Synthèse de presse

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Fin des vols court-courriers : la FNAM et le SCARA réagissent
    La volonté du gouvernement français d’interdire les vols intérieurs quand une alternative ferroviaire de moins de 2h30 est possible provoque des réactions négatives au sein du secteur aérien. La mesure est qualifiée par Alain Battisti, président de la FNAM (Fédération nationale de l’aviation marchande), de « gadget électoral destiné à consolider des alliances pour les élections municipales ». Il ne sera bientôt « plus possible de prendre l’avion en France », affirme de son côté le Syndicat des compagnies aériennes autonomes (SCARA), qui accuse le gouvernement de porter ainsi un « nouveau coup aux compagnies aériennes non Air France ».

    Air-journal du 24 juin 2020
  • Aviation Commerciale
    Lufthansa : un accord entre la direction et un syndicat prévoit 500 millions d'euros d'économies
    La compagnie aérienne allemande Lufthansa et le syndicat des personnels navigant UFO se sont mis d'accord le 24 juin sur un accord permettant au groupe d’effectuer 500 millions d'euros d'économies. Conclu à la veille d'un vote décisif des actionnaires sur un plan public de sauvetage de 9 milliards d'euros, l'accord doit encore être approuvé par les membres du syndicat. « Nous voulons éviter des licenciements secs », a affirmé le directeur des ressources humaines Michael Niggemann. Par ailleurs, le principal actionnaire de Lufthansa, le milliardaire Heinz Hermann Thiele, a annoncé qu’il votera pour le plan de sauvetage lors de l'assemblée générale de ce jeudi 25 juin.

    AFP du 25 juin 2020 - Le Figaro du 25 juin 2020

Environnement
  • Environnement
    Le secteur aérien européen en difficulté appelle l'UE à soutenir sa transition verte
    Le secteur aérien européen, ébranlé par la crise du coronavirus, a demandé mercredi 24 juin aux gouvernements de l'UE et à la Commission européenne, qui prônent une relance verte, de l'aider à se décarboner. « En raison des pertes de revenus considérables que subit actuellement l'ensemble de l'écosystème du transport aérien en Europe, il sera difficile de réaliser des investissements opportuns et ambitieux dans la lutte contre le changement climatique », soulignent les rédacteurs dans une lettre ouverte signée par une douzaine d'associations du transport aérien, dont A4E (représentant les compagnies aériennes européennes), l’ASD (Aerospace and Defence Industries Association of Euriope) ou IATA (Association internationale du transport aérien).

    AFP du 24 juin 2020
  • Environnement
    La convention citoyenne pour le climat propose de relever l’écocontribution sur les billets d’avion
    L’Institut de l’économie pour le climat (I4CE) s’est livré à un premier chiffrage de l’impact financier des mesures de la convention citoyenne pour le climat, remises dimanche 21 juin au gouvernement. Il en ressort un coût net d’environ 6 milliards d’euros par an pour les finances publiques. Les 150 membres de la convention citoyenne pour le climat se sont notamment penchés sur le cas de l’avion, en proposant notamment de renforcer l’écocontribution kilométrique créée en 2019. En France, cette contribution va actuellement de 2,63 euros pour un billet au sein de l’Union européenne en classe éco à 60 pour un vol international de plus de 2000 km en classe affaires. Les citoyens proposent de passer à 30 euros et à 400 pour les mêmes vols. « En supposant une baisse de 30% du trafic aérien à court terme, on peut s’attendre à des recettes de l’ordre de 2 milliards d’euros par an », calcule l’Institut de l’économie pour le climat.

    Le Monde du 24 juin 2020

Industrie
  • Industrie
    La jeune compagnie coréenne Hi Air acquiert deux ATR 72
    ATR annonce avoir vendu deux ATR 72 à Hi Air, des appareils qui porteront à quatre exemplaires du même type la flotte de la start-up sud-coréenne d'ici la fin de l'année. Ces deux ATR 72-500 proviennent de l'activité « asset management » de l'avionneur. Les appareils seront livrés en août et en octobre.

    Le Journal de l’Aviation du 24 juin
  • Industrie
    La police japonaise commande de nouveaux appareils à Airbus Helicopters
    La police nationale japonaise vient de commander un H225 et quatre H135 à Airbus Helicopters dans le cadre de la modernisation et du renforcement d'une flotte qui compte déjà 20 hélicoptères : douze H135, quatre H155 et six AS365. Ces appareils sont exploités pour des missions aussi diverses que le maintien de l'ordre, le transport de personnels et de fret et le soutien dans les cas de catastrophe naturelle. Cette nouvelle commande s'ajoute à celle passée pour un H215 et deux H225. Avec ces deux contrats, la police japonaise disposera de 30 hélicoptères d'Airbus Helicopters.

    Air & Cosmos du 24 juin 2020

Compétitivité
  • Compétitivité
    L’exécutif fixe le taux de chômage partiel de longue durée
    Trois semaines après le lancement d'une concertation pour « sauver l’emploi », Emmanuel Macron a reçu à nouveau le 24 juin les leaders syndicaux et patronaux pour leur dévoiler de premiers arbitrages sur le nouveau dispositif de chômage partiel de longue durée et le chômage partiel classique. Cette nouvelle mesure, qui nécessitera un accord collectif majoritaire ou de branche, entrera en vigueur le 1er juillet. Le dispositif de longue durée, réclamé par les partenaires sociaux, permettra ainsi d'indemniser les salariés à 84% du salaire net avec un reste à charge de 15% pour les entreprises pour une durée maximale de deux ans. Inspiré d'un texte de la métallurgie, ce système est destiné aux secteurs qui sont les plus en difficulté comme l'aéronautique et le tourisme.

    La Tribune du 24 juin 2020

international
  • international
    Chine : les firmes étrangères autorisées à investir dans le contrôle aérien
    La Chine va assouplir ou lever les restrictions aux investissements étrangers le mois prochain dans de nouveaux secteurs. Le pays dispose d'une « liste négative » qui définit les industries interdites et réglementées pour les investissements étrangers. Au 23 juillet, cette liste passera à 33 secteurs réglementés contre 40 actuellement, a annoncé le 24 juin l’agence de planification économique (NDRC). Les firmes étrangères sont désormais autorisées à investir dans le contrôle aérien. En revanche, elles ne peuvent toujours pas prendre de participation dans un aéroport civil.

    AFP du 24 juin 2020 - Le Figaro du 24 juin 2020