Synthèse de presse

Défense
  • Défense
    Focus sur Athea, la société commune à Atos et Thales qui doit développer un logiciel souverain pour l'analyse de données
    Les Echos se penchent sur le contexte entourant la création d’Athea, la société commune à Thales et Atos visant à développer une plateforme souveraine associant traitement de données massives et intelligence artificielle pour les secteurs de la défense, du renseignement et de la sécurité intérieure, dont le lancement a été annoncé la semaine dernière dans le cadre du programme technologique de la direction générale de l'armement (DGA). Destinée à développer un logiciel souverain dont les états-majors auront la pleine maîtrise, Athea a vocation à devenir un champion européen de l'analyse de données en grandes quantités (Big Data) pour les armées et le renseignement, capable de rivaliser avec l’américain Palantir. « Nous avons énormément de projets à venir car l'intelligence artificielle permise par l'analyse de grandes quantités de données est de plus en plus utile pour les militaires, que ce soit pour le renseignement, la cybersécurité ou la logistique des forces armées », souligne Marc Darmon, le directeur général adjoint de Thales. « Notre ambition est d'être l'outil qui réponde aux besoins techniques des programmes de défense et de sécurité », précise-t-il.

    Les Echos du 3 juin
  • Défense
    Exportations françaises d’armement : net rebond attendu en 2021
    Troisième pays exportateur d’armement en 2020, derrière les États-Unis et la Russie, avec 4,9 milliards d’euros de ventes, la France s’attend à un net rebond en 2021, notamment suite à la signature de contrats qui ont été discutés mais n’ont pas pu aboutir en raison de la crise sanitaire, et surtout à « l’entrée en vigueur des trois contrats de vente de l’avion de combat Rafale pour 7,7 milliards d’euros », comme l’a souligné Hervé Grandjean, porte-parole du ministère des Armées, qui a présenté, ce mercredi, le rapport sur les exportations d’armement en 2020 remis au Parlement. « Le contrat signé avec la Grèce est entré dans le carnet de commandes 2021. Notre objectif est une entrée en vigueur des contrats avec l’Égypte et la Croatie d’ici à fin 2021 », a-t-il ajouté. « Au total, l’Europe est la première destination de nos exportations avec 25% de la valeur, contre 17% en 2017. C’est la seconde fois que nous vendons autant en Europe, hors l’année 2019 (47%) marquée par des contrats exceptionnels», souligne Hervé Grandjean. Le Moyen-Orient a représenté 24% du total, l’Asie-Océanie 22%, et l’Afrique 16%.

    Le Figaro, La Tribune et L’Usine Nouvelle du 3 juin
  • Défense
    L’Etat souhaite se doter d’une agence de lutte contre les manipulations de l'information
    La France s'apprête à créer une agence nationale de lutte contre les manipulations de l'information en provenance de l'étranger visant à « déstabiliser l'État », a annoncé mercredi le Secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN), Stéphane Bouillon. Ce service, rattaché au SGDSN devrait être lancé dès le mois de septembre et mobiliser à terme jusqu'à 60 personnes qui travailleront en sources ouvertes, c'est-à-dire à partir d'éléments publics, a-t-il précisé au cours d'une audition devant la Commission défense à l'Assemblée nationale.

    Le Figaro du 3 juin
  • Défense
    Entretien avec le général Lavigne, chef d’Etat-major de l’armée de l’Air et de l’Espace (première partie)
    Le Podcast du Journal de l’Aviation reçoit cette semaine le général Philippe Lavigne, chef d’Etat-major de l’armée de l’Air et de l’Espace. Dans la première partie de l’entretien, le général évoque le bilan du fonctionnement de l’armée de l’Air et de l’Espace suite à plus d’un an de crise sanitaire, soulignant que l’activité générale n’a été que faiblement réduite. L’armée a « continué à protéger, dissuader, intervenir » et a pu poursuivre ses entraînements, y compris avec des partenaires internationaux. Le général évoque également l’évolution à laquelle l’armée de l’Air et de l’Espace doit se préparer, et la nécessité de posséder une aviation de combat qui « doit conserver une supériorité opérationnelle ». « Le Rafale dans sa nouvelle version, qui permet d’emporter le missile Météor », est un atout crucial à cet égard.

