Synthèse de presse

Industrie
  • Industrie
    Relance économique : les détails du plan présenté par le gouvernement
    L’exécutif a présenté hier les détails du plan «France Relance», qui s’élève à 100 milliards d'euros. L'objectif est de permettre à la France de retrouver d'ici à fin 2022 le niveau de PIB de fin 2019, avec un plan qui vise à agir «immédiatement» pour soutenir l'emploi et protéger les compétences, tout en orientant l'économie vers les secteurs et les métiers d'avenir, en coordination avec les territoires. Le plan repose sur trois piliers : 30 milliards d'euros seront mis au service de la transition écologique ; «C'est ce qui est nécessaire pour être sur la bonne trajectoire de la neutralité carbone», a souligné la ministre de la Transition écologique et solidaire, Barbara Pompili. 34 milliards d'euros seront consacrés au renforcement de la compétitivité de l'industrie et à la relance de l'investissement ; une baisse pérenne de 10 milliards d'euros des impôts de production est prévue (soit 20 milliards sur les deux ans du plan de relance) ; le renforcement des fonds propres des entreprises figure également parmi les priorités, sous la forme notamment de garanties d'un montant total de 3 milliards d'euros, pour transformer les prêts garantis par l'Etat en prêts participatifs de long terme ; 1,6 milliard d'euros sont de plus consacrés à la numérisation de l'Etat et des territoires, et 385 millions d'euros à la transition numérique des TPE-PME. La ministre du Travail, Elisabeth Borne, disposera enfin d'une enveloppe de 36 milliards d'euros, qui seront à la fois destinés à la prolongation de l'activité partielle dans des accords négociés, et à investir massivement dans l'adaptation des compétences aux métiers de demain ; un «plan jeunes» comportera ainsi 4 000 euros de compensation de charges pour une société qui veut engager un jeune salarié.

    Ensemble de la presse du 4 septembre
  • Industrie
    Airbus Canada transfère à Satair les services de gestion du matériel A220
    Airbus Canada a officiellement transféré à Satair l'ensemble de l'offre de services de gestion du matériel A220. Ce transfert représente un pas important dans la poursuite de l'intégration globale du programme A220. «Tous les clients A220 bénéficieront du même niveau de service et du même réseau mondial offerts par Satair sur toutes les autres plates-formes d'Airbus», a déclaré Rob Dewar, vice-président senior, A220 Customer Services, Customer Satisfaction and Product Policy, «cela contribue de manière significative à l'amélioration de la satisfaction globale de notre clientèle A220 croissante dans le monde entier».

    Air Journal du 4 septembre
  • Industrie
    Plan de relance et PME : entretien avec Alain Griset
    Alain Griset, ancien président de l'Union des entreprises de proximité (U2P), nommé en juillet Ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, accorde un entretien aux Echos. Il souligne que le plan de relance va offrir d’importantes retombées pour les PME françaises : «Nous évaluons à près de 40 milliards d'euros les retombées directes et indirectes du plan pour les PME. Ainsi, les mesures en faveur de la relocalisation profiteront nécessairement aux sous-traitants. La numérisation, insuffisante dans les PME, sera encouragée», relève-t-il notamment.

    Les Echos du 4 septembre
  • Industrie
    Cybersécurité : forte hausse des attaques de rançongiciels en 2020
    Au 1er septembre dernier, les spécialistes de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi) étaient déjà intervenus à 104 reprises contre des attaques de rançongiciels, soit presque deux fois plus que sur l'année entière en 2019 (54 cas). L’Anssi et la Direction des Affaires Criminelles du ministère de la Justice publient ce vendredi un guide, recommandant de ne pas payer la rançon et de porter plainte. Pour se prémunir contre le risque, il est conseillé de maintenir à jour les ordinateurs et les antivirus, de sauvegarder les données sur divers serveurs, et de former les collaborateurs aux premiers gestes permettant de circonscrire l'attaque quand elle survient.

    Les Echos et Le Figaro du 4 septembre

Défense
  • Défense
    NAE prépare ses membres à se positionner sur des programmes de défense
    Le cluster aéronautique NAE Normandie lance un plan d'action spécifique pour permettre à ses membres de mieux connaître le secteur défense (aérienne, terrestre et navale) et faciliter leur accès aux commandes publiques et aux besoins des grands comptes industriels. Le plan comporte plusieurs volets : cartographie des marchés, des acteurs et programmes, développement des opportunités au travers d’une démarche professionnalisée vers la diversification, et accélération de la Recherche Technologie Innovation, notamment. Il s'agit également d'identifier les programmes majeurs en cours et de rejoindre «des consortiums pour accéder aux appels d’offres RTI européens, en particulier l'EDIDP (European Defence Industrial Development Program), qui structure le futur Fond Européen de la Défense (FED)», rapporte Air & Cosmos.

