Synthèse de presse

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Les acteurs du transport aérien s’organisent pour distribuer le vaccin contre la Covid-19
    La distribution de milliards de vaccins contre la Covid-19 représente un défi pour le transport aérien, dans un contexte où le ralentissement de l’aviation civile a des retentissements sur la capacité mondiale de fret (qui a diminué de 25% entre septembre 2019 et septembre 2020, selon des données d’IATA). Les plates-formes logistiques se multiplient dans les aéroports, rapporte L’Usine Nouvelle. Air France achève la construction d’une chambre à température contrôlée à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle; le logisticien allemand Kuehne+Nagel a ouvert deux hubs à Bruxelles (Belgique) et Johannesburg (Afrique du Sud), Emirates SkyCargo a créé un centre de fret aérien de 4 000 mètres carrés à Dubaï (Émirats Arabes Unis), et a transformé l’un de ses Airbus A380 pour convoyer des équipements médicaux. «Air France est prête pour le transport des vaccins», déclare à l’Usine Nouvelle un porte-parole de l’entreprise. «Une task force interne travaille sur le sujet depuis plusieurs mois pour que tout soit prêt le moment venu et que nous puissions acheminer le plus vite possible le vaccin, qui est classifié comme une marchandise vitale et donc prioritaire». Bolloré Logistics a créé un groupe de travail similaire.

    L’Usine Nouvelle du 18 novembre
  • Aviation Commerciale
    ACI Europe appelle les Etats à venir en aide aux aéroports
    Lors de son assemblée générale annuelle, qui s’est tenue en visioconférence ce mardi, ACI Europe a appelé les Etats à venir en aide à près de 200 aéroports européens risquant la faillite. L’abandon des mesures de quarantaine au profit de tests Covid rapides est également sollicité avec urgence. Olivier Jankovec, directeur général d’ACI Europe, a de plus estimé que le modèle économique des aéroports européens, basé sur la croissance continuelle du trafic, devra évoluer à moyen terme.

    Les Echos du 18 novembre
  • Aviation Commerciale
    EasyJet : perte de 1,27 milliard de livres pour l’exercice écoulé
    EasyJet a présenté les résultats de l'exercice 2019-2020, clos le 30 septembre, indiquant une perte de 1,27 milliard de livres (1,41 milliard d'euros), pour un chiffre d'affaires divisé par deux, à 3 milliards de livres. Reginald Otten, le directeur général adjoint pour la France d’EasyJet, accorde une interview à Ouest-France. Il indique que la prévision d’une reprise limitée à 20% des capacités de la compagnie au premier semestre 2021 est «prudente». «IATA (association internationale du transport aérien) ne prévoit pas de retour à la normale avant 2024. En ce moment, les restrictions partout en Europe sont le premier impact pour les compagnies», explique-t-il.

    Ensemble de la presse et Ouest-France du 18 novembre

Environnement
  • Environnement
    Avion décarboné : Safran «honorera sa part du contrat écologique»
    Philippe Petitcolin, Directeur Général de Safran, s’exprime dans La Tribune. Il souligne que Safran est pleinement impliqué dans la décarbonation du transport aérien, estimant qu’il est réaliste d'envisager que le transport aérien parvienne à réaliser une progression spectaculaire d'ici à 2050, «à condition d'agir sur l'ensemble des paramètres et d'amplifier dès aujourd'hui tous les efforts entrepris par notre écosystème». «Cela passera par la mise au point de nouvelles technologies (qui contribueront à hauteur de 40% à l'effort global), par l'optimisation des opérations aériennes (10%), et par l'introduction massive de carburants alternatifs à faibles ou zéro émissions (50%). L'avion électrique ou hybride - solution pertinente pour répondre à l'évolution des besoins de mobilité aérienne - fait partie des leviers à activer, mais ne résoudra pas à lui seul le problème du carbone. La solution au défi climatique sera une combinaison de mesures complémentaires», détaille-t-il. «Par son positionnement large sur une grande part des systèmes de l'avion, et en particulier sur la chaîne énergétique, Safran est au cœur du volet technologique de l'équation. Et nous entendons jouer un rôle majeur dans la nécessaire transition engagée. Nous honorerons notre part du contrat écologique», conclut le dirigeant.

