Synthèse de presse

Espace
  • Espace
    ArianeGroup teste avec succès une chambre de combustion réalisée en impression 3D
    Les équipes «Propulsion liquide» d'ArianeGroup en Allemagne ont conçu et réalisé une chambre de combustion intégralement obtenue en impression 3D, dans le cadre du programme FLPP de l'Agence Spatiale Européenne (ESA) destiné aux moteurs d'étage supérieur des futurs lanceurs européens. Les essais à feu se sont déroulés du 26 mai au 2 juin sur le banc d'essai du DLR, (équivalent allemand de l’ONERA), à Lampoldshausen (Bade-Wurtemberg). Leur succès marque une nouvelle étape majeure vers des moteurs-fusées à propulsion liquide de haute performance et à très bas coût. «ArianeGroup est aujourd’hui un expert mondial dans l’application de la fabrication additive (impression 3D) à des équipements et moteurs de haute performance, utilisant des pièces métalliques de géométrie complexe sollicitées dans des conditions extrêmes de température et de pression», indique ArianeGoup dans un communiqué.

    Air & Cosmos et L'Usine Nouvelle du 8 juin
  • Espace
    L'Agence Spatiale Européenne lance un outil pour surveiller le déconfinement depuis l'espace
    L'Agence Spatiale Européenne (ESA) et la Commission européenne ont mis en ligne le 5 juin le tableau de bord RACE (Rapid Action Coronavirus Earth observation), une plate-forme publique destinée à surveiller la reprise de l'activité économique et l'impact du Covid-19 sur l'environnement, en rassemblant des images et des données satellitaires. Les sept satellites Sentinel, qui font partie du programme européen d’observation de la Terre Copernicus, permettront d’alimenter la plate-forme. D’autres acteurs publics ou privés, parmi lesquels, notamment, Airbus Defence and Space, apportent également des données à RACE. «Le secteur spatial est un secteur stratégique pour l’Union européenne, tant pour notre résilience que pour notre autonomie stratégique», déclare Pierre Delsaux, Directeur général adjoint à la Commission européenne à la Direction générale pour l'industrie de Défense et l'Espace, «RACE montre le rôle que le programme spatial de l’Union européenne peut jouer pour une reprise européenne durable à long terme».

    L'Usine Nouvelle du 8 juin
  • Espace
    Portrait :Didier Leboulc’h (Thales Alenia Space), à l’origine d’une nouvelle génération de satellites
    L'Usine Nouvelle dresse le portrait de Didier Leboulc’h, directeur de la stratégie et des solutions pour les télécommunications de Thales Alenia Space, à l’origine d’une nouvelle génération de satellites capables de changer de mission en orbite. Grâce à la numérisation des répéteurs et des antennes, les clients peuvent reprogrammer le satellite depuis le sol, réorienter ses faisceaux, modifier la nature des services offerts comme l’internet haut débit, la télévision...Une innovation révolutionnaire dans l’industrie spatiale.

    L'Usine Nouvelle du 8 juin
  • Espace
    Portrait : Grégory Pradels, fondateur de Newspace Factory
    L'Usine Nouvelle consacre un portrait à Grégory Pradels, qui coordonne l’initiative Newspace Factory, un regroupement d’une dizaine de PME innovantes, telles que Comat, Hemeria, Anywaves..., avec des solutions aussi bien adaptées pour le nouveau marché des constellations de minisatellites que celui des grands programmes spatiaux. «Grâce à cette structure, les PME ont trouvé de nouveaux débouchés et gagné en visibilité à l’international», se réjouit Grégory Pradels, désormais chargé de développer les activités du fabriquant toulousain de minisatellites Hemeria.

    L'Usine Nouvelle du 8 juin

Industrie
  • Industrie
    Un plan sectoriel en préparation pour l'aéronautique
    «Ce que nous avons fait pour l'automobile, nous allons le faire la semaine prochaine sur l'aéronautique, soit «un plan sectoriel de soutien» de plusieurs milliards d'euros, a indiqué dimanche le secrétaire d’État aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, sur LCI. L'objectif est «de ressortir [de la crise] plus forts que nous n'y sommes entrés», a souligné le secrétaire d'Etat, déclarant notamment : « cela veut dire que des groupes comme Airbus, Safran ou Thales soient en capacité de produire en 2027 l'avion hybride, en 2035 l'avion «vert»: c'est l'enjeu industriel des dix prochaines années et cela nécessite d'investir beaucoup maintenant pour être devant les Chinois, devant les Américains, dans dix ans». Cela nécessite aussi «d'avoir des contreparties fortes sur la localisation de l'emploi en France, en Europe» a-t-il ajouté. «Il est évident que si l'Etat français, si l'Union européenne investit très fortement pour soutenir d'abord l'emploi, et ensuite se crée des avantages pour les dix ans qui viennent, nous demandons à ce qu'une partie de l'activité soit localisée, quand elle est nouvelle, ou relocalisée quand c'est possible », a indiqué Jean-Baptiste Djebbari. La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a quant à elle confirmé vendredi le maintien d'un dispositif de chômage partiel pour certains secteurs, comme l'aéronautique.