    Le Journal de l’Aviation du 3 juin

Industrie
  • Industrie
    « Changement d’ère » pour l’aéronautique : dossier de L’Usine Nouvelle
    Le magazine L’Usine Nouvelle consacre un dossier aux évolutions du secteur aéronautique, qui « se situe à un moment décisif de son histoire ». Un article est notamment consacré à l’« avion de demain » développé par Airbus, qui prépare une rupture industrielle, s’inspirant des techniques de l’automobile. « Airbus construira son prochain programme de manière différente de ce qui s’est fait jusqu’à présent », indique Robert Nardini, responsable de l’ingénierie de production d’Airbus. Une diminution du temps de développement d’un appareil de 8 ans à 5 ans environ et une réduction des coûts de production supérieure à 10% pourraient notamment être atteintes, grâce à la mise en place de système robotisés et d’outils digitaux. L’Usine Nouvelle se penche également sur la construction de l’Europe de la Défense, grâce aux programmes SCAF et Eurodrone, mais aussi à la mise en place de nouveaux modes de gouvernance. Le magazine publie également l’intégralité de l’entretien avec Olivier Andriès, directeur général de Safran, mis en ligne le 25 mai, dans lequel le dirigeant évoque entre autres le lancement d'un projet avec Airbus dans l'hydrogène, et la mise en service d'un moteur disruptif en 2035.

    L’Usine Nouvelle du 4 juin

Sécurité
  • Sécurité
    Projet EuroQCI : entretien avec Christophe Barbero (Airbus Defence and Space)
    Christophe Barbero, responsable stratégie pour le projet EuroQCI au sein d'Airbus Defence and Space, accorde une interview à La Tribune. Airbus Defence and Space vient d'être sélectionné par la Commission européenne pour prendre la tête d’un consortium chargé de concevoir un réseau de communication protégé par les technologies quantiques couvrant l'ensemble de l'UE. « EuroQCI est la première brique de l'Internet quantique. L'objectif est de distribuer des clés de cryptage classiques par un moyen de communication quantique », explique Christophe Barbero. Ce futur système de communication quantique sera à la fois composé d'un réseau spatial et terrestre : « La partie spatiale s'inscrit dans une continuité de développement des technologies de communication optiques. Dans une communication optique classique, la liaison est réalisée avec un laser puissant. La différence avec le réseau quantique, c'est qu'il s'agira de transmettre des informations qui sont contenues dans un photon, la particule qui transporte la lumière. Le réseau s'appuiera également sur les fibres optiques terrestres. Cependant, sur de longues distances, le signal s'affaiblit, dans ce cas les satellites pourront prendre le relais. C'est la raison pour laquelle les deux réseaux sont nécessaires », détaille-t-il. Airbus Defence and Space possède une expérience historique en matière de communications laser par satellite, outre ses compétences en matière de cybersécurité.

    La Tribune du 3 juin
  • Sécurité
    Thales alerte sur une hausse des cyberattaques, liée au télétravail
    Une étude publiée mercredi par Thales (réalisée par 451 Research, une filiale de S&P Global Market Intelligence) indique que le nombre de cyberattaques a continué d'augmenter en 2020, notamment du fait du recours croissant au télétravail. 41% des entreprises interrogées dans le cadre de ce rapport ont déclaré avoir fait l'objet d'une « brèche » en 2020, un chiffre pratiquement doublé par rapport à 2019 (21%). Près de la moitié (47%) des sociétés touchées font par ailleurs état d'une aggravation des cyberattaques en termes de nombre et d’intensité au cours des 12 derniers mois, souligne Thales. Quatre entreprises sur cinq (82%) se disent aujourd'hui préoccupées par les risques de sécurité liés au télétravail.

