Synthèse de presse

Environnement
  • Environnement
    Développement de l’hydrogène : entretien avec Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué aux Transports, et Jean-Brice Dumont (Airbus)
    Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué aux Transports, et Jean-Brice Dumont, directeur des avions militaires d’Airbus et ancien président du comité de pilotage du CORAC - récemment remplacé par Bruno Even, président d’Airbus Helicopters - accordent un entretien croisé au magazine Air & Cosmos. Les dirigeants évoquent les choix stratégiques décidés il y a un an dans le cadre du Plan de relance pour parvenir à l’aviation décarbonée. Sur le montant, fixé par la feuille de route du gouvernement, de 1,5 milliards d’euros d’aide à la R&D sur trois ans, « nous devrions avoir engagé 1 milliard d’euros à la rentrée », se félicite Jean-Baptiste Djebbari. « Ces investissements vont donner très rapidement des résultats concrets », souligne-t-il. Si l’hydrogène est la solution pour l’avion zéro émission, les carburants aviation durables jouent également un rôle crucial à court et moyen terme : « entre ces carburants durables et les carburants de synthèse qui sont eux-mêmes à base d’hydrogène et de capture de carbone, nous avons des solutions qui sont immanquables pour l’aviation », insiste Jean-Brice Dumont.

    Air & Cosmos du 23 juillet
  • Environnement
    Propulsion hybride : Rolls-Royce va tester son générateur destiné au système PSG1
    Rolls-Royce a réceptionné à Bristol son générateur qui fera partie du programme de démonstration du système de production d'énergie, PGS1, de 2,5 mégawatts, destiné aux futurs avions régionaux. Ce générateur sera sous peu testé sur le banc d'essais 108. « Le PGS1 constitue un élément important de notre stratégie de durabilité, qui comprend le développement de systèmes d'alimentation électrique et de propulsion innovants », précise Rolls-Royce. « Notre générateur a la taille d'un tonneau de bière, mais il doit produire suffisamment d'électricité pour alimenter en continu environ 2 500 foyers - c'est une véritable révolution en termes de possibilités physiques. Une fois les tests terminés, nous disposerons d'une base pour une alimentation de l'ordre du mégawatt pour les futurs avions hybrides », déclare Adam Newman, Ingénieur en chef de la conception chez Rolls-Royce.

    Air & Cosmos du 23 juillet

Défense
  • Défense
    Thales va fournir de nouveaux équipements avioniques au Rafale
    Thales annonce s’être vu notifier une commande de 350 viseurs de casques Scorpion® et de 400 visualisations têtes latérales numériques pour équiper l’intégralité des avions de combat Rafale produits par Dassault Aviation employés par l’armée de l’Air et de l’Espace, ainsi que par la Marine nationale. Ces nouveaux équipements permettront de renforcer l’efficacité opérationnelle du Rafale dans le cadre du standard F4. « Couplé avec le système d’armes, le viseur de casque Scorpion améliore la compréhension de la situation tactique et facilite l’agilité et la réactivité des équipages de combat. Son déploiement progressif sur le Rafale Standard F4 constituera un avantage décisif pour la réussite des missions ainsi que la protection des populations », souligne Thales.

    Zone-Bourse.com du 23 juillet
  • Défense
    L’ONERA et MBDA préparent le premier vol d’un véhicule propulsé par un statomixte
    Air & Cosmos consacre un dossier aux travaux menés par l’ONERA et MBDA, qui prévoient de faire voler, en collaboration avec la DGA, un véhicule hypersonique propulsé par un statomixte, c’est-à-dire un moteur capable de réaliser successivement une combustion subsonique et supersonique. L’objectif est de réaliser un véhicule d’essai unique, qui permettra de « vérifier le comportement d’un tel véhicule dans le domaine du vol hypersonique », explique Olivier Dessornes, directeur adjoint du DPME (département multi-physique pour l’énergétique) à l’ONERA. Il existe « une très grande expertise française » en la matière, « qui a commencé à l’ONERA et s’est poursuivie en collaboration avec Aérospatiale puis MBDA, sous l’égide de la DGA » insiste Laurent Serre, directeur de programme dissuasion à l’ONERA. L’essai en vol devrait être réalisé d’ici fin 2021, depuis la côte Est des Etats-Unis. Le véhicule sera accéléré et mis en poste et à l’altitude voulue pour une fusée-sonde. Les données seront récoltées avant que le véhicule ne fonde et que ses restes ne soient perdus en mer.

