Synthèse de presse

international
  • international
    Dassault Aviation solidaire du Liban
    Pour aider le Liban après l’explosion du 4 août dernier dans le port de Beyrouth, et en réponse à l’appel à la mobilisation lancé par le président de la République française, Dassault Aviation a décidé d’établir une convention de soutien avec l’ONG libanaise Nawraj. Aux termes de cette convention, Dassault Aviation achètera et acheminera du matériel médical, d’une valeur de 150 000 euros, pour équiper un hôpital du quartier de Gemmayzé, très endommagé par l’explosion. La convention a été signée le 22 septembre, au quartier général de Dassault Aviation à Saint-Cloud, par Fouad Abou Nader, président de Nawraj, et Eric Trappier, président-directeur général de Dassault Aviation et président du GIFAS. « Nous avons été profondément touchés par le drame de Beyrouth. Dassault Aviation entretient une amitié de longue date avec le Liban, dont l’armée de l’Air a été équipée de Mirage III et dont plusieurs ressortissants sont de fidèles clients Falcon, a déclaré Eric Trappier. Participer au mouvement de solidarité lancé par le président de la République française, M. Emmanuel Macron, est pour nous une évidence ».

    Zonebourse du 22 septembre 2020

Industrie
  • Industrie
    American Airlines programme une formation sur Boeing 737 MAX pour ses pilotes
    American Airlines prévoit de commencer à former ses pilotes sur le 737 MAX recertifié en novembre, anticipant une remise en service prochaine du monocouloir de Boeing. « Nous avons lancé le processus de planification de la formation des pilotes, qui peut être annulé si le MAX n’est pas recertifié », a confirmé un porte-parole. Actuellement, les propositions de formation sont examinées par les autorités de l’aviation civile des États-Unis, du Canada, du Brésil et de l’Union européenne. Bien qu’aucun programme de formation final n’ait été approuvé, American Airlines a prévu, dans une note de service envoyée le 21 septembre à ses pilotes, de planifier des sessions qui commenceront en novembre prochain.

    Air Journal du 22 septembre 2020
  • Industrie
    La Russie relance le Superjet
    Vingt ans après la première version, la Russie va relancer le Superjet, premier appareil civil post-soviétique, sous un nouveau nom : le « Superjet new ». D’ici à 2023, quelque 120 milliards de roubles (plus de 1,3 milliard d’euros) seront investis pour développer une version « made in Russia » de cet avion régional moyen-courrier. L’aéronef avait été lancé en 2001 grâce à l’apport d’entreprises occidentales dont Safran, Thales,…

    Les Echos du 22 septembre 2020

Environnement
  • Environnement
    EasyJet intéressé par l’avion à hydrogène d’Airbus
    A peine le projet d’avion à hydrogène a-t-il été annoncé par Airbus, la low-cost britannique EasyJet se porte déjà acquéreur dès la commercialisation en 2035. « Nous accueillons avec enthousiasme les annonces faites par Airbus. Nous nous sommes engagés à collaborer au développement de ces nouvelles technologies dans le but de pouvoir adopter ces appareils innovants dès qu’ils seront disponibles », a déclaré Johan Lundgren, directeur général d’EasyJet, dans un communiqué. La compagnie rappelle qu’elle est déjà « la première grande compagnie aérienne à opérer des vols neutres en carbone sur l’ensemble de son réseau en compensant les émissions de carbone provenant du carburant utilisé pour tous ses vols ». Elle « considère cette mesure comme une mesure provisoire jusqu’à ce que de nouvelles technologies soient disponibles pour décarboner l’aviation ».

    Air Journal du 22 septembre 2020
  • Environnement
    Une startup californienne veut convertir les avions de lignes régionaux à l’hydrogène
    Universal Hydrogen, une startup californienne cofondée par l’ancien directeur de la technologie d’Airbus, Paul Eremenko, a pour ambition de convertir les avions régionaux à une motorisation employant l'hydrogène, avec propulsion électrique à pile à combustible et modules d’hydrogène rechargeables. Formée il y a sept mois, Universal Hydrogen a récemment annoncé un plan de remotorisation des avions de ligne régionaux Dash 8 et ATR 42 avec propulsion électrique à pile à combustible et modules d’hydrogène rechargeables.

    Air Journal du 22 septembre 2020
  • Environnement
    Interview de Jean-Brice Dumont, directeur de l’ingénierie d’Airbus
    Airbus a annoncé le 21 septembre trois concepts d'avions à hydrogène, devant aboutir à la mise en service des avions en 2035. Alors que l'investissement global pourrait s'élever à une vingtaine de milliards d'euros, la mobilisation des industriels et des acteurs politiques sera déterminante, selon Jean-Brice Dumont, directeur de l'ingénierie du groupe, dans l'interview qu'il a accordée à L'Usine Nouvelle. « L’aviation est victime d’une critique caractérisée sur son empreinte environnementale que nous trouvons particulièrement injuste, pour ne pas dire injustifiée, déclare-t-il. Cette annonce est donc une façon de répéter que l’enjeu environnemental fait bien partie de nos préoccupations, je rappelle au passage l’amélioration constante des performances énergétiques dans le secteur, et qu’au-delà nous préparons l’avenir ».

