Synthèse de presse

Espace
  • Espace
    Omnispace sélectionne Thales Alenia Space pour une constellation IOT
    Thales Alenia Space a été choisie par l'entreprise américaine Omnispace pour lui fournir dès 2021 les deux premiers satellites d'une future constellation dédiée à l'Internet des objets. Omnispace souhaite développer une constellation de satellites en orbite basse de nouvelle génération, qui fournira la 5G via le satellite, en combinaison avec les réseaux mobiles terrestres. «Forte de son expertise en matière de constellations de satellites en orbite basse, Thales Alenia Space est parfaitement qualifiée pour soutenir notre vision consistant à fournir le premier réseau mondial 5G par satellites», a déclaré Ram Viswanathan, Président Directeur Général d'Omnispace LLC. «Thales Alenia Space est fière de collaborer avec Omnispace, qui adopte une approche holistique dans la conception, le développement et le déploiement de son infrastructure de réseau satellitaire de nouvelle génération, dédiée à l'Internet des Objets», souligne Hervé Derrey, Président Directeur Général de Thales Alenia Space, dans un communiqué. «Le choix d'Omnispace renforce la position de leadership de Thales Alenia Space comme partenaire industriel incontournable, et démontre notre expertise dans les communications par satellite dédiées à l'IoT. Nous sommes impatients de collaborer avec Omnispace pour mener à bien ce projet innovant», ajoute M. Derrey.

    Les Echos du 10 avril
  • Espace
    La sonde BepiColombo, en route vers Mercure, est passée au plus près de la Terre
    L’Agence Spatiale Européenne (ESA) a effectué ce 10 avril une manoeuvre cruciale d’assistance gravitationnelle de la sonde européano-japonaise BepiColombo. La sonde, construite par Airbus Defence and Space avec Thales Alenia Space, et lancée à destination de Mercure en octobre 2018 par un lanceur Ariane 5, a frôlé ce matin la Terre, à seulement 12 700 kilomètres de distance. Air & Cosmos consacre un article aux préparatifs de l’opération.

    Air & Cosmos du 10 avril
  • Espace
    Le Soyouz MS-16 a rejoint l’ISS
    Les Russes Anatoli Ivanishine et Ivan Wagner, accompagnés de l’Américain Chris Cassidy, viennent de rejoindre la Station Spatiale Internationale à bord de la cabine Soyouz MS-16. L’amarrage est intervenu ce jeudi 9 avril. Le départ s’était effectué depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, à l’aide d’un lanceur Soyouz 2.1a. Il s’agit du premier vol habité pour ce lanceur, qui remplaçait pour la première fois le Soyouz FG.

    Air & Cosmos et Les Echos du 10 avril

Environnement
  • Environnement
    Onera : focus sur le projet 2EIM
    Le magazine Air & Cosmos consacre un article détaillé au projet E2IM (pour Etudes de Concepts Innovants pour l’Intégration Motrice) développé par l’Onera, qui vise à explorer de nouvelles configurations permettant d’améliorer le bilan aéropropulsif des avions de ligne. Une approche nouvelle du positionnement des moteurs par rapport au reste de la structure permet de réduire la consommation de carburant, notamment dans les phases de vol de croisière.

    Air & Cosmos du 10 avril

Industrie
  • Industrie
    France : le plan d’urgence désormais évalué à 100 milliards d’euros
    Dans une interview accordée aux Echos, le ministre de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, et le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, annoncent que le plan d'urgence de soutien à l'économie française est désormais évalué à 100 milliards, contre 45 milliards annoncés initialement. La prévision de récession passe de - 1% à - 6%. Le déficit public est désormais attendu à 7,6% du PIB, tandis que la dette pourrait s’élever à 112% du PIB fin 2020. Bruno Le Maire explique : «nous allons passer de 45 milliards d'euros à 100 milliards d'euros, en additionnant la totalité des mesures budgétaires et de trésorerie en faveur des entreprises. Ces chiffres pourront encore évoluer car la situation économique et le besoin de soutien des entreprises changent rapidement. Nous mettons tout en oeuvre pour sauver nos entreprises». Gérald Darmanin évoque notamment «le fonds de solidarité, qui est très sollicité avec 755 000 demandes et déjà 460 millions d'euros versés aux 342 000 premières entreprises», et qui «va voir sa dotation passer de 1 milliard à près de 6 milliards. Ce fonds de solidarité a reçu un accueil très positif, puisqu'en une semaine, plus de 700 000 entreprises ont déjà sollicité cette aide », souligne M. Darmanin. «Pour qu'il puisse bénéficier au plus grand nombre d'entreprises, nous allons, en accord avec le Premier ministre, renforcer le dispositif, d'abord en l'ouvrant aux entreprises en difficulté, en sauvegarde ou en redressement judiciaire», explique-t-il. L’Etat est par ailleurs prêt à soutenir une vingtaine d’entreprises stratégiques, souligne Bruno Le Maire, qui déclare au sujet d’Air France : «l'Etat apportera très rapidement son soutien à Air France, sous la forme la plus adaptée».

