Synthèse de presse

Environnement
  • Environnement
    Thales compte parmi les entreprises les plus performantes du Carbon Disclosure Project
    Thales indique avoir atteint le plus haut niveau, « Leadership » (A/A-), du benchmark « Carbon Disclosure Project » (CDP), qui évalue la transparence et les objectifs bas carbone des sociétés, et leur capacité à lutter contre le changement climatique. Récompensée de la note « A- », Thales fait partie des 21% des entreprises les plus performantes du secteur « Equipements électriques et électroniques », figurant ainsi au-dessus de la moyenne européenne (B) et de celle de son secteur (B-). « Cette note traduit les efforts du groupe dans le domaine du développement durable et reflète son engagement dans une politique ESG (critères environnementaux, sociaux et de gouvernance) plus globale, dont les objectifs ont été présentés le 5 octobre 2021 dernier lors du Thales ESG Investor Day », souligne le groupe. « Cette très bonne notation du Carbon Disclosure Project illustre l'engagement fort de Thales et de ses 81 000 collaborateurs dans la lutte contre le changement climatique. Le Groupe met à profit sa connaissance et sa maîtrise des hautes technologies pour développer des solutions innovantes contribuant à un monde plus sûr, plus vert et plus inclusif », a déclaré Patrice Caine, PDG de Thales. Le Carbon Disclosure Project (CDP) est une organisation internationale à but non lucratif, qui détient la base de données mondiale la plus importante sur la performance environnementale des entreprises et des villes.

    Zone-Bourse.com et Boursorama du 22 décembre

Industrie
  • Industrie
    Latécoère investit dans Caeli Nova et accompagne le développement d'une technologie de rupture
    Afin de soutenir le développement de son système d’oxygène de secours en vol, Latécoère a annoncé, mardi 21 décembre, son investissement dans la société Caeli Nova, basée au Royaume-Uni et en Suisse et spécialisée dans la respiration. Latécoère participe, aux côtés d’autres investisseurs, dont l’investisseur principal Ornament Health, au tour de financement de série A de Caeli Nova. L’entreprise a déjà reçu un soutien financier du gouvernement britannique, via Innovate UK. « À travers cet investissement et partenariat industriel, Latécoère propose d’accompagner une technologie de rupture qui permet de simplifier et d’améliorer la sécurité des vols en allongeant considérablement le temps pendant lequel les passagers ont accès à un système d’assistance respiratoire de secours. Nous sommes heureux de pouvoir apporter nos conseils dans la phase actuelle de R&D, comme demain dans la phase d’industrialisation. Nous réalisons ainsi notre ambition de servir le secteur aérospatial avec des solutions innovantes pour un monde durable », déclare Serge Bérenger, directeur Innovation et R&T de Latécoère.

    Zone-Bourse.com du 22 décembre
  • Industrie
    Entretien avec Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation et Président de l'UIMM
    Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation et Président de l'UIMM, était invité, samedi 18 décembre, par l'émission « L’Hebdo de L’Eco » sur CNEWS. Le dirigeant a notamment commenté les récents succès commerciaux à l'export de l’avion de combat Rafale : l’avionneur a capitalisé à la fois sur la réussite opérationnelle de l'appareil et sur ses premiers contrats à l’étranger. Les ventes conclues avec la Grèce et les Emirats arabes unis, clients historiques de Dassault Aviation, auront des retombées non seulement pour le groupe, mais aussi pour Safran, Thales et les 400 entreprises qui irriguent le territoire français. Eric Trappier rappelle que, dès 1985, Marcel Dassault prédisait une carrière mondiale au Rafale. Le dirigeant se félicite également de la reprise de l'industrie française. Saluant le Plan de Relance, il appelle à davantage de mesures en faveur de l’industrie, notamment la baisse des impôts de production et l'allègement des charges sociales. En matière de relocalisation industrielle, il souligne la nécessité de privilégier les « relocalisations stratégiques » des produits à haute valeur ajoutée, et de soutenir le numérique. Interrogé sur l’évolution de Dassault Aviation dans les années à venir, Eric Trappier insiste sur l’importance de l’aviation décarbonée, qui passera par « plus d’électrique » et un usage croissant du fuel décarboné. Il rappelle que les avions d’affaires Falcon peuvent utiliser dès à présent jusqu'à 50% de carburant alternatif : « on peut aller jusqu'à 100% » et ainsi parvenir à une décarbonation totale, souligne-t-il. A travers le Rafale comme les Falcon, « Dassault Aviation incarne la réussite française », se félicite Eric Trappier en conclusion, la « fierté de pouvoir faire de l’excellence, basée sur les compétences ».

