Synthèse de presse

Industrie
  • Industrie
    Le Conseil d'Administration de Latécoère approuve une augmentation de capital de 193 millions d’euros et fait évoluer la gouvernance
    Latécoère annonce que son Conseil d'Administration, qui s'est tenu le 12 juillet sous la présidence de Pierre Gadonneix, a nommé Thierry Mootz au poste de Directeur général de Latécoère, en remplacement de Philip Swash, et Greg Huttner au poste de Directeur général délégué, à compter du 2 août 2021. Thierry Mootz conservera sa fonction de Directeur général de la division Systèmes d'Interconnexion qu'il dirige actuellement, Greg Huttner continuera à exercer la fonction de Directeur général de la Division Aérostructures. Le Conseil d'Administration a également approuvé le principe d'une augmentation de capital d'environ 193 millions d'euros, « avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires, entièrement garantie par son actionnaire de référence Searchlight Capital Partners, afin de permettre la croissance organique et externe du Groupe », précise Latécoère. Ce plan de recapitalisation doit permettre au groupe de renforcer son bilan, d'investir davantage dans la compétitivité et les compétences et de continuer à chercher activement des opportunités de croissance externe, dans la lignée de l'acquisition réussie de Bombardier EWIS au Mexique et de la potentielle acquisition de Technical Airborne Components (TAC).

    Bourse-Direct du 13 juillet
  • Industrie
    Potez Aéronautique embarque sur le Falcon 10X
    Potez Aéronautique vient de signer un contrat avec Dassault Aviation pour la fabrication des becs de voilure du futur avion d'affaires Falcon 10X. « C'est une nouvelle activité industrielle pour nous dans le domaine de l'aérostructure avec la fabrication de ces éléments mobiles complexes situés à l'avant de la voilure. Cela représente un contrat assez conséquent qui génèrera de l'activité dès cette année et sur plusieurs années. C'est un défi extraordinaire », se réjouit Antoine Potez, le Directeur général de l'entreprise. Potez Aéronautique, qui compte 450 salariés en France et en Espagne, a déjà fourni des éléments de fuselage et les portes passagers du Falcon 6X, dont le premier vol a eu lieu à Mérignac en mars dernier. Le groupe a obtenu 800 000 euros de subventions au titre du plan France Relance, dans le cadre d’un investissement total de 2,2 millions d'euros pour le site d'Aire-sur-l'Adour (Landes). Potez Aéronautique va y installer une nouvelle capacité d'usinage de pièces élémentaires de grande dimension, déployer de nouveaux moyens de tendage de revêtements, moderniser sa chaîne de traitement thermique et robotiser ses procédés de polissage. L’entreprise vise +15% de croissance dès 2021.

    La Tribune du 13 juillet
  • Industrie
    Air France-KLM lance un appel d'offres pour 160 avions destinés à KLM et Transavia
    Le directeur général d’Air France-KLM, Benjamin Smith, a annoncé dans une interview au quotidien néerlandais « Het Financieele Dagblad », le lancement d’un appel d'offres pour 160 nouveaux avions court et moyen-courriers. Il s’agira de la plus grosse commande jamais passée dans l’histoire du groupe. C’est aussi la première fois qu’Air France-KLM prévoit de passer une seule commande pour des appareils neufs destinés à entrer dans les flottes de ses diverses filiales. Aucune précision n'a été donnée sur le calendrier, ni sur la répartition exacte des besoins, ou la répartition entre les commandes fermes et les options. Benjamin Smith insiste sur la nécessité d’un développement rapide pour la compagnie : « En 2004, Air France-KLM était le plus grand groupe d'Europe, maintenant nous sommes numéro trois. Nous devons avancer un peu plus vite », déclare-t-il.

