Synthèse de presse

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Les Etats-Unis accordent 335 millions de dollars d’aides aux aéroports
    La secrétaire américaine aux Transports, Elaine L.Chao, a annoncé le 24 septembre que l’administration Trump accorderait 335 millions de dollars de subventions pour la sécurité et les infrastructures aéroportuaires par l’intermédiaire de la Federal Aviation Administration (FAA) à 80 aéroports dans 25 États. « Les projets d’infrastructure aéroportuaire payés par ce financement fédéral de 335 millions de dollars amélioreront la sécurité, les déplacements, créeront des emplois et offriront d’autres avantages économiques aux communautés locales », a-t-elle déclaré. Le total comprend 300 millions de dollars du programme d’amélioration des aéroports (AIP) et 35 millions de dollars de subventions accordées en vertu de la loi CARES (Coronavirus Aid, Relief, and Economic Security Act) promulguée le 27 mars 2020 par le président Trump pour soutenir les aéroports en période de pandémie. « Ces 61 subventions AIP permettront aux aéroports du pays de démarrer et de mener à bien des projets vitaux pour l’exploitation sûre et efficace des aéroports de notre pays », a déclaré Stephen M. Dickson, administrateur de la FAA.

    Air Journal du 27 septembre 2020
  • Aviation Commerciale
    Qatar Airways reçoit 2 milliards de dollars d’aide publique
    La compagnie aérienne Qatar Airways, doublement affectée par un boycott régional et par la pandémie de Covid-19, a annoncé avoir reçu près de 2 milliards de dollars d'aide publique pour se maintenir à flot. L'Etat qatari, qui en est propriétaire à 100 %, a volé à son secours en lui versant une avance de 7,3 milliards de rials (17 milliard d’euros), qui sera suivie de l'émission de 730 millions d'actions destinées à l'Etat. « Qatar Airways a l'habitude de faire face à des défis exceptionnels mais l'année 2019-2020 a été l'une des plus difficiles », souligne la compagnie dans un communiqué introduisant son rapport annuel.

    Ensemble de la presse du 27 septembre 2020
  • Aviation Commerciale
    Transavia entend relancer son développement
    La filiale low-cost d’Air France, Transavia, a prévu de prendre livraison de 8 Boeing 737-800 NG au cours de la saison été 2021, selon La Tribune. Pris en location, ces avions s'ajouteront aux 40 exemplaires qu'exploite déjà la compagnie aujourd'hui, faisant ainsi grossir la flotte de 20%. Il s'agit de la plus forte augmentation de la flotte depuis sa création en 2007. La compagnie entend utiliser ces nouveaux appareils pour se développer à la fois sur le réseau intra-européen et le réseau intérieur français, que Transavia a désormais vocation à desservir, pour ramener les comptes sur cette partie du réseau à l’équilibre en 2023.

    La Tribune du 26 septembre 2020
  • Aviation Commerciale
    Nouvelle réunion des Etats-membres sur le « ciel unique européen »
    Les ministres des Transports des 27 Etats-membres de l’UE vont commencer à discuter ce lundi 28 septembre du projet de la Commission européenne, connu sous le nom de « ciel unique européen », visant à mieux coordonner à l'échelon continental la gestion du trafic aérien. Selon l'exécutif européen, une meilleure coordination des flux et des routes plus directes doivent permettre de rendre le secteur « plus efficient » dans la lutte contre le réchauffement climatique et l'aider à surmonter la crise en facilitant l'adaptation des capacités de trafic à la demande. La Commission propose notamment que les redevances aériennes soient à l'avenir modulées selon l'empreinte environnementale des avions. Le texte doit désormais être examiné ces prochains mois par le Parlement européen et par le Conseil, où siègent les Etats membres.

