Synthèse de presse

Environnement
  • Environnement
    Vers des vols 100% carburants durables : entretien avec Steven Le Moing (Airbus)
    Steven Le Moing, responsable du programme des énergies nouvelles d’Airbus, accorde un entretien à La Tribune. Il détaille les enjeux de la campagne de tests lancée par Airbus sur les émissions en vol d'un avion avec un carburant 100% durable. Cette campagne a pour objectif la préparation de la certification des avions « afin d'utiliser de manière quotidienne 100% de carburant durable » ; et la mesure en vol des différentes émissions des moteurs, en partenariat avec le centre de recherche aéronautique allemand DLR. « Nous voulons être prêt lorsque l'usage de ce type de carburant sera devenu massif par le secteur de l'aviation », explique Steven Le Moing. « En substituant une tonne de kérosène par une tonne de SAF(Sustainable Aviation Fuels), il est possible de réduire de 80% les émissions de CO2 sur l'ensemble du cycle de vie du produit », souligne-t-il. Airbus appelle de ses voeux « un soutien fort des autorités » pour lancer cette filière industrielle : « en 2020, la part de carburant d'aviation durable était inférieure à 0,01% du carburant total utilisé. Cela reste une goutte d'eau dans l'océan. Nous avons une solution techniquement prête pour les avions mais la production n'est pas encore présente à un niveau industriel important. Nous portons avec toute l'industrie le message qu'il faut un soutien fort des autorités pour aider ce marché à démarrer », insiste Steven Le Moing. « Pour décarboner l'aviation, ce ne sera pas ou l'hydrogène ou les carburants durables, ce sont deux solutions qui se complètent, d'autant que les carburants d'aviation durable continueront à être utilisés sur les long-courriers où les solutions disruptives arriveront un peu plus tard. Il faut aussi compter sur l'amélioration des avions et des moteurs, l'optimisation des opérations du trafic aérien et les mesures de marché (tel que CORSIA pour la compensation des émissions). Pour atteindre l'objectif, il n'y aura pas une solution unique », conclut-il.

    La Tribune du 29 mars
  • Environnement
    Au Canada, Air Liquide produit de l’hydrogène sans émission de dioxyde de carbone
    L’usine d’Air Liquide de Bécancour (Québec) a doublé depuis janvier sa capacité de production d’hydrogène renouvelable. Grâce au plus grand électrolyseur à membrane échangeuse de protons (PEM) en opération aujourd’hui au monde, d’une puissance de 20 MW, elle produit plus de huit tonnes d’hydrogène « vert » par jour. Bertrand Masselot, président et chef de la direction Air Liquide Canada, indique au journal Le Monde : « Sur ce site, nous sommes passés de la phase de prototype industriel à la phase de production industrielle de l’hydrogène bas carbone ». L’usine permet de desservir les marchés locaux du nord-est canadien et américain. Air Liquide présente l’usine de Bécancour comme « une installation unique en Amérique du Nord » qui permettra d’éviter « l’émission de 27 000 tonnes de CO2 par an par rapport au procédé de production d’hydrogène traditionnel ».

    Le Monde du 29 mars
  • Environnement
    Safety Line développe une solution pour réduire les émissions des avions au sol
    La startup parisienne Safety Line a mis au point une solution d’optimisation des déplacements des avions au sol dans les aéroports. L'entreprise a noué un partenariat d’innovation avec le groupe ADP, qui devrait aboutir à un déploiement de sa nouvelle offre digitale courant 2021. La solution « est basée sur l’apprentissage à partir des données radar qui donnent en permanence la position des avions au sol et sur l’utilisation d’algorithmes de prédiction qui sont capables de proposer les meilleures routes en termes de consommation », précise Pierre Jouniaux, fondateur de Safety Line. Des données exploitées jusque-là par les tours de contrôle en temps réel pour fluidifier le trafic aérien et pour éviter les collisions au sol, mais pas pour réduire la consommation de carburant des appareils.

    L’Usine Nouvelle du 29 mars
  • Environnement
    Le projet de loi Climat et résilience en débat à l’Assemblée nationale
    Les députés entament, ce lundi 29 mars, l'examen du projet de loi portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets, en séance plénière et publique à l'Assemblée nationale. Trois semaines de débats sont prévues. Le texte, qui comporte 69 articles, issus des 149 propositions de la convention citoyenne pour le climat, a déjà été examiné en commission spéciale du 8 au 19 mars.

    Ensemble de la presse du 29 mars

Défense
  • Défense
    Sopra Steria sélectionné par le ministère des Armées pour mettre en place le système « Brasidas »
    Sopra Steria a été retenu pour mettre en place le nouveau système d’information fédérateur du maintien en condition opérationnelle aéronautique (MCO-A), dénommé « Brasidas », aux côtés de la Direction générale de l’armement (DGA) et de la Direction de la maintenance aéronautique (DMAé). Le nouveau système d’information participera directement à l’amélioration de la disponibilité des aéronefs en rassemblant toutes les informations concernant les activités de maintenance des différentes flottes d’aéronefs dans un unique outil numérique, de manière à faciliter leur accès et leur exploitation. « Brasidas apportera le cadre d’un système d’information homogène à l’ensemble des métiers du MCO-A (maintenance, logistique, documentation, gestion de la supply chain, etc.) et à toutes les flottes d’aéronefs. Cette mise en cohérence des systèmes d’information du MCO-A simplifiera les opérations de maintenance réalisées dans les forces, facilitera l’appréciation de situation et le pilotage du MCO-A », précise Sopra Steria.

