Synthèse de presse

Espace
  • Espace
    Le moteur P120C des lanceurs Ariane 6 et Vega C passe son troisième essai avec succès
    Le troisième essai au banc du moteur P120C des lanceurs Ariane 6 et Vega C a été mené avec succès le 7 octobre depuis le Centre spatial guyanais. Développé pour le compte de l’Agence spatiale européenne par Europropulsion, coentreprise entre ArianeGroup et Avio, le P120C mesure 13,5 mètres de long pour 3,4 mètres de diamètre et contient 142 tonnes de propergol solide. Il s’agit du plus gros moteur à propergol solide bobiné construit d’une seule pièce au monde. Il équipera à la fois les lanceurs Ariane 6 et Vega C, dont les vols inauguraux sont attendus l’an prochain. Selon l’Agence spatiale européenne (ESA), lors de l’essai, « aucune anomalie n’a été détectée et, d’après les premières données enregistrées, les performances sont conformes à celles attendues ».

    Ensemble de la presse du 8 octobre 2020
  • Espace
    Les marques commerciales investissent l’espace
    Sur la Station spatiale internationale, faire la promotion d’une marque est de plus en plus fréquent. D’ici quelques jours, les astronautes à bord devront par exemple photographier un sérum hydratant de la marque Estée Lauder avec la Terre en toile de fond, une opération estimée à plusieurs centaines de milliers de dollars. Désormais, les astronautes américains consacrent 5% de leur temps à des opérations commerciales, un chiffre qui pourrait augmenter d’ici trois à cinq ans. « Le gouvernement des Etats-Unis et la NASA, qui font la pluie et le beau temps sur l’ISS, ont recentré leurs programmes sur la Lune, délaissant de fait la station spatiale, qui arrive en fin de vie et dont les coûts de maintenance restent élevés. Cela a créé un vide dans lequel les acteurs privés s’engouffrent », analyse Xavier Pasco, directeur de la Fondation pour la recherche stratégique, et spécialiste des questions spatiales. Cependant, pour Betty Bonnardel, directrice de la société de conseil AB5 Consulting et d’Access Space Alliance, un groupement de petits acteurs du secteur du satellite et du spatial, « la question de l’éthique mérite d’être posée ».

    L’Express du 8 octobre 2020

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Selon un sondage, près de 70% des voyageurs veulent prendre l’avion à nouveau
    Le premier fournisseur mondial de données et d’informations relatives aux voyages, OAG (Official Airline Guide), basé en Grande Bretagne, a publié le 7 octobre 2020 un nouveau rapport sur la confiance des voyageurs intitulé « The COVID-19 Recovery : Getting Passengers Back on Board » (Après la COVID-19 : faire remonter les passagers à bord) et basé sur une enquête mondiale portant sur « plus de 4 000 utilisateurs de son application de voyage et de suivi des vols ». Selon ce rapport, 69% des répondants ont l’intention de se rendre à l’étranger en avion au cours des six prochains mois, tandis que 79% prévoient d’effectuer un vol domestique. Le désir de voyager est le plus manifeste chez « les milléniaux et la génération Z ». Ces deux tranches d’âge sont moins disposées à adapter leur façon de voyager, et plus désireuses de voyager à l’intérieur de leur pays que leurs homologues du monde entier. Près d’un tiers des répondants n’ont pas changé leurs façons de se déplacer et n’ont pas l’intention de changer. Selon 76% des voyageurs, l’obligation de porter un masque est la mesure de sécurité la plus efficace que les compagnies aériennes et les aéroports puissent prendre.

    Air Journal du 8 octobre 2020
  • Aviation Commerciale
    Etats-Unis : les démocrates s’opposent à un plan d’aide isolé pour le secteur aérien
    La présidente démocrate de la Chambre des représentants Nancy Pelosi a affirmé le 8 octobre qu'elle ne soutiendrait pas un plan d'aide spécifique pour le secteur aérien américain si la Maison Blanche et les républicains du Congrès ne parvenaient pas à un accord plus large sur un vaste plan de relance de l'économie. Après des semaines de discussions entre la Maison Blanche et Nancy Pelosi, Donald Trump avait mis fin brutalement aux négociations sur un plan de soutien à l'économie, le 6 octobre. Mais le 8 octobre au matin, il a affirmé voir désormais de « fortes chances » de trouver un accord avec les démocrates. Un accord entre partis est indispensable pour qu'un plan d'aide soit approuvé au Congrès, car les républicains contrôlent le Sénat. Nancy Pelosi souhaite, elle, un plan de soutien économique plus vaste comprenant des aides aux ménages, aux entreprises, aux collectivités locales et à différents services publics. Le montant est évalué à au moins 2 200 milliards de dollars.