    Les Echos du 28 septembre 2020

Industrie
  • Industrie
    Le Boeing 737 MAX de retour en vol d’ici la fin de l’année ?
    Les travaux de certification du Boeing 737 MAX, cloué au sol depuis mars 2019, sont en cours de finalisation et une remise en service en Europe est envisagée d’ici la fin de l’année, a déclaré Patrick Ky, président de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA), le 25 septembre. « Nous sommes en train de finaliser tout ce qui doit être finalisé et je crois que pour la première fois depuis un an et demi, je peux dire qu’on voit la fin des travaux sur le MAX et on commence à regarder comment pouvoir remettre en service le MAX d’ici la fin de l’année, a-t-il expliqué. En ce qui nous concerne, nous tablons sur une levée de l'interdiction de vol courant novembre ». L’appareil s’est récemment rapproché d’un retour dans le ciel avec une série de vols de certification fin juin par le régulateur américain de l’aviation, la FAA, puis début septembre par l’EASA, mais plusieurs étapes restent encore à franchir avant que les autorités aériennes n’accordent leur autorisation, notamment sur la formation des pilotes. Cloué au sol depuis mars 2019, le Boeing 737 MAX va subir un important vol d'évaluation cette semaine aux Etats-Unis. L’autorité de l'aviation civile américaine (la FAA) a informé vendredi 25 septembre les élus du Congrès que le test se déroulerait à Seattle, siège industriel du constructeur aéronautique. L'avion sera piloté par l’administrateur de la FAA en personne, Steve Dickson, ancien pilote d'avion de ligne. Il prendra les commandes de l'appareil après avoir procédé à un entraînement sur un simulateur de vol. Il partagera ensuite ses observations avec le personnel technique de la FAA. Steve Dickson a déjà prévenu par le passé qu'il n'autoriserait pas le redécollage du 737 MAX tant qu'il ne l'aurait pas lui-même testé.

    Le Journal de l’Aviation du 25 septembre 2020 – Air & Cosmos du 25 septembre 2020 - L’Usine Nouvelle du 25 septembre 2020
  • Industrie
    Force Ouvrière vent debout contre les propositions de la Convention citoyenne pour le climat
    Dans une interview avec l’Usine Nouvelle, Zaïnil Nizaraly, secrétaire général de la Fédération Force Ouvrière de l’Equipement des Transports et des Services (Feets FO) et Michael Dellis, secrétaire fédéral en charge du transport aérien, expliquent pourquoi leur organisation s’oppose aux conclusions de la Convention citoyenne pour le climat. « Concernant les propositions en elles-mêmes, ce sont les emplois de milliers de personnes qui risquent d’être détruits, entre 120 000 et 150 000 selon la DGAC, explique Zaïnil Nizaraly. Or, le transport aérien, c’est seulement 2% des émissions de CO2. Sur le transport maritime, sur lequel la fédération est également compétente, il y a de véritables sujets d’émission et de pollution de la part de cargos qui sont dans des états de délabrement sans commune mesure et dont on ne parle pas. On peut douter de l'efficacité des mesures proposées par la Convention sur le plan environnemental concernant l'aérien ».

    L’Usine Nouvelle du 25 septembre 2020
  • Industrie
    Latécoère annonce un plan de restructuration
    Vendredi 25 septembre, lors d’un Comité social et économique (CSE), la direction de Latécoère a présenté aux représentations syndicales un plan de restructuration, envisageant la suppression de 475 postes sur les 1 500 que compte l’entreprise en France.

    Ensemble de la presse du 26 septembre 2020

Défense
  • Défense
    La Marine fait voler le drone AR5 Tekever en Méditerranée
    La Marine nationale exploite depuis quelques jours un drone AR5, au départ de la base aérienne 125 d’Istres. Cet appareil prêté dans le cadre d’un partenariat avec l’EMSA (Agence européenne de sécurité maritime) est mis en œuvre conjointement par le français CLS et son constructeur, le Portugais Tekever. L’AR5 pourrait « voler 10 à 12 heures » explique un expert de la marine à la préfecture maritime, mais son endurance est bridée à 7 heures afin de prendre en compte toutes les contraintes, notamment celles liées à l’espace aérien.

    Air & Cosmos du 25 septembre 2020
  • Défense
    L'Autriche se dote d'hélicoptères AW169
    L'Autriche a annoncé le 21 septembre sa décision d’acquérir 18 hélicoptères AW169 auprès de Leonardo dans le cadre d'un contrat estimé à 300 millions d’euros. « Avec cet hélicoptère, nous achetons un appareil très efficace et moderne, qui servira non seulement à la sécurité de nos soldats, mais aussi à la sécurité de toute la population », a déclaré Klaudia Tanner, ministre de la Défense. Via cette acquisition, l'Autriche vise également à moderniser sa flotte d'hélicoptères. Les appareils de Leonardo viendront ainsi remplacer les Alouette III, entrées en service en 1967. Le retrait de service de ces voilures tournantes est programmé pour 2023.

