Synthèse de presse

Espace
  • Espace
    Airbus Defence and Space : mise en service du satellite CHEOPS
    Airbus a reçu la confirmation de l'ESA de la mise en service en orbite (CIO) du satellite CHEOPS. Au cours des trois derniers mois, Airbus Defence and Space a conduit les opérations de vérification des performances du satellite (plateforme et instrument). Cette phase critique a été réalisée par Airbus Defence and Space en Espagne avec le soutien de l'équipe chargée des instruments (Université de Berne), du Centre d'opérations de la mission (INTA), du Centre d'opérations scientifiques (Université de Genève) et de l'ESA. L'ESA a reconnu l'excellent travail accompli par les équipes d'Airbus et a déclaré qu'il n'y avait aucun problème qui empêche le démarrage des opérations, confirmant le transfert de la mission d'Airbus Defence and Space à l'INTA et au consortium de la mission. Fernando Varela, Directeur d'Airbus Space Systems en Espagne, a déclaré : «La livraison en orbite du satellite CHEOPS est l'aboutissement de la participation d'Airbus au programme. Le professionnalisme des équipes techniques et d'ingénierie d'Airbus a été la clé de ce succès». CHEOPS est la première mission du programme FAST TRACK de l'ESA. Le satellite «caractérisera les exoplanètes en orbite autour d'étoiles proches, observera les planètes connues dont la taille se situe entre la Terre et Neptune, et mesurera précisément leurs rayons pour déterminer leur densité et comprendre de quoi elles sont faites», explique Airbus Defence and Space dans un communiqué.

    Boursorama du 26 mars

Défense
  • Défense
    Airbus A330 MRTT : quatrième opération d'évacuation sanitaire menée par l'armée de l'Air
    Une quatrième évacuation sanitaire aéroportée est organisée ce vendredi par l'armée de l'Air pour transférer des patients atteints du coronavirus de Mulhouse vers Bordeaux, a annoncé jeudi soir la ministre des Armées Florence Parly. «L’Airbus A330 reproduira, comme il l’a fait à trois reprises, une opération qui est destinée à soulager l’hôpital de Mulhouse», a-t-elle déclaré sur la chaîne BFM TV. Six patients seront transférés vers le CHU de Bordeaux. Les trois vols précédents de ce dispositif «Morphée» (Module de Réanimation pour Patient à Haute Elongation d'Evacuation) avaient permis d'évacuer des patients vers Marseille, Toulon et la Bretagne. Ces évacuations s'inscrivent dans le cadre de l'opération militaire Résilience annoncée par Emmanuel Macron. Le magazine Air & Cosmos consacre un article détaillé à ce dispositif et à la version évacuation sanitaire de l'A330 MRTT Phénix de l'armée de l'Air, véritable hôpital mobile, utilisé pour la première fois sur le territoire national à l'occasion de la crise du coronavirus.

    Le Monde, le Figaro et Air & Cosmos du 27 mars
  • Défense
    Le salon Eurosatory est annulé
    Le comité d’organisation du salon de l’armement Eurosatory a pris la décision d'annuler l'événement, en raison de la crise du coronavirus. Le salon devait se tenir du 8 au 12 juin 2020.

    La Tribune et Aerobuzz du 26 mars

Industrie
  • Industrie
    Coronavirus : Safran prend des mesures pour s'adapter à la crise actuelle
    Le groupe Safran a annoncé jeudi soir avoir renoncé à ses objectifs pour cette année et retirer sa proposition de dividende au titre de 2019, en raison des répercussions de la pandémie de coronavirus sur son activité. «En cette période critique, notre attention se concentre sur la protection de nos collaborateurs et le suivi de nos clients et fournisseurs. Tout en préservant la trésorerie à très court terme, nous nous préparons à rétablir et à renforcer nos opérations pour être prêt dès que la situation sera restaurée. Comme nous l'avons démontré dans les crises précédentes, notre agilité et notre résilience permettront à Safran de surmonter ces défis et de consolider sa position dans le futur, j'en suis convaincu.» a déclaré Philippe Petitcolin, Directeur Général de Safran. Compte tenu de l'impact incertain des conséquences de la crise sanitaire sur ses clients, le groupe a décidé de retirer les objectifs précédemment annoncés pour l'année 2020. Face à la crise, le groupe souligne sa volonté de «coordonner de manière régulière et proactive les efforts de l'ensemble de ses filiales et de ses sites dans tous les pays où il est présent», définissant pour priorités la protection des salariés par une organisation du travail adaptée, les réponses aux demandes des clients, notamment en termes de calendrier de livraisons, la résilience et la flexibilité de la chaîne d'approvisionnement, et la gestion de la trésorerie et de la liquidité du groupe, dont le faible endettement constitue un atout.

    Le Figaro et L'Usine Nouvelle du 27 mars
  • Industrie
    Le G20 va injecter 5 000 milliards de dollars dans l'économie mondiale
    Les pays membres du G20 ont annoncé, à l'issue d'un sommet d'urgence virtuel organisé jeudi, leur intention d'injecter «plus de 5 000 milliards de dollars» dans l'économie mondiale, pour «contrer les répercussions sociales, économiques et financières de la pandémie» du nouveau coronavirus. Ce chiffre résulte de l'addition des mesures prises par les États et les banques centrales participant au sommet. «Nous sommes fermement résolus à présenter un front uni contre cette menace commune», ont ajouté les représentants des grandes puissances mondiales dans un communiqué publié à l'issue de la réunion présidée par le roi d'Arabie Saoudite. Les 20 plus grandes économies mondiales ont également annoncé qu'elles travailleraient avec les organisations internationales «afin de déployer un ensemble de mesures financières solides, cohérentes, coordonnées et rapides». Emmanuel Macron a par ailleurs annoncé, dans un tweet publié dans la nuit de jeudi à vendredi, qu'il préparait avec le président américain, Donald Trump, une «nouvelle initiative importante». La Maison-Blanche a indiqué que les deux dirigeants étaient convenus de «l'importance d'une coopération étroite par le biais du G7, du G20 et du P5 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU) pour aider les organisations multilatérales, notamment l'Organisation Mondiale de la Santé, le Fonds Monétaire International et la Banque Mondiale, à éliminer rapidement la pandémie et à en minimiser l'impact économique».

