Synthèse de presse

Défense
  • Défense
    MBDA récompensé par l’association Pacte PME
    MBDA a reçu le Trophée des Délais de Paiement délivré par l’association Pacte PME. L’entreprise a de plus été nominée dans chacune des cinq catégories des Trophées Pacte PME décernés par l’association : la qualité de la relation fournisseurs, le respect des délais de paiements fournisseurs, le dynamisme dans le renforcement des liens Maîtres d’œuvre / PME, le soutien à l’innovation des PME ainsi que l’implication du maître d’œuvre dans le développement de ses fournisseurs. Stéphane Reb, Executive Group Director Programmes et Managing Director de MBDA France, a déclaré : «protéger notre écosystème est une priorité pour MBDA, tout particulièrement en cette période de difficultés aiguës pour les trésoreries du millier de PME et ETI françaises qui nous soutiennent. Cette reconnaissance de la part de Pacte PME est un encouragement pour l’ensemble des équipes MBDA, qui s’engagent depuis des années et encore plus au cours de ces derniers mois, pour réduire les délais de paiement auprès des PME».

    Aeromorning du 13 octobre
  • Défense
    Un drone d’observation militaire à structure gonflable testé par l’armée française
    La startup toulousaine Diodon Drone Technology a conçu un drone d'observation militaire tout-terrain et amphibie, grâce à sa structure gonflable. Après une phase d'expérimentation par l’Armée française notamment, Diodon Drone Technology lance ce mois-ci une deuxième version plus performante avec des images stabilisées. «Nous avons une dizaine de précommandes de l'armée et nous travaillons avec des industriels français de la défense qui essaient de nous intégrer dans leur programme», précise Antoine Tournet, président de Diodon Drone Technology. Après avoir obtenu 500 000 euros en fonds propres et en emprunt en 2019, l'entreprise préparera une levée de fonds en 2021 pour construire un atelier d'une capacité de 10 drones par mois, précisent Les Echos.

    Les Echos du 12 octobre

Sécurité
  • Sécurité
    Thales alerte sur les risques liés à la cybercriminalité
    A l’occasion des Assises de la Sécurité 2020, Thales lance la nouvelle édition de son CyberThreat Handbook, dédiée cette année aux cybercriminels. Les experts de Thales dévoilent leur analyse et leurs conclusions face à la menace croissante que constitue la cybercriminalité, qui, selon l’estimation de l’Organisation des Nations Unies, devrait représenter un coût de 5 200 milliards de dollars par an pour l’économie mondiale entre 2020 et 2025. «Il est impératif de ne pas céder aux menaces ni au chantage. Les cibles des cybercriminels sont extrêmement diverses et opportunistes, chaque organisation peut être touchée. Les experts de Thales recommandent à tous de se préparer à être pris pour cible en adoptant une stratégie de crise cyber claire, détaillée et largement connue dans l’organisation», souligne Thales.

    La Tribune du 13 octobre

Industrie
  • Industrie
    Airbus : pas de licenciement en France
    La direction d’Airbus a signé hier deux accords avec les syndicats, portant sur un plan de sauvegarde de l'emploi et un dispositif d'activité partielle de longue durée, qui devraient permettre une réduction d’effectifs sans départs contraints. Le premier de ces accords concerne la prolongation des mesures de chômage partiel, avec la mise en oeuvre du nouveau dispositif gouvernemental d'activité partielle de longue durée (APLD), qui devrait permettre de sauver 1 500 emplois, avec le maintien de 84% du salaire net, selon les chiffres des Echos. L'accord sur le plan de sauvegarde de l'emploi porte quant à lui sur les différentes mesures devant permettre des départs volontaires, via des retraites anticipées, des reconversions, des aides à la création d'entreprise et la mobilité interne.

    Ensemble de la presse du 13 octobre
  • Industrie
    La baisse des impôts de production ne sera soumise à aucune condition, affirme Bruno Le Maire
    Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, a déclaré lundi 12 octobre qu’il n’y aurait «pas de condition» à la baisse de 10 milliards d'euros des impôts de production des entreprises en 2021. Le ministre, qui s’exprimait en ouverture des débats sur le projet de loi de finances pour 2021 à l'Assemblée Nationale, a estimé : «nous ne faisons que rétablir l'équité fiscale entre la France et les autres pays de l'Union européenne». «Si nous voulons réussir la relocalisation industrielle, ouvrir de nouvelles usines, créer de nouveaux postes pour les ouvriers, il faut engager sans délai la baisse des impôts de production en France», a-t-il souligné. Il a toutefois souhaité que les entreprises «s'engagent dans trois directions» : «la baisse des émissions de CO2», la «parité et l'égalité femme-homme» et la «promotion du dialogue social».

    Le Figaro du 13 octobre
  • Industrie
    Egide poursuit sa croissance malgré la crise
    La société Egide, spécialiste des boîtiers hermétiques pour composants électroniques sensibles, annonce une croissance de 16,2% au premier semestre 2020, et une amélioration de 1,89 million d’euros du résultat net. «Si l’entreprise a bien tenu le coup face à la crise, c’est que depuis plusieurs années elle a établi une base de marchés et de clients diversifiés», explique Eric Delmas, directeur général délégué. «De plus, nos marchés ont des cycles longs, nous avions des commandes passées en amont pour la défense, l’aéronautique, l’industrie». L’entreprise poursuit sa modernisation : l’installation d’un centre d’usinage digitalisé est notamment en cours sur le site de Bollène (Vaucluse). Egide s’appuie sur les experts du GIFAS pour identifier les technologies du futur qu’elle peut avoir intérêt à développer, et mettre en œuvre sa modernisation, précise Vaucluse Matin.

