Synthèse de presse

Environnement
  • Environnement
    Airbus poursuit ses efforts en faveur d’une aviation toujours plus écologique et durable
    A l’occasion de l’Airbus Summit qui s’est tenu à Toulouse les 21 et 22 septembre, Guillaume Faury, CEO d’Airbus et président du GIFAS, a confirmé les efforts du secteur aérien vers une aviation toujours plus respectueuse de l’environnement. Mais cette évolution prend du temps et se heurte à des défis importants, comme le fait que le coût des biocarburants est six à sept fois plus élevé que les autres, ou encore la rareté des stocks. Ce qui conduit Guillaume Faury et d’autres professionnels du secteur à demander « un cadre réglementaire global, impliquant au minimum l’Europe, les Etats-Unis et la Chine, qui pousse à l’utilisation des SAF (Sustainable Aviation Fuel, carburant d'aviation durable) et qui incite les énergéticiens à produire davantage ».

    Le Monde du 26 et 27 septembre

Innovation
  • Innovation
    Airbus lance l'assemblage du premier prototype de l' « aile écologique » avec son programme « Wing of Tomorrow »
    Le programme de recherche et de technologie d'Airbus « Wing of Tomorrow » a franchi une étape décisive avec l'assemblage de son premier prototype d'aile grandeur nature. Ce prestigieux programme vise à permettre de tester les derniers matériaux composites et les nouvelles technologies en matière d'aérodynamique et d'architecture d'aile, mais aussi, d'explorer comment la fabrication et l'industrialisation des ailes peuvent être améliorées pour répondre à la demande future. En partie financé en partie par l'Aerospace Technology Institute du Royaume-Uni, « Wing of tomorrow » est un programme Airbus entièrement transnational impliquant des partenaires et des équipes internationales sur les sites européens d'Airbus, y compris Brême en Allemagne, où l'équipe est basée. Pour Sabine Klauke, « la technologie des ailes hautes performances est l'une des nombreuses solutions - aux côtés des carburants aéronautiques durables et de l'hydrogène - que nous pouvons mettre en œuvre pour contribuer à l'ambition de décarbonisation de l'aviation. Wing of Tomorrow est également un exemple de la façon dont la collaboration industrielle à grande échelle sera essentielle pour réaliser l'agenda de notre secteur pour un avenir plus durable ».

    Air & Cosmos du 24 septembre
  • Innovation
    Dassault Aviation innove dans la production de certaines pièces du Rafale
    Lors de la mission Foch, en février 2020, un Rafale Marine du groupe aérien embarqué à bord du porte-avions Charles de Gaulle avait volé avec une pièce réalisée selon une nouvelle technique, par impression 3D [ou fabrication additive]. Alors que Dassault Aviation utilisait habituellement une méthode reposant sur le « dépôt physique en phase vapeur » pour fabriquer sept composants métallisés du Rafale, l’industriel a récemment innové en adoptant la « projection dynamique à froid », qui consiste à utiliser un gaz chauffé et sous pression pour projeter des particules de poudre métallique à des vitesses supersoniques [jusqu’à 1200 mètres par seconde]. « La construction d’un dépôt dense est permise, grâce à la déformation plastique des particules impactant le support à grande vitesse », explique Dassault Aviation. Ce type de production dynamique à froid, qui a débuté en février 2021, présente l’avantage de diminuer significativement le temps des cycles (-40%) et de baisser les coûts de 30%.

    Opex360 du 19 septembre

Emploi
  • Emploi
    Le Gouvernement prévoit le lancement d’un « plan compétences » à hauteur de 1,4 Md d’euros pour soutenir la relance de l’emploi
    Dans un entretien au journal Les Echos, le Premier ministre Jean Castex a annoncé que le Gouvernement s’apprête à soutenir la formation des salariés et des personnes sans emploi, à travers la mobilisation de 900 millions d’euros en 2021 et 500 millions supplémentaires en 2022. L’objectif est de permettre la formation d’1,4 million de demandeurs d’emploi en 2022. Les PME de 51 à 300 salariés « bénéficieront de 600 millions pour former les salariés » a précisé le Premier ministre, ajoutant qu’il souhaitait « agir vite ». Concernant l’explosion des dépenses liées aux plans de relance consécutifs à la crise de la covid-19, le Premier ministre assure que le déficit de 8,4% du PIB sera ramené à « moins de 5% l’an prochain, sans casser la reprise ». Une promesse qui s’annonce difficile à tenir, alors même que de nombreuses entreprises peinent à recruter, ce qui incite le Gouvernement à travailler sur l’attractivité de certains métiers. Enfin, Jean Castex assure que la réforme de l’assurance-chômage sera « totalement mise en œuvre d’ici au 1er décembre », complétant le dispositif prévu pour relancer l’emploi dans l’Hexagone.

