Synthèse de presse

Industrie
  • Industrie
    Boeing annonce avoir repris la production du 737 MAX
    Boeing a annoncé mercredi 27 mai avoir repris la production du 737 MAX, avion cloué au sol depuis plus d’un an. « Le programme 737 a recommencé à assembler des appareils à un rythme faible, tout en mettant en place plus d’une dizaine d’initiatives destinées à améliorer la sécurité de l’environnement de travail et la qualité des produits », a indiqué le constructeur aéronautique dans un communiqué. Boeing doit cependant encore obtenir le feu vert des autorités de l’aviation civile sur les modifications effectuées, notamment sur le logiciel anti-décrochage MCAS. Un vol test supervisé par les régulateurs est en effet nécessaire. Des sources réglementaires ont indiqué la semaine dernière que cet essai en vol n’aurait pas lieu avant juin alors que Boeing espère un retour dans le ciel du 737 MAX mi-2020.

    AFP du 28 mai 2020 - Le Monde du 28 mai 2020
  • Industrie
    Eithad souhaite conserver ses Airbus A350 et A380
    Basée à l’aéroport d’Abou Dhabi, la compagnie nationale émiratie Etihad a nié dans plusieurs médias la rumeur selon laquelle elle étudiait la possibilité de se séparer de ses Airbus A380 et d’annuler sa commande d’A350-1000, si la demande réduite par la pandémie de Covid-19 ne reprend pas rapidement. Un porte-parole a ainsi expliqué que l’A380 « est toujours un élément important de la flotte d’Etihad, et est bien adapté à un certain nombre de routes clés qui seront progressivement réintroduites dès que les restrictions internationales seront levées et que le trafic mondial augmentera à nouveau ».

    Air-journal du 27 mai 2020
  • Industrie
    Le groupement régional Neopolia se développe
    La grappe d’entreprises régionales Neopolia, basée à Saint-Nazaire, vient d’élire de nouveaux « animateurs » de clusters. François Dallet, président de la PME SIO (Sérigraphie Industrielle de l’Ouest), prend ainsi la tête du cluster Aerospace. « Nous allons nous appuyer sur nos atouts, réinventer nos modèles et saisir les opportunités qui s’offriront à nous pour sortir grandis de cette crise », explique François Dallet. Fondé il y a 20 ans, Neopolia compte aujourd’hui 240 entreprises contre une douzaine seulement à ses débuts. Elle se déploie dans cinq secteurs d’activités dont l’aéronautique.

    Ouest-France du 26 mai 2020 - Le Journal des Entreprises du 27 mai 2020

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Des couloirs aériens pour la reprise du tourisme
    Les couloirs aériens entre pays à faible risque de contagion de Covid-19 peuvent être un premier pas pour permettre la reprise du tourisme mondial, a estimé l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) le 27 mai. Ces corridors « sont des premiers pas pour établir de premières communications. Ces couloirs vont se développer », a estimé le secrétaire général de cette agence de l'ONU, Zurab Pololikashvili. En Espagne, l'archipel des Baléares appelle par exemple à utiliser cette solution pour permettre aux touristes allemands, très nombreux à y passer leurs vacances, de pouvoir y revenir le plus rapidement possible. L'OMT a aussi plaidé pour une meilleure coordination des réouvertures de frontières post-pandémie, en particulier en Europe où elle recommande aussi d'ouvrir les frontières extérieures à l'espace Schengen.

    AFP du 28 mai 2020 - Le Journal de l’Aviation du 28 mai 2020
  • Aviation Commerciale
    Les jets privés bénéficient de la pandémie
    « Il n'y a quasiment plus de concurrence, c'est un pont d'or pour l'aviation d'affaires », se réjouit Charles Clair, président d'Astonjet, société d'avions privés basée au Bourget, dans Les Echos. En la quasi-absence de vols commerciaux, perturbés pour de longs mois, les compagnies privées ont une fenêtre de décollage, même si elle pourrait n'être que temporaire. Alors qu'Air France programme une lente reprise, 30% des lignes cet été, 60% en janvier prochain, le jet, lui, est toujours disponible, 24h/24, n'importe où en Europe - pas moins de 250 aéroports ou aérodromes sont accessibles en France.

    Les Echos du 27 mai 2020
  • Aviation Commerciale
    Lufthansa rejette le plan de sauvetage de l’Etat allemand
    Le plan de sauvetage prévu de Lufthansa a dû être reporté, ce mercredi 27 mai. La compagnie aérienne allemande a refusé en l'état de l'approuver en invoquant les conditions trop strictes du gendarme européen de la concurrence. Le gouvernement allemand a validé lundi le plan de sauvetage qui doit en principe voir l'Etat devenir le premier actionnaire du géant du transport aérien pour éviter sa faillite. Mais en échange de son aval, la Commission européenne demande à Lufthansa de céder des créneaux horaires de décollage et d'atterrissage (slots) ou de réduire le nombre d'avions basés en Allemagne.

