Synthèse de presse

Adhérent à la une
  • Adhérent à la une
    Thales fournira 55 sonars à l’US Navy
    Les sonars « Airborne Low Frequency Sonar » (ALFS) de Thales, conçus pour la lutte anti sous-marine, équiperont les hélicoptères MH-60R (Sikorsky) de l’US Navy. 42 seront livrés durant les cinq prochaines années et une option quant à la livraison de 13 systèmes supplémentaires au cours de la sixième année serait prévue. Thales est un partenaire important de l’US Navy puisque 300 sonars ALFS ont déjà été exportés aux Etats-Unis. Ces sonars équipent aussi les MH-60R destinés à l’export.

    Air & Cosmos, 5 mai
  • Adhérent à la une
    Poursuite des essais en vol du nouveau Falcon 6X de Dassault Aviation et présentation du futur Falcon sur Internet aujourd’hui 17 heures
    Le deuxième avion d'essai du programme Falcon 6X a effectué un premier vol de deux heures le 30 avril à Bordeaux-Mérignac, montant au niveau de vol 400 et à une vitesse de croisière de Mach 0,85. « Nous sommes très satisfaits de l'avancement du programme d'essais du Falcon 6X et restons confiants en ce qui concerne sa date de certification, prévue pour 2022. Nous avons maintenant deux avions en l'air. Chacun fonctionne comme prévu et montre un haut niveau de maturité des systèmes pour cette phase du programme. Plusieurs de nos pilotes d'essai ont piloté le Falcon 6X. Tous sont extrêmement satisfaits de ses performances et de ses caractéristiques de maniabilité », a déclaré Eric Trappier, Président-Directeur général de Dassault Aviation. Cet été, le troisième Falcon 6X testera les systèmes et commodités de cabine, l'équipement de cuisine, les systèmes de divertissement en vol et les options, y compris la capacité Internet à grande vitesse en bande Ka. Complété selon une configuration client typique, le quatrième Falcon 6X sera le premier avion de production et entreprendra une tournée mondiale. Par ailleurs, Dassault Aviation dévoilera sur Internet le futur Falcon ce jeudi 6 mai à 17 heures, « seul nouveau programme du secteur élaboré à partir d'une page blanche », sur lequel travaille le bureau d'études de Saint-Cloud depuis trois ans.

    Air & Cosmos et Aerobuzz.fr, 5 mai, le Point, 6 mai

Industrie
  • Industrie
    Guillaume Faury, Président-Directeur général d’Airbus, invité du Podcast de l’Aviation
    Guillaume Faury explique que le groupe s’est adapté à la crise et qu’il est désormais prêt à affronter un niveau bas du marché qui devrait perdurer. « On est en train de préparer prudemment la remontée en cadence pour les monocouloirs » pour 2022 - 2023. Cependant, sur les avions long-courriers, le trafic international longue distance ne reprendra pas significativement « avant 2022 ». Dans la perspective de la reprise, le groupe essaye de donner « le plus de visibilité possible » à ses fournisseurs. Conscient de l’urgence environnementale, il rappelle que l’industrie aéronautique s’est engagée dans la transition écologique en diminuant significativement ses émissions de CO2 depuis plus de 30 ans et est « le seul moyen de transport qui n’endommage pas les écosystèmes au sol sur sa trajectoire ». Il évoque également l’utilisation plus importante des SAF (sustainable aviation fuel) pour décarboner l’industrie aéronautique.

    Le Journal de l’Aviation, 5 mai

Défense
  • Défense
    Accord franco-germano-espagnol sur le Système de Combat Aérien du Futur (SCAF)
    Les trois pays seraient parvenus à un accord général sur les prochaines étapes de développement du futur avion de combat européen, le développement et la conception d'un démonstrateur (prévu pour 2026-2027). Selon l’agence Reuters, ils devraient établir une liste des droits de propriété intellectuelle indiquant les droits ouverts à tous et ceux qui resteront au sein des entreprises concernées comme l’a confirmé la ministre des Armées, Florence Parly, auditionnée par la commission de la Défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale mardi 4 mai : « aujourd’hui, les discussions se poursuivent essentiellement sur les clauses de protection et de partage de la propriété industrielle. (…) L'objectif, c'est de pouvoir notifier dans le courant de l'année 2021 l'ensemble de ces travaux, en tenant compte du fait qu'il y a une vacance parlementaire en Allemagne du fait des élections fédérales, et que donc si nous voulons être à l'heure en 2026 et en 2040, il nous faut aussi être à l'heure dans les prochaines semaines (…) nous avons évidemment tous l'espoir d'aboutir extrêmement vite, ce sont des clauses qui sont très importantes donc vous comprendrez que nous y passions le temps nécessaires ».

    Challenges et la Tribune, 5 mai

Espace
  • Espace
    SpaceX poursuit le déploiement de la constellation Internet Starlink
    Le nouveau lancement a eu lieu le 4 mai à 19h01 UTC depuis le Centre spatial Kennedy de la NASA, en Floride. Il s’agissait du onzième lancement de l’année lié à la constellation. Le rythme est important : en deux ans, 27 vols du Falcon 9 ont placé en orbite basse 1 565 satellites. Le prochain aura lieu le 9 mai.