    CNEWS du 18 décembre
  • Industrie
    Le nouveau A321LR de SAS effectue son premier vol long-courrier
    La compagnie Scandinavian Airlines System (SAS) va tester son nouveau A321LR ce mercredi 22 décembre, entre Copenhague et Washington. SAS prévoit d'exploiter l'A321LR vers trois destinations de la côte Est des États-Unis au printemps prochain. L'A321LR était la première option long-courrier de l'A321neo proposée par Airbus avant le lancement de l'A321XLR pendant le Salon du Bourget 2019. L'A321LR peut prendre jusqu'à 206 passagers en classe unique sur 7 400 km, et offre une réduction de 15 à 18% des émissions de carbone, selon Simple Flying.

    Air & Cosmos et Simple Flying du 22 décembre
  • Industrie
    Thales : Frontier Airlines élargit son partenariat avec Aviobook
    La compagnie américaine Frontier Airlines étend le champ d’application et lance la phase II de son expérimentation du programme Aviobook, afin d’« améliorer l'efficacité de ses opérations et poursuivre ses objectifs environnementaux », indique Thales. L'application iPad d'Aviobook permet aux équipages de bénéficier d'un tableau de bord intuitif, leur offrant toutes les informations requises pendant le vol, précise Thales. « Lors de la phase initiale, Frontier Airlines avait pu observer comment Aviobook permet aux pilotes d'accéder au plan de vol actualisé et aux données météorologiques les plus récentes, contribuant ainsi à assurer la ponctualité des départs et accélérant la reprise des opérations en cas d'incidents », explique le groupe. Thales a acquis la société Aviobook en 2016.

    Zone-Bourse.com du 22 décembre
  • Industrie
    Tikehau Capital et Eurazeo donnent le coup d'envoi aux « obligations de Relance »
    Les sociétés d'investissement Tikehau Capital et Eurazeo mobilisent à parité 34 M€ pour l'équipementier automobile Trèves, dans le cadre des « obligations de Relance », dispositif de garantie de l’État qui vise à renforcer le bilan des entreprises françaises et renforcer la situation financière des PME et ETI. Ces prêts sont remboursables plus tard, et sont plus rapides à mettre en place que les nouveaux prêts participatifs des banques. « Ces obligations sont subordonnées aux prêts seniors des banques. Et à la différence des prêts participatifs, ces dernières n'ont pas à les porter à leur bilan, même pour une quote-part limitée », indique Nathalie Bleunven, responsable du financement d'entreprises de Tikehau Capital. La dirigeante relève que pour Tikehau Capital, « le pipe est assez rempli. Les financements vont se poursuivre à un rythme soutenu ».

    Les Echos du 20 décembre

Espace
  • Espace
    Leonardo va construire le centre de cybersécurité de l’ESA
    Le groupe italien Leonardo a annoncé, mardi 21 décembre, avoir signé avec l'Agence spatiale européenne (ESA) un contrat pour concevoir, construire et exploiter son nouveau centre opérationnel de cybersécurité. Cette « infrastructure clé pour l'Europe », qui devrait être opérationnelle à partir de 2024, aura comme objectif de « protéger les actifs spatiaux européens » et les centres terrestres de contrôle et de gestion des opérations « contre les cyber-menaces », indique Leonardo. Le groupe sera à la tête d'un consortium industriel composé de 19 entreprises d'Italie, de Belgique, de France, d'Allemagne, de Grande-Bretagne, d'Estonie et de Roumanie. Ni l'emplacement du futur centre ni le montant du contrat ne sont précisés. « Garantir la cyber-résilience des ressources spatiales est crucial pour l'économie et la sécurité de l'Europe » dans un contexte de « menaces accrues », souligne Tommaso Profeta, directeur général de la division cybersécurité de Leonardo, relevant également « l'importance croissante des données satellitaires pour accéder à des services fondamentaux pour la vie de tous les citoyens et les activités des entreprises ».

    Le Figaro et Challenges du 22 décembre
  • Espace
    Le lancement du télescope James Webb reporté au 25 décembre
    Le lancement du télescope spatial James Webb a été reporté mardi 21 décembre, en raison des conditions météorologiques à Kourou, en Guyane française, d'où il doit décoller à bord d'un lanceur Ariane 5. « La nouvelle date de lancement visée est le 25 décembre », a indiqué la NASA, dès que possible au sein d'une fenêtre de tir ouverte entre 12H20 et 12H52 GMT. « Demain soir, un nouveau bulletin météorologique sera publié afin de confirmer la date du 25 décembre », a précisé la NASA.