    La Tribune du 18 novembre

Industrie
  • Industrie
    Le Mont Blanc reçoit le 1 400ème H135 d’Airbus Helicopters
    Le 1 400ème hélicoptère H135 a été livré à l'opérateur HEMS (Helicopter Emergency Medical Service) Mont Blanc, en Haute-Savoie. Depuis sa mise en service en 1996, la famille d’hélicoptères H135 a régulièrement amélioré ses performances et ses capacités. Les H135 sont exploités par plus de 290 clients dans 65 pays. Outre le HEMS, ils sont déployés pour les forces de l’ordre, l’aviation privée et d’affaires, la gestion de parcs éoliens en mer et la formation au vol militaire, précise Aerobuzz.

    Aerobuzz du 18 novembre
  • Industrie
    Conséquences de la Covid-19 : nouvelles prévisions de l’INSEE
    Le PIB devrait reculer de 4,5% au quatrième trimestre par rapport au troisième, estime l'INSEE dans une note présentée ce mardi. Sur l'ensemble de l'année 2020, la baisse de l'activité économique serait comprise entre 9% et 10%. «Les données hautes fréquences disponibles suggèrent que les pertes sont plus importantes en France que dans les pays voisins au cours de cette deuxième vague», indique Julien Pouget, chef du département de la conjoncture à l'Insee. «L'impact de ce reconfinement sera moins brutal qu'au printemps dernier», souligne-t-il toutefois.

    Ensemble de la presse du 18 novembre
  • Industrie
    Crise sanitaire : le gouvernement va renforcer les mesures de soutien aux entreprises
    Le ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, a annoncé prévoir désormais un rebond de l'activité de +6% l'an prochain, alors qu'il espérait +8% en septembre, avant que la deuxième vague épidémique n'advienne. «C'est une prévision sincère, prudente et responsable», a-t-il assuré. «Nous travaillons à des mesures de soutien complémentaires», a expliqué le ministre, notamment via une nouvelle aide proportionnelle au chiffre d'affaires perdu, dans le cadre du fonds de solidarité. Le mécanisme des prêts participatifs va aussi être renforcé.

    Les Echos du 18 novembre
  • Industrie
    Forte demande des PME industrielles pour bénéficier des aides à l’investissement
    Les mesures de soutien à l’investissement, mises en place dans le cadre du plan de relance, connaissent une forte demande. «Près de 20% des entreprises industrielles travaillant en France - soit près de 6 000 sur 34 000 - ont déposé des dossiers. Cela signifie qu’elles ont des projets d’investissement. Ce sont des pépites qui peuvent entraîner les autres», souligne Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie. C’est pour la ministre le signe «d’une certaine résilience du tissu industriel français». «Il s’agit d’un plan de transformation» vers une industrie plus digitalisée et plus verte, souligne Agnès Pannier-Runacher, «pas d’un plan de soutien : pour aider les entreprises fragilisées, il existe d’autres dispositifs (fonds de solidarité, report ou annulations de charges…)», insiste-t-elle.

    Le Figaro du 18 novembre

Défense
  • Défense
    Thales signe un contrat de 1,5 milliard d’euros pour équiper des frégates allemandes
    Le groupe Thales fournira les systèmes de communication et de gestion de combat des futures frégates de la Marine allemande, pour un montant total de 1,5 milliard d'euros. Ce contrat s'inscrit dans le cadre du programme «MKS 180» visant à doter la Marine allemande de quatre frégates polyvalentes, livrables entre 2027 et 2031 et attribué en juin à un consortium européen, mené par le groupe néerlandais Damen. Il s'agit de la plus grande commande navale dans l'histoire de l'armée allemande, la Bundeswehr.

