Synthèse de presse

Industrie
  • Industrie
    Airbus Helicopters : entretien avec Bruno Even
    Bruno Even, CEO d'Airbus Helicopters, accorde un entretien aux Echos. Face aux conséquences de la crise sanitaire, Airbus Helicopters «résiste bien, et devrait stabiliser cette année et l'an prochain son chiffre d'affaires au niveau de 2019», précise le dirigeant, qui souligne notamment l'importance des programmes militaires pour soutenir à moyen terme l'activité d'Airbus Helicopters. M. Even évoque en particulier le programme de modernisation du Tigre, dénommé Tigre Mk3, «essentiel pour étendre la durée de vie de cet hélicoptère à l'horizon 2045». «Nous attendons dans les semaines qui viennent le feu vert des trois pays partenaires du Tigre - France, Allemagne et Espagne -, pour confirmer ce développement pour le Tigre Mk3», indique-t-il, tout en soulignant que l'Europe doit préparer des programmes équivalents à ceux du projet américain «Futur vertical lift» d’hélicoptère à très grande vitesse. «L'industrie européenne doit s'organiser comme elle l'avait fait pour le programme NH90, qui avait réuni Leonardo, Fokker et Airbus Helicopters, afin de doter l'Europe d'un hélicoptère de transport de troupes. Il nous faut, à Bruxelles, avec l'appui du Fonds européen de développement, préparer cette compétition pour éviter de se voir imposer un équipement américain sans aucune alternative», prévient M. Even.

    Les Echos du 17 novembre
  • Industrie
    Guillaume Faury appelle les gouvernements européens à généraliser les tests pour les passagers
    Guillaume Faury, CEO d’Airbus, qui s’exprimait lundi lors d'une conférence organisée par le conseil économique du parti allemand CDU, a appelé les gouvernements européens à recourir au dépistage systématique des passagers plutôt qu'aux mesures de quarantaine pour lutter contre le coronavirus. Le dirigeant a estimé que le trafic aérien ne reviendrait pas à son niveau de 2019 avant trois ans, et dans le pire des cas dans cinq ans. Les vols intérieurs pourraient se rétablir lentement dans les prochains mois, mais les vols européens ou internationaux resteront à un niveau très bas pendant beaucoup plus longtemps, a ajouté Guillaume Faury.

    Les Echos du 17 novembre
  • Industrie
    Iven, une place de marché proposée par Thales
    L’Usine Nouvelle consacre un article à la place de marché Iven, mise en ligne début septembre par le groupe Thales. Construite notamment avec la pépite Mirakl, Iven, place de marché à destination des industriels de la défense et de l’aéronautique, rassemble 150 000 références : des pièces détachées et des consommables. L’outil vise à simplifier la démarche d’achats des industriels. Iven rassemble pour l’instant une douzaine de fournisseurs, dont les Ateliers de la Haute-Garonne, Gillis Aero, Socomore… et devrait en compter une centaine à moyen terme, tous certifiés par Thales, de même que les acheteurs et les produits. Les technologies de cybersécurité de Thales assurent la sécurisation des transactions et de la confidentialité des données.

    L’Usine Nouvelle du 17 novembre

Environnement
  • Environnement
    Safran va motoriser l’eFlyer électrique de Bye Aerospace
    Bye Aerospace, start-up américaine qui projette de développer «eFlyer», une famille d’avions 100 % électriques, et Safran Electrical & Power, annoncent la signature d’un accord de coopération pour équiper les avions légers eFlyer 2 et eFlyer 4 en moteurs électriques ENGINeUs ™ 100. Bye Aerospace, qui a fait voler, début 2019, un prototype équipé d’un moteur Siemens, opte ainsi pour une nouvelle motorisation. Le moteur ENGINeUs ™ est présenté par la start-up comme «la solution de production optimale pour répondre aux exigences rigoureuses du calendrier de certification FAA et EASA concernant l’eFlyer 2 et l’eFlyer 4». Bye Aerospace fait état d’un carnet de commandes s’élevant à 711 unités.