    Ensemble de la presse du 13 juillet
  • Industrie
    Singapore Airlines choisit Safran Landing Systems pour sa flotte de Boeing 777-9
    Singapore Airlines (SIA) a choisi les roues et freins carbone de Safran Landing Systems pour équiper l’ensemble de sa flotte de Boeing 777-9, via un contrat de service à l’atterrissage. Cette sélection porte sur les 31 appareils commandés par SIA. Au travers de ce contrat, les échanges de puits de chaleur seront réalisés par l’usine de Safran Landing Systems à Sendayan, en Malaisie. Safran Landing Systems fournit déjà les roues et freins carbone de SIA et de Scoot, la compagnie low-cost du Groupe Singapore Airlines, pour plus de 126 avions comprenant des A320, A350, B737-800 NG, B737-8 MAX et B787.

    Air & Cosmos et Le Journal de l’Aviation du 13 juillet
  • Industrie
    L’Arrano 1A de Safran Helicopter Engines obtient sa certification américaine de la FAA
    Safran Helicopter Engines a reçu de la FAA (Federal Aviation Administration) le certificat de type de l’Arrano 1A, moteur de nouvelle génération d’une puissance de 1100 à 1300 shp. L’Arrano 1A, moteur de l’hélicoptère Airbus H160, offre une consommation en carburant réduite de 15% par rapport aux moteurs actuellement en service. Il a reçu sa certification EASA (Agence Européenne de la Sécurité Aérienne) en juin 2019.

    Air & Cosmos du 13 juillet
  • Industrie
    SKY express commande six ATR 72-600
    ATR annonce que la compagnie grecque SKY express a commandé ferme 6 ATR 72-600. Le premier a été livré le 30 juin dernier ; les cinq autres seront livrés d’ici la fin 2021. SKY express exploite déjà 10 ATR de série 500, son premier ATR 72-600, ainsi que 6 A320neo.

    Le Journal de l’Aviation et Air & Cosmos du 13 juillet

Espace
  • Espace
    En partenariat avec l’Allemagne, le CNES présente « SpaceFounders », son incubateur de startups
    Le CNES a présenté, lundi 12 juillet, son nouvel incubateur « SpaceFounders », mis au point avec l'université de la Bundeswehr de Munich. « Notre but est de faire émerger des champions européens du spatial via cet accélérateur franco-allemand fondé entre Munich et Toulouse, qui repose sur un mentorat de premier plan avec 100 personnalités mobilisées », explique la présidente de SpaceFounders, Emmanuelle Meric, citée par Les Echos. Toutes les branches du spatial sont représentées : surveillance, tourisme, services en orbite, exploitation de données, propulsion. SpaceFounders a sélectionné dix jeunes pousses en 2021, dont cinq françaises : Share My Space, qui entend cartographier les débris spatiaux potentiellement dangereux grâce à une technologie innovante dans les télescopes, Interstellar Lab, qui veut construire des « biodomes » pour « l'agriculture durable sur la Terre et le maintien de la vie dans l'espace », Infinite Orbits, qui travaille sur un service de dépannage en orbite, VorteX. io, qui a développé une solution de surveillance des cours d'eau basée sur des technologiques altimétriques issues du spatial afin de prévoir les inondations, et Zephalto, qui s'intéresse aux ballons stratosphériques et veut développer un tourisme spatial « doux et non-polluant ». Toutes ces sociétés vont entrer dans le programme de mentorat du CNES qui les accompagnera jusqu'à la présentation de leurs projets devant des investisseurs privés en novembre prochain à Paris et Berlin. « Le CNES doit aider à la naissance d'un écosystème de startups spatiales », souligne Gilles Rabin, directeur de l'innovation, des applications et de la science au CNES.

    Les Echos et Challenges du 13 juillet
  • Espace
    Thales Alenia Space s'associe à Hellas Sat pour une démonstration de liaison 5G par satellite
    Thales Alenia Space et Hellas Sat ont réalisé avec succès une démonstration de la 5G en Grèce, en présence du ministère de la Gouvernance digitale représenté par Athanassios Staveris-Polykalas, Secrétaire général des Postes & Télécommunications. En tant qu'opérateur, Hellas Sat vise à fournir un réseau 5G dans les régions isolées de Grèce et de Chypre. L’expérimentation a consisté à assurer la connexion entre un réseau cœur (5GCN) et une station de base (gNB) par le biais du satellite Hellas Sat 3 / Inmarsat S EAN. Le satellite n'a pas seulement servi de complément au réseau 5G terrestre, mais en a été une « partie entièrement intégrée en recevant le réseau 5G depuis la Terre, puis en le renvoyant dans des zones reculées où les technologies traditionnelles de backhauling (filaire, fibre, faisceaux radio) ne sont pas adaptées pour des raisons techniques ou économiques », a précisé la société. Marc-Henri Serre, Executive Vice President des activités Télécommunications de Thales Alenia Space, a déclaré : « cette démonstration 5G marque un pas de plus dans notre partenariat et renforce l’expertise de Thales Alenia Space dans la 5G. Cette démonstration souligne également notre rôle d’avant-garde et l’adéquation de nos satellites avec l’ensemble des défis d’un monde en mutation ».