    Ensemble de la presse du 18 novembre
  • Défense
    Europe de la défense : discussions prévues jeudi et vendredi entre les ministres européens des Affaires étrangères et de la Défense
    Les ministres des Affaires étrangères et de la Défense s’entretiendront par vidéoconférence jeudi 18 et vendredi 19 novembre pour discuter, notamment, de l’autonomie de l’UE dans le domaine de la défense. «Les États-Unis ne nous respecteront en tant qu’alliés que si nous sommes sérieux avec nous-mêmes, et si nous sommes souverains avec notre propre défense», a déclaré le président français Emmanuel Macron dans une interview au magazine Le Grand Continent. La ministre allemande de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer, a estimé, dans un discours prononcé mardi, que «l'idée d'une autonomie stratégique indépendante des Etats-Unis est fausse», tout en reconnaissant que «ce n'est que si nous prenons notre propre sécurité au sérieux que les Etats-Unis le feront aussi». Dans une tribune commune publiée lundi dans Le Monde, les ministres des Affaires étrangères français Jean-Yves Le Drian et allemand Heiko Maas ont déclaré qu’ils s’engageaient à «forger un partenariat transatlantique plus équilibré».

    Les Echos du 18 novembre, Le Monde et Reuters du 16 novembre
  • Défense
    Exportations d’armes : deux députés réclament un droit de regard
    Les députés Michèle Tabarot (LR, Alpes-Maritimes) et Jacques Maire (LRM, Hauts-de-Seine) présentent ce mercredi un rapport sur «le contrôle des exportations d’armement» devant la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale. Mme Tabarot et M. Maire, qui ont effectué, au terme de deux ans de travail, un état des lieux des procédures de ventes d’armes françaises à l’étranger, estiment que les exportations d’armes nécessitent un contrôle plus rigoureux. Les deux députés appellent à la création, à terme, d’une «délégation parlementaire» chargée du contrôle de ces ventes à l’étranger, sur le modèle de la délégation parlementaire au renseignement, créée en 2007.

    La Tribune et Le Monde du 18 novembre

Espace
  • Espace
    Echec du lanceur Vega : la fabrication en cause
    Après réunion d’une cellule de crise et examen des données télémétriques, Arianespace indique que l’échec du lanceur Vega, survenu dans la nuit du 16 au 17 novembre, est dû à un problème de fabrication. «Sur la base des premières investigations, un problème lié à l'intégration du système d'activation de la tuyère du quatrième étage AVUM est la cause la plus probable à l’origine de la perte du contrôle du lanceur», indique le communiqué. Stéphane Israël, le président exécutif d’Arianespace, souligne que cet échec se distingue du précédent, survenu en juillet 2019 : «Nous sommes dans une situation qui n’a rien à voir avec le précédent échec. Cet échec était lié à une faiblesse de design. Cela avait pris du temps pour comprendre ce qui s’était passé. Nous l’avons compris et nous l’avons corrigé», a-t-il précisé.

    Ensemble de la presse du 18 novembre

international
  • international
    Irkut entame les essais en vol pour le premier MC-21-310 équipé de turboréacteurs russes PD-14
    Irkut Corporation, filiale de United Aircraft Corporation (UAC), a terminé la construction du premier prototype de l’avion MC-21-310 équipé des turboréacteurs russes Aviadvigatel PD-14. L’appareil a été transféré de l’atelier d’assemblage final à la division d’essais en vol de l’usine d’aviation d’Irkoutsk. «Les prochains essais du MC-21 avec des moteurs domestiques sont un événement historique, une confirmation claire que l’industrie nationale des avions civils a un avenir fort», a déclaré Anatoly Serdyukov, directeur industriel du cluster aéronautique Rostec.

    Air & Cosmos du 18 novembre