Synthèse de presse

Compétitivité
  • Compétitivité
    Lufthansa : la Commission européenne et les actionnaires valident le plan d’aide par l’Etat allemand
    La Commission européenne a approuvé le 25 juin la recapitalisation de Lufthansa par l’Etat allemand à hauteur de 6 milliards d’euros, afin d’aider la compagnie aérienne allemande à surmonter la crise liée au coronavirus. Outre cette injection de capital, l’Etat allemand va apporter sa garantie à un prêt de 3 milliards d’euros. Le plan d’aide, qui porte donc sur un total de 9 milliards d’euros, prévoit le retour à hauteur de 20% de l’Etat allemand dans le capital de Lufthansa. Il a été approuvé à 98% des voix par les actionnaires ce 25 juin. « Cette aide substantielle est assortie de conditions, notamment pour garantir que l’État soit suffisamment rémunéré, et de mesures supplémentaires pour limiter les distorsions de concurrence », a déclaré dans un communiqué la vice-présidente de la Commission européenne, Margrethe Vestager.

    Air-journal du 25 juin 2020

Industrie
  • Industrie
    NAC livre un ATR-72 à Windrose Aviation
    Nordic Aviation Capital (NAC) a livré un de ses ATR 72-600 (MSN 1178) à Windrose Aviation. La compagnie ukrainienne est un nouveau client du loueur danois. Il s'agit aussi du tout premier ATR à revenir en Ukraine après l'arrêt des vols de l'ancienne filiale d'UTAir Ukraine avec ce type d'appareils en 2014. Windrose prévoit d'aligner huit ATR 72-600 d'ici deux ans.

    Journal de l’Aviation du 25 juin 2020
  • Industrie
    Airbus dit être parvenu à son objectif de production d’appareils
    Airbus est parvenu à son objectif de production d'appareils et a atténué les problèmes industriels récemment rencontrés alors que s'ouvre une nouvelle phase pour l'avionneur dans la gestion de la crise liée au coronavirus, a déclaré le 25 juin à Reuters Michael Schoellhorn, directeur des opérations (Chief Operating Officer, COO) d’Airbus Commercial Aircraft. Le groupe, qui avait décidé d'abaisser de 33 à 42% sa production pour faire face à la faiblesse de la demande, la quasi-totalité de la flotte des compagnies aériennes étant clouée au sol, avait également dû composer avec des problèmes d'approvisionnements. « Nous nous sommes remis de cette phase et nous sommes désormais en place pour les nouveaux taux, a déclaré Michael Schoellhorn. La production mensuelle des A320/321, A350 et A330, fixée respectivement à 40, six et deux unités contre 60, 9,5 et 3,5 avant la crise, est un point d'équilibre qui ne perturbe pas trop l'ensemble de la chaîne d'approvisionnements et nous place à un point relativement proche de nos prévisions d'évolution du marché ».

    Reuters du 25 juin 2020 - L’Usine Nouvelle du 25 juin 2020
  • Industrie
    Les Ateliers de la Haute-Garonne se lance dans la fabrication de masques chirurgicaux
    Les Ateliers de la Haute-Garonne se lancent dans une nouvelle activité : la fabrication de masques chirurgicaux et FFP2, une diversification pour cette entreprise plus que centenaire qui est devenue leader mondial de fabrication de rivets pour l’aéronautique. « Nous souhaitons maintenant nous diversifier vers le médical en commençant par la fabrication de masques, commente Stéphane Auriol, dirigeant associé des Ateliers de la Haute-Garonne. Cette activité n’a pas été créée à cause du Covid. Elle entre dans notre prospective de diversification vers le médical ».

    La Dépêche du Midi du 26 juin 2020
  • Industrie
    Safran adopte sa raison d’être
    La raison d'être du Groupe Safran a été approuvée par le Conseil d'administration et présenté lors de la dernière Assemblée générale des actionnaires. « Grâce à l'engagement de ses collaborateurs, grâce à l'innovation et à l'excellence opérationnelle, Safran invente, fabrique et soutient en service des solutions de haute technologie pour contribuer durablement à un monde plus sûr, où le transport aérien devient toujours plus respectueux de l'environnement, plus confortable et plus accessible. Safran engage aussi ses compétences au service d'enjeux stratégiques tels que la défense et l'accès à l’espace », indique le motoriste. Cette formulation décrit l'action du Groupe Safran et les moyens dont il dispose. Elle énonce sa mission, puis précise la finalité du tout. Elle constitue une démonstration de l'utilité citoyenne de Safran, et fixe un cap vers lequel toute partie prenante du Groupe peut se tourner. Les entreprises françaises ont été encouragées par la loi PACTE du 22 mai 2019 à se doter d'une raison d'être. Dans sa formulation, elle doit expliquer clairement la mission de l'entreprise et démontrer son utilité sociale, sociétale et environnementale, au-delà de sa vocation purement économique. Elle doit être un texte de référence prévalant sur le long terme et donnant du sens à la stratégie de l’entreprise.

