Synthèse de presse

Industrie
  • Industrie
    Liebherr-Aerospace célèbre sa 20 000ème réparation de composant en Chine
    Liebherr-Aerospace a annoncé que ses installations de Shanghai, en Chine, avaient livré leur 20 000ème composant aéronautique réparé, avec le retour d’une vanne de régulation pour un Airbus A220. L’équipementier rappelle qu’il investit depuis cinq ans en Chine pour élargir ses systèmes de maintenance de systèmes d’air sur Airbus, Bombardier et Embraer.

    Journal de l’Aviation du 3 mars 2021
  • Industrie
    Interview de Francis Pollet dans le Journal de l’Aviation
    Interviewé dans le podcast du Journal de l’Aviation, Francis Pollet, directeur général de l’IPSA, école d’ingénieurs de l’air et de l’espace, a rappelé que l’industrie n’avait pas attendu la crise sanitaire pour évoluer vers une aviation plus propre. Interrogé sur la possibilité de produire un avion totalement décarboné en 2035, Francis Pollet a déclaré : « Cela apparaît comme un défi inabordable. Et en même temps, l’aviateur relève le défi quand on lui en lance un. Airbus, Dassault, Safran, Thales et d’autres se mettent en ordre de bataille pour y arriver. Et je sais que lorsqu’ils font cela, ils réussissent à tous les coups. J’ai tout à fait confiance mais je pense qu’on va avoir beaucoup de travail ».

    Journal de l’Aviation du 3 mars 2021
  • Industrie
    Airbus pourrait s’attribuer 60% du marché d’avions dans les années 2020
    Dans une étude publiée mercredi 3 mars, le cabinet français Archery Consulting prévoit qu’après une décennie de compétition équilibrée en matière de livraisons d’appareils, Airbus pourrait s’attribuer dans les années 2020 une part de marché d’au moins 60% par rapport à Boeing, en nombre d’avions. La crise sanitaire va empêcher les commandes de long-courriers de reprendre leur rythme d’avant-crise avant plusieurs années. C’est cette prédominance des courts et moyen-courriers qui va d’ailleurs fournir à Airbus un avantage commercial décisif sur son concurrent américain. L’avionneur européen possède en effet une offre complète sur ce segment ultra-porteur, avec les différentes versions des familles A220 et A320neo, qui n’a pas d’équivalent côté Boeing. Airbus va encore creuser l’écart à partir de 2023, avec la mise en service de l’A321XLR, une version à très long rayon d’action permettant notamment les vols transatlantiques.

    L’Usine Nouvelle du 4 mars 2021
  • Industrie
    Coriolis Composites se déploie dans l’activité logicielle et le traitement des données
    Pour sortir de la crise, Coriolis Composites, fabricant de robots pour la production de pièces composites destinées à l’aéronautique, mise sur l'activité logicielle et veut développer des systèmes de traitement pour les données issues de ses machines. L’ambition est double. Elle vise d’abord à mieux valoriser les données des machines pour que les clients en tirent davantage de valeur. Mais aussi à réinjecter ces données dans les machines afin d’améliorer la production, en termes de compétitivité et de qualité. « L’activité logicielle représente aujourd’hui 10% de notre chiffre d’affaires et l’ambition est d’augmenter significativement cette part », explique Clémentine Gallet, présidente de Coriolis Composites.

    L’Usine Nouvelle du 4 mars 2021
  • Industrie
    Thales a fait preuve de résilience en 2020 et souhaite se développer dans l’industrie quantique
    Selon les résultats de l’année 2020 publiés ce 4 mars, le chiffre d'affaires de Thales n'a baissé que de 10%, à 16,9 milliards d'euros, et sa rentabilité a atteint un niveau de 8% des ventes, contre 10,9% en 2019. Le groupe a maintenu un bénéfice net de 937 millions, en recul de 33%. Thales a lancé un plan d'économies qui a généré 100 millions de plus que prévu, à 850 millions d'euros. Mais « sans sacrifier le futur et sans rien céder en matière de recherche et développement », explique le PDG, Patrice Caine. Thales souhaite ainsi investir dans la prochaine révolution, celle de la quantique. « Ce ne sont pas des technologies qui généreront un important volume de chiffre d'affaires aujourd'hui mais elles vont également s'imposer à horizon de cinq ans. Thales ambitionne d'être parmi les premiers à les maîtriser, afin de conserver un temps d'avance et d'être un leader de la deuxième révolution quantique », développe Patrice Caine.

    Le Figaro du 4 mars 2021 - La Tribune du 4 mars 2021
  • Industrie
    Face à la crise, le fret aérien résiste
    Le fret aérien vit un essor sans précédent depuis le début de la crise sanitaire, il y a un an. La raréfaction des containers par voie maritime rapproche les prix des deux modes de transport, si bien que Fedex ou UPS sont les seuls transporteurs aériens à gagner de l’argent, rapporte Les Echos. Même Air France Cargo ne s'est jamais aussi bien porté qu'en 2020. Leur concurrent DHL vient de reprendre 9 Boeing 777. Il a annoncé un investissement de 175 millions d'euros dans un hub logistique européen à Roissy, au détriment de Liège, en Belgique, qui devient son site secondaire. « C'est la preuve que la France a des atouts en matière de fret », estime Thomas Juin, président de l'Union des aéroports français et francophones associés (UAF).