    Air & Cosmos du 23 juillet

Industrie
  • Industrie
    Dassault Aviation présente ses résultats du 1er semestre 2021 : chiffre d’affaires en forte hausse
    Le 22 juillet 2021, Éric Trappier, PDG de Dassault Aviation, a tenu une conférence de presse à l’occasion de l’annonce des résultats semestriels 2021 du groupe. Le semestre écoulé a été très actif pour Dassault Aviation, tant dans le domaine militaire que commercial. Le groupe a signé pour 3,9 milliards d’euros de nouvelles commandes (contre 984 millions au premier semestre 2020). Le chiffre d’affaires consolidé ajusté atteint 3,1 milliards (contre 2,6 milliards au premier semestre 2020). Le groupe enregistre un résultat net ajusté de 265 millions (contre 87 millions un an plus tôt). Dans le secteur militaire, la Grèce a signé un contrat pour 18 Rafale, dont 12 d’occasion, le premier ayant été livré cette semaine, et 6 avions de combat neufs. Afin de compenser les 12 Rafale prélevés sur le parc des forces françaises d’ici à 2023, la France a signé une commande portant sur un volume équivalent de Rafale neufs. L’Égypte a quant à elle commandé 30 Rafale supplémentaires, « ce qui portera à 54 le nombre de Rafale en service dans l'armée de l'Air égyptienne. Ce contrat entrera en vigueur à la réception du 1er acompte et n'est donc pas dans le carnet de commandes au 30 juin 2021 », précise Dassault Aviation. La Croatie est devenue le deuxième pays européen à choisir le Rafale, dont elle souhaite acheter 12 exemplaires. Par ailleurs, à l’international, Dassault Aviation a livré 13 Rafale à l’Inde et au Qatar au premier semestre. Du côté de l’aviation d’affaires, le marché montre « des signes encourageants d’amélioration, notamment aux États-Unis où le trafic a repris », se félicite Éric Trappier. Au premier semestre, 6 Falcon (contre 16 un an plus tôt) ont été livrés, 25 commandes (contre 5 au premier semestre 2020) ont été signées. Les objectifs 2021 restent inchangés : « nous prévoyons la livraison de 25 Rafale neufs et de 25 Falcon neufs et un chiffre d’affaires en hausse par rapport à l’an dernier », indique le groupe. En ce qui concerne le SCAF, après l’accord politique trouvé avec l’Allemagne puis le feu vert du Bundestag fin juin, « il reste à signer le contrat de la phase 1B, regroupant tous les travaux en coopération entre la France, l’Allemagne et l’Espagne jusqu’en 2024 », a expliqué Éric Trappier.

    Ensemble de la presse du 23 juillet
  • Industrie
    Thales présente ses résultats semestriels et révise à la hausse son objectif de chiffre d'affaires annuel
    Thales annonce avoir enregistré un « très fort rebond » de son activité au premier semestre 2021, et révise à la hausse son objectif de chiffre d'affaires annuel. Les prises de commandes s’établissent à 8,2 milliards d’euros, en hausse de +35% (+37% en variation organique). Le chiffre d’affaires atteint 8,4 milliards d’euros, en hausse de +8,7% (+9,8% en variation organique). Le bénéfice net consolidé part du groupe a bondi de +565%, pour s’établir à 433 millions d'euros. Le chiffre d’affaires 2021 est maintenant attendu entre 17,5 et 18 milliards d’euros. Ces résultats « démontrent à nouveau la résilience de notre business model et la pertinence des choix stratégiques - technologiques et industriels - mis en œuvre », souligne Patrice Caine, PDG de Thales. « La dynamique commerciale est particulièrement solide dans le spatial, la défense et la cybersécurité. Le monde de demain exige dès aujourd’hui des solutions digitales contribuant à un monde toujours plus sûr, plus durable, et plus inclusif, ce qui ouvre un champ croissant d’opportunités de développement pour Thales. Toutes les équipes du Groupe sont mobilisées pour accompagner nos clients dans cette transformation », conclut-il.