    Les Echos du 10 avril
  • Industrie
    A Issoudun, Safran Seats réalise des visières de protection imprimées en 3D
    Safran Seats fabrique, sur son site d’Issoudun, des visières de protection, imprimées en 3D, qui sont offertes aux personnels médicaux de l’Indre. «Tout est parti d’une initiative individuelle de nos salariés que nous avons soutenue en y apportant les moyens matériels et financiers de l’entreprise», explique Pierre-Emmanuel Goll, DRH adjoint de Safran Seats. Des lots ont déjà été livrés aux hôpitaux de Châteauroux et d’Issoudun. D’autres vont suivre pour équiper notamment les personnels des urgences, de l’imagerie médicale et du service de médecine polyvalente.

    Le Berry Républicain du 10 avril
  • Industrie
    Finalisation du rachat de Kopter par Leonardo
    Leonardo a annoncé le 8 avril avoir finalisé l’acquisition de l'hélicoptériste suisse Kopter Group, qui développe le monomoteur léger SH09. Leonardo acquiert cent pour cent du groupe, auprès de la société d’investissement Lynwood. Le montant de la transaction s’élève à 185 millions de dollars.

    Air & Cosmos et Aerobuzz du 9 avril
  • Industrie
    L'Etat supprime la TVA pour le matériel destiné à lutter contre le Covid-19
    Les entreprises qui font don de matériel destiné à lutter contre l'épidémie de Covid-19 peuvent désormais déduire la TVA sur ces biens, annonce le ministère de l'Economie et des Finances. Les formalités pour obtenir cette déduction seront également simplifiées. «Les entreprises qui font don de matériel sanitaire (masques, gels hydroalcooliques, tenues de protection et respirateurs) à des établissements de santé, à des établissements sociaux et médico-sociaux qui accueillent des personnes âgées, handicapées ou atteintes de pathologies chroniques, à des professionnels de la santé ou à des services de l'État et des collectivités territoriales, pourront déduire la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) supportée à l'occasion de l'acquisition ou de la fabrication de ces matériels», détaille le communiqué du ministère.

    La Tribune du 10 avril
  • Industrie
    L'Insee confirme ses prévisions pour l'économie française
    Dans un nouveau point de conjoncture publié ce jeudi, l’Insee revient sur son chiffrage des conséquences du confinement, quinze jours après son premier rapport sur le sujet, confirmant ses premières alertes : économiquement, la crise liée au coronavirus représentera un «choc totalement inédit», dont l’ampleur sera «bien plus importante» que la crise financière de 2008. L’Insee confirme que la perte d’activité économique induite par le confinement est évaluée à plus d’un tiers du PIB, (– 36%) et maintient l’estimation, donnée le 26 mars, d’une perte de PIB de 3 points par mois de confinement. L’institut évalue que l’activité industrielle est en baisse de 44% en moyenne, et prévoit une évolution «nettement négative au premier trimestre», et «sans doute plus encore au deuxième trimestre». «Plus la période de confinement se sera prolongée, plus les chaînes de valeur dans certaines filières mettront du temps à se réorganiser, plus les activités dans certains services aux entreprises seront durablement pénalisées», avertissent les auteurs de l’étude.

    Le Figaro, Le Monde et La Tribune du 10 avril
  • Industrie
    La PME aéronautique Aequs Aerospace Aubigny est en cessation de paiement
    La direction d’Aequs Aerospace Aubigny (Cher), une des filiales françaises du groupe indien Aequs, a effectué lundi 6 avril une déclaration de cessation des paiements auprès du Tribunal de Commerce de Bourges, qui a ouvert une procédure de redressement judiciaire. Cette procédure comporte une période d'obsaervation de six mois, qui permettra au site d'Aubigny de poursuivre l'activité et de sécuriser l'usine.