    Le Dauphiné Libéré et Vaucluse Matin du 13 octobre
  • Industrie
    Saft investit en Nouvelle-Aquitaine pour développer les batteries du futur
    Saft, leader mondial des batteries de haute technologie, a inauguré le 7 octobre un nouveau bâtiment sur son site de Poitiers, d’une surface de 1 900 m². Cette nouvelle unité, qui sera en service début 2021, doit permettre à l’entreprise de doubler sa capacité, pour atteindre une production de 1 000 tonnes par an d’électrolytes, composant essentiel à la fabrication des piles au lithium. Cette construction permet de relocaliser en France les sites basés en Allemagne et en Israël, afin de fournir les sites de production de Saft en Chine et en Angleterre, et de répondre à une forte demande des marchés en plein essor des compteurs intelligents et de l’IoT (internet des objets).

    L’Usine Nouvelle et Sud-Ouest du 8 octobre

international
  • international
    Focus sur l’avion supersonique X-B1
    Le Figaro consacre un article détaillé au XB-1, un démonstrateur technologique de jet d'affaires supersonique présenté la semaine dernière par Boom Aerospace. La startup américaine a annoncé un premier vol d'essai du XB-1 en 2021, puis le développement de l'appareil définitif, baptisé Overture, en 2025 pour une mise en service en 2029. Son fuselage en carbone lui permettra de conserver sa résistance et sa rigidité «sous les températures élevées et les contraintes du vol supersonique», ont précisé ses concepteurs. Dans sa version commerciale, Overture sera capable de transporter entre 65 et 88 passagers, à une vitesse de Mach 1,3, soit un peu plus de 1 600 km/heure, ce qui est moins rapide que le Concorde qui volait à Mach 2. Le Figaro rappelle que Virgin Galatic a de son côté dévoilé en août dernier un projet d'avion d'une capacité de 9 à 19 passagers volant à Mach 3, tandis que la NASA travaille à la mise au point d’un avion expérimental supersonique silencieux, le X-59, dont le premier exemplaire, construit par Lockheed Martin, doit être livré en 2021.

    Le Figaro du 13 octobre

Espace
  • Espace
    Le lanceur Ariane 6 sera acheminé en voilier vers la Guyane
    Les éléments du lanceur Ariane 6 seront acheminés en voilier vers la base de lancement de Kourou, fin 2022. Le voilier, baptisé «Canopée», est construit par Zéphyr & Borée, VPLP et Jifmar Offshore Services. Il s’agit d’un cargo de 121 mètres qui sera propulsé par quatre ailes de 375 mètres carrés et deux moteurs Diesel, pour permettre de régulariser la vitesse. La construction du navire doit démarrer cette année. L'économie en carburant devrait avoisiner en moyenne 30%, selon Nils Joyeux, cofondateur de Zéphyr & Borée.

    Les Echos du 12 octobre
  • Espace
    Chine : succès de la trentième tentative de lancement orbital en 2020
    Grâce à un lanceur Longue Marche 3B mis en œuvre le 11 octobre depuis la base de Xichang, la Chine a placé sur une orbite de transfert géostationnaire Gaofen 13, un satellite civil d’observation de la Terre. Il s’agit de la trentième tentative de lancement orbital pour la Chine en 2020 (26 succès et 4 échecs), un chiffre qui la place devant les Etats-Unis (25 tentatives, dont 23 succès), souligne Air & Cosmos.

    Air & Cosmos du 13 octobre

Environnement
  • Environnement
    L’avion hybride d’Ampaire a effectué un vol de 2h30
    Le Cessna 337 modifié par Ampaire, développeur américain de systèmes de propulsion hybride électrique, a parcouru, le 8 octobre, la distance de 341 miles (550 km) en 2 h 32 minutes, entre deux aéroports californiens, annonce la startup. L’avion doit à présent être transféré à Hawaï, où des vols de démonstration doivent être réalisés, afin de permettre de définir l’infrastructure nécessaire à l’exploitation commerciale de l’aviation électrique par les compagnies aériennes et les aéroports.

    Air & Cosmos et Aerobuzz du 13 octobre

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    L’Italie crée une nouvelle compagnie aérienne pour succéder à Alitalia
    Les ministres italiens de l'Economie et des Finances, des Infrastructures et des Transports, du Développement économique et de la Politique sociale ont signé le 9 octobre le décret établissant la « Newco » qui remplacera Alitalia. Elle est baptisée ITA, pour Italia Transporti Aereo. La nouvelle compagnie aérienne sera dotée de 3 milliards d'euros. La Commission européenne doit se prononcer prochainement sur les prêts-relais de 1,3 milliard d'euros octroyés par le gouvernement italien.

    Les Echos et Le Journal de l’Aviation
  • Aviation Commerciale
    Le PDG de Voyageurs du Monde appelle à mettre en place de tests antigéniques dans les aéroports
    Jean-François Rial, PDG de Voyageurs du Monde, s’exprime dans Les Echos. Il estime nécessaire la mise en place de tests antigéniques dans les aéroports. «Les doutes qui subsistent sur ces tests, au prétexte qu'ils présenteraient un taux de fiabilité de 75% seulement, sont faciles à lever en procédant à deux tests consécutifs (le résultat d'un test s'obtient en 30 minutes). Cela permettrait de relever le taux de fiabilité à 96%», souligne-t-il, remarquant que «les tests antigéniques sont déjà pratiqués dans certains aéroports européens : à Rome, Francfort, Londres, Milan, mais aussi dans d'autres pays comme Dubaï et ailleurs où ils sont en train de se généraliser».

    Les Echos du 13 octobre