Synthèse de presse

Défense
  • Défense
    Boeing sauvé par sa division défense
    Une des branches de l’avionneur américain Boeing, Boeing Defense, Space & Security, a réalisé de bons résultats au deuxième trimestre : 6,6 milliards de dollars (5,6 milliards d'euros) de ventes ont ainsi été engrangés durant cette période, soit le même montant qu'en 2019. L'industriel américain a aussi livré 44 appareils sur la période. Parmi eux, le 100e avion de patrouille P-8A Poseidon, le 400e appareil de transport V-22 Osprey et le 2 500e hélicoptère de combat AH-64 Apache, tous pour le compte de l'armée américaine. Différents essais ont par ailleurs été validés pour les futurs chasseurs T-7A et F/A-18, ainsi que pour l'avion de chasse F-15 à destination du Qatar. En plus de cela, Boeing a remporté trois contrats majeurs pour un montant total de 7 milliards de dollars (5,94 milliards d'euros). Le premier concerne la livraison de trois drones ravitailleurs MQ-25 et le second celle d'un système de navigation de missiles, tous deux étant à destination de l'U.S. Navy. Le dernier comprend la livraison de 24 hélicoptères AH-64E Apache au Maroc.

    L’Usine Nouvelle du 29 juillet 2020 – Les Echos du 30 juillet 2020 – Le Figaro du 29 juillet 2020
  • Défense
    L’Allemagne prolonge son contrat avec Airbus sur les drones Heron 1
    Airbus a annoncé que la Bundeswehr, à travers le BAAINBw (Federal Office of Bundeswehr equipment, information technology and in-service support) avait renouvelé son contrat avec l'industriel dans le cadre de la mise en œuvre des drones Heron 1. Cet accord couvre les opérations de drones menées en Afghanistan et au Mali et s'étend désormais jusqu'à l'été 2021, avec une option permettant d'étendre la durée jusqu'en juillet 2022 pour le second théâtre.

    Air & Cosmos du 29 juillet 2020
  • Défense
    L’Inde réceptionne ses premiers Rafale
    Cinq avions de chasse Rafale, fabriqués en France, ont atterri le 29 juillet en Inde où ils vont rejoindre les forces armées du pays. Il s’agit des premiers des 36 chasseurs achetés par New Delhi en 2015. L'arrivée des cinq avions, accueillis par une haie d'honneur de canons à eau sur la base d'Ambala dans le nord du pays, marque « le début d'une nouvelle ère» dans l'histoire militaire de l'Inde, a affirmé le ministre de la Défense Rajnath Singh. Les appareils rendront l'Indian Air Force « bien plus forte pour faire face à une quelconque menace », a-t-il ajouté sur Twitter.

    RFI du 29 juillet 2020 – Le Figaro du 29 juillet 2020

Industrie
  • Industrie
    Boeing cessera définitivement la production du 747 en 2022
    L’avionneur américain Boeing a officiellement annoncé le 29 juillet qu’il allait cesser en 2022 la production de son mythique quadrimoteur 747, surnommé « Queen of the Skies », « étant donné la dynamique actuelle du marché et des perspectives ». Lancé en 1970, le Boeing 747 peut transporter plus de 600 passagers dans certaines configurations. En mai 2020, 1 555 appareils avaient été livrés depuis sa création.

    Ensemble de la presse du 30 juillet 2020
  • Industrie
    737 MAX : Boeing confiant dans la remise en service
    Boeing a déclaré rester confiant dans la remise en service prochaine de son 737 MAX et prévoit une augmentation graduelle des cadences de production pour atteindre 31 exemplaires par mois d'ici le début 2022, « avec de nouvelles augmentations futures pour répondre à la demande du marché ».

    Journal de l’Aviation du 29 juillet 2020
  • Industrie
    Airbus et Boeing ont plus de 600 avions en attente de livraison
    Selon un bilan de Flightglobal, au 27 juillet 2020, 628 avions neufs assemblés par Airbus et Boeing attendent toujours de rejoindre les flottes des compagnies aériennes, faute de reprise du trafic aérien. Dans le détail, selon le site, il s’agit de 462 Boeing, principalement des 737 MAX mais aussi 31 Dreamliner, cinq 777, deux 747-8F et un 767. Mais aussi 166 Airbus, y compris 112 de la famille A320, onze A220, quatorze A330, vingt-cinq A350 et quatre A380. Ces appareils ont opéré leur premier vol mais attendent toujours leur livraison. Comme l’a expliqué Airbus, de nombreux clients sont dans « l’impossibilité physique » de recevoir un nouvel avion, en raison des restrictions de voyage liées à la pandémie. Dans le communiqué annonçant ses résultats semestriels le 30 juillet, le constructeur annonce que fin juin, 145 appareils n’avaient ainsi pu être livrés.