    La Tribune et La Nouvelle République du 10 avril

international
  • international
    Europe : les ministres des Finances sont parvenus à un accord sur une réponse économique commune face au coronavirus
    Les ministres des Finances de la zone euro sont parvenus ce jeudi à un accord sur une réponse économique commune face à la crise sanitaire et économique. Bruno Le Maire a salué sur Twitter un «excellent accord», incluant «500 milliards d'euros disponibles immédiatement» et «un fonds de relance à venir». Cet accord «marque un jour important pour l'UE », a-t-il estimé. Face à la pandémie de Covid-19, la réponse européenne s'oriente sur trois axes principaux : jusqu'à 240 milliards d'euros de prêts du fonds de secours de la zone euro, le Mécanisme Européen de Stabilité (MES), un fonds de garantie permettant à la Banque Européenne d'Investissement (BEI) de déployer jusqu'à 200 milliards pour les entreprises, et jusqu'à 100 milliards pour soutenir le chômage partiel. Les chefs d'Etat et de gouvernement devront encore valider ces propositions.

    Ensemble de la presse du 10 avril
  • international
    La pandémie provoque «les pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression», selon la directrice générale du FMI
    La directrice générale du Fonds Monétaire International (FMI), Kristina Georgieva, a déclaré jeudi, dans un discours prononcé à Washington, que la pandémie du coronavirus va provoquer «les pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression» de 1929, indiquant que plus de 170 pays sur 189 pays membres vont enregistrer une contraction de leur revenu par habitant. Les marchés émergents et les pays à faible revenu - en Afrique, en Amérique latine et dans une grande partie de l'Asie - font notamment face à des risques élevés.

    Ensemble de la presse du 10 avril

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Pour IATA, 25 millions d’emplois pourraient être menacés par la crise sanitaire
    L’Association du Transport Aérien International (IATA) a publié une analyse qui indique qu’environ 25 millions d’emplois pourraient disparaître en raison de l’effondrement de la demande de transport aérien due à la crise sanitaire. Le coût pour les compagnies aériennes atteindrait 252 milliards de dollars. À l’échelle mondiale, «le gagne-pain de quelque 65,5 millions de personnes» dépend de l’industrie aérienne, incluant des secteurs comme les voyages et le tourisme, affirme IATA dans un communiqué.

    Air Journal du 10 avril
  • Aviation Commerciale
    Les aéroports européens pourraient perdre 900 millions de passagers en 2020, selon ACI Europe
    ACI Europe, la branche européenne d'ACI (Airport Council International) estime que les aéroports européens vont perdre 873 millions de passagers en 2020, une baisse de 35% par rapport à 2019. Cela entraînera une baisse de 23 milliards d'euros du chiffre d'affaires (-41%). «Cela ne ressemble à rien de ce que nous avons vu auparavant. Lors de la crise financière de 2008, il a fallu douze mois aux aéroports européens pour perdre 100 millions de passagers. Avec le Covid-19, il n'a fallu que 31 jours», déclare Olivier Jankovec, son directeur général. L'ACI Europe demande un plan de soulagement coordonné au niveau européen, incluant tous les acteurs du transport aérien et envisageant tous les aspects de la crise.

    Air & Cosmos, Aerobuzz, Le Journal de l’Aviation et Air Journal du 10 avril
  • Aviation Commerciale
    «Les aéroports jouent un rôle stratégique dans la gestion de la crise», selon Thomas Juin (UAF)
    Thomas Juin, président de l’UAF (Union des Aéroports Français), dans un entretien publié par Air & Cosmos, estime que «les aéroports jouent un rôle stratégique dans la gestion de la crise, pour permettre les vols sanitaires, les éventuels transports d’organes, la surveillance des hélicoptères de la gendarmerie et l’acheminement de divers matériels». Il insiste sur le fait qu’«il faut qu’à la reprise, les aéroports français soient le plus attractifs possible», appelant à une évolution de la fiscalité du transport aérien.

    Air & Cosmos du 10 avril
  • Aviation Commerciale
    Vinci Airports plaide pour un soutien de l'Etat à l'ensemble du secteur des voyages
    Nicolas Notebaert, le président de Vinci Airports, qui s’exprime dans Les Echos, plaide pour un soutien actif du gouvernement à l'ensemble de la filière du voyage, à travers des aides financières et des mesures d'incitation fiscale. «Personne ne peut dire combien de temps cette crise durera, ni quel sera son impact sur le trafic à moyen terme», souligne-t-il. «Le plus important, une fois passée la crise sanitaire, sera le niveau d'énergie déployé pour accompagner et encourager la reprise de l'activité. Nous devons nous donner les moyens de rétablir au plus vite la mobilité aérienne, qui est au coeur du développement économique», affirme-t-il également.

    Les Echos du 10 avril