Synthèse de presse

Industrie
  • Industrie
    Le soutien, vecteur de croissance pour Airbus Helicopters
    La transformation du modèle économique d'Airbus Helicopters vient de franchir une nouvelle étape. Le soutien est désormais aussi important que les plateformes dans les prises de commandes de l'hélicoptériste européen. Dans son analyse des résultats 2019 il y a quelques semaines, Bruno Even, PDG d'Airbus Helicopters, n'avait pas manqué de souligner l'importance de cette activité dans la stabilité de l'entreprise en dépit d'un environnement compliqué. Et à l'avenir, le soutien devrait s'imposer comme l'un des principaux relais de croissance. « L'année 2019 s'est très bien passée. Pour la première fois, nous avons autant de prises de commandes côté services que côté plateformes », déclare Christoph Zammert, chargé du soutien et des services à la clientèle, au Journal de l’Aviation.

    Le Journal de l’Aviation du 20 mars 2020
  • Industrie
    Opposée à son sauvetage par l’Etat, Nikki Haley démissionne du conseil d’administration de Boeing
    Boeing a annoncé jeudi 19 mars la démission surprise de son conseil d'administration de Nikki Haley, ancienne ambassadrice de Donald Trump aux Nations Unies, opposée à la demande de sauvetage public formulée par l'avionneur pour faire face à la pandémie de coronavirus. Boeing « a informé le conseil des différentes options sur la table. L'ambassadrice Haley a alors fait savoir que, par principe, elle ne pensait pas que la société devrait demander l'aide du gouvernement fédéral et par conséquent elle démissionnait », explique l'avionneur.

    AFP du 20 mars 2020
  • Industrie
    Mecachrome va désinfecter ses huit usines
    Le 17 mars, Mecachrome a décidé de fermer ses huit usines françaises jusqu'au 22 mars. « Nous avons entamé le 18 mars une désinfection complète de tous les sites », explique Christian Cornille, président de l'équipementier aéronautique, dont le siège est à Amboise (Indre-et-Loire).

    L’Usine Nouvelle du 19 mars 2020
  • Industrie
    Coronavirus : le témoignage plein d’optimisme d’un sous-traitant aéronautique
    L’Usine Nouvelle est allé recueillir le témoignage de Damien Marc, dirigeant de JPB Système, un sous-traitant du secteur aéronautique qui fabrique des pièces pour les moteurs. Il a mis en place un plan de continuité au sein de sa PME, basée à Montereau-sur-le-Jard (Seine-et-Marne) et qui emploie une centaine de personnes. « Je n’ai pas d’inquiétude, mais j’effectue un serrage dans les coûts et nous modifions les priorités au quotidien, déclare-t-il. Nous tenons une cellule de crise tous les matins et nous informons en temps réel de tous faits nouveaux ».

    L’Usine Nouvelle du 19 mars 2020

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Coronavirus : 80% des salariés d’ADP au chômage partiel
    Confronté à la pandémie de coronavirus, le groupe ADP a décidé de fermer deux pistes à l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle, le trafic actuel pouvant être géré sur les deux autres. Par ailleurs, 80% des employés vont connaître le chômage partiel à partir du lundi 23 mars. Le plan présenté aux syndicats porte sur une durée de six mois, mais l’objectif est « d’y recourir le moins possible » en termes de temps, a déclaré le directeur général d’ADP Edward Arkwright. « Toute l’entreprise est en activité partielle, sauf la continuité opérationnelle et les fonctions essentielles », a précisé le dirigeant du groupe qui emploie 90% de ses effectifs en France.

    Ensemble de la presse du 19 mars 2020
  • Aviation Commerciale
    Lufthansa publie un résultat en recul de 44% mais estime être « financièrement bien équipé »
    Lufthansa a publié ses résultats pour l'année 2019 ce 19 mars. Le groupe allemand a terminé son exercice avec un résultat net consolidé qui a plongé de 44%, à 1,2 milliard d'euros, et un résultat d'exploitation de 2 milliards d'euros, en recul notamment à cause du ralentissement économique et de la hausse des prix du pétrole (+600 millions d'euros). Le chiffre d'affaires a augmenté de 2,5%, à 36,4 milliards d'euros. Face à la situation actuelle, Lufthansa précise qu'il est « financièrement bien équipé » avec une trésorerie disponible à date de 4,3 milliards d'euros. « Afin de sécuriser sa solide situation financière, le groupe a levé des fonds supplémentaires d'environ 600 millions d'euros ces dernières semaines », annonce le groupe allemand dans un communiqué.

    Ensemble de la presse du 19 mars 2020
  • Aviation Commerciale
    Coronavirus : la Nouvelle-Zélande et la Norvège au secours du secteur aérien
    Le gouvernement néo-zélandais a annoncé vendredi 20 mars qu'il allait prêter quelque 900 millions de dollars néo-zélandais (479 millions d'euros) à la compagnie aérienne Air New Zealand pour l'aider à survivre à la crise du coronavirus. De son côté, la Norvège propose 3 milliards de couronnes de garanties à la compagnie à bas coûts Norwegian Air Shuttle, et 1,5 milliard de couronnes chacun au transporteur historique SAS et aux compagnies régionales telles que Widerøe.