    Air & Cosmos, 5 mai
  • Espace
    Atterrissage réussi de Starship de SpaceX
    Après quatre échecs, la fusée Starship de SpaceX, destinée au transport de marchandises et de personnes, a pour la première fois réussi un atterrissage sur sa base le 5 mai. Cette date coïncide avec le soixantième anniversaire du premier Américain dans l’espace, Alan Shepard, qui avait réalisé un vol suborbital le 5 mai 1961. Ce vol était particulièrement observé par la NASA dans la perspective du programme lunaire Artemis. Les prochaines étapes concernent les essais du premier étage Super Heavy (booster de 72 mètres de haut) et le premier vol orbital du Starship prévu à la fin de l’année.

    Le Monde.fr et Challenges.fr, 6 mai

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    L’aéroport de Nîmes innove en proposant la souscription sur des vols privés Nîmes-Paris Le Bourget
    Le gestionnaire de l’aéroport de Nîmes-Garons, Edeis, a lancé le 5 mai une offre inédite de souscription (financement participatif) pour permettre l’ouverture d’une ligne Nîmes-Paris Le Bourget à compter du 2 juillet prochain, à raison d'un vol Paris-Nîmes le vendredi soir et d'un vol Nîmes-Paris le dimanche soir. La Tribune dévoile le fonctionnement de cette souscription ouverte aux particuliers et aux entreprises : « les clients s'engagent à l'avance pour un voyage (274 euros) ou pour un abonnement de plusieurs allers-retours par an et, à partir d'un certain taux de remplissage (35 passagers minimum dans un avion de 50 places), Edeis confirmera la réalisation du vol ». Pour Olivier Galzi, vice-président d'Edeis, il « faut repenser les infrastructures de transport pour qu’elles coûtent le moins possible d'argent public, dans une démarche de développement durable et au service de la population ». Le directeur de l'aéroport de Nîmes-Garon, Grégory Merelo, se montre favorable à cette initiative : « il faut se réinventer sur tous nos domaines. Proposer de la souscription, c'est aussi être disruptif ».

    La Tribune, 5 mai

international
  • international
    Sur la voie de l’autonomie stratégique, l’Europe veut contrôler les investissements étrangers et sécuriser ses approvisionnements
    Après à la crise, 137 produits, représentant 6% des importations de biens de l’UE et pour lesquels l’Europe présente une dépendance forte, ont été identifiés par la Commission européenne dans le cadre de la révision de sa stratégie industrielle. La moitié est importée de Chine, et une grande partie concerne les matières premières et les principes actifs des médicaments. Cependant, « notre plus gros challenge concerne les dépendances de demain, sur la voiture et les batteries par exemple », constate le Commissaire européen au Commerce, Vladis Dombrovskis. Une deuxième analyse identifiant les risques d’approvisionnement sur les secteurs clefs comme les énergies renouvelables, le stockage d’énergie et la cybersécurité est prévue. Le deuxième pilier de cette stratégie repose sur la consolidation industrielle à l’échelle de l’Europe (batteries, data et cloud, semi-conducteurs). La Commission européenne souhaite également que deux autres alliances soient nouées dans les mois à venir dans le domaine des lanceurs spatiaux et de l’avion sans émission. Par ailleurs, elle entend soutenir les États dans l’élaboration des projets importants d’intérêt européen commun (PIIEC). En outre, Valdis Dombrovskis a confirmé que l’accord global sur les investissements entre l’Union européenne et la Chine étaient en suspens car « l’environnement n'est pas propice à la ratification (cet) accord » (situation à Hong-Kong et au Xinjiang, tensions avec Taïwan). La Commission a aussi présenté un projet de règlement visant à lutter contre les entreprises bénéficiant de subventions étrangères pour se défendre des projets d'acquisitions sur le continent. Concrètement, tout projet de rachat étranger qui ciblerait une entreprise européenne au chiffre d'affaires annuel supérieur à 500 millions d'euros et serait le fait d'une société ayant reçu au moins 50 millions d'euros de subventions non européennes devrait être notifié à la Commission européenne. Ce même système d’alerte devrait intervenir pour les contrats publics d'une valeur supérieure à 250 millions d'euros octroyés à des groupes étrangers.

    L’Usine Nouvelle, les Echos et le Figaro, 6 mai
  • international
    Taxation des firmes multinationales : un accord international sur une imposition proche des 21% ?
    « Est-ce qu'on sera à 21% j'en doute, mais est-ce qu'on sera à un taux qui s'approcherait de 21%, j'ai bon espoir que cela soit possible », a affirmé le directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, Pascal Saint-Amans, lors d'une audition devant la commission des Finances du Sénat le 5 mai. Jusqu’alors, le taux évoqué dans les discussions à l'OCDE était de 12,5%, correspondant ainsi à celui en vigueur en Irlande. La réforme initiée par l’OCDE repose sur deux piliers : un taux minimal mondial et une modulation de l'impôt sur les sociétés en fonction des bénéfices réalisés dans chaque pays, indépendamment de leur établissement fiscal. L’OCDE envisage un accord de principe global lors du G20 Finances des 9 et 10 juillet, puis lors d'une réunion finale en octobre.

    La Tribune, 5 mai