Synthèse de presse

Industrie
  • Industrie
    Airbus crée Airbus Atlantic
    Airbus crée la nouvelle filiale Airbus Atlantic, qui regroupera les sites Airbus de Saint-Nazaire et de Nantes, ainsi que ceux de Stelia Aerospace, à Rochefort, Mérignac, Salaunes et Meaulte. Cette nouvelle filiale à 100% Airbus, annoncée en avril 2021 dans le cadre d'un projet de réorganisation industrielle en France et en Allemagne, sera officiellement créée le 1er janvier prochain. Elle sera dirigée par Cédric Gautier, actuel PDG de Stelia Aerospace, et regroupera 12 000 salariés d'Airbus et de Stelia Aerospace en France, avec une direction et des statuts unifiés. Elle rassemblera toutes les activités liées à l'assemblage des sous-ensembles d'Airbus en France, tels que les tronçons de fuselage, la pointe avant ou le caisson de voilure.

    Les Echos, La Tribune et Ouest-France du 21 septembre
  • Industrie
    Socomore acquiert le californien PTI et élargit encore son offre
    Socomore, spécialiste de solutions chimiques pour la préparation et le traitement des surfaces métalliques dédiées à l'aéronautique, et l’entreprise californienne Products Techniques, Inc. (PTI) ont signé un accord de cession dans lequel PTI cède à Socomore ses revêtements fonctionnalisés et ses solvants. Socomore, basé à Vannes (Morbihan), dirigé par Frédéric Lescure, est très présent en Amérique du Nord où il possède déjà deux usines, l'une au Canada et l'autre au Texas. Il élargit ainsi sa gamme de produits et de compétences. « Avec cette acquisition, Socomore élargit son portefeuille de clients pour servir les marchés de l’aviation générale et privée et confirme son implication dans les revêtements aéronautiques fonctionnalisés », précise le groupe.

    Les Echos du 21 septembre
  • Industrie
    Selon Boeing, l’Europe devrait avoir besoin de 8 705 avions neufs d’ici à 2040
    Boeing publie une nouvelle étude régionale sur les besoins de l’Europe. Le constructeur anticipe une croissance du trafic passagers de 3,1% par an en Europe d’ici à 2040. Pour répondre à cette demande, les compagnies aériennes devraient commander 8 705 avions neufs pour une valeur de 1 250 milliards d’euros (au tarif catalogue) dans les vingt ans à venir. « L’Europe est un pôle de stabilité pour la demande en avions neufs », estime Darren Hulst, vice-président «Commercial & marketing» du géant américain de l’aéronautique. « Les fondamentaux de l’Europe restent intacts. Nous prévoyons une croissance régulière du trafic aérien sur le continent », ajoute-t-il.

    Le Figaro du 21 septembre

Environnement
  • Environnement
    Airbus, Air Liquide et Vinci Airports s'allient pour l’usage de l'hydrogène dans les aéroports
    Airbus, Air Liquide et Vinci Airports annoncent un partenariat pour développer l'usage de l'hydrogène dans les aéroports et construire le réseau aéroportuaire européen pour accueillir les futurs avions à hydrogène. L'aéroport de Lyon-Saint Exupéry, choisi par les partenaires, accueillera les premières installations dès 2023. « Ce partenariat reflète l'ambition commune des trois groupes d'associer leurs expertises respectives pour soutenir la décarbonation du transport aérien et constitue une avancée majeure pour le développement de l'hydrogène dans l'ensemble de l'écosystème aéroportuaire », commentent les entreprises. La mise en œuvre du projet comprend plusieurs phases. A partir de 2023, une station de distribution d'hydrogène gazeux sera déployée à l'aéroport Lyon-Saint Exupéry. Cette station alimentera à la fois les véhicules terrestres de l'aéroport (bus, camions, engins de manutention, etc.) et ceux de ses partenaires, ainsi que les poids lourds qui circulent autour de l'aéroport. Entre 2023 et 2030, une seconde étape verra le déploiement des infrastructures d'hydrogène liquide qui permettront d'approvisionner en hydrogène les réservoirs des futurs avions. Au-delà de 2030 interviendra le déploiement de l'infrastructure hydrogène de la production à la distribution massive d'hydrogène liquide sur l'aéroport. « A l'horizon 2030, les trois partenaires étudieront la possibilité d'équiper le réseau européen d'aéroports de Vinci Airports avec les installations de production, de stockage et d'approvisionnement en hydrogène nécessaires pour une utilisation au sol et à bord des avions », précisent-ils.

    Les Echos du 21 septembre
  • Environnement
    Latécoère réalisera les études de l'ensemble des portes de l'ES-19, avion régional électrique d'Heart Aerospace
    Latécoère a été retenu par la startup Heart Aerospace (Suède) pour réaliser les études en amont du programme de l’ES-19, un avion régional 19 places tout électrique. Latécoère sera en charge de la conception de l’ensemble des portes de l’appareil : porte passager, porte de secours, et porte de soute à bagage. « Avec ce nouveau contrat « design and engineering », nous continuons à démontrer notre expertise unique et à confirmer notre position de leader sur les portes. Cette nouvelle référence renforce notre activité « Engineering services », en plein essor qui compte des clients avionneurs en France, aux USA et désormais en Suède » commente Greg Huttner, Directeur général de la division Aérostructures de Latécoère. Heart Aerospace est issue d’un programme de recherche gouvernemental, et vise une mise en service de l’ES-19 à l’horizon 2026.

