Synthèse de presse

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Emirates Airlines remet en service ses A380 en Australie
    La compagnie aérienne Emirates Airlines compte d’ici la fin de l’année remettre en service ses Airbus A380 vers Sydney, Melbourne et Perth en Australie ainsi que vers Christchurch en Nouvelle-Zélande. Dès le 31 octobre, Emirates remplacera le 777 par un A380 sur la rotation quotidienne entre Dubaï et Melbourne-Tullamarine, tandis que vers Perth les trois vols par semaine en 777 passeront à sept en A380.

    Air Journal du 25 mars 2021
  • Aviation Commerciale
    Vers un accord de l’UE sur une nouvelle aide d’Etat à Air France
    Selon Les Echos, après des semaines de discussions, les négociateurs du gouvernement français sont parvenus à un accord avec la Commission européenne sur les conditions d'une nouvelle aide d'Etat à Air France. Les contreparties réclamées par la direction générale de la concurrence sur le nombre de créneaux d’aéroport seraient finalement moins lourdes que prévues. Les détails de cet accord ne sont pas encore dévoilés, l'accord lui-même n'ayant pas encore été validé par le conseil d'administration d'Air France-KLM.

    Les Echos du 25 mars 2021

Industrie
  • Industrie
    L’EASA approuve la configuration à 90 sièges du Dash 8-400
    Le constructeur De Havilland Aircraft of Canada a annoncé que la version à 90 places du Dash 8-400 avait été certifiée par l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA). Avec cette nouvelle certification, l’appareil va pouvoir opérer avec 90 sièges en Europe. Cette version du biturbopropulseur avait été certifiée dès l’été 2018 par Transports Canada. Le premier exemplaire avait été livré à SpiceJet en septembre de la même année. La compagnie en exploite actuellement une dizaine.

    Journal de l’Aviation du 25 mars 2021
  • Industrie
    Vers un premier vol de l’ATR 42-600S en 2023
    Initialement programmé pour 2022, le premier vol de la version à décollage et atterrissage court de l’ATR 42-600S se fera finalement en 2023. Pour l’instant, l’ATR 42-600S (pour STOL) s’est vendu à 20 exemplaires auprès de quatre clients : dix pour le loueur Elix Aviation Capital, trois pour PNG Air, la compagnie aérienne de Papouasie-Nouvelle Guinée, deux pour Air Tahiti et cinq pour un client qui souhaite rester anonyme. ATR avait engrangé les premières commandes lors de l’édition 2019 du Salon du Bourget. Avec sa capacité à décoller et atterrir sur des pistes de seulement 800 mètres, l’ATR 42-600 est destiné aux opérateurs insulaires ou ceux qui desservent des aérodromes avec des pistes très courtes, en haute montagne par exemple.

    Air & Cosmos du 23 mars 2021
  • Industrie
    Interview de Patrice Caine, PDG de Thales, dans Les Echos
    Interviewé dans le journal Les Echos, Patrice Caine, PDG de Thales, se montre optimiste et estime que son groupe fait incontestablement partie des gagnants de la crise sanitaire. « Nous avons certes bénéficié de la reprise des investissements mondiaux dans la défense, mais nous avons aussi l'avantage d'être sur d'autres secteurs, qui génèrent de la croissance, explique-t-il. Tous nos marchés, soit 90% de notre chiffre d'affaires - du transport terrestre aux métiers de l'identité et de la sécurité numérique, de la cyberdéfense au spatial - ont bien résisté à la crise en 2020 ». La dématérialisation des actes, les besoins exponentiels de connectivité et l'aspiration à la sécurité des télécommunications et des données sont autant de tendances qui correspondent aux savoir-faire et aux investissements du groupe Thales et lui permettront de poursuivre sa trajectoire de croissance. Patrice Caine estime par ailleurs que l’Europe a les moyens de rester dans la course technologique face aux Etats-Unis tant qu’elle parvient à s’entendre sur les financements des grands programmes. Selon lui, « l'Europe a les moyens de continuer à jouer dans la cour des grands. Dans les satellites civils, les deux leaders mondiaux, Thales Alenia Space et Airbus sont européens. Le plus important n'est pas tant les montants consentis que la constance du soutien. Il nous faut de grands programmes qui fixent des caps à dix ou quinze ans, comme l'a fait la Commission européenne avec la constellation de géonavigation Galileo, dont nous allons construire la deuxième génération de satellites ».

