Synthèse de presse

Environnement
  • Environnement
    EasyJet a baissé ses émissions de carbone de 33% depuis l'an 2000
    Lors d'une masterclass sur l'environnement, le transporteur low-cost EasyJet a annoncé que ses émissions de carbone avaient déjà baissé de 33% en 2019 depuis l'an 2000 (à 77,07 g par passager et par kilomètre) et qu’elle se donne pour objectif de gagner encore 5 points de baisse (-38% en 2022). EasyJet dispose d’une flotte de 335 Airbus, dont plus de 10% d’Airbus A320neo (43 très exactement). EasyJet est le premier client de l’Airbus A320neo, avec une commande de 147 appareils (dont 103 encore à livrer). Le 19 novembre 2019, EasyJet est devenue la première grande compagnie aérienne à compenser les émissions de carbone issue du carburant utilisé pour tous ses vols. En novembre 2019, EasyJet et Airbus ont par ailleurs signé un accord de recherche sur l’avion hybride et électrique.

    Air-cosmos.com du 26 février 2020

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    China Eastern crée OTT Airlines pour exploiter ses ARJ21 et C919
    China Eastern a célébré le 26 février le lancement d'une nouvelle filiale. OTT Airlines (One two three) assurera ses opérations avec les avions que le groupe a commandés auprès de la COMAC, à savoir des ARJ21 et des C919.

    Le Journal de l'Aviation du 26 février 2020
  • Aviation Commerciale
    SAS annonce des pertes en hausse
    La compagnie aérienne scandinave SAS a annoncé le 26 février un creusement de ses pertes nettes pour le premier trimestre de l'exercice en cours, lié à des effets de change et à de nouvelles normes comptables et elle s'attend pour l'instant à un impact limité de l'épidémie de coronavirus. Ces pertes se sont élevées à 861 millions de couronnes (88,6 millions de dollars ou 81,5 millions d'euros) pour le premier trimestre courant de novembre 2019 à janvier 2020, contre 469 millions pour la même période l'an dernier.

    AFP et Le Journal de l'Aviation du 26 février 2020
  • Aviation Commerciale
    Coronavirus : les compagnies aériennes resserrent leurs dépenses
    L'épidémie de Covid-19 contraint les compagnies aériennes à réduire certains frais. Dans un courrier adressé aux managers d'Air France, dont Les Echos ont eu connaissance, le directeur financier d'Air France, Steven Zaat, annonce un resserrement des dépenses dites « discrétionnaires » telles que les voyages, les réceptions, le recours à des consultants, ainsi qu'une poursuite du gel des embauches pour tous les services non directement liés aux opérations. Les campagnes de promotion et de marketing « non liées à la stimulation des ventes à court terme », sont reportées. Tous les services sont également invités à réduire leurs dépenses de fonctionnement « au niveau minimum ». Auparavant, Lufthansa avait déjà annoncé publiquement des mesures de réductions des coûts destinées « à contrer les effets économiques du coronavirus », le 26 février.

    Les Echos du 27 février 2020
  • Aviation Commerciale
    American Airlines et Qatar Airways concluent un partenariat stratégique
    American Airlines et Qatar Airways ont annoncé le 25 février avoir finalisé un partenariat stratégique à grande échelle et un partage de codes. Ce dernier va permettre aux passagers de Qatar Airways d’emprunter les vols domestiques American Airlines au départ de Boston, Dallas, Chicago, Los Angeles, Miami, New York et Philadelphie, ainsi que les vols internationaux American Airlines depuis et vers l’Europe, les Caraïbes, l’Amérique Centrale et l’Amérique du Sud. Inversement, les passagers d’American Airlines, auront la possibilité de réserver tous les vols Qatar Airways entre le Qatar et les Etats-Unis, et vers des destinations du Moyen-Orient, d’Afrique de l’Est, d’Asie du Sud, de l’Océan indien et de l’Asie du Sud-est.

    air-cosmos.com - 26 février 2020

Espace
  • Espace
    Hénaff va concocter les plats des spationautes en route vers la Lune ou Mars
    Chaque année, depuis une décennie, le Groupe Jean Hénaff fabrique 2 000 recettes de plats cuisinés stérilisés en conserve. Concoctés par les équipes du célèbre chef Alain Ducasse, ils sont dégustés dans la navette spatiale à des moments festifs, comme Noël ou Pâques. Le Centre national d'études spatiales (CNES) veut renforcer sa collaboration avec Hénaff et vient de lui confier un projet de R&D, consistant « à imaginer, d'ici à 2022, ce que mangeront les spationautes dans leurs prochaines longues missions d'une durée de plus de six mois vers la Lune ou vers Mars ».