    L’Usine Nouvelle du 3 juin

Covid-19
  • Covid-19
    Contrôles sanitaires aux frontières : la nécessité de « règles claires » à l’échelle européenne
    Bruno Trévidic, journaliste en charge du transport aérien et de l'aéronautique civile aux Echos, alerte dans une tribune sur le risque de très longs temps d'attente dans les aéroports européens suite aux contrôles sanitaires aux frontières, de nombreux Etats continuant d'exiger des tests PCR de moins de 48 h, au départ et au retour, y compris pour les personnes vaccinées. Selon l'association internationale du transport aérien, IATA, le temps de parcours des passagers au départ et à l'arrivée, serait déjà passé, en moyenne, de 1h30 avant la crise de la Covid, à environ 3h, du fait des contrôles sanitaires, et ce malgré un trafic encore inférieur de 70% à celui de 2019. « De la clarté des règles dépendra la reprise du transport aérien », souligne le PDG du groupe ADP, Augustin de Romanet. La Commission européenne a recommandé aux Etats membres de s'entendre sur un certificat sanitaire standardisé avant le 1er juillet. Ce « passeport » sanitaire européen devrait être voté par le parlement européen et le conseil entre le 7 et le 10 juin.

    Les Echos du 3 juin
  • Covid-19
    La Fondation Airbus soutient la lutte contre la Covid-19 au Népal
    En coopération avec le Centre de Crise et de Soutien (CDCS) du ministère français de l'Europe et des Affaires Etrangères, la Fondation Airbus a envoyé 7 tonnes de matériel médical, depuis Toulouse, vers Katmandou, au Népal, en utilisant un avion d'essai Airbus A350. Le matériel de secours, fourni par le CDCS, le ministère français de la Santé et l’association Visière Solidaire, était composé de masques, de lunettes de protection, de respirateurs ainsi que de tests antigéniques. L'avion est arrivé à Katmandou le 2 juin en provenance de New Delhi, où il avait également livré du matériel médical pour renforcer les efforts visant à lutter contre une deuxième vague d'infection par la Covid-19 en Inde.

    Air Journal du 3 juin

Espace
  • Espace
    La NASA prévoit deux nouvelles missions d’exploration de Vénus
    La NASA a annoncé, mercredi 2 juin, deux nouvelles missions d’exploration de Vénus, baptisées Davinci + et Veritas, qui devraient décoller « dans la période 2028-2030 ». « Elles vont permettre à la communauté scientifique d’étudier une planète où nous ne sommes pas allés depuis trente ans », a déclaré l’administrateur de la NASA, Bill Nelson. Vénus, voisine de la Terre, est la planète la plus chaude du système solaire. « Nous espérons que ces missions vont nous permettre de mieux comprendre comment la Terre a évolué, et pourquoi elle est actuellement habitable, quand d’autres [planètes] ne le sont pas », a précisé Bill Nelson.

    Le Monde du 3 juin

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Volotea inaugure sa sixième base française à Lyon Saint-Exupéry
    La low-cost espagnole Volotea a inauguré le 2 juin sa sixième base française à Lyon Saint-Exupéry. Cette nouvelle base, qui va accueillir un Airbus A319, proposera en 2021 29 destinations au départ de Lyon, dont 12 nouvelles, avec notamment Olbia (Sardaigne) à partir du 6 juillet. Arrivée en avril 2018 à l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry avec 4 liaisons opérées, Volotea proposera au second semestre 2021 un total de plus de 300 000 sièges au départ de Lyon, soit près de trois fois plus qu'en 2019, et 19 destinations supplémentaires par rapport à cette même année.

    Air & Cosmos et Aerobuzz du 3 juin