Synthèse de presse

Industrie
  • Industrie
    Air France reçoit son septième A350-900
    Le septième des 38 Airbus A350-900 commandés par la compagnie aérienne Air France a quitté Toulouse pour Paris, avant une entrée en service non détaillée. L’appareil baptisé « Reims » a décollé de Toulouse-Blagnac le 22 mars 2021 à destination de sa base à l’aéroport de Paris-CDG. Air France avait nommé les six premiers appareils Toulouse, Lyon, Saint-Denis de La Réunion, Nice, Bordeaux et Marseille, par ordre d’entrée dans sa flotte.

    Air Journal du 23 mars 2021
  • Industrie
    La compagnie aérienne arménienne NovAir compte acquérir des Airbus A220
    La compagnie aérienne arménienne NovAir souhaite acquérir des Airbus A220 pour développer le transport de passagers vers la Communauté des Etats indépendants (CEI) et l’Union européenne. NovAir, qui utilise un biturbopropulseur tchèque Let L-410 Turbolet, est surtout active en Arménie et a obtenu en octobre le certificat d’opérateur aérien. Son fondateur est Aram Marutyan, consul honoraire d’Autriche en Arménie et numéro deux de la Direction générale de l’aviation civile arménienne.

    Air & Cosmos du 22 mars 2021
  • Industrie
    Latécoère investit 20 millions d’euros pour moderniser son usine de Liposthey
    L’équipementier Latécoère, deuxième câbleur aéronautique au monde, va engager plus de 20 millions d’euros en trois ans pour transformer et automatiser son site de Liposthey, dans les Landes, où sont fabriqués, les câbles des commandes de vol d’avions civils de Dassault (Falcon 7X, 8X) et d’Airbus. « Nous venons d’acheter une machine qui automatise la coupe, le sertissage et l’enfichage de câbles sur certains produits », explique Thierry Mootz, directeur de la branche systèmes d’interconnexions de Latécoère. Le projet est soutenu par l’État dans le cadre du plan France Relance à hauteur de 4,4 millions d’euros, et doit permettre de gagner 40 % de gains de productivité.

    Sud Ouest du 22 mars 2021
  • Industrie
    ATR mise sur le développement du fret pour se relancer
    Stefano Bortoli, le président exécutif du constructeur aéronautique ATR, mise sur une reprise progressive de l’activité avec vingt livraisons en 2021, soit le double des résultats de 2020. Pour se relancer, ATR vise surtout le grand marché de remplacement des avions de cinquante places. On compte environ 900 avions turbopropulseurs à remplacer dans le monde. Avec le développement du commerce en ligne, ATR table également sur le doublement du fret aérien dans les vingt prochaines années et entend développer la version cargo de son avion régional. Le plus important relais de croissance pour ATR reste toutefois la Chine qui aura besoin de 1 100 avions régionaux dans les vingt prochaines années, dont des avions d’environ trente places, un marché auquel l’ATR 42 peut répondre.

    La Dépêche du Midi du 23 mars 2021

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Qantas Airways souhaite renouveler sa flotte de court et moyen-courrier
    La compagnie aérienne australienne Qantas Airways souhaite renouveler son parc de court et moyen-courrier, soit près de 120 appareils. Si la compagnie n’exclut pas de prolonger la durée de vie de ses Boeing 737-800, elle se dit prête également à « puiser dans la réserve » de JetStar, sa filiale, qui doit encore réceptionner 108 appareils de la famille A320neo.

    Air & Cosmos du 22 mars 2021
  • Aviation Commerciale
    L’aéroport de Paris-Orly teste la reconnaissance faciale
    Depuis le jeudi 18 mars, l’aéroport d’Orly teste la reconnaissance faciale pour les passagers à l’embarquement, avec un an de retard en raison de la pandémie de Covid-19. Quand le passager arrive à l'aéroport, il doit d'abord enregistrer son visage auprès d'une borne dédiée. Puis le voyageur enregistre sa pièce d'identité et son billet d'avion. Ensuite, au niveau du dépose-bagage, la borne va reconnaître le visage du voyageur, qui n'aura plus qu'à scanner son étiquette-bagage et poser sa valise sur le tapis. Seuls les vols à destination du Maroc avec la compagnie Transavia sont concernés pour l'instant. Ils présentent l'avantage de ne pas être complets et permettent ainsi au système de se roder. Puis, dans deux mois, l'expérimentation montera en puissance avec des vols de plus de 200 passagers d'Air Caraïbes vers les DOM-TOM.