    Air & Cosmos du 25 septembre 2020
  • Défense
    Les parlementaires français étudient la stratégie spatiale de défense
    Une délégation de la Commission de la défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale, conduite par Françoise Dumas, présidente de la Commission, s’est rendue au Centre Spatial de Toulouse (CST) pour y constater comment la stratégie spatiale de défense est concrètement déclinée sur le terrain. Sous l'impulsion de la ministre des Armées, Florence Parly, le CST accueille en effet le Commandement de l'Espace (CDE) « pour profiter de toutes les synergies possibles avec le CNES ». Une trentaine de militaires du CDE sont d'ores et déjà déployés au CST « dans le cadre d’une montée en puissance qui devrait atteindre un effectif d’environ 400 personnes à l’horizon 2025 ».

    Air & Cosmos du 25 septembre 2020

Compétitivité
  • Compétitivité
    Le gouvernement présente aujourd’hui le projet de loi de finances 2021
    Le projet de loi de finances pour 2021 que présente lundi 28 septembre le gouvernement sera centré sur le plan de relance de 100 milliards d'euros annoncé début septembre. Grâce à lui, l'objectif est de retrouver en 2022 le « niveau de richesse d'avant la crise », a assuré le Premier ministre Jean Castex, un objectif qu'il jugeait « ambitieux mais à notre portée ». « Un défi considérable », a pour sa part estimé le ministre de l'Économie Bruno Le Maire. Sur les 100 milliards prévus sur deux ans, 10 milliards devraient avoir déjà été dépensés cette année, notamment pour le soutien à l'emploi des jeunes, et 30 milliards seront injectés dans l'économie l'an prochain. Au total, un tiers du plan servira à améliorer la compétitivité des entreprises et à favoriser la réindustrialisation du pays, notamment via une baisse de 10 milliards d'euros des impôts de production pesant sur les entreprises. Trente milliards doivent permettre d'accélérer la transition écologique, via des aides à la rénovation des logements ou aux transports propres. Et enfin 35 milliards d'euros serviront à financer des mesures de solidarité et de soutien à l'emploi (formation, etc.). Grâce à ce plan, le gouvernement table sur un rebond du produit intérieur brut (PIB) de 8 % l'année prochaine, après une contraction historique attendue à 10 % cette année.

    Ensemble de la presse du 28 septembre 2020

Emploi
  • Emploi
    L’armée de l’Air et Thales parmi les recruteurs les plus actifs
    Sur les dix employeurs les plus actifs sur la plateforme Cadremploi sur la période qui s’étend du 1er mai au 20 septembre, l’armée de l’Air arrive en première position, Dassault Systèmes en deuxième tandis que Thales arrive à la neuvième place. Quatre mois et demi après la fin du confinement, le marché de l’emploi ne s’est pas effondré. « Je suis même favorablement surpris, explique Alain Roumilhac, président de Manpower France, dans Les Echos. Nous sommes sur des volumes de recrutement équivalents à 85% de l’année précédente ».

    Le Figaro du 28 septembre 2020

Environnement
  • Environnement
    Le tournant de l’hydrogène, un accélérateur technologique
    Le pari d’Airbus d’élaborer un avion à hydrogène dès 2035 montre que la crise sanitaire a contraint les constructeurs aéronautiques à opérer un saut plus rapide que prévu dans les technologies de demain, analyse dans sa chronique Jean-Michel Bezat, journaliste au Monde. « L’industrie aéronautique et le transport aérien n’ont d’autre choix que de faire cette révolution verte, comme l’industrie automobile avec les véhicules électriques et hybrides, écrit-il. L’aviation commerciale y joue ni plus ni moins sa survie – une situation impensable avant que la crise sanitaire ne lui ait coupé les ailes. Les 80 millions d’emplois qu’elle génère dans le monde ne sont pas seuls en cause. Elle est plus qu’un secteur économique, plus qu’un outil de développement et même plus qu’un trait d’union entre les hommes. Elle incarne un rêve de liberté ».

    Le Monde du 28 septembre 2020