    AFP du 8 octobre 2020 – Le Figaro du 8 octobre 2020

Industrie
  • Industrie
    L’huile de turbine NYCO étendue à la flotte d’Airbus A320neo de Sky Airline
    NYCO, le spécialiste français des lubrifiants pour l’aéronautique et la défense, a annoncé que la compagnie low-cost chilienne Sky Airline avait à nouveau sélectionné l’huile turbine synthétique Turbonycoil 600 pour l’ensemble de sa flotte. La compagnie a pris cette décision après que sa flotte a été profondément modernisée au cours des deux dernières années avec l’arrivée de 17 Airbus A320neo motorisés par des Leap-1A de CFM International. Sky Airline a utilisé des lubrifiants et fluides NYCO sur ses A320 depuis 2014. La deuxième plus grande compagnie chilienne attend encore dix A321neo, ainsi que dix A321XLR.

    Journal de l’Aviation du 8 octobre 2020
  • Industrie
    La start-up Boom Supersonic dévoile le XB-1, son démonstrateur d’avion supersonique
    Le 7 octobre, la start-up américaine Boom Supersonic a dévoilé son démonstrateur d’avion supersonique, baptisé XB-1. Désormais, l’entreprise vise un premier test dans les airs en 2021. Avec une longueur de 21 mètres, le prototype XB-1 représente une version réduite à l’échelle 1/3 de l’avion que souhaite commercialiser Boom. Ce dernier devrait être dévoilé pour 2025.

    L’Usine Nouvelle du 8 octobre 2020
  • Industrie
    Les Pays de la Loire se mobilisent pour la filière aéronautique
    Air & Cosmos consacre un dossier spécial aux Pays de la Loire, quatrième région aéronautique française, et à ses efforts pour juguler les effets de la crise de l’aéronautique civile. Au travers de son plan de relance global d’un montant de 332 millions d’euros voté le 12 juillet dernier, la région a en effet augmenté les places de formation de 20%. D’un coût de 10 millions d’euros, cette mesure va ainsi permettre de porter leur nombre de 26 849 en 2019 à 33 500 en 2021. Cet effort s’accompagne d’autres dispositifs déjà existants de soutien à la filière aéronautique, tels que Pays de la Loire Redéploiement, mis en place en 2008 et destiné à faciliter l’accès au financement des entreprises. Ce programme vient notamment de bénéficier à quatre entreprises. Le montant des aides attribuées à cette occasion s’est élevé à 2,7 millions d’euros. En marge du soutien régional aux programmes collectifs portés par le GIFAS, d’un montant de 1,7 million d’euros, la région apporte, enfin, 4 millions d’euros au soutien à l’innovation.

    Air & Cosmos du 9 octobre 2020
  • Industrie
    Airbus et Earthcube lancent Defence Site Monitoring
    Fondée à Toulouse en 2016 par Arnaud Guérin et Renaud Allioux, spécialistes des secteurs de l’énergie et de l’industrie spatiale, Earthcube, qui compte aujourd’hui plus de 30 salariés, développe des solutions de surveillance de sites via des images satellites analysées par intelligence artificielle. La société vient de signer un partenariat avec Airbus pour développer et commercialiser Defence Site Monitoring, une solution en ligne de surveillance de sites stratégiques dédiée aux acteurs de la défense. Celle-ci allie l’expertise d’Earthcube dans l’identification automatique d’objets aux images haute résolution d’Airbus : 50 cm avec le satellite Pléiades aujourd’hui, et 30 cm dès l’an prochain avec Pléiades Neo.

    La Dépêche du Midi du 9 octobre 2020 – Challenges du 8 octobre 2020
  • Industrie
    Florence Parly assure Sabena technics de son soutien
    Le 8 octobre, la ministre des Armées, Florence Parly, est allée à la rencontre des salariés et dirigeants de la société de maintenance aéronautique Sabena technics, à Dinard. « Nous comptons sur Sabena technics, son activité est importante pour nous », a-t-elle déclaré, en évoquant notamment le plan de soutien à la filière aéronautique. « Il prévoit 600 millions d’euros pour l’aéronautique, rappelle Florence Parly. Pour Sabena technics, cela se traduit par des commandes par anticipation ». Trois Airbus A330 ont ainsi vocation à y être transformés en avions de ravitaillement et la commande d’un avion léger de surveillance et de renseignement verra aussi sa notification avancée. « Ces mesures assurent une activité pour 150 personnes, pendant deux ans », défend la ministre.