    Le Parisien du 22 mars 2021

Défense
  • Défense
    Drone Patroller : Safran s’engage à livrer un premier système en 2022
    Safran s’est engagé à livrer à l’armée de Terre un premier système de drone SD (Patroller), à savoir cinq vecteurs et deux stations sol par système, au cours du premier semestre 2022. « Ce dont l'armée de Terre a besoin, c'est de réceptionner et de mettre en œuvre un matériel sûr et fiable. L'arrivée de ces drones constitue un défi important pour l'armée de Terre », explique son chef d'état-major, le général Thierry Burkhard, dans une interview à La Tribune.

    La Tribune du 23 mars 2021
  • Défense
    Visite de la ministre des Armées, Florence Parly, en Suisse
    La ministre des Armées française, Florence Parly, a effectué une visite officielle à Berne, en Suisse, ce 22 mars, pour y rencontrer son homologue, Viola Amherd. La Suisse doit se décider quant à l’acquisition de l'avion de combat Rafale de Dassault Aviation et du système de missiles sol-air de longue portée Samp/T d’Eurosam. La visite de Florence Parly à Berne intervient quelques semaines avant que le gouvernement fédéral ne doive annoncer sa décision sur ces deux très gros contrats de respectivement 6 et 2 milliards de francs suisses (environ 7,3 milliards d'euros au total). Dans son discours tenu lors d’un point presse le 22 mars, Florence Parly a mis l’accent sur la souveraineté. « Je sais la Suisse très attachée au principe de souveraineté, en particulier des données, a-t-elle déclaré. La France s'engage donc à respecter la propriété souveraine des données. Pour être claire, il n'y aura pas de boîte noire dans ces systèmes qui seront souverains pour la Suisse ».

    Capital du 23 mars 2021

Compétitivité
  • Compétitivité
    L'Auvergne-Rhône-Alpes lance le premier fonds souverain régional en France
    Sous l'impulsion de son président Laurent Wauquiez, la région Auvergne-Rhône-Alpes a lancé, le 22 mars, un fonds souverain régional pour soutenir financièrement les entreprises surendettées, fragilisées par la crise de la Covid-19. Inspiré de l'Allemagne où la région de la Basse-Saxe est un actionnaire important du constructeur automobile Volkswagen, ce nouveau véhicule d'investissements espère réunir une enveloppe de 100 millions d’euros. Il servira à entrer au capital de fleurons français de la région industrielle, dans le domaine de la santé, de l’aéronautique ou de la cosmétique.

    Le Figaro du 22 mars 2021

Environnement
  • Environnement
    Le secteur aérien ne doit pas être la victime expiatoire de la politique écologique
    Dans une tribune publiée sur le site web du journal Les Echos, Olivier Durin, directeur de la publication du « Monde de l’Energie », critique le discours de certaines ONG telles que Greenpeace qui font de l’aviation l’un des principaux responsables du réchauffement climatique. Pourtant, rappelle-t-il, l’inventaire national des émissions 2018 attribue au secteur aérien 4 % des émissions de CO2 globales du secteur des transports et 1,6 % des émissions totales du pays, une « part minime ». En revanche, le transport routier, incluant voitures, véhicules utilitaires légers, poids lourds et, bien plus secondairement, deux-roues, pèse pour 92 % des émissions globales du secteur des transports. « Faire du secteur aérien la victime expiatoire du réchauffement climatique témoigne aussi de la méconnaissance évidente des efforts du secteur, poursuit Olivier Durin. Avec Destination 2050, l’aérien est le seul à avoir donné une feuille de route claire et techniquement réalisable pour envisager une aviation européenne à zéro émission nette en 2050. Ou à avoir réussi à diviser par deux ses émissions par passager depuis 1990 ».

    Les Echos du 22 mars 2021

Formation
  • Formation
    Tecalemit Aerospace souhaite susciter des vocations chez les jeunes filles
    Dans le cadre d’un concours, le 16 mars dernier, huit élèves de 4e et 3e du collège Véron-de-Forbonnais de Saint-Cosme-en-Vairais, accompagnées de leurs professeurs, ont visité l’entreprise Tecalemit Aerospace située dans la zone industrielle de Luceau. Cette visite était organisée par Airemploi espace orientation. L’objectif est de faire découvrir les métiers du secteur, pour susciter des vocations chez les collégiennes et lycéennes qui seraient intéressées par l’aéronautique. Tecalemit Aerospace, leader de la fabrication de canalisations, est présent dans tous les domaines du marché aérospatial.

    Ouest France du 22 mars 2023