plusieurs capteurs israéliens. Dans le cadre du programme MMRCA (Medium Multi-Role Combat Aircraft), l’Inde a évalué son besoin à 114 aéronefs. Elle a déjà passé commande auprès de Dassault Aviation pour 36 Rafale.

    Air & Cosmos, 15 juillet
  • Défense
    Nouveau succès à l’export du Sea Ceptor de MBDA
    La version maritime du système CAMM (Common Anti-Air Modular Missile), baptisée Sea Ceptor, assure déjà la défense des bâtiments type 45, type 26 et type 23 de la Royal Navy, elle assurera désormais la défense sol-air des nouvelles frégates de classe Tamandaré après avoir remporté l'appel d'offres de la Brazilian Navy. Fondées sur le design des frégates MEKO (ThyssenKrupp Marine Systems), leur entrée en service est prévue en 2025, et s’échelonnera jusqu’en 2032. Guidé par radar, le Sea Ceptor dispose d’un rayon d’action de 25 km, pour une vitesse maximale de Mach 3.

    Air & Cosmos, 15 juillet

Covid-19
  • Covid-19
    Passeport sanitaire : Air France lance un service de vérification
    Air France a dévoilé le 15 juillet un service baptisé « ReadyToFly » (Prêt à voler) permettant aux passagers de s’assurer qu’ils disposent de l’ensemble des documents sanitaires requis pour voyager. Testé avec succès depuis le mois de juin, le groupe précise que ce service est gratuit et facultatif. Il sera proposé à compter du 17 juillet 2021 sur les vols de l’entreprise au départ de Paris « vers la Corse et les destinations Outre-mer », avant d’être déployé progressivement au cours de l’été « sur un nombre croissant de destinations ». Avec « ReadyToFly », Air France explique qu’il « permet à ses clients d’aborder le voyage de façon plus sereine, avec la certitude qu’ils possèdent l’ensemble des documents nécessaires pour embarquer » et contribue à la fluidité dans les aéroports « en évitant des contrôles successifs ». Air France propose déjà un service d'informations sur les mesures sanitaires sur le site www.airfrance.traveldoc.aero.

    Air-Journal et Air & Cosmos, 15 juillet

Innovation
  • Innovation
    Seconde partie de l’entretien de Patrick Ky, directeur exécutif de l’agence européenne de la sécurité aérienne, dans le podcast du Journal de l’Aviation
    La seconde partie de l’interview de Patrick Ky traite de la mobilité aérienne urbaine. Patrick Ky la considère comme l’un des enjeux stratégiques du secteur tant dans le domaine du transport de passager que des marchandises. Il dénombre des « centaines de projets dans ce domaine » qu’il s’agisse de véhicule autonome ou avec pilote à bord, ce qui témoigne d’un « véritable engouement ». S’appuyant sur une étude réalisée par l’agence, il affirme que le marché est prometteur car 80% des citoyens européens seraient favorables à ce type de mobilité urbaine et 70% envisageraient de l’utiliser. Une certification est attendue à l’horizon 2024.

    Journal de l’Aviation, 15 juillet
  • Innovation
    Le drone HALE de la NASA s’est crashé le 10 juillet
    A la suite d’une anomalie en vol, le drone X-56B d’expérimentation de la NASA s’est « crashé » le 10 juillet 2021. Cet incident remet en question le programme car il s’agit du seul exemplaire. Lancé avec l’AFLR (Air Force Laboratory Research), ce vol faisait partie d’une nouvelle campagne visant à atténuer les vibrations destructrices en haute altitude. Equipé de deux Jetcat P400 lui assurant une vitesse maximale de 220 km/h, le X-56B est utilisé pour explorer le domaine de vol HALE (High Altitude Long Endurance).

    Air &Cosmos, 15 juillet

Adhérent à la une
  • Adhérent à la une
    OEMServices remporte un contrat sur la flotte A350 d’Ethiopian Airlines
    Le groupe Ethiopian Airlines a signé un accord pluriannuel (de dix ans) avec OEMServices lui confiant le soutien des composants de sa flotte d’Airbus A350-900. Le contrat couvre l’accès au pool 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 depuis ses installations de Dubaï, et des services d’ingénierie et de réparation. OEMServices étendra son pool de Dubaï pour couvrir les composants d'avions A350 et servir les clients actuels et futurs du Moyen-Orient et d'Afrique. La compagnie éthiopienne se compose de 24 Airbus A350-900 dont 8 à livrer. « Être choisi par Ethiopian Airlines est une grande fierté pour OEMServices. Nous sommes heureux de démontrer la valeur ajoutée de notre approche originale, basée sur nos compétences en intégration de services et notre expertise technique sur la flotte A350. Ethiopian Airlines peut compter sur notre équipe pour soutenir leurs opérations » déclare Didier Granger, Président d'OEMServices.

    Journal de l’Aviation, 15 juillet

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Delta Airlines poursuit la modernisation de sa flotte
    L’entreprise a révélé des contrats portant sur la location de 7 Airbus A350-900 d'occasion (auprès d’AerCap) et de 29 Boeing 737-900ER d'occasion. Les appareils d’Airbus seront tous livrés au second semestre 2021 tandis que ceux de Boeing entreront en service à partir de l’été 2022. Dans son communiqué, l’entreprise explique que ces « 36 avions supplémentaires amélioreront l'efficacité énergétique et l'expérience client, tout en soutenant la stratégie de renouvellement de la flotte de Delta axée sur la simplification, l'échelle, la taille et la durabilité ». Pour justifier son choix, l’entreprise rappelle que « les A350 de nouvelle génération consomment 21% de carburant en moins par siège que les 777 qu'ils remplacent ». Outre les 7 A350 évoqués, la flotte Delta comprend également 15 A359 en service et 20 en commande. En outre, l’entreprise a passé commande de 25 A321neo en avril et a décidé l’accélération des livraisons de trois gros porteurs (deux A350 et un A330-900).

    Journal de l’Aviation, 15 juillet

Environnement
  • Environnement
    Boeing noue une alliance avec SkyNRG pour soutenir le déploiement des carburants durables
    Boeing a annoncé son intention d’investir dans le premier site de production des SAF construit par SkyNRG Americas aux États-Unis dont l’objectif est d’alimenter les aéroports et activités de Boeing sur la côte Ouest. Les investissements incluent l’achat anticipé de carburants aviation durable à ce site, et leur utilisation dans le cadre de ses programmes d’essais en vol, entre autres activités. Datant de 2009, le premier vol d’essai réalisé par Boeing a contribué à l’homologation de l’utilisation commerciale du carburant aviation durable en 2011. Au début de l’année 2021, Boeing s’est engagé à ce que ses avions soient capables de voler avec des carburants 100% durables d’ici à 2030.

    Aerobuzz, 15 juillet