    Aerobuzz du 17 novembre

Défense
  • Défense
    Leonardo présente le Spartan Next Generation
    Leonardo a entamé les essais finaux du C-27J Spartan Next Generation. L’appareil dispose de nouveaux équipements, en particulier d’un nouveau système avionique et de dispositifs aérodynamiques avancés, qui amélioreront ses performances. Le premier C-27J de la nouvelle configuration sera livré à un client non divulgué en 2021.

    Air & Cosmos du 17 novembre
  • Défense
    Financement de l’industrie de défense française : quelles solutions hors du secteur bancaire ?
    La Tribune consacre un article détaillé au problème du financement de l’industrie de défense, les entreprises se trouvant exclues «de plus en plus souvent», selon le ministère des Armées, du bénéfice de financements (prêts et crédits) par le secteur bancaire français. Des refus motivés par des raisons d’image, selon la sénatrice Hélène Conway-Mouret. Interrogé le 21 octobre par les sénateurs lors d'une audition à la commission des affaires étrangères et de la défense, le Délégué général pour l'armement (DGA), Joël Barre, a confirmé que «les entreprises de défense se heurtent de plus en plus fréquemment à un phénomène de frilosité bancaire». Un constat partagé par deux sénateurs de la commission des affaires étrangères et de la défense, Pascal Allizard (Les Républicains) et Michel Boutant (PS), auteurs d'un rapport d'information sur la base industrielle et technologique de défense (BITD). Le ministère dispose d’outils de soutien et d'accompagnement des PME, ETI et start-up de défense, à travers les fonds Definvest et Definnov. Pascal Allizard et Michel Boutant estimaient toutefois dans leur rapport qu'il manque à ce jour «un ou des fonds français de taille à financer ce type d'investissements, dès lors que l'entreprise en question aurait été jugée stratégique». Les entreprises du secteur peuvent également bénéficier du prêt Sofired-PME Défense géré également par Bpifrance, qui finance les projets de développement ou de croissance externe des PME à hauteur d'un prêt participatif de 100 000 à 1 million d'euros, en complément d'un cofinancement bancaire. L'Agence de l'innovation de défense (AID) dispose également d'un outil de financement dédié aux PME, le Régime d'Appui pour l'Innovation Duale (RAPID). Au niveau européen, Le Fonds européen de défense (FED), qui doit être doté de 9 milliards d'euros dans la proposition de Cadre financier Pluriannuel 2021-2027 de l'Union européenne, vise à apporter un soutien financier notamment via l'octroi de subventions aux projets, collaboratifs en matière de défense. Ce fonds valorise la participation de PME aux projets, et dispose de capacités à accompagner certains projets portés exclusivement par des PME.

    La Tribune du 17 novembre

Espace
  • Espace
    Perte de la mission Taranis
    Le lancement du satellite français Taranis a échoué en vol dans la nuit du 16 au 17 novembre. «Huit minutes après le décollage de la mission Vega n°17, immédiatement après le premier allumage du moteur du quatrième étage Avum, une dégradation de la trajectoire a été constatée, entraînant la perte de la mission», explique Arianespace dans un communiqué. Les analyses des données de télémesure sont en cours pour préciser les raisons de cet échec.

    Ensemble de la presse du 17 novembre
  • Espace
    La capsule de SpaceX s'est arrimée à l’ISS
    La capsule Dragon de SpaceX, transportant quatre astronautes, trois américains et un japonais, s'est arrimée dans la nuit de lundi 16 à mardi 17 novembre à la Station spatiale internationale (ISS). SpaceX doit lancer deux autres vols habités en 2021 pour la NASA, dont un au printemps avec l'Européen Thomas Pesquet, et quatre missions de ravitaillement cargo dans les 15 prochains mois.