    Air-journal du 30 juillet 2020
  • Industrie
    Raytheon Technologies : les activités défense viennent compenser les difficultés dans l'aéronautique civile
    Raytheon Technologies a fait état le 28 juillet d' « une bonne performance » de ses activités dans la défense durant le trimestre écoulé « alors que, comme prévu, nous avons eu des difficultés dans l'aéronautique civile », a déclaré Greg Hayes, le directeur général de Raytheon Technologies. Entre avril et juin, Raytheon a affiché une perte nette de 3,8 milliards de dollars, liée à 4,4 milliards de dollars de coûts divers, de charges et d'ajustements comptables résultant du rapprochement des deux groupes. Hors ces éléments, l'entreprise a affiché un bénéfice de 598 millions de dollars. Le carnet de commandes du groupe est complet, avec 158,7 milliards de dollars dont 85,6 milliards dans le segment aéronautique civile et « un record » de 73,1 milliards dans la défense, précise le communiqué du groupe.

    Journal de l’Aviation du 29 juillet 2020
  • Industrie
    Safran vise une marge d'environ 10% en 2020
    Safran a annoncé ses nouveaux objectifs alors que ses résultats ont chuté au premier semestre. De janvier à juin, l’équipementier aéronautique a publié un résultat net ajusté part du groupe de 501 millions d'euros, en baisse de 63% par rapport au premier semestre 2019. Le chiffre d'affaires ajusté s'est établi à 8,8 milliards d'euros, en baisse de 27,6% sur un an en données publiées et de 29% sur une base organique. Safran prévoit également une marge opérationnelle courante représentant environ 10% de ses revenus sur l'ensemble de 2020. Le groupe compte par ailleurs dégager un flux de trésorerie libre positif au deuxième semestre.

    Les Echos Investir du 30 juillet 2020
  • Industrie
    Airbus reste optimiste après la publication de ses résultats semestriels
    Airbus a annoncé le 30 juillet avoir subi une perte nette de 1,9 milliard d'euros au premier semestre, reflétant la baisse par deux de ses livraisons d'avions sur la période marquée par l'impact de la crise du coronavirus. Pour s'adapter à une reprise du trafic aérien qui ne devrait retrouver son niveau de 2019 qu'entre 2023 et 2025, l'avionneur a baissé ses cadences de production de 40% par rapport à ce qu'il prévoyait avant-crise, avec 40 Airbus A320 produits par mois (contre 60 en 2019), quatre A220 et deux A330. En ce qui concerne les A350, « la situation actuelle du marché a conduit à un petit ajustement de la cadence de production de l'A350 de 6 à 5 appareils par mois », écrit Airbus dans son communiqué. Au cours du semestre, l'avionneur européen a consommé 12,4 milliards d'euros de trésorerie. « Notre ambition est de ne pas consommer de liquidités au second semestre 2020, affirme le président exécutif du groupe, Guillaume Faury, dans un communiqué. Nous sommes confrontés à une situation difficile et l'incertitude demeure, mais grâce aux décisions que nous avons prises, nous pensons être bien placés pour traverser cette période difficile dans notre secteur ».

    AFP du 30 juillet 2020 – Le Figaro du 30 juillet 2020 – Les Echos du 30 juillet 2020

Espace
  • Espace
    SuperCam, l’instrument toulousain clé de Mars 2020
    Alors que le lancement de la mission Mars 2020 a lieu ce 30 juillet, La Dépêche du Midi consacre un article à la SuperCam, partie intégrante du rover Perseverance, fabriquée à Toulouse. Cette caméra laser devra mesurer la composition chimique des roches martiennes en tirant dessus au laser. Elle est ainsi capable de détecter des molécules organiques, et donc d’éventuelles traces de vie passée. SuperCam est développée conjointement par l’IRAP (Institut d’astrophysique et de planétologie), l’ISAE-SupAéro, la Comat pour la fabrication et le CNES pour la maîtrise d’ouvrage et la livraison.

    La Dépêche du Midi du 30 juillet 2020