    Ouest France du 8 octobre 2020

Covid-19
  • Covid-19
    Covid-19 : le risque de contamination en avion est très faible, rappellent Airbus, Boeing et Embraer
    Airbus, Boeing et Embraer, sous l’égide de l'Association internationale du transport aérien (IATA), ont parlé d’une seule voix, le 8 octobre, pour assurer de la très faible transmission de la Covid-19 dans les cabines d’avions. Selon les avionneurs, qui mènent des travaux depuis le début de l’épidémie pour comprendre le phénomène complexe de propagation du virus à bord, seuls 44 cas de contaminations à bord ont été enregistrés, comprenant des cas confirmés, probables et potentiels depuis le début de l’année 2020. Or sur cette période, il y a eu 1,2 milliard de passagers. « La probabilité d’être contaminé est donc de un cas sur 27 millions », relève David Powell, conseiller médical au sein de IATA.

    L’Usine Nouvelle du 8 octobre 2020
  • Covid-19
    Tests Covid-19 dans les aéroports : le cri d’alerte d’Augustin de Romanet, PDG d’ADP
    « Tout le secteur aérien est en train de mourir à petit feu », a déclaré le 8 octobre, sur BFM Business, le PDG d'ADP Augustin de Romanet, en pressant les pouvoirs publics d’autoriser les tests de Covid-19 dans les aéroports. « Aujourd'hui nous avons un trafic international qui représente 12% de ce qui se passe habituellement. Il y a urgence absolue à autoriser les aéroports à réaliser des tests au départ», a-t-il poursuivi. Pour Augustin de Romanet, « chaque semaine perdue ce sont des dizaines de millions d'euros perdus et des centaines [de milliers] d'emplois qui sont détruits ». La pratique systématique de tests de la Covid-19 sur tous les passagers au départ est réclamée avec insistance par l'ensemble du secteur pour rassurer le pays d'arrivée et éviter des mesures de quarantaine. Selon Augustin de Romanet, ADP a « passé des accords avec des laboratoires il y a un mois et demi pour tester tous les passages au départ ». « On nous a indiqué que nous n'avions pas le droit de faire ces tests car ils étaient réservés aux passagers symptomatiques », a-t-il déploré.

    AFP du 8 octobre 2020 – Le Figaro du 8 octobre 2020

Environnement
  • Environnement
    La crise de la Covid-19 pourrait reporter les propositions de la Convention citoyenne sur le climat pour le secteur aérien
    Interviewée sur France Info ce 8 octobre, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili s’est exprimée sur les propositions de la Convention citoyenne pour le climat (CCC), qui préconise notamment une taxation accrue des voyages en avion ou la prise en compte du poids des véhicules dans la fiscalité. « Il s'avère que sur la taxation sur l'aérien, le président, hier, a bien dit les choses, a-t-elle déclaré. Il a dit que le secteur aérien a été durement touché par le Covid, ce que ne savaient pas les citoyens quand ils ont fait leurs propositions puisque je rappelle qu'ils les ont travaillées avant la crise Covid. Ce sont de bonnes propositions mais simplement on va essayer de les repousser un tout petit peu dans le temps, pour les appliquer au moment où le secteur aura un petit peu repris son souffle ». Et de poursuivre : « J'en ai parlé avec eux [les membres de la CCC], ils entendent le fait qu'on tienne compte de ce qui s'est passé pendant la crise ».

    La Tribune du 8 octobre 2020
  • Environnement
    Thales Alenia Space déploie des panneaux solaires à Toulouse
    Le 7 octobre, Thales Alenia Space a mis en service une nouvelle installation de panneaux solaires sur son site de Toulouse. Les ombrières photovoltaïques installées pour couvrir le parking aérien couvrent une surface de 8 400 m2. Fabriqués en France, ces panneaux vont produire 1,8 Gigawatt heure par an d’électricité qui sera autoconsommée. Cela correspond à 6 % de la consommation annuelle du site. Cet investissement permettra d’éviter l’émission de 25 tonnes de CO2 par an et améliorera le stationnement de 640 véhicules désormais protégés des intempéries. Le groupe Thales s’est engagé à réduire de 40 % ses émissions de gaz à effet de serre directes d’ici à 2030. Et le projet toulousain doit être imité ailleurs. Cette mise en service fait office de projet pilote pour Thales Alenia Space. Des initiatives similaires sont en cours sur d’autres sites de l’entreprise en Europe, notamment à Cannes où 5 400 m² de panneaux photovoltaïques sont en cours d’installation et permettront de produire 1,3 Gigawatt heure par an, ce qui correspond à 4 % de la consommation électrique du site.