    Les Echos du 4 mars 2021

Espace
  • Espace
    Le prototype de fusée SpaceX explose au sol quelques minutes après son atterrissage
    Un prototype de la future fusée géante Starship de la société SpaceX a réussi son atterrissage mercredi 3 mars au Texas, mais a explosé au sol quelques minutes plus tard. Starship est appelé à devenir la fusée de choix de SpaceX, fondée par le milliardaire Elon Musk, pour aller un jour sur Mars. Les deux autres prototypes (SN8 et SN9) s'étaient écrasés à l'atterrissage, en décembre, puis début février.

    Le Figaro du 3 mars 2021
  • Espace
    Arrivée de Persévérance sur Mars : la contribution décisive d’Axon’Câble
    L’atterrissage sur Mars du rover Perseverance de la NASA n’aurait jamais été possible sans la contribution du français Axon’Câble qui développe depuis les années 1990 dans son usine de Montmirail, dans la Marne, une technologie haut de gamme des connexions spatiales. « Sans câble, pas d'image ni de son », résume Gilles Rouchaud, responsable des trois salles blanches où ont été assemblées, sous les loupes binoculaires, les délicates connexions reliant les divers boîtiers électroniques à l'intérieur de la SuperCam. Juché en haut du rover américain, l'instrument, conçu par des Français, va étudier les roches martiennes avec son rayon laser et un micro, à la recherche de traces d'une vie passée sur la planète rouge. « Nos câbles récupèrent les informations, transfèrent les données et assurent aussi l'alimentation électrique de l’ensemble », ajoute Emilien Fournaise, ingénieur commercial en charge du spatial.

    Ouest France du 4 mars 2021

Formation
  • Formation
    Le lycée Airbus de Toulouse organise une journée portes ouvertes en ligne
    Le lycée Airbus de Toulouse présente ses formations aux jeunes motivés par la filière aéronautique ce samedi 6 mars 2021 de 10h à 11h. Cette année, en raison de la Covid-19, les portes ouvertes se dérouleront en ligne sur le site du lycée. Pour intégrer les formations, il faut répondre à quelques conditions : avoir au minimum un niveau 3ème, et au maximum un niveau 1ère et être âgé de 15 et 18 ans, au 25 août 2021. Pour les élèves acceptés, les frais de scolarité sont totalement gratuits. Pour avoir des ouvriers efficaces dès leur arrivée, et une main d’œuvre assez conséquente, Airbus a monté son propre lycée professionnel, dans des locaux de l’usine Saint-Éloi à Toulouse. Cent élèves, sélectionnés sur concours, rejoignent le lycée chaque année, et sont formés pour travailler sur les chaînes d’assemblage d’Airbus. Ceux qui le peuvent ont la possibilité d’effectuer un BTS après leur baccalauréat. Tous passent par l’alternance, et depuis plusieurs années le lycée affiche un taux de 100% de réussite au baccalauréat.

    ActuToulouse du 3 mars 2021

Environnement
  • Environnement
    Dedienne Multiplasturgy commercialise des masques respectueux de l’environnement
    Spécialiste de la fabrication de pièces détachées pour l’aéronautique et l’automobile, Dedienne Multiplasturgy s’est adapté à la crise de la Covid-19 et commercialise désormais des masques respectueux de l’environnement. Ces masques, en bioplastique recyclable, baptisés Protectiv, sont équipés de filtres rechargeables. « Le plastique est produit à partir d'huile de ricin, ne contient pas de pétrole et il n'y a aucune perte ni déchet au moment de la fabrication », explique le président de Dedienne Multiplasturgy, Pierre-Jean Leduc. Selon le fabricant, ils sont 370 fois moins polluants qu’un masque à usage unique, lavables au lave-vaisselle et utilisables à l’infini.

    Novethic du 2 mars 2021

Covid-19
  • Covid-19
    La diversification réussie de Socomore dans la production de gel hydroalcoolique
    Spécialiste de la fabrication et de la vente de produits chimiques pour l’entretien des surfaces dans l’aéronautique, le groupe Socomore basé à Vannes s’est diversifié dans la production de gels hydroalcooliques et de lingettes désinfectantes pour faire face à la crise de la Covid-19. « J’ai reçu un coup de téléphone du préfet qui nous a demandé de produire du gel hydroalcoolique, raconte Frédéric Lescure, PDG de Socomore, au sujet de cette « reconversion express ». On a eu une réunion flash et on s’est rendu compte qu’on avait tout le matériel pour le faire ». Socomore est rapidement devenu par la suite le premier producteur de gel hydroalcoolique en France. Le prochain objectif de Socomore sera de produire un avion décarboné fonctionnant à l’hydrogène et donc respectueux de l’environnement.

    Ouest France du 3 mars 2021