Synthèse de presse

Industrie
  • Industrie
    Airbus a enregistré plus de 100 commandes en août
    Airbus a enregistré 102 nouvelles commandes en août 2021, et a livré 40 avions, à 25 clients. Il s’agit du meilleur mois enregistré par Airbus en termes de prise de commandes depuis janvier 2020. Les commandes concernent en particulier l’A321neo, dont 36 exemplaires ont été acquis par la low-cost britannique Jet2.com (nouveau client Airbus), et 30 supplémentaires par la compagnie américaine Delta Air Lines (pour 155 attendus au total par cette compagnie). LATAM Airlines Group a acheté 21 A321neo et 7 A320neo, et Medair Malta un A320neo. La compagnie allemande Condor a de plus commandé 7 A330-900. Le carnet de commandes nettes pour l’année 2021 atteint désormais 132 unités. Fin juillet, Airbus a revu à la hausse ses prévisions de résultats et de livraisons. Le groupe compte désormais livrer 600 appareils commerciaux en 2021, contre 566 visés auparavant.

    Ensemble de la presse du 8 septembre
  • Industrie
    Industrie du futur : entretien avec Agnès Pannier-Runacher
    La ministre déléguée à l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, s’est rendue au salon Global Industrie, à Lyon, où elle a présenté le bilan de la première année du plan France Relance. Interrogée par La Tribune au sujet du nouveau contrat de filière, Solutions industrie du futur (SIF), signé ce lundi 6 septembre, elle précise qu’il vise à rendre visible toutes les solutions françaises qui permettent de moderniser et digitaliser les chaînes de production. « Nous devons réussir aujourd'hui le virage de ce que l'on appelle l'industrie du futur, et qui comprend toutes ces technologies de machines à commandes numériques, de fabrication numérique, de robots et capteurs qui permettent de gérer en temps réel la production et de réaliser de la maintenance productive. Il s'agit d'un élément clé pour notre compétitivité, il n'y aura pas d'industrie solide sans ces technologies », insiste la ministre. A la veille du plan « France 2030 » annoncé par le Président de la République pour l’automne prochain, elle explique qu’il comporte notamment un plan de réindustrialisation plus ciblé sur certaines filières d'avenir, dans des secteurs cruciaux pour la souveraineté européenne. « Nous avons ainsi plaidé pour lancer un grand projet européen en matière de semi-conducteurs et de solutions connectées de demain », détaille-t-elle, évoquant également le cloud souverain, la santé, ou encore l'hydrogène, « où des plans d'investissements massifs et concertés avec l'Europe peuvent nous aider à renforcer nos ambitions ».

    La Tribune du 8 septembre
  • Industrie
    L’aviation d’affaires et les compagnies low-cost bénéficient fortement de la reprise du transport aérien
    Le secteur de l’aviation d’affaires a réalisé une excellente période estivale, avec un nombre de vols plus important cet été qu’il y a deux ans à la même époque. Sur une journée moyenne, le nombre de vols était en hausse de 21% par rapport à 2019 selon Eurocontrol. « Tous les segments, c’est-à-dire tous les types d’avions, ont bénéficié de ce boom estival », se félicite Romain Alati, directeur commercial de Luxaviation France, numéro un mondial du secteur en chiffre d’affaires, cité par le Monde. Les compagnies low-cost ont aussi tiré leur épingle du jeu, à l’exemple de l’irlandaise Ryanair, qui a transporté plus de 11,1 millions de passagers, soit un taux d’occupation de 82%, ou de Transavia, filiale low-cost d’Air France, qui a transporté autant de passagers qu’il y a deux ans et le double qu’en 2020, avec un taux de remplissage qui s’est établi à 80%.

    Le Monde du 8 septembre

Espace
  • Espace
    Safran Data Systems fournit des antennes ORION 1100 à Kongsberg Satellite Services pour l'extension du réseau terrestre de la NASA
    Safran Data Systems fournit à la société norvégienne Kongsberg Satellite Services (KSAT) des antennes ORION 1100, qui seront installées et exploitées pour étendre le réseau de stations sol de poursuite de satellites de la NASA. ORION 1100, dont le réflecteur a un diamètre de 11 mètres 50, est pourvue d’une source concentrique tri-bande S/X/Ka brevetée par Safran ainsi que de bandes de base CORTEX. « Ces équipements constituent un système de transfert de données très haut débit, robuste et fiable, pouvant être utilisé par les agences spatiales quelle que soit la génération de satellites ou la mission scientifique concernée », précise Safran. Ces antennes, grâce à la bande de fréquences Ka, « seront essentielles à la réussite de futures missions scientifiques », souligne le groupe. Elles contribueront notamment à NISAR, mission commune de la NASA et de l’agence spatiale indienne (ISRO) prévue en 2022 avec le satellite d’étude des changements et risques environnementaux et à PACE, satellite d’étude des aérosols, des nuages et du phytoplancton de la NASA. Une fois pleinement opérationnelles, elles complèteront également le dispositif de transfert de données à très haute vitesse, projet NIKA (Near Earth Network Initiative for Ka band Advancement) de la NASA et seront utilisées pour les satellites d’orbite basse (LEO) actuels ainsi que pour ceux de la prochaine génération.