    La Dépêche du Midi du 8 octobre 2020
  • Environnement
    Le Parlement européen relève les objectifs d'émissions de gaz à effet de serre
    Le Parlement européen a voté un objectif de réduction d'au moins 60 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) de l'UE d'ici 2030. Il est plus ambitieux que la proposition de la Commission européenne, qui vise une réduction de 55 % des émissions de GES de l'UE en 2030 par rapport au niveau de 1990 afin de parvenir à l'objectif déjà entériné de « neutralité carbone » en 2050. L'amendement, inscrivant cet objectif dans le cadre d'une vaste loi climat, a été adopté tard mardi 6 octobre par les eurodéputés réunis en séance plénière à Bruxelles. Cette adoption ouvrira la voie à des pourparlers avec les États.

    Le Monde du 7 octobre 2020
  • Environnement
    La Wallonie va investir 41 millions d'euros pour une aéronautique plus durable
    En Belgique, le gouvernement wallon a annoncé jeudi 8 octobre l'octroi d'une subvention de 41,42 millions d'euros pour aider des PME et grandes entreprises de l'aéronautique frappées par la crise à développer des projets plus respectueux de l'environnement et éviter une fuite des cerveaux. Il a notamment décidé de lancer un projet de recherche alliant technologie et développement durable autour de trois grandes entreprises implantées en Wallonie (Safran, la Sonaca et Thales), entourées de PME. Les projets de recherche soutenus porteront sur les systèmes propulsifs, l'architecture même des avions (aérostructure ultralégère), l'hybridation électrique potentiellement couplée à la propulsion ou l'utilisation de nouveaux carburants décarbonés.

    La Libre Belgique du 8 octobre 2020

Innovation
  • Innovation
    Vers des IA plus « frugales »
    De nombreux chercheurs travaillent sur les moyens de rendre les intelligences artificielles (IA) plus « frugales », c’est-à-dire moins consommatrices d’énergie. Une piste d’études est l’IA symbolique, qui n’a pas besoin d’énormes bases de données pour fonctionner. Dans le domaine militaire, Thales utilise ainsi l’IA symbolique pour simuler le comportement d’un avion de chasse ou permettre à un engin d’exploration spatiale de se poser. L’entreprise a aussi trouvé une méthode plus économique pour entraîner une IA à détecter les menaces potentielles en vol : elle a créé de toutes pièces 2 millions d’images de cibles, pour lesquelles aucune base de données réelle n’existe. Ce système de reconnaissance, qui consomme très peu d’énergie, pourrait être embarqué sur le Rafale.

    L’Express du 8 octobre 2020

Défense
  • Défense
    Airbus livre un A400M à l’armée luxembourgeoise
    L'armée luxembourgeoise a pris livraison d’un Airbus A400M pour son transport militaire. L’avion, accepté sur la chaîne d’assemblage final de l’A400M à Séville, en Espagne, a effectué son vol de convoyage. Il a d’abord fait escale au Luxembourg avant de poursuivre son voyage vers la 15e escadre de transport aérien à Melsbroek, en Belgique, où l’avion sera basé. Avec cette livraison, le Luxembourg devient le septième exploitant d’un A400M. L’avion, actuellement connu sous le nom de MSN104, sera exploité par les forces armées luxembourgeoises et belges au sein d’une unité binationale, en même temps que les avions commandés par la Belgique qui recevra son premier appareil dans les prochaines semaines.

    Aerobuzz du 8 octobre 2020

Formation
  • Formation
    Un salon des formations aéronautiques entièrement virtuel
    Le Salon des formations et métiers aéronautiques organisé par le mensuel Aviation et Pilote inaugure sa première édition virtuelle les vendredi 9 et samedi 10 octobre 2020, de 9h à 18h. Il aurait dû normalement se tenir au sein du musée Aeroscopia, à Blagnac, près de Toulouse. Pour participer, il suffit aux visiteurs de s’inscrire gratuitement sur le site du salon. Une fois connecté, l’internaute choisira quels stands « visiter » en fonction de ses centres d’intérêt : pilotage avion, pilotage hélicoptère, maintenance aéronautique, contrôle aérien, membre d’équipage de cabine, métiers du sol, métiers de l’industrie aéronautique et spatiale, les carrières militaires, etc. Aerobuzz du 8 octobre 2020