    Le Figaro et Ensemble de la presse du 17 novembre
  • Espace
    Eutelsat Konnect est désormais opérationnel en orbite
    Le satellite de télécommunications Eutelsat Konnect est opérationnel en orbite. Fabriqué par Thales Alenia Space et lancé par Arianespace le 17 janvier dernier, le satellite a rejoint l’orbite géostationnaire le 22 juillet. La crise sanitaire avait toutefois retardé la construction des infrastructures nécessaires au sol pour que le satellite soit pleinement opérationnel. Les tests sont à présent achevés, annonce Eutelsat, qui précise que le satellite «verra ses ressources en orbite augmenter progressivement avec 80% de la capacité en service d'ici la fin de l'année, avant d'atteindre 100% en mars 2021». Ce nouveau satellite tout électrique en bande Ka, développé dans le cadre du projet partenariat Neosat, mis en place par l’agence spatiale européenne (ESA) et le CNES, est destiné à desservir à grande échelle les marchés de l'Internet haut débit à travers l’Afrique et l’Europe.

    La Tribune et Le Figaro du 17 novembre

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Korean Air rachète Asiana Airlines
    La compagnie sud-coréenne Korean Air a annoncé, lundi 16 novembre, avoir conclu un accord en vue du rachat de sa concurrente Asiana Airlines, en difficulté financière, afin de «stabiliser l’industrie aéronautique coréenne frappée par la pandémie de Covid-19», précise-t-elle dans un communiqué. «Une fois que Korean Air aura acquis Asiana Airlines, la compagnie devrait se classer parmi les dix premières compagnies aériennes mondiales», selon le communiqué. Le montant de la transaction atteint près d’1,4 milliard d’euros. L’accord comprend également les filiales d’Asiana, les compagnies aériennes à bas coûts Air Seoul et Air Busan.

    Ensemble de la presse du 17 novembre
  • Aviation Commerciale
    Le trafic aérien en Chine a retrouvé son niveau pré-Covid
    L'offre de trafic domestique a retrouvé ses niveaux d'avant l'épidémie depuis la fin de l'été, d’après l'Administration de l'aviation civile de Chine (CAAC). «Le trafic de passagers sur les liaisons intérieures est revenu à 98% au troisième trimestre», a indiqué fin octobre un porte-parole du ministère des transports. Lors de la semaine de congé («golden week»), début octobre, les compagnies aériennes chinoises ont transporté plus de 13 millions de passagers, un chiffre en net rebond par rapport aux vacances nationales du printemps. Les livraisons d'avions aux clients chinois sont reparties cet été, portées par l'amélioration du marché intérieur. Airbus a ainsi pu célébrer à Tianjin, fin octobre, la livraison du 500ème appareil A320 assemblé dans son usine chinoise.

    Les Echos du 17 novembre
  • Aviation Commerciale
    Covid-19 : IATA rappelle les enjeux de la distribution mondiale de vaccins
    IATA vient de publier son guide relatif à la distribution et à l'approvisionnement des futurs vaccins contre la Covid-19, un document qui établit une série de recommandations à l'intention des gouvernements et des différents acteurs de la chaîne logistique aérienne. IATA souligne que l’opération, qui s'annonce être la plus grosse opération logistique jamais organisée à l'échelle de la planète, ne sera pas possible sans l'avion qui reste le moyen de fret le plus rapide et le plus efficace. IATA rappelle que des éléments préalables prioritaires sont requis : disponibilité d’installations et d’équipements à température contrôlée, personnels compétents pour la manutention des vaccins périssables et sensibles à la température, capacités de surveillance pour assurer le maintien de l’intégrité des vaccins.

    Air & Cosmos du 17 novembre

Formation
  • Formation
    Flight Academy Airbus : première promotion
    Les douze premiers cadets de la Flight Academy Airbus, qui avaient débuté leur formation à Angoulême, au printemps 2019, viennent d’être diplômés. Lancée en 2018, cette formation est dispensée pour le moment à Angoulême et à l’«Escuela de Aviación México» à Mexico. Elle s’adresse à des jeunes diplômés d’études secondaires du monde entier, sans aucune expérience. Elle a pour vocation de former des pilotes de ligne qualifiés sur A320. La formation, qui s’appuie sur une approche globale et innovante, intégrant les dernières technologies, applique aux élèves pilotes les normes et concepts spécifiques à Airbus.

    Aerobuzz du 17 novembre