    Les Echos du 27 septembre

Industrie
  • Industrie
    Le PDG d’Axa appelle l’Europe à définir une stratégie industrielle
    Face à la montée des tensions internationales et des rivalités stratégiques mettant en scène notamment la Chine, les Etats-Unis et la Russie, le directeur général d’Axa Thomas Buberl appelle les Européens à définir une stratégie industrielle et militaire : « l’Union doit parvenir à se repositionner entre la Chine, les Etats-Unis, la Russie et la Turquie. Elle doit prévoir une stratégie militaire, sujet sous-estimé alors existe des menaces à nos frontières ». Partant du constat que la reprise économique est en marche mais encore fragile, Thomas Buberl pointe les chantiers dans lesquels l’UE gagnerait à soutenir un investissement significatif, comme l’innovation et la transition écologique. En outre, les tensions géopolitiques et inflationnistes constituent deux autres défis face auxquels les entreprises auront à nouveau besoin du soutien des Etats.

    Le Figaro économie du 25 et 26 septembre
  • Industrie
    Dans l’attente du futur gouvernement, les industriels allemands dans l’inquiétude
    Au lendemain des élections allemandes, les industriels du pays s'inquiètent de l'impact des difficultés de recrutement et du manque d'investissements publics pour leur compétitivité. Alors que l’économie allemande est repartie de plus belle et que les exportations ont regagné leur niveau de 2019, les industriels s’inquiètent des difficultés de recrutement et doivent rivaliser de stratégies pour attirer une main d’œuvre qualifiée. Les industriels pointent aussi d’autres freins à un redémarrage économique durable. Le manque d’investissements publics dans les infrastructures depuis quinze ans inquiète les milieux d’affaires autant que les économistes.

    Usine nouvelle du 27 septembre

Covid-19
  • Covid-19
    La pandémie de la Covid-19 aura coûté des milliards d’euros à l’Etat, selon le ministre des Comptes publics
    Le ministre des Comptes publics Olivier Dussopt a déclaré que, en deux ans, la crise de la Covid-19 aura généré « entre 170 et 200 milliards d’euros » de dépenses publiques. Plus précisément, la pandémie a généré plus de 70 milliards d’euros de dépenses exceptionnelles en 2020, et plus de 70 milliards de dépenses en 2021. Ce calcul inclut également les pertes de recettes, en raison de l’arrêt puis du net ralentissement de l’activité économique depuis mars 2020. « S'il n'y a pas d'accident sanitaire en 2022, nous allons ramener le déficit à moins de 5%, ce qui est une marche vers la normalisation » a assuré le ministre Olivier Dussopt, reprenant les termes du Premier ministre Jean Castex, qui a présenté la semaine dernière le projet de budget pour 2022.

    L’Opinion et Capital du 27 septembre

international
  • international
    La Turquie s’apprête à faire l’acquisition d’un deuxième lot de missiles de défense aérienne russes S-400
    Après l’achat d’un premier lot du système de défense aérienne russe S-400 en 2020, Ankara s’apprête à réitérer l’opération en annonçant l’acquisition prochaine d’un deuxième lot. Cette décision suscite d’ores et déjà des remous à Washington et au sein de l’Alliance atlantique, où les tensions restent vives, quelques semaines après la crise des sous-marins. En décembre 2020, Washington avait adopté des sanctions contre la Turquie pour cet achat de missiles russes, interdisant tout nouveau permis d'exportation d'armes à l'agence gouvernementale turque en charge des achats d'armement. Défiant, le président turc a déclaré qu’à l’avenir, "personne ne pourra interférer sur le type de système de défense que nous achetons, quel que soit le pays, quel que soit son importance". Le président Reccep Tayyip Erdogan devrait se rendre en Russie la semaine prochaine pour y rencontrer le président russe Vladimir Poutine avec lequel il devrait évoquer plusieurs sujets, dont les violences dans le nord-ouest de la Syrie.

    La Tribune du 26 septembre

Espace
  • Espace
    La sonde lunaire américaine Viper visera le cratère Nobili
    Le 20 septembre, la NASA a annoncé avoir sélectionné le cratère Nobili, près du pôle sud de la Lune, pour y faire alunir en novembre 2023 son robot d'exploration Viper (Volatiles Investigating Polar Exploration Rover). L’engin de 430 kg sera installé à bord de l’alunisseur Griffin de la société Astrobotic, fondée en 2007 à Pittsburgh, en Pennsylvanie, retenue en juin 2020 par la Nasa dans le cadre du programme de charges utiles lunaires commercial CLPS (Commercial Lunar Payload Services). L’astromobile devra être en capacité de confirmer la présence d'eau glacée sous la surface lunaire, qui pourrait un jour être convertie en carburant de fusée pour des missions vers Mars et au-delà.

    Air Cosmos du 21 septembre
  • Espace
    Projet « U-space together » : lancement d’un appel à projet par le ministère des Transports français
    Dans le cadre du projet « U-space together » pour lequel Clearance, plateforme de préparation de missions drone et de sécurisation de l’espace aérien utilisée par des télépilotes indépendants, des entreprises et des aéroports, et Thales sont partenaires de la DSNA (direction des services de la navigation aérienne), le ministère des Transports vient de lancer un appel à projet sur certaines expérimentations. L’objectif est de permettre à la France de se doter de moyens de gestion du trafic prenant en compte la présence des drones dans l’espace aérien, alors qu’un règlement européen 2021/664 visant à encadrer l’exploitation des espaces U-space a été publié en début d’année 2021.

    Air Cosmos du 24 septembre