Synthèse de presse

Industrie
  • Industrie
    A Vannes, Socomore produit des dizaines de milliers de litres de gel hydroalcoolique
    L’usine vannetaise de Socomore, qui développe d’ordinaire, notamment, des solutions de traitement de surfaces pour l’aéronautique, a modifié sa production pour se lancer depuis une semaine dans la production de gel hydroalcoolique. Un site internet a été créé pour en réaliser la commercialisation ; le gel est conditionné avec l’aide de deux autres entreprises morbihannaises, Hamiform-Anju Beauté et Soreal. «On sera capable de produire 100 tonnes la semaine prochaine. On croule sous les commandes», déclare Frédéric Lescure, PDG du groupe Socomore. «Nous livrons en priorité les hôpitaux. Les demandes sont colossales», souligne-t-il. Cette production a permis de faire revenir des salariés dans l'usine tout en respectant les consignes sanitaires. «La demande est énorme mais on a relevé ce challenge et fait tourner des entreprises tout en aidant les hôpitaux», se félicite M. Lescure.

    France-Bleu du 2 avril et Ouest-France du 3 avril
  • Industrie
    Chômage partiel : un nouveau mécanisme de financement européen
    La présidente de la Commission Européenne, Ursula von der Leyen, propose la création d’un dispositif européen destiné à soutenir les programmes nationaux de chômage partiel. Baptisé «Sure» (Europe supported short time work), cet instrument aura pour objectif de prévenir les licenciements massifs engendrés par la pandémie de Covid-19 et les mesures de confinements. La Commission Européenne garantira les plans nationaux de soutien à l'emploi des États membres, en leur permettant d'obtenir des prêts «à des conditions avantageuses» pour «couvrir les coûts directement liés à la création ou à l'extension des régimes nationaux de chômage partiel». 100 milliards d'euros seraient mobilisés dans ce dispositif, via des emprunts sur les marchés, un «montant énorme», a salué Ursula Von der Leyen. La proposition doit toutefois être validée par les Etats membres. La réunion des ministres des Finances de la zone euro doit avoir lieu le 7 avril.

    Ensemble de la presse du 3 avril
  • Industrie
    Prêts garantis par l’Etat : Nicolas Dufourcq, Directeur Général de BpiFrance, détaille le dispositif
    Nicolas Dufourcq, Directeur Général de BpiFrance, qui s’exprime dans La Croix, explique le détail du fonctionnement du dispositif du prêt aux entreprises garanti par l’État, qui mobilise 300 milliards d’euros depuis le 25 mars pour soutenir l’économie. «Il ne s’agit pas de subventions, mais d’un système de garantie publique des prêts accordés par les banques privées françaises», souligne-t-il. «Cette garantie, à hauteur de 90%, sert à les protéger contre le risque de défaut de leurs clients. Les banques vont commercialiser ce «prêt garanti par l’État» (PGE) d’une durée d’un à six ans, à un taux faible - entre 0,25% et 0,4% - et d’un montant maximum de 25% du chiffre d’affaires de l’entreprise, ou de deux fois sa masse salariale s’il s’agit d’une start-up ou d’une entreprise nouvellement créée». M. Dufourcq insiste : «la garantie de l’État est automatiquement délivrée en même temps que la demande de prêts, sauf pour les grands groupes dont le dossier est soumis à la validation de Bercy. Les banques se sont engagées à décider vite : il ne faudra qu’une dizaine de jours entre le moment où le crédit sera demandé et celui où l’argent sera décaissé».

    La Croix du 1er avril
  • Industrie
    Bruno Le Maire propose la création d’un fonds de redressement européen exceptionnel
    Bruno Le Maire a proposé ce jeudi la création d’un fonds de redressement «européen et exceptionnel», sous l’égide de la Commission Européenne, d’une durée de vie limitée de cinq à dix ans, pour préparer l’après-crise. Celui-ci serait doté d’une capacité d’emprunts communs, remboursables par des contributions nationales. Un vidéo-sommet des 27 chefs d’État et de gouvernement européens est prévu mardi prochain.

    Le Figaro du 3 avril
  • Industrie
    Boeing lance un plan de départs volontaires
    Dave Calhoun, le CEO de Boeing, a présenté ce jeudi à ses salariés la mise en oeuvre d'un plan de départs volontaires, sans en préciser l'ampleur. Le constructeur emploie plus de 150 000 personnes à travers le monde, dont 70 000 dans le seul Etat de Washington, au nord-ouest des Etats-Unis, selon les chiffres de La Tribune. Air Journal précise que Boeing a de plus annoncé la suspension temporaire, jusqu’au 20 avril, de l’activité de ses installations de Ridley Town (Pennsylvanie), dans la région de Philadelphie.

    Ensemble de la presse du 3 avril
  • Industrie
    Coronavirus : Aviation Sans Frontières se met au service des besoins des hôpitaux
    L’ONG Aviation Sans Frontières (ASF) a annoncé la mise en place prochaine d'une plateforme collaborative pour réaliser des rapatriements à la demande et de l'acheminement de personnel soignant et de petit matériel médical. Certains constructeurs, Dassault Aviation et Daher notamment, ont déjà mis des appareils à disposition. «On demande aux professionnels du secteur de mettre à disposition des avions et des équipages à titre gracieux… et on propose d'aller chercher les personnes en France, où qu'elles se trouvent», a résumé Gérard Feldzer, le président d'ASF, dans une intervention auprès de BFM TV.