    Zone-Bourse direct du 13 juillet

Environnement
  • Environnement
    En Normandie, Air Liquide participe à un accord entre industriels pour le développement d’une chaîne de captage et de stockage du CO2
    Les groupes Air Liquide, Boréalis, Esso, TotalEnergies et Yara ont annoncé ce lundi avoir signé un protocole d'accord pour travailler ensemble au développement d'une « chaîne de captage et de stockage du CO2 » (CSC) à l'échelle du bassin industriel normand. Le projet consiste à piéger le gaz carbonique contenu dans les fumées industrielles pour le réinjecter ensuite dans des cavités sous-marines au Nord de l'Europe. Les cinq groupes entendent réduire leurs émissions jusqu'à trois millions de tonnes par an à horizon 2030, soit environ la moitié du gisement « captable » de la zone concernée, selon les estimations de l'Agence de la transition écologique (Ademe). Le projet, ouvert à d'autres partenaires industriels, est en phase d'étude. Il s'agit, dans un premier temps, d'évaluer la faisabilité « technique et économique » d'une infrastructure mutualisée et de rechercher des financements « français, européens et régionaux ».

    La Tribune du 13 juillet
  • Environnement
    Optimisation des trajectoires de vol : Sita rachète Safety Line
    Le groupe Sita, spécialisé dans les technologies de l’information pour le secteur aérien, annonce le rachat de la startup française Safety Line, qui travaille sur les logiciels d’optimisation des trajectoires de vols des avions, après un premier accord de partenariat signé en 2020. Il s’agit d’une deuxième opération pour Sita, qui avait déjà repris en 2019 Ewas, concepteur de logiciels d’optimisation des vols à partir de données météo. « Ces deux acquisitions vont nous permettre de réaliser des synergies et de proposer aux compagnies aériennes et aux aéroports des suites de logiciels complémentaires dont l’objectif est d’optimiser les opérations au sol, avant le décollage, en vol et lors de l’atterrissage mais aussi les mouvements au sol des avions », explique Sébastien Fabre, PDG de Sita for Aircraft, la branche avions du groupe français. Avec cette acquisition, Sita veut répondre plus largement aux deux priorités des compagnies : réduire les coûts d’exploitation, notamment le poste carburant, qui représente entre 20% et 30% du total, et baisser les émissions de CO2.

    Le Figaro du 13 juillet
  • Environnement
    VoltAero implantera son futur site d’assemblage à Rochefort
    VoltAero a choisi le site de l’aéroport de Rochefort, en Charente-Maritime, pour produire sa famille d’avions hybrides électriques Cassio, dans une nouvelle usine d’assemblage spécialement construite. L’usine sera située sur une emprise de 6 770 m². La construction de l’installation devrait commencer au cours du 2ème trimestre 2022. VoltAero prévoit de produire environ 150 avions par an pour la famille d’avions Cassio.

    Aerobuzz du 13 juillet

Emploi
  • Emploi
    Ryanair souhaite recruter 2 000 pilotes pour ses Boeing 737 MAX
    Ryanair a annoncé, lundi 12 juillet, vouloir recruter plus de 2 000 pilotes dans les trois ans à venir afin de faire voler ses nouveaux Boeing 737 MAX. La low-cost anticipe ainsi la réception de 210 appareils commandés, qui doivent lui permettre de faire croître son trafic après la crise sanitaire.

    Les Echos du 13 juillet