    Le Figaro et Les Echos du 8 juin
  • Industrie
    Pour Carole Delga et Valérie Rabault, «l'industrie aéronautique doit être soutenue et développée»
    Dans une tribune publiée sur le site Internet du Journal du Dimanche, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie et ancienne secrétaire d'Etat, et Valérie Rabault, députée de Tarn-et-Garonne et présidente du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, détaillent leurs propositions pour un plan de soutien au secteur aéronautique. «Soutenir l'aéronautique est pour nous un impératif qui s'articule autour d'un double objectif : être capable d'encaisser le choc pendant les dix-huit prochains mois et se positionner pour devenir le leader mondial de l'avion «vert», déclarent-elles. Mme Delga et Mme Rabault préconisent notamment de «sauvegarder l'emploi et les compétences, par une prolongation de l'activité partielle jusqu'à la fin de l'année, au moins», une sauvegarde qui «doit être aussi l'occasion de faire évoluer les compétences au regard des enjeux de transformation de la filière : il faut «former plutôt que licencier». Il est de plus «indispensable de préserver la supply chain», insistent-elles, soulignant la nécessité «d'investir pour imaginer et créer l'avion vert et de grandir via des rapprochements d'entreprises. Pour cela, nous soutenons l'Aérofund, qui aura vocation à accompagner les TPE, PME et ETI pour ce double mouvement». La tribune appelle également le gouvernement à «étendre sans tarder la protection juridique de l'Etat aux entreprises de l'aéronautique», afin de les protéger des visées éventuelles d'investisseurs hors UE, et de «sanctuariser la capacité d'Airbus en France, et notamment à Toulouse». Les deux dirigeantes souhaitent également voir «inclure, dans le plan de sauvetage des compagnies aériennes, des commandes d'avions».

    Le Journal du Dimanche du 7 juin
  • Industrie
    Entretien avec Bruno Even, CEO d'Airbus Helicopters
    Bruno Even, CEO d'Airbus Helicopters, accorde un entretien à La Provence, dans lequel il évoque la résilience du groupe face à l'impact de la crise liée au coronavirus, indiquant : «on sait que cela va repartir. Nous sommes leader et nous devons proposer des hélicoptères compétitifs». «Nous avons des enjeux de certifications en 2020. D’abord sur le H145 de la gamme des 3-4 tonnes, qui dans les jours qui viennent doit connaître une certification avec un nouveau rotor apportant 150 kilos de charges utiles supplémentaires pour nos clients. Et puis bien sûr le H160 qui s’adressera à tous les segments, y compris militaire. La certification doit intervenir avant fin juin pour une livraison au premier client d’ici la fin de l’année, et une montée en cadence dès 2021, dont la livraison de quatre premières machines à la Marine nationale», explique M. Even. «Les commandes publiques peuvent jouer un rôle d’amortisseur sur cette période. Il y a un enjeu de maintien des compétences et de l’emploi. Nous attendons les décisions de l’État qui a annoncé vouloir prendre des mesures de soutien à la filière», ajoute le dirigeant.

    La Provence du 8 juin

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Reprise des vols d'Air France : entretien avec Anne Rigail
    Anne Rigail, Directrice générale d'Air France, accorde une interview au Parisien. Elle détaille le calendrier de la reprise progressive des vols. «Nous ciblons une offre de 15% en moyenne fin juin, vers plus de 100 destinations», indique-t-elle, estimant que l’offre de la compagnie remontera à 35% en juillet, avant d’atteindre 40% au mois d’août, notamment grâce à la reprise des vols internationaux. La priorité a été donnée en juin au réseau domestique, en particulier vers la Corse «puisqu’il n’y a plus de restrictions vers l’île». Pour l’Europe, «on se prépare à une réouverture des frontières pour le 15 juin. Et notamment vers l’Europe du Sud, Grèce, Espagne, Portugal», selon Mme Rigail. «Le principal est de retrouver nos clients, nous en sommes très heureux», déclare la dirigeante.

    Le Parisien du 6 juin

Défense
  • Défense
    Nouvelle étape franchie pour le programme MGCS
    Les trois partenaires du programme MGCS (Main Ground Combat System), les groupes allemands Rheinmetall et Krauss-Maffei Wegmann (KMW) et le groupe français Nexter, ont signé fin mai le premier contrat d’études avec le BAAINBw (l’office fédéral allemand de l’Equipement, des Technologies de l’information et du Soutien en service de la Bundeswehr), établissant le partage de la charge de travail industriel, rapporte l'Usine Nouvelle.

    L'Usine Nouvelle du 8 juin

international
  • international
    L'Union européenne pourrait rouvrir ses frontières extérieures début juillet
    L’Union européenne (UE) rouvrira complètement ses frontières intérieures d’ici fin juin et devrait commencer début juillet à lever les restrictions de voyages à destination ou en provenance de l’extérieur de l’UE, a annoncé la Commissaire aux Affaires intérieures, Ylva Johansson, qui a précisé, lors d'une visioconférence, que la plupart des pays de l’UE (dont la France) lèveraient d’ici au 15 juin les contrôles aux frontières entre pays membres mais que certains, comme l’Espagne, attendraient la fin du mois. «Cela signifie donc que les contrôles intérieurs aux frontières seront levés d’ici fin juin, j’imagine. Nous devrions envisager la levée progressive des restrictions aux voyages non-essentiels vers l’UE début juillet» , a-t-elle indiqué.

    Ouest-France et Air Journal du 6 juin