    AFP du 27 mai 2020

Compétitivité
  • Compétitivité
    Inquiétudes au sujet du niveau d'endettement à venir des compagnies aériennes
    L’Association internationale du transport aérien (IATA) s’inquiète de l'une des conséquences du sauvetage des compagnies aériennes, à savoir le niveau d'endettement à venir. Elle estime que celui-ci va augmenter de 28% d'ici la fin de l'année par rapport au début de 2020, soit de 120 milliards de dollars, ce qui risque de peser sur la capacité des transporteurs à rebondir aussi rapidement que possible. En ce qui concerne les aides gouvernementales, elles sont « réparties de manière très inégale dans le monde » et à l'intérieur-même des régions, constate Brian Pearce, chef économiste de l'IATA, et sont très limitées voire inexistantes dans les pays en voie de développement. Sur les dix plus grands marchés aériens mondiaux, le pays où le soutien du gouvernement est le plus fort est la France : l'aide dépasse 36% du niveau du prix unitaire du billet en 2019 - les Etats-Unis étant juste derrière avec 32,7%. L'IATA loue tous les soutiens qui ont été apportés jusqu'à présent puisqu'ils évitent des faillites imminentes et l'effondrement du secteur. Mais elle prévient qu'un autre problème s'est créé à plus long terme : « le prochain défi consistera à empêcher les compagnies aériennes de sombrer sous le poids de la dette que l'aide crée », résume Alexandre de Juniac, son directeur général.

    Journal de l’Aviation du 28 mai 2020
  • Compétitivité
    La France championne européenne des investissements étrangers en 2019, une première en vingt ans
    La France est devenue en 2019 le pays le plus attractif pour les investissements étrangers (IDE), selon le baromètre 2020 publié le 27 mai par le cabinet d'audit et de conseil EY. L’Hexagone était arrivé troisième du classement en 2017 et deuxième en 2018. Avec 1 197 projets confirmés avant la crise sanitaire, la France devance ses rivaux historiques britanniques et allemands, pour la première fois en vingt ans. Les IDE ont bondi dans l'Hexagone de 17% en 2019, quand ils ont augmenté de 5% en Grande-Bretagne (1 109 projets) et sont restés stables en Allemagne (971).

    L’Usine Nouvelle du 27 mai 2020

international
  • international
    La Chine va assouplir les restrictions imposées aux vols internationaux
    La Chine va assouplir les restrictions drastiques imposées depuis deux mois aux vols internationaux. Disant redouter des cas importés de coronavirus, le pays où l'épidémie a fait son apparition fin 2019, a réduit fin mars les vols avec le reste du monde à une liaison par semaine par compagnie (chinoise ou étrangère) et par pays. Mais à compter du lundi 1er juin, la limite passera de 134 à 407 vols par semaine, a déclaré le directeur adjoint de l'Administration chinoise de l'aviation civile (CAAC).

    AFP du 27 mai 2020

Défense
  • Défense
    La Hongrie va acquérir des missiles sol-air AMRAAM-ER
    La DSCA, agence américaine chargée de la coopération en matière de défense et sécurité, a annoncé le feu vert du département d'Etat dans le cadre de la vente de 60 missiles sol-air AMRAAM-ER de Raytheon à la Hongrie. Le montant de ce contrat, qui doit désormais être approuvé par le Congrès, est estimé à 230 millions de dollars.

    Air & Cosmos du 27 mai 2020

Espace
  • Espace
    Le lancement de SpaceX reporté au 30 mai
    Le 27 mai, une dizaine de minutes avant le décollage de la fusée de SpaceX, les autorités de lancement de Cap Canarveral ont été contraintes d'abandonner le tir en raison des risques d'orages et de foudre. Le module Crew Dragon de SpaceX lancé par une fusée Falcon 9 devait transporter deux astronautes américains vers la station spatiale internationale. Le prochain lancement est prévu ce samedi 30 mai à 15H22 heures locales.

    L’Usine Nouvelle du 27 mai 2020

Covid-19
  • Covid-19
    Boeing et Airbus étudient comment le coronavirus se comporte pendant un voyage en avion
    Boeing et Airbus étudient le comportement du coronavirus à l’intérieur des avions alors que le secteur aérien cherche à limiter les risques sanitaires, indique le Wall Street Journal dans un article repris par l’Opinion. Boeing a indiqué travailler sur des modèles informatiques qui simulent l’environnement d’une cabine et qui pourraient aider les compagnies aériennes, les autorités sanitaires et les régulateurs à mieux prévenir la propagation du virus. « Nous prenons des mesures pour mieux comprendre les risques », a déclaré un porte-parole. De son côté, Airbus a précisé qu’il échangeait des informations avec des universités américaines et d’autres pays. Ses ingénieurs étudient également de nouvelles méthodes de réduction de la propagation du virus, notamment des matériaux autonettoyants, un désinfectant efficace pendant au moins cinq jours et des appareils sans contact dans les toilettes, a détaillé l’avionneur européen.

    The Wall Street Journal du 27 mai 2020 - L’Opinion du 27 mai 2020

Emploi
  • Emploi
    Vers un plan durable pour l’emploi dans les entreprises les plus fragiles
    Selon Les Echos, le gouvernement prépare un plan innovant et très incitatif accessible à toute entreprise confrontée à une baisse durable de sa production, avec pour priorité, au-delà de tout, l'emploi et la formation. Le schéma global sur la table serait le suivant : une aide publique contre l'engagement de l'employeur à conserver ses effectifs et à transformer son modèle économique. Il s'agit aussi de prendre le relais du dispositif de chômage partiel qui, bien qu'un peu moins généreux à partir du 1er juin, ne peut pas durer sur le long terme compte tenu de ses coûts considérables.

    Les Echos du 27 mai 2020

Formation
  • Formation
    Airbus Academy reprend à Champniers
    Interviewé par la Charente Libre, Jean Longobardi, directeur de l’Airbus Flight Academy de Champniers, fait part de son optimisme. Depuis le 11 mai, ses « cadets » ont repris l’air. À Champniers, les cours n’ont cependant jamais cessé. « On s’est adapté, mis en place des cours à distance. Pas de e-learning, mais de vrais cours, avec un enseignant à l’écran. Aujourd’hui, l’activité a repris à 100% » assure Jean Longobardi.

    La Charente Libre du 27 mai 2020