    L’Usine Nouvelle du 22 septembre 2020

Covid-19
  • Covid-19
    Coronavirus : IATA veut privilégier les tests systématiques
    L'Association internationale du transport aérien (IATA) appelle au développement et au déploiement de tests Covid-19 « rapides, fiables, bon marché, faciles à mettre en oeuvre et adaptables », pour pouvoir tester tous les passagers avant leur départ et pour qu'ils soient une alternative aux mesures de quarantaine afin de restaurer la connectivité aérienne globale. « La clé pour restaurer la liberté de circulation à travers les frontières est un test systématique de tous les voyageurs avant leur départ. Cela redonnera aux gouvernements la confiance pour rouvrir leurs frontières sans changer constamment les règles imposées sur le voyage. Le test de tous les passagers redonnera aux passagers la confiance et la liberté de circulation et cela permettra de remettre au travail des millions de personnes », déclare Alexandre de Juniac, PDG de IATA.

    Air & Cosmos du 23 septembre 2020 – Les Echos du 23 septembre 2020

Défense
  • Défense
    Thales, Nexter et Arquus réunis pour le programme Scorpion de l’armée française
    Le ministère des Armées a officialisé ce 22 septembre 2020 une commande de 313 véhicules blindés à l’industrie française. La commande passée par la Direction générale de l’armement (DGA) le 15 septembre, marque une étape importante du programme Scorpion de renouvellement des capacités de combat de l’armée de Terre. Elle porte sur 271 véhicules blindés multi-rôles, les Griffon et 42 engins blindés de reconnaissance et de combat, les Jaguar. Nexter Systems, chef de file industriel du programme Scorpion, assemblera les véhicules dans son site de Roanne. Thales apporte la vétronique, soit l’électronique embarquée ainsi que les calculateurs des véhicules. Ces technologies permettent l’exploitation des données recueillies par les capteurs et de faire le lien entre les systèmes de navigation, de protection, et d’observation. Enfin, Arquus conçoit et produit la chaîne cinématique complète des véhicules, soit l’ensemble des pièces et organes qui assurent leur mobilité et leur capacité tout-terrain. Nexter, Thales et Arquus sont réunis au sein d’un groupement momentané d’entreprises (GME) et d’autres industriels sont également concernés par les commandes du programme Scorpion comme Safran et MBDA.

    L’Usine Nouvelle du 22 septembre 2020 – Capital du 22 septembre 2020

Innovation
  • Innovation
    Un Boeing 787 utilisé comme banc d'essai volant pour étudier la réduction de bruit
    Boeing a étudié les moyens de réduire le bruit provoqué par l'avion en vol et à l'atterrissage à l'aide d'un B787 Dreamliner utilisé comme banc d'essai volant dans le cadre de son programme ecoDemonstrator, a annoncé l'avionneur américain, le 22 septembre. Ce programme, créé en 2010, permet chaque année au constructeur de disposer d'un appareil pendant une période donnée afin de « valider en conditions de vol réelles des concepts » développés en laboratoire, a expliqué au cours d'un point de presse virtuel Mike Sinnett, directeur général chargé du développement de produits chez Boeing. Cette campagne de tests a été réalisée en partenariat avec Etihad qui a fourni un 787 Dreamliner, entré dans sa flotte en janvier 2020, mais aussi avec la NASA et Safran Landing Systems (SLS), filiale du motoriste français Safran. « Environ 30% du bruit émis par les avions provient du train d'atterrissage. Ces nuisances sonores sont émises durant la phase d'approche des aéroports : 5 à 10 minutes avant de se poser, les trains sont sortis puis l'avion vole bas avant de se poser. Pourquoi ce bruit ? En raison de l'écoulement de l'air autour de certaines pièces du train d'atterrissage qui provoque des tourbillons. Les atterrisseurs n'ont en effet pas une forme très aérodynamique », explique Walid Hamzeh, directeur du développement stratégique de Safran Landing Systems.

    Le Figaro du 22 septembre 2020

Espace
  • Espace
    La Station spatiale internationale a manœuvré pour éviter un débris
    La Station spatiale internationale (ISS) a dû manœuvrer le 22 septembre pour éviter une collision avec un débris spatial d'origine inconnue, a annoncé la NASA. Le débris serait passé à « plusieurs kilomètres » de l'ISS, mais par précaution, il a été décidé de modifier l'orbite de la station pour l'éloigner de l'objet. Les membres d'équipage, deux Russes et un Américain, ont dû entrer dans la capsule Soyouz afin de pouvoir évacuer en urgence si nécessaire. L'ISS vole en ce moment à 421 km au-dessus des océans, et file à 27 500 km/h. A cette vitesse, même un petit objet peut gravement endommager voire détruire un panneau solaire ou un autre élément. Ce type de manœuvre est régulièrement nécessaire. Une présentation de la NASA en citait 25 entre 1999 et 2018.

    AFP du 22 septembre 2020