    Air & Cosmos du 4 septembre
  • Défense
    BAE Systems et Leonardo vont développer le radar ECRS Mk2 pour les Eurofighter Typhoon de la Royal Air Force
    Un contrat de 317 millions de livres a été attribué à BAE Systems et Leonardo pour développer le radar AESA European Common Radar System Mark 2 (ECRS Mk2), destiné à équiper les Eurofighter Typhoon de la RAF, rapporte Air & Cosmos. Ce radar de nouvelle génération «donnera aux Typhoon britanniques une capacité de guerre électronique de premier plan, en plus des fonctions radar traditionnelles, y compris l’attaque électronique à large bande», indique le magazine. Ce radar remplacera celui à balayage mécanique dont les Typhoon de la RAF sont actuellement équipés.

    Air & Cosmos du 4 septembre

Emploi
  • Emploi
    Malgré la crise, préserver l’embauche des jeunes
    Dans le secteur de l’aéronautique, de nombreuses entreprises entendent préserver l’avenir en continuant à former et embaucher des jeunes, souligne L’Usine Nouvelle. «Si l’on n’investit pas dans la formation des jeunes, on casse l’avenir», prévient ainsi Bruno Berthet, dirigeant de Rafaut ; «certains postes sont indispensables à la transformation de l’entreprise», fait valoir le dirigeant. Chez Safran, l’accord signé début juillet entre la direction et les organisations syndicales prévoit de maintenir le recrutement de 300 jeunes et de 450 alternants.

    L’Usine Nouvelle du 4 septembre

Environnement
  • Environnement
    7 milliards pour la filière hydrogène
    La filière hydrogène est une des cibles prioritaires du plan de relance présenté par le gouvernement : elle bénéficiera de 2 milliards d'euros, auxquels s'ajouteront 5 milliards d'euros au titre des investissements d'avenir d'ici à 2030. La stratégie nationale de l'hydrogène doit passer par différents leviers : soutien aux projets portés par les entreprises dans les territoires, afin notamment de favoriser l'émergence d'une offre française de solutions hydrogène ; mise en place d'un mécanisme de soutien à l'hydrogène produit par électrolyse de l'eau par appel d'offres et complément de rémunération ; mise en place d'un projet commun européen (IPCEI)3 en vue de soutenir l'industrialisation sur le territoire et le développement de démonstrateurs. Le président de l'association française de l'hydrogène et de la pile à combustible (AFHYPAC), Philippe Boucly, se félicite de «ce signal fort» envoyé par le gouvernement : «Ce soutien va permettre à la France de changer d'échelle, de prendre une place de premier plan dans l'économie bas-carbone de demain et de s'intégrer pleinement dans la dynamique européenne», indique-t-il dans une déclaration transmise à la presse.

    Ensemble de la presse du 4 septembre
  • Environnement
    Avion décarboné : entretien avec Patrick Gandil, directeur général de l’Aviation Civile
    Patrick Gandil, directeur général de l’Aviation Civile, accorde une interview à Air & Cosmos. Il revient sur les enjeux technologiques que représentent les futurs avions décarbonés. «Auparavant, nous imaginions faire voler un avion long-courrier ultra-sobre, puis une nouvelle génération d’avion à propulsion hydrogène dans la décennie 2040. Aujourd’hui, nous gagnons une étape en réalisant en parallèle deux recherches pour arriver à un seul avion», explique-t-il notamment. «C’est un aggiornamento total sur beaucoup de choses», insiste-t-il.

    Air & Cosmos du 4 septembre
  • Environnement
    Le Flying-V a effectué son premier vol
    Une maquette du concept Flying-V d’avion long-courrier, développé par la compagnie aérienne KLM Royal Dutch Airlines et l’Université de Delft, a effectué son premier vol avec succès. Le projet de cet « avion économe en énergie », conçu en forme de V, avait été présenté en octobre dernier. Grâce à sa forme aérodynamique améliorée et à son poids réduit, il devrait utiliser 20% de carburant en moins que les plus avancés des avions actuels.

    Le Journal de l’Aviation du 4 septembre

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Accord entre les compagnies aériennes et les aéroports pour reconduire le moratoire sur la règle d’utilisation des «slots» en Europe
    Les compagnies aériennes, les aéroports et les gestionnaires de créneaux aéroportuaires de décollages et d'atterrissages (slots) ont trouvé un accord pour reconduire, sous conditions, le gel de la règle du «use-it-or-lose-it», qui exige des compagnies aériennes qu'elles utilisent leurs créneaux horaires à au moins 80% de leur capacité pour qu'elles puissent les conserver la saison suivante. La Commission européenne doit désormais se prononcer à ce sujet.

    La Tribune du 4 septembre
  • Aviation Commerciale
    Amelia étend son réseau et reprend la ligne Orly-Clermont
    A partir du 14 septembre, le transporteur Amelia va reprendre la ligne Orly-Clermont, qui a cessé depuis plusieurs mois d’être opérée par Hop ! Air France. Amelia, qui dispose d’une flotte d'une quinzaine d’appareils, avait lancé le 20 janvier dernier sa première ligne régulière entre Orly et Rodez, en exploitation directe.

    Les Echos et Air & Cosmos du 4 septembre