    Les Echos du 25 mars 2021
  • Industrie
    Tarmac Aerosave, le pari gagnant du stockage d’avions
    Le Monde consacre un reportage aux installations de Tarmac Aerosave, filiale d’Airbus, de Safran et de Suez Environnement basée à Azereix, près de Tarbes. Avec la crise sanitaire, son activité de stockage a augmenté d’une façon inédite. Air France, Lufthansa, Etihad Airways ou Finnair lui ont confié leurs appareils. Aujourd’hui, 230 avions Airbus, Boeing, Embraer, Bombardier et ATR y sont stockés, essentiellement au siège de la société et à Teruel, en Aragon, de l’autre côté des Pyrénées. « Les demandes des compagnies affluent toujours, constate Patrick Lecer, président de Tarmac Aerosave. On fait au mieux, mais nous ne sommes pas loin d’être plein. Il nous reste actuellement qu’une trentaine de places ». En parallèle, Tarmac Aerosave a lancé une campagne de recrutement dès 2019 et doublé ses effectifs pour atteindre 150 personnes en 2021.

    Le Monde du 24 mars 2021
  • Industrie
    Tecalemit Aerospace reprend l’usine de Chârost au suédois Sandvik
    Menacée de fermeture, l'usine de pièces aéronautiques de Chârost, détenue par l'entreprise suédoise Sandvik, vient d'être reprise par Tecalemit Aerospace. Ce dernier, spécialiste de la fabrication de pièces aéronautiques, va y installer sa deuxième usine en Centre-Val de Loire. « Je salue le travail qui a été fait ces dernières semaines à la fois par la direction, les négociateurs, les élus locaux investis et l’État », déclare la députée du Cher Nadia Essayan dans un communiqué. Avant d’assurer que « le personnel sera entièrement repris », soit 51 salariés.

    France 3 du 25 mars 2021

Covid-19
  • Covid-19
    Covid-19 : Airbus lance une application pour venir en aide aux voyageurs
    Afin d’aider les voyageurs en ces temps de pandémie mondiale Airbus a annoncé le 25 mars la mise en service de l’application gratuite Tripset sur l’AppleStore. L’outil vise à fournir de la manière la plus simple possible l’ensemble des informations nécessaires sur les vols d’avions : disponibilité des vols, modalités de voyages, restrictions et exigences sanitaires locales. L’intérêt de Tripset est de fournir ces informations sur une plate-forme unique, en lieu et place des multiples sources qui existent aujourd’hui (IATA, gouvernements, ministères, compagnies aériennes, aéroports). « L'application Tripset dispose de deux interfaces, l’une permettant aux passagers de voir quels vols sont disponibles pour une destination donnée, et l’autre permet de savoir ce que les passagers peuvent attendre à leur destination de départ ou d'arrivée, une fois le billet acheté », précise Airbus dans son communiqué.

    L’Usine Nouvelle du 25 mars 2021

Espace
  • Espace
    Stéphane Israël, PDG d’Arianespace, en appelle à l’Europe face à Elon Musk
    Interviewé dans Le Figaro, Stéphane Israël, PDG d’Arianespace, appelle à une mobilisation européenne face à la concurrence de SpaceX. « Pour contrer SpaceX, nous ne pouvons miser sur une approche nationale. Nous devons former un front commun européen », déclare-t-il en rappelant que face à Boeing, « les Européens n’ont pas décidé de créer un deuxième Airbus mais de joindre leurs forces ». A ce stade, l’Europe ne dispose pas de microlanceur, projet qui pourrait permettre d’accélérer l’innovation, dans une logique de démonstrateur conçu et réalisé en mode agile. « Si ces technologies étaient validées, il pourrait alors participer à la préparation de la prochaine génération des lanceurs européens », poursuit Stéphane Israël. Encore faudra-t-il que cette mini-fusée bénéficie de contrats publics à l’instar d’Electron, développée par l’américain Rocket Lab, qui a trouvé un équilibre économique grâce aux contrats passés par le Pentagone.

    Le Figaro du 25 mars 2021

Sécurité
  • Sécurité
    Thales et Inetum améliorent le passage aux frontières dans les aéroports espagnols de Valence et de Bilbao
    Thales et Inetum, leader européen des services et solutions numériques, fournissent désormais aux aéroports de Valence et de Bilbao plus de 45 portes automatiques de contrôle frontalier en s'appuyant sur la reconnaissance faciale et la vérification automatique des documents. Thales est responsable de la vérification d'identité et du contrôle d'accès intelligent, tandis qu'Inetum met en œuvre les vérificateurs manuels et le système de surveillance en temps réel. « Nous sommes particulièrement fiers de soutenir le travail de la police nationale et d’AENA (l'organisme espagnol chargé de la gestion des aéroports en Espagne), en créant un environnement aéroportuaire sûr et agile, sans compromettre l'expérience du voyageur », déclare Jesús Sánchez Bargos, PDG de Thales Espagne.

    Zonebourse du 25 mars 2021