    Marketscreener du 8 septembre
  • Espace
    L’Allemagne lance un projet de nouveau site de lancement spatial en mer du Nord
    L’Allemagne a lancé, lundi 6 septembre, un projet de nouveau site de lancement spatial en mer du Nord. Lors d’un événement organisé par le BDI (Bundesverband der Deutschen Industrie), la fédération des industries allemandes, le ministre allemand de l'Économie, Peter Altmaier, a annoncé que le gouvernement fédéral financerait la moitié de l’étude de faisabilité de cette future plateforme. Le site de lancement devrait être spécialisé dans les tirs de micro-lanceurs, d’une capacité de 500 à 1 000 kg de charge utile, notamment sur des orbites polaires. Prévu pour 2023, il devrait consister en un navire reconverti en pas de tir. Le port d’attache devrait être Bremerhaven, à l’ouest de Hambourg. Le navire pourrait lancer des fusées de 20 à 30 m de hauteur, depuis un site situé à l’extrémité de la zone économique exclusive (ZEE) allemande, à 460 km des terres.

    Challenges du 8 septembre

Défense
  • Défense
    Airbus Helicopters livre le premier hélicoptère UH-72B Lakota à l'US Army National Guard
    Airbus Helicopters a livré le premier UH-72B, la dernière variante de son hélicoptère Lakota, à l'US Army National Guard depuis son site de production de Columbus dans le Mississippi. Cette livraison est la première sur les 18 hélicoptères UH-72B Lakota actuellement en commande pour soutenir les missions critiques de la Garde nationale américaine. Basé sur le H145, l'UH-72B intègre des technologies qui augmentent à la fois la sécurité et les performances de vol, notamment le rotor principal à cinq pales, le rotor de queue caréné Fenestron, les moteurs Safran Arriel 2E et la suite avionique Helionix conçue par Airbus. La suite Helionix comprend un pilote automatique avancé à quatre axes et double duplex pour assurer la protection de l'enveloppe de vol et des dépassements de limites, le décollage automatisé et les approches entièrement couplées jusqu'au vol stationnaire, précise Airbus Helicopters.

    Boursier.com du 8 septembre
  • Défense
    MBDA et la filière missile ont fait preuve de résilience face à la crise sanitaire
    Renaud Bellais, économiste et Conseiller Institutionnel d’Eric Béranger, CEO de MBDA, accorde un entretien à l’Usine Nouvelle. Il détaille l’impact de la crise sur le groupe et la filière missile en France. « Notre société, ses salariés et ses partenaires étatiques et industriels ont fait preuve d’une remarquable capacité d’adaptation. La crise a montré que l’ensemble des acteurs de la filière missile française avait un bon niveau de résilience », se félicite-t-il, soulignant un « esprit de partenariat » qui s’est avéré payant. « Être spécialisé à 100% dans l’armement rend nos activités moins sensibles aux soubresauts de l’économie, surtout à court terme », explique-t-il, les activités de défense s’inscrivant sur des horizons de temps longs et s’adossant à « une planification stable en France grâce à la LPM ». En matière d’exportations, si les prises de commandes en 2020 ont été trois fois plus faibles qu’en 2019, « nous pouvons miser sur un accroissement programmé des activités pour nos pays d’origine, avec par exemple les missiles air-air MICA NG ou terrestre MMP, qui sont en phase ascendante. Et nous espérons aussi le lancement de nouveaux projets en coopération, en particulier avec le Royaume-Uni pour le successeur du missile de croisière SCALP », détaille Renaud Bellais.

    L’Usine Nouvelle du 8 septembre

Environnement
  • Environnement
    Premiers essais moteur de l’avion « zéro émission » de Wright Electric pour EasyJet
    La low-cost britannique EasyJet a annoncé le 7 septembre que son partenaire, la startup américaine Wright Electric, a débuté les essais au sol du moteur électrique de forte puissance destiné à équiper son avion monocouloir, le Wright 1, à l'horizon 2030. « Nous commençons maintenant les essais de notre groupe motopropulseur électrique d’une puissance de 2 MW et la collecte de données pour la certification en vol », détaille Jeff Engler, directeur général de Wright Electric. Une première étape avait été franchie en mai dernier avec le lancement des essais d'un onduleur de nouvelle génération, qui doit être couplé au moteur au cours de cette campagne de tests au sol. Le début des essais en vol est prévu à l’horizon 2023.

    Air & Cosmos et La Tribune du 8 septembre

Sécurité
  • Sécurité
    Cybersécurité : nouvelles aides au secteur
    A l’occasion du Forum international de la cybersécurité, qui se tient cette semaine à Lille, le ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance annonce des aides à l'innovation et à l'entrepreneuriat destinées aux professionnels du secteur de la cybersécurité. « Il y a une forme d'urgence à augmenter notre niveau de préparation le plus rapidement possible », précise dans un entretien aux Echos le secrétaire d'Etat au Numérique, Cédric O. Selon les chiffres donnés par Les Echos, 24 millions d'euros seront proposés pour développer des technologies innovantes, notamment en matière de chiffrement, de sécurisation du télétravail et des grands événements comme les Jeux Olympiques 2024 à Paris. Une autre enveloppe de 9 millions d'euros est prévue pour financer la création de bases de données partagées entre les acteurs du secteur. 20 millions d'euros seront réservés pour les projets collaboratifs, portés par les professionnels s'installant sur le Campus Cyber de La Défense, qui doit ouvrir ses portes en janvier 2022. Ces nouvelles mesures doivent concourir à tripler le chiffre d'affaires du secteur et à en doubler les effectifs d'ici à 2025.

    Les Echos du 8 septembre

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Emerald Airlines a reçu son CTA
    La nouvelle compagnie Emerald Airlines (Irlande) a reçu son certificat de transporteur aérien (CTA) de la part des autorités irlandaises de l’aviation civile. La compagnie, qui avait réalisé son premier vol d’essai le 3 septembre, a acquis 6 ATR 72-600 auprès de Chorus Aviation Capital, dont elle vient de recevoir un premier exemplaire.

    Le Journal de l’Aviation du 8 septembre