    Le Journal de l’Aviation du 3 avril
  • Industrie
    Thierry Breton détaille la stratégie de Bruxelles sur les données industrielles
    Dans un entretien accordé à l’Usine Nouvelle, Thierry Breton, le commissaire européen au Marché Intérieur, explique la stratégie de Bruxelles sur les données industrielles. «Une étape nouvelle démarre, celle de l’émergence des données industrielles. Et elle est rendue possible par l’avènement des réseaux 5G qui vont supporter des applications bien plus critiques pour l’industrie, les transports, les communications», note-t-il. «Nous avons besoin dans l’industrie de plates-formes qui n’ont, en termes de contraintes techniques et de protocoles, rien à voir avec celles des réseaux sociaux», observe-t-il également, soulignant que l’Europe «dispose des savoir-faire en la matière et d’une certaine avance industrielle».

    L’Usine Nouvelle du 2 avril

Défense
  • Défense
    Entretien avec David Sadek, en charge de l'Intelligence Artificielle pour le groupe Thales
    David Sadek, vice-président Recherche, Technologie et Innovation chez Thales, accorde un entretien au magazine Air & Cosmos, dans lequel il détaille les innovations mises au point par Thales en matière d'Intelligence Artificielle (IA) dans les domaines de la défense et de la cybersécurité. Il rappelle que Thales a notamment développé le système de reconnaissance d'images à bord du Rafale de Dassault Aviation. Thales travaille également sur des applications telles que le copilote digital, développé notamment dans le cadre du SCAF. Thales a également mis au point AR4CybAIR, une solution de cyberdéfense augmentée pour les opérations aériennes. Dans le domaine de la cybersécurité, l'approche Thales TrUE AI (TrUE pour Transparent, Understandable, Ethical), «s'appuie sur une IA qui répond à des exigences de validité, de sécurité, d'explicabilité et de responsabilité», rappelle notamment M. Sadek.

    Air & Cosmos du 3 avril

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    L’État est prêt à soutenir Air France-KLM
    Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie et des Finances, a indiqué ce jeudi que l'Etat était prêt à soutenir Air France-KLM : «Air France-KLM est une belle entreprise et nous voulons qu'elle reste en l'état, c'est pourquoi nous sommes prêts à la soutenir», a-t-il déclaré lors d’un point de presse en ligne. «Je ne veux pas être plus précis sur le type de soutien que nous pouvons apporter à Air France-KLM, mais nous ne la laisserons pas seule face à la crise très violente à laquelle les compagnies aériennes sont confrontées actuellement», a-t-il ajouté.

    La Tribune du 3 avril
  • Aviation Commerciale
    Le trafic aérien passager a baissé de 14,1% en février, selon l’IATA
    Le trafic aérien passager a baissé de 14,1% dans le monde en février, en comparaison annuelle, a annoncé ce jeudi l'Association Internationale du Transport Aérien (IATA). «Il s'agit de la plus forte baisse du trafic depuis le 11 Septembre, reflétant l'effondrement des voyages intérieurs en Chine et la chute brutale de la demande internationale à destination et en provenance de la région Asie-Pacifique, en raison de la propagation du virus Covid-19 et des restrictions de voyage imposées par les gouvernements», déclare l'association dans un communiqué.

    La Tribune et Le Journal de l’Aviation du 3 avril
  • Aviation Commerciale
    En Chine, reprise partielle du transport aérien
    L’Administration de l'aviation civile de Chine (CAAC) a annoncé lors d'une conférence de presse que les vols intérieurs ont augmenté d'environ un cinquième en mars par rapport au mois précédent dans le pays, mais qu’ils restent encore inférieurs de moitié au niveau d'avant la crise du coronavirus. Le nombre de vols quotidiens a progressé de 20,5% en mars, ce qui représente 42% des capacités enregistrées avant la mise en place des mesures de restriction pour endiguer la propagation du Covid-19.

    La Tribune du 2 avril
  • Aviation Commerciale
    Lufthansa et British Airways recourent au chômage partiel
    Après ses principaux concurrents européens, British Airways a décidé de suspendre la quasi-totalité de ses vols passagers, en mettant au chômage partiel 28 000 employés, indiquent Les Echos. Le groupe Lufthansa a quant à lui annoncé qu'il allait mettre plus de 60% de ses salariés au chômage partiel. Le groupe a également annoncé le prolongement de son plan de vol d'urgence, qui devait durer jusqu'au 19 avril, supprimant la quasi-totalité de ses liaisons aériennes jusqu'au 3 mai. Selon l'agence Reuters, Lufthansa mène des discussions avec le gouvernement allemand pour obtenir des aides d'Etat qui pourraient s'élever à plusieurs milliards d'euros.

    Reuters, Les Echos et La Tribune du 3 avril