    AFP du 20 mars 2020
  • Aviation Commerciale
    Montée au capital d’Air France : Bruno Le Maire ne fera rien sans l’accord des Pays-Bas
    Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a réaffirmé jeudi 19 mars la volonté du gouvernement de faire le nécessaire, y compris par le biais d'éventuelles nationalisations, pour soutenir les grandes entreprises françaises susceptibles d'être menacées en raison des turbulences sur les marchés financiers liées à la pandémie de coronavirus. « Nous avons plusieurs options sur la table pour toutes les grandes entreprises industrielles qui pourraient être menacées sur le marché, ça peut être des montées au capital (...) ça peut être des nationalisations », a rappelé le ministre de l'Economie sur France inter. « S'agissant du cas spécifique d'Air France-KLM (...), il va de soi que nous ne prendrons aucune décision (...) sans une concertation étroite avec notre partenaire hollandais », a affirmé Bruno Le Maire, interrogé sur une éventuelle nationalisation.

    La Tribune du 19 mars 2020
  • Aviation Commerciale
    Coronavirus : les compagnies aériennes tablent sur un retour à la normale en juillet
    « Nous n'avons aucune idée de la durée de la crise, mais nous tablons néanmoins sur une suspension d'au minimum six semaines, suivie d'une reprise réduite et progressive en mai, puis d'une montée en puissance en juin, et un retour à la normale probablement en juillet. C'est la vision partagée entre les autorités et les compagnies aériennes à cette heure », explique Alain Battisti, président de la Fédération nationale de l'aviation marchande (FNAM), en précisant que quand bien même la France réussissait à endiguer l'épidémie, il fallait qu'il en soit de même dans les autres pays.

    La Tribune du 18 mars 2020
  • Aviation Commerciale
    Avec le coronavirus, les sociétés de jets privés croulent sous la demande
    À l’heure où les compagnies aériennes font face à une crise sans précédent en raison de la pandémie de coronavirus, les sociétés de jets privés tirent leur épingle du jeu. « Les demandes de renseignements ont explosé » de 400%, explique ainsi Richard Zaher, PDG d’une compagnie de jets privés basée aux États-Unis, soulignant qu’en raison du coronavirus sa société, Paramount Business Jets, avait enregistré un bond d’environ 20 à 25% des réservations.

    AFP du 19 mars 2020
  • Aviation Commerciale
    Etats-Unis : le Sénat émet des propositions pour aider le secteur aérien
    Une proposition républicaine présentée au Sénat américain le 19 mars prévoit d'accorder 58 milliards de dollars (54,2 milliards d'euros) de prêts garantis aux compagnies aériennes mises en difficulté par la pandémie de coronavirus mais exclut des injections de capitaux frais sans contrepartie et envisage que l'Etat fédéral puisse entrer au capital des entreprises concernées. Quelques heures auparavant, les principales compagnies aériennes du pays avaient renouvelé leur appel en faveur d'aides directes en numéraire.

    Reuters du 20 mars 2020

Défense
  • Défense
    Drones Reaper : des équipages espagnols viennent se former en France
    Le 13 mars, l'Armée de l'air française a annoncé avoir participé à la formation de deux équipages de drones Reaper espagnols. Il s'agissait en fait d'un stage de requalification, une procédure courante pour les pilotes de drones, qui s'est déroulé au sein de la base 709 de Cognac-Châteaubernard, qui accueille la 33e escadre de surveillance, de reconnaissance et d'attaque. La 33e ESRA est celle qui met en œuvre les drones Reaper français et forme les équipages à travers l'Escadron de transformation opérationnelle drone (ETOD) 3/33 « Moselle ».

    Air & Cosmos du 19 mars 2020
  • Défense
    Coronavirus : le salon Eurosatory est pour le moment maintenu
    Le salon international de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres Eurosatory maintient pour le moment ses dates du 8 au 12 juin au Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte. Le Coges, qui organise Eurosatory, a mis tout son personnel en télétravail. « Nous nous employons à préparer avec soin le salon tout en assurant la sécurité et la protection de tous les participants », a précisé le Coges. Une décision concernant la tenue du salon ou son annulation sera prise avant fin avril.

    La Tribune du 19 mars 2020
  • Défense
    L'armée lance un appel à projets innovants sur le coronavirus
    Le ministère français des Armées a lancé un appel à projets de 10 millions d'euros pour proposer des solutions innovantes qui pourraient être directement mobilisables dans la lutte contre l'épidémie de coronavirus, a annoncé l'Agence de l'innovation de défense. Parmi les thèmes recherchés figurent l'automatisation des tâches pour le prélèvement, le nettoyage du matériel ou des salles, la capacité de production en masse de solutions de décontamination, la détection du virus dans l'environnement. L'AID réfléchit également aux moyens de gestion de la distance de sécurité entre individus.

    Les Echos du 20 mars 2020