    Capital et Zone-Bourse.com du 21 septembre
  • Environnement
    Avion à hydrogène : Airbus coopère avec Air New Zealand
    Airbus et la compagnie Air New Zealand ont signé un protocole d’accord pour coopérer sur un projet de recherche conjoint « afin de mieux comprendre les opportunités et les défis du vol d’avions à hydrogène à zéro émission » en Nouvelle-Zélande, indique la compagnie. Il s’agit de travailler sur un projet portant sur l'intégration d'avions à hydrogène sur le réseau de la compagnie aérienne. Ce projet permettra à Air New Zealand d’analyser l’impact que les avions à hydrogène peuvent avoir « sur son réseau, ses opérations et ses infrastructures ».

    Air & Cosmos et le Journal de l’Aviation du 21 septembre
  • Environnement
    Avec Aliad, Air Liquide investit dans la transition énergétique
    Les Echos consacrent un article à Aliad, le fonds de capital-risque d'Air Liquide, qui investit dans une trentaine de startups dans le secteur de l'énergie, de la santé ou de la numérisation des processus industriels. « Nous cherchons à identifier des sociétés qui peuvent travailler avec Air Liquide, avec qui on peut créer des partenariats stratégiques ou commerciaux », explique son directeur Matthieu Eyries. Le fonds investit notamment dans le secteur-clé de l'hydrogène. Flying Whales ou Waga Energy comptent notamment parmi les startups soutenues.

    Les Echos du 21 septembre
  • Environnement
    Shell entend produire 2 millions de tonnes de SAF par an d'ici 2025
    Le groupe anglo-néerlandais Royal Dutch Shell se fixe un objectif de production de 2 millions de tonnes par an de carburant durable d’aviation (SAF) d'ici 2025, soit dix fois plus que la production totale actuelle en la matière à l'échelle mondiale. Le groupe a annoncé la semaine dernière la construction d'un site de production de biocarburants d'une capacité de 820 000 tonnes par an au sein du « Shell Energy and Chemicals Park » de Rotterdam, aux Pays-Bas.

    Le Journal de l’Aviation et L’Usine Nouvelle du 21 septembre
  • Environnement
    Pratt & Whitney et la FAA investissent conjointement dans la recherche sur le moteur CLEEN III
    Pratt & Whitney et la FAA investissent ensemble 50 millions de dollars afin de soutenir le développement d’une technologie de combustion avancée destinée à réduire le bruit, les émissions de CO2 et la consommation de carburant des moteurs. Cette démarche correspond à la phase III de l’initiative CLEEN (Continuous lower energy, emission and noise), portée par la FAA.

    Le Journal de l’Aviation du 21 septembre
  • Environnement
    La startup Universal Hydrogen ouvre un bureau d'études à Toulouse
    Universal Hydrogen, jeune pousse américaine créée par d'anciens dirigeants d'Airbus et spécialisée dans la conversion des avions à l'hydrogène, ouvre un centre de développement dans la zone aéroportuaire de Toulouse-Blagnac. « Après une première base à Los Angeles, nous voulions être présents dans l'autre grand centre mondial de l'aéronautique qu'est Toulouse », explique le fondateur d'Universal Hydrogen, Paul Eremenko. La startup développe des kits de conversion associant des moteurs électriques couplés à une pile à hydrogène, elle-même alimentée par des capsules d'hydrogène livrables prêtes à l'emploi. Un système qui pourrait permettre à un avion régional de 40 à 70 places de remplacer le kérosène par un carburant produit par électrolyse de l'eau et n'émettant pas de CO2, sans attendre une nouvelle génération d'avion et sans devoir construire des infrastructures de production et distribution d'hydrogène dans les aéroports. Un premier vol expérimental est prévu à Toulouse, sur un ATR72, début 2024, pour une possible entrée en service en 2025.

    Les Echos et L’Usine Nouvelle du 20 septembre

international
  • international
    Washington lève le « travel ban » qui s’appliquait aux voyageurs européens
    La Maison Blanche a annoncé lundi 20 septembre que les Européens pourraient voyager librement aux Etats-Unis à partir du 1er novembre à condition d’être entièrement vaccinés, d’avoir été testés négatifs dans les trois jours précédant l’embarquement et de porter un masque. Un système de suivi des contacts sera mis en place. Le gouvernement américain n'a pas précisé dans l'immédiat quels vaccins permettraient de rentrer sur le sol américain. Les restrictions qui concernaient depuis mars 2020 les voyageurs en provenance de l'Union européenne, mais aussi du Royaume-Uni, de l’Afrique du Sud, l’Inde, l’Iran, la Chine, et le Brésil, sont levées. La Commission européenne a salué cette annonce sur Twitter. Le groupe Air France-KLM s’en est également félicité. Les Echos soulignent que d'autres pays restent fermés aux étrangers, notamment la Chine et le Japon.

    Ensemble de la presse du 21 septembre

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Les « slots » cédés par Air France à Paris-Orly sont attribués à Vueling
    La Commission européenne vient d'annoncer l'attribution de l'intégralité des créneaux mis à disposition par Air France sur l'aéroport de Paris-Orly à Vueling, filiale low-cost du groupe IAG. La cession intervient dans le cadre de la recapitalisation d’Air France, afin d’éviter toute distorsion de concurrence. Vueling obtient ainsi 18 créneaux quotidiens supplémentaires, qu’elle exploitera à partir de novembre.

    Ensemble de la presse du 21 septembre