    Ensemble de la presse du 22 décembre
  • Espace
    Premiers résultats d’analyse sur les échantillons de l’astéroïde Ryugu
    Un an après le retour sur Terre d’échantillons de l’astéroïde Ryugu, prélevés par la sonde japonaise Hayabusa-2, deux articles de Nature Astronomy parus le 20 décembre livrent les résultats des premières analyses. L’astéroïde, qui mesure 1 km de large, tourne à une distance comprise entre 140 et 210 millions de km du Soleil, sur une orbite assez proche de celle de la Terre. Il pourrait être l’un des fossiles témoins des premiers âges de la formation du Système solaire. Les premiers constats indiquent qu’on a affaire à l’un des corps les plus sombres du Système solaire, ne réfléchissant que de 2% à 3% de la lumière. Le second constat concerne la faible densité de la matière : Ryugu est très poreux, constitué de plus de 50% de vide. Sa composition chimique serait celle d’une matrice hydratée, dans laquelle se trouvent de la matière organique, soit des chaînes de carbone, ainsi que des carbonates (un assemblage de carbone et d’oxygène) et des composés azotés. « Ce mélange hydraté et carboné confirme que nous sommes en présence d’un corps parmi les plus primitifs », indique Jean-Pierre Bibring, professeur d’astrophysique à Paris-Saclay et responsable d’un des instruments, MicrOmega, qui équipait le robot Mascot, largué sur l’astéroïde.

    Le Monde du 22 décembre

international
  • international
    La 5G pourrait perturber des instruments de bord : Airbus et Boeing s’adressent au gouvernement américain
    Airbus et Boeing ont exprimé leur « inquiétude » au sujet de possibles perturbations sur des instruments de bord de leurs appareils par la 5G, dans une lettre au ministère américain des Transports, a indiqué mardi Airbus. « Nous confirmons que le directeur général d'Airbus Americas, Jeff Knittel, et le PDG de Boeing, David Calhoun, ont cosigné une lettre adressée au secrétaire aux Transports américain Pete Buttigieg, détaillant les inquiétudes partagées du secteur de l'aviation sur le déploiement de la 5G aux Etats-Unis », a précisé un porte-parole d'Airbus à l'AFP. « Airbus et Boeing travaillent, avec d'autres acteurs du secteur aéronautique aux Etats-Unis, à comprendre les interférences potentielles de la 5G avec les radioaltimètres », selon la source. Les opérateurs Verizon et AT&T devaient initialement commencer à utiliser le 5 décembre les bandes de fréquence 3,7-3,8 GHz. Le lancement a été repoussé à fin janvier 2022, en raison d’inquiétudes de l'agence américaine de l'aviation (FAA) concernant de potentiels problèmes d'interférence avec les appareils mesurant l'altitude dans les avions. Ceux-ci fonctionnent sur des bandes fréquence pouvant être utilisées pour la 5G. La FAA a demandé des informations supplémentaires sur ces instruments.

    Le Figaro et La Tribune du 22 décembre
  • international
    Boeing : UPS commande 19 B767-300F
    Le groupe américain de services de livraison UPS a commandé 19 B767-300F, pour un montant de 4,18 Md$ au prix catalogue, selon un communiqué publié mardi. Boeing anticipe une augmentation annuelle de 4% de la demande de fret aérien au cours des 20 prochaines années. Le constructeur aéronautique rappelle que 2021 a été marquée par une demande soutenue de fret aérien en raison de l'expansion des marchés du commerce électronique et du fret express dans le contexte de la pandémie de Covid-19. « Cette dernière commande de 19 aéronefs marque une année incroyable pour la famille Boeing Freighter », a réagi Ihssane Mounir, vice-président des ventes commerciales et du marketing de Boeing.

    Le Figaro et Air & Cosmos du 22 décembre
  • international
    Le taxi volant d’Archer Aviation réussit son premier vol
    Le prototype « Maker » de l'américain Archer Aviation a réalisé un premier vol stationnaire, le 16 décembre. Il s’agit d’un prototype d’avion électrique à décollage et atterrissage verticaux (eVTOL). Le modèle « Maker » doit être muni de deux sièges. Archer Aviation indique qu’il va poursuivre sa campagne d'essais en vol jusqu'en 2022 et au-delà, avec pour objectif la commercialisation d’un « service de covoiturage aérien » d’ici fin 2024. Le groupe annonce également la présentation prochaine d’une autre version de son prototype, qui sera cette fois de quatre places et pourrait entrer en production en 2023.

    Air & Cosmos du 22 décembre