    Ensemble de la presse du 23 juillet
  • Industrie
    Airbus signe un contrat de maintenance avec Air Manas
    Airbus a annoncé, jeudi 22 juillet, la signature d'un contrat de services à l'heure de vol avec Air Manas, une compagnie low-cost basée au Kirghizistan. Ce contrat de type « flight hour services » (FHS) portera sur la maintenance des nouveaux appareils A220 opérés par le transporteur, notamment via la fourniture de pièces détachées, indique Airbus.

    Boursorama du 23 juillet
  • Industrie
    Le groupe Hélicoptères Guimbal distingué par le magazine américain « Vertical »
    Le groupe français Hélicoptères Guimbal annonce la livraison de 22 Cabri G2 en 2021. « La production de 2021 est déjà totalement vendue, avec plusieurs commandes pour 2022 », se réjouit Bruno Guimbal, PDG du groupe. Le support client vient d’être distingué par le magazine américain Vertical, qui le classe numéro un mondial parmi les fabricants d’hélicoptères. « Cette année comme depuis notre première participation à cette enquête de satisfaction reconnue, en 2019, nous avons la meilleure appréciation globale, ce qui est une grande satisfaction pour nous », commente Bruno Guimbal.

    Aerobuzz du 23 juillet

Innovation
  • Innovation
    Collins Aerospace lance Perigon, Vehicle Management Computer (VMC) de nouvelle génération
    Collins Aerospace annonce le lancement de Perigon, ordinateur nouvelle génération de contrôle de vol et de gestion de véhicules (Vehicle Management Computer, VMC).L’ordinateur, disponible pour une large gamme de plateformes commerciales et de défense, est conçu pour répondre aux besoins futurs en matière de contrôle de vol et de gestion de véhicules, grâce à « sa puissance de calcul avancée, son architecture à système ouvert et la flexibilité de sa configuration », précise Collins Aerospace. Perigon aura la capacité de fournir une puissance de traitement 20 fois supérieure à celle des ordinateurs de commande de vol existants de Collins Aerospace. Sa puissance de calcul élevée permettra aux clients de le charger avec une variété d'applications logicielles complexes, notamment des commandes de vol autonomes et électriques, la cybersécurité, la gestion des véhicules et la maintenance prédictive.

    Air & Cosmos du 23 juillet

international
  • international
    Première traversée transatlantique pour le Diamond DA50 RG
    Le premier Diamond DA50 RG, développé par l'avionneur autrichien Diamond Aircraft, a traversé l'Atlantique Nord d'Est en Ouest, en vue de sa participation au salon Air Venture 2021 d'Oshkosh, qui se tiendra du 26 juillet au 1er août. Il s’agit d’une étape importante pour cet avion monomoteur de 300ch, motorisé par un Continental CD-300, a expliqué la firme. Ce trajet de plus de 8 000 km a été réalisé en 3 jours, a nécessité 10 escales et une trentaine d’heures de vol. « L’Atlantique Nord est souvent rempli de nuages, de givrage et de vents contraires lors d’un vol vers l’ouest. Ce vol a mis en évidence la fiabilité et a confirmé les performances de l’avion. » explique Liqun Zhang, PDG de Diamond Aircraft Austria. Le DA50 RG vole à une vitesse de croisière de 335 km/h, a une distance franchissable de 1 389 km et peut emporter 5 passagers.

    Aerobuzz du 23 juillet

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    « L’aviation apporte une grande liberté en plein ciel » : entretien avec Albert Dupontel
    Albert Dupontel, acteur, réalisateur et pilote, évoque cette semaine sa passion pour l’aviation, au micro du Podcast du Journal de l’Aviation. « L’aviation apporte une grosse concentration, une grande liberté en plein ciel, un apaisement », raconte-t-il, revenant sur des anecdotes de son expérience de pilote et sur la force du rêve d’enfant que l’aviation a incarné pour lui.

    Le Journal de l’Aviation du 23 juillet