    Les Echos - 27 février 2020

Défense
  • Défense
    Thales : le site de Saint-Héand démarre les livraisons de ses nouvelles jumelles
    L'usine de Thales située à Saint-Héand vient de démarrer les livraisons de ses nouvelles jumelles de vision nocturne O-NYX à l’armée de Terre. La Direction générale des armées avait notifié à Thales ce marché fin 2017. Ces jumelles de vision nocturnes sont destinées à remplacer progressivement les jumelles Lucie qui équipaient jusqu'ici l'armée de Terre et qui étaient déjà fabriquées par Thales Saint-Héand (ex-Thales Angénieux) dans la Loire. Créée par Pierre Angénieux en 1932, autour des zooms pour le cinéma et la télévision, puis rachetée en 1994 par le groupe Thales, l’entreprise de Saint-Héand réalise aujourd’hui les quatre cinquièmes de sa production dans le secteur de la défense.</p>

    La Tribune - 27 février 2020

Industrie
  • Industrie
    L'A380 à Aeroscopia
    Le musée Aeroscopia, en Haute-Garonne, s'agrandit avec un nouvel avion. Un A380 vient désormais compléter la collection de ce musée situé au nord de l'aéroport de Toulouse-Blagnac. Dès le mois prochain, les visiteurs pourront explorer l'intérieur du superjumbo et auront accès au cockpit, aux cabines de luxe, au pont principal et au pont supérieur

    La Dépêche du Midi - 23 février 2020
  • Industrie
    Le lycée Airbus de Toulouse recrute ses futurs élèves
    Le Parisien consacre un article au lycée Airbus de Toulouse, qui affiche 95 % de taux d'insertion professionnelle au sein d'Airbus et ATR. « Les élèves viennent chercher chez nous un parcours professionnalisant, avec des formations sur trois ans, sous statut scolaire les deux premières années, puis en apprentissage la dernière année du bac, explique Nicolas Coadou, le directeur. Outre les cours classiques, ils choisissent une option qui leur ouvrira cinq métiers différents. Ils suivent alors des ateliers pour chaque métier. Nous sommes aussi présents pour leur insuffler un savoir-être dans l'entreprise et le respect ». L'établissement toulousain prépare à cinq formations en bac pro : technicien d'usinage, technicien chaudronnerie industrielle, aéronautique option avionique, option structure ou option système. Une nouvelle formation, technicien en peinture aéronautique, viendra enrichir la rentrée 2020. Depuis sa création en 1949, le lycée Airbus a formé plus de 5 000 compagnons.

    Le Parisien - 27 février 2020
  • Industrie
    Le programme A321P2F reçoit la certification STC de l'EASA
    Le programme A321P2F, lancé en 2018 et mené par EFW (Elbe Flugzeugwerke, coentreprise entre ST Aerospace et Airbus), a reçu le 24 février 2020 sa certification de type supplémentaire (STC) de la part de l’Agence européenne pour la sécurité aérienne (EASA), un mois après le premier vol de l’A321 converti en avion-cargo.

    Ensemble de la presse - 26 février 2020
  • Industrie
    Thales Avionics envisage l'avenir avec sérénité
    Premier fournisseur d’avionique européen, le site toulousain de Thales, Thales Avionics, dresse un bilan 2019 positif. Le chiffre d’affaires de l’activité avionique du groupe est ainsi supérieur à 1,8 milliard d’euros. Pour l’avenir, il mise sur sa solution de navigation nouvelle génération, comme l’explique son directeur Laurent Lenoir, dans une interview avec le site économique régional ToulEco. « Nous sommes en croissance, cette activité ne connaît pas la crise, déclare-t-il. Une bonne partie de notre effort porte aujourd’hui sur la finalisation des développements des produits nouvelle génération. Et nous continuons en 2020 à travailler pour les clients existants, en améliorant les avioniques en constante évolution ».

    Touleco.fr - 24 février 2020
  • Industrie
    Safran enregistre une hausse plus forte que prévu de son résultat opérationnel
    Safran a fait état ce 27 février d'une hausse plus marquée que prévu de son résultat opérationnel en 2019, porté par les ventes de pièces détachées de moteurs, mais a prévenu d'une possible baisse de son chiffre d'affaires en 2020 liée à l'arrêt de la production du 737 MAX de Boeing. Sur une base organique, le résultat opérationnel a progressé l'an dernier de 24,6%, à 3,82 milliards d'euros, et le chiffre d'affaires a augmenté de 9,3%, à 24,64 milliards d'euros. Les analystes tablaient en moyenne sur un résultat opérationnel de 3,75 milliards et sur des revenus de 24,484 milliards. Le groupe, qui produit une large gamme d'équipements aéronautiques allant des trains d'atterrissage aux moteurs, a enregistré une croissance dans toutes ses branches d'activité, notamment dans la division Aircraft Interiors récemment restructurée.

    Reuters - 27 février 2020
  • Industrie
    Dassault Aviation annonce un résultat net en hausse de près de 20% en 2019
    Dassault Aviation a présenté jeudi 27 février ses résultats financiers annuels et ses perspectives pour 2020. Le groupe devrait livrer 13 Rafale en 2020, contre 26 en 2019, un record. Les livraisons de son avion d'affaires Falcon doivent rester stables, à 40 unités. « Le chiffre d'affaires 2019, porté par une livraison record de Rafale, s'élève à 7,3 milliards d'euros en hausse de 44% par rapport à 2018 », écrit Dassault Aviation, qui a dégagé un résultat net ajusté de 814 millions d'euros, en hausse de près de 20%, soit une marge nette de 11,1% du chiffre d'affaires. Dassault Aviation versera un dividende de 25,4 euros par action, contre 21,2 euros au titre de 2018.

    Ensemble de la presse - 27 février 2020