    Boursier.com du 23 juin 2020

Défense
  • Défense
    MCO : Safran Helicopter Engines remporte le contrat pour le soutien des NH90 allemands et norvégiens
    La NAHEMA (NATO Helicopter Management Agency) vient de confier à Safran Helicopter Engines le soutien en MCO (maintien en condition opérationnelle) de 276 moteurs RTM322 équipant les NH90 appartenant au BAAINBw (Office fédéral des équipements, des technologies de l’information et du soutien en service de la Bundeswehr) en Allemagne et à l’Agence norvégienne des équipements de défense (Norwegian Defence Materiel Agency). Ces moteurs vont bénéficier du contrat de soutien Global Support Package (GSP) du motoriste et qui fait partie de la gamme EngineLife Services, les offres de services de Safran pour les moteurs d’hélicoptères. Ce contrat concerne la flotte de NH90 de l’armée allemande (Deutsches Heer), de la marine allemande (Deutsche Marine) et de la Force aérienne royale norvégienne (Luftforsvaret).

    Air & Cosmos du 25 juin 2020

Espace
  • Espace
    Airbus Defence and Space décroche un contrat pour la maintenance des composants européens de l'ISS
    Airbus Defence and Space a annoncé le 25 juin la signature d'un contrat de 16 millions d'euros avec l'Agence Spatiale Européenne (ESA) pour la maintenance des composants européens de l'ISS. L'accord comprend notamment l'entretien du laboratoire européen Colombus, construit il y a douze ans par Airbus Defence and Space et Thales Alenia Space. Le constructeur épaulera l'équipe de l'ESA dédiée à la surveillance des systèmes de survie, des systèmes de commande de vol et des équipements du laboratoire européen.

    L’Usine Nouvelle du 25 juin 2020

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    EasyJet lève 419 millions de livres pour renforcer sa trésorerie
    La compagnie aérienne britannique EasyJet a annoncé ce jeudi 25 juin avoir levé 419 millions de livres (plus de 464 millions d'euros) via l'émission de nouvelles actions. Alors que la compagnie a creusé ses pertes au premier semestre à cause du coronavirus, ces fonds doivent lui permettre de renforcer sa trésorerie. Cette opération, dont le principe avait été dévoilé la veille, porte sur un peu moins de 15% du capital du transporteur, selon un communiqué. EasyJet se félicite du soutien reçu par ses actionnaires et de nouveaux investisseurs lors de ce placement qui s'est fait en quelques heures au prix de 703 pence par action, soit 5% de moins que le cours de clôture de mercredi 24 juin.

    AFP du 25 juin 2020 - La Tribune du 25 juin 2020
  • Aviation Commerciale
    Les compagnies aériennes européennes demandent la prolongation de l’assouplissement sur les créneaux horaires
    La principale association européenne représentant les compagnies aériennes, A4E, a réclamé le 25 juin la prolongation de l'assouplissement des règles sur les créneaux aéroportuaires à la saison hivernale, toujours à cause des incertitudes liées à la pandémie de Covid-19. « Nous appelons les régulateurs à accorder une prolongation sans délai, et à donner aux compagnies aériennes européennes les meilleures chances possibles pour se remettre de cette crise sans précédent », a déclaré Thomas Reynaert, directeur d'A4E, dans un communiqué. En mars, l'Union européenne avait décidé de suspendre temporairement jusqu'en octobre les règles sur les créneaux aéroportuaires, qui contraignent les compagnies aériennes à utiliser au moins 80% des créneaux horaires qui leur sont attribués dans les aéroports, faute de quoi elles perdent leurs droits la saison suivante. Selon A4E, une flexibilité doit être maintenue « pour répondre à une demande imprévisible des passagers en lien avec la crise sanitaire ».

    AFP du 25 juin 2020 - Le Figaro du 25 juin 2020
  • Aviation Commerciale
    Le Danemark vole au secours de son secteur aérien
    Le Danemark a annoncé le 25 juin une série de mesures pour soutenir son secteur aérien, fragilisé par la pandémie de coronavirus, en s'engageant à fournir jusqu'à 260 millions de couronnes (35 millions d'euros) d’aides. Au terme d'un compromis entre le gouvernement et les partis de gauche, de gauche radiale et le Parti populaire conservateur, le royaume scandinave propose - entre autres - jusqu'à 135 millions de couronnes de soutien aux vols intérieurs pendant 5 mois et une enveloppe de 90 millions de couronnes destinée à réduire les taxes aéroportuaires.

    AFP du 25 juin 2020 - Le Figaro du 25 juin 2020