    Le Figaro et Ensemble de la presse du 27 mars
  • Industrie
    Focus sur Querétaro, hub aéronautique en plein décollage
    L'Usine Nouvelle consacre un article au hub aéronautique de Querétaro, au Mexique, qui regroupe un grand nombre de groupes français, dont notamment Airbus, Safran, Daher, Lauak et Duqueine. Le cluster, particulièrement dynamique, offre des possibilités d'ouverture sur le marché américain, et des opportunités de diversification des activités pour les entreprises.

    L'Usine Nouvelle du 19 mars
  • Industrie
    Groupe LGM, une entreprise qui stimule la créativité et les initiatives
    Le Figaro consacre un article au Groupe LGM, qui figure au Palmarès 2020 des entreprises où il fait bon travailler, établi par Great Place to Work, en partenariat avec Le Figaro. Société d’ingénierie et de management de projets industriels, Groupe LGM tient à être «à l’écoute des propositions de collaborateurs prêts à développer une nouvelle offre, un service, ou une implantation géographique. Nos bureaux sont toujours ouverts», précise Frank Weiser, co-fondateur et président de Groupe LGM. Stimuler l’entrepreneuriat en interne a favorisé l’expansion du groupe, basé à Vélizy-Villacoublay (Yvelines), dans une dizaine de pays (Allemagne, Grande-Bretagne, États-Unis...) et dans plusieurs secteurs, aéronautique notamment. Groupe LGM a généré 125 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019 avec 1 074 collaborateurs.

    Le Figaro du 24 mars
  • Industrie
    L'Etat va demander aux entreprises dont il est actionnaire de ne pas verser de dividendes
    Ce vendredi, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a indiqué sur CNews que l'Etat français demanderait aux entreprises dont il est actionnaire de ne pas verser de dividendes. L'Etat dispose notamment de participations dans Airbus, Air France-KLM, Safran, Thales et ADP.

    Le Figaro et l'Usine Nouvelle du 27 mars
  • Industrie
    Coronavirus : Emmanuel Macron réunit les partenaires sociaux ce vendredi
    Une rencontre à distance, en audioconférence, des représentants des syndicats et du patronat, réunis par le Président de la République, a lieu ce vendredi. Cette rencontre devra permettre à l'exécutif «d'échanger avec les partenaires sociaux sur les difficultés rencontrées par les salariés et les entreprises depuis l'entrée en vigueur des mesures de confinement, de faire le point avec les salariés et les chefs d'entreprise sur les mesures de protection au travail contre le coronavirus et de faire connaître à l'ensemble des acteurs les mesures et dispositifs d'aide mis en place par le gouvernement pour les entreprises et les salariés dans le contexte de la crise», a précisé l'Elysée.

    Le Figaro et Le Monde du 27 mars

Environnement
  • Environnement
    Le Cassio 1 poursuit ses essais en vol, avec les moteurs EngineUS de Safran
    Air & Cosmos consacre un article détaillé au Cassio 1 de Voltaéro. Après avoir réalisé les premiers essais en vol avec deux moteurs électriques Safran EngineUS 45, le Cassio 1 va poursuivre ses essais en vol, cette fois avec un bloc hybride à l'arrière, comportant un moteur thermique hautes performances et trois moteurs électriques de 60 kW chacun. Cette version devrait réaliser son premier vol d'essai à la mi-mai.

    Air & Cosmos du 27 mars

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Coronavirus: le trafic aérien français pourrait perdre 65 millions de passagers en 2020, selon l'IATA
    Selon l'Association Internationale du Transport Aérien (IATA), les compagnies opérant en France pourraient perdre 12 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2020. L'association rappelle que le secteur fait travailler 318 000 personnes et contribue au PIB à hauteur de 28,5 milliards de dollars.

    Ensemble de la presse du 27 mars
  • Aviation Commerciale
    Fermeture temporaire de l'aéroport de Beauvais
    L’aéroport de Beauvais a suspendu temporairement ses activités commerciales. L’aéroport pourra cependant continuer à traiter les vols sanitaires ou gouvernementaux qui pourraient être organisés par les autorités.

    Air & Cosmos, le Journal de l'Aviation et Aerobuzz du 26 mars
  • Aviation Commerciale
    Privatisation d’ADP : le Conseil constitutionnel officialise l’échec du projet de référendum
    Le Conseil constitutionnel a constaté officiellement, jeudi 26 mars, l’échec du projet de référendum sur la privatisation du groupe Aéroports de Paris (ADP) qui n’a pas obtenu en neuf mois le soutien de 10% des électeurs exigé pour être validé. «Le nombre de soutiens (…) à recueillir était de 4 717 396» mais seules «1 093 030 signatures» ont été enregistrées et validées, indiquent les juges constitutionnels dans un communiqué. La question d’une éventuelle privatisation d’ADP a été repoussée à une date indéterminée par le gouvernement.

    Ensemble de la presse du 27 mars