    Boursier.com du 29 mars

Industrie
  • Industrie
    FlightSafety installe le premier simulateur de Falcon 8X aux Etats-Unis
    La société de formation FlightSafety International a installé le premier simulateur full flight du Falcon 8X en Amérique du Nord, dans son « Learning Center » à Teterboro, à l’ouest de New-York. Il sera prêt à opérer à la fin du mois de mars 2021. Le simulateur est certifié par l’EASA et par la FAA, avec le niveau D, la norme de certification civile la plus élevée. FlightSafety International exploite également un simulateur de Falcon 8X dans son Learning Center situé à l’aéroport de Paris-Le Bourget, où l’organisme de formation assure l’entraînement récurrent en plus des qualifications de type. Le Falcon 8X dispose d’un système numérique DFCS (Digital Flight Control System), qui permet d’augmenter l'efficacité et la sécurité.

    Aerobuzz du 29 mars
  • Industrie
    MGA lauréate du fonds de soutien à la filière aéronautique
    MGA, entreprise spécialisée dans l’usinage de précision, membre du Groupe ARM depuis 2013 et basée à Villeneuve-sur-Lot, est lauréate du fonds de soutien à la filière aéronautique et vient de recevoir une aide d’Etat de 350 000 euros au titre du plan France Relance. Jean-Noël Chavanne, préfet du Lot-et-Garonne, a été accueilli à cette occasion par Ludovic Couillaud, président du groupe ARM, dans les locaux de MGA. « La crise nous a poussés à restructurer le groupe, mais également à envisager l’avenir à travers de nouveaux plans d’investissements », a expliqué Ludovic Couillaud, « Cette subvention de l’Etat va permettre d’accélérer les choses et de mieux satisfaire nos clients, en particulier Airbus ». Un autre dossier a été déposé par MGA dans le cadre du projet « Industrie du Futur », précise La Dépêche. La Dépêche du Midi du 29 mars

    La Dépêche du Midi du 29 mars

Espace
  • Espace
    Le rover Perseverance prêt à déployer le drone Ingenuity sur Mars
    La NASA a dévoilé les derniers détails concernant les tests et le plan de vol de son drone Ingenuity sur Mars. L’agence a notamment mis en ligne la première photo du drone sur la planète. Ingenuity a été libéré de sa coque protectrice mais reste encore attaché au rover Perseverance, qui va le conduire dans sa zone de vol. Les vols d’essai devraient débuter aux alentours du 8 avril. Ils seront circonscrits à une zone bien délimitée et l’engin ne devrait pas parcourir plus de quelques mètres. L’expérience représente une prouesse, car l’atmosphère martienne est 100 fois moins dense que celle de la Terre, ce qui signifie qu’il est difficile de décoller du sol.

    Air & Cosmos du 29 mars
  • Espace
    Rocket Lab veut se doter d’un lanceur moyen
    Rocket Lab, société aérospatiale américaine d'origine néo-zélandaise spécialisée dans les fusées de petite charge, veut disposer, d'ici 2024, d'un lanceur moyen capable de placer une charge utile de 8 tonnes en orbite basse, baptisé « Neutron ». Pour accompagner le développement du lanceur, Rocket Lab prévoit de construire un site d'assemblage près du pas de tir qu'il exploite à Wallops Island, en Virginie. Le projet est financé grâce à une levée de fonds de plus de 700 millions de dollars.

    Les Echos du 29 mars

Innovation
  • Innovation
    Les ailes d’avion du futur, inspirées par les grands oiseaux prédateurs
    L'Académie de l'Air et de l'Espace organise, le 30 mars prochain, une conférence sur les ailes d'avion du futur, inspirées par les ailes et les plumes des grands oiseaux prédateurs. Le CNRS a développé, en collaboration avec l’Institut de Mécanique des Fluides de Toulouse et le Laboratoire Plasma et Conversion d’Énergie, le « morphing hybride électro actif » et démontré l’augmentation des performances aérodynamiques sur des prototypes d’ailes d’avion en soufflerie, dans le cadre du projet européen Smartwing, précise Aerobuzz. Le morphing consiste en l’optimisation de forme et du comportement vibratoire d’aéronefs, en utilisant des matériaux électro actifs intelligents et des concepts d’aérodynamisme avancés. Animée par Marianna Braza, directrice de recherche au CNRS, la conférence est gratuite et accessible en ligne.

    Aerobuzz du 29 mars

international
  • international
    Cessna entame les essais en vol de certification du SkyCourier
    Le Cessna SkyCourier 408 (Textron Aviation) entame la phase d’essais en vol de certification qui devrait aboutir à la certification par la FAA. Les trois avions d'essai en vol du programme Cessna SkyCourier 408 totalisent plus de 700 heures d'essai en vol. Depuis que le troisième avion a rejoint le programme d’essais en vol à la fin de 2020, plusieurs étapes cruciales ont été franchies : exploration de l’enveloppe de vol (vitesse, altitude, résistance structurelle), test des systèmes de l’avion par des températures extrêmes, tests de collision avec des oiseaux. Les livraisons du Cessna SkyCourier 408 devraient débuter avant fin 2021.

    Air & Cosmos et Aerobuzz du 29 mars

Covid-19
  • Covid-19
    Thierry Breton présente le « certificat sanitaire » européen
    Invité du « Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI » dimanche 28 mars, Thierry Breton, Commissaire européen au marché intérieur, en charge des vaccins, a présenté le « certificat sanitaire » européen, qui devrait être disponible à partir du 15 juin. Le document, qui donnera des renseignements sur la vaccination et les anticorps développés contre le virus, pourra être demandé pour prendre un avion, participer à une « manifestation importante » ou entrer dans un lieu public, mais ne sera pas obligatoire, a précisé le Commissaire européen. En l'absence de certificat, un test Covid négatif sera exigé. « Nous développons en parallèle une capacité pour avoir des tests antigéniques rapides », a expliqué Thierry Breton.

    Le Figaro du 29 mars