Synthèse de presse

Espace
  • Espace
    L’ESA présente son projet de constellation européenne autour de la Lune
    L’Agence spatiale européenne (ESA) dévoile, ce jeudi 20 mai, son projet de constellation satellitaire en soutien des missions lunaires. Le programme est mené dans le cadre de l’initiative « Moonlight », qui explore les solutions techniques pour la fourniture de services de télécommunications et de navigation lunaires. L’agence souhaite mettre en place un système satellitaire proposant « un service commun de télécommunications et de navigation », qui « réduirait la complexité de conception des futures missions individuelles et les rendrait plus légères ». L’ESA financera deux consortiums d’entreprises pour définir en détail la prestation de services. Le premier est animé par le constructeur britannique de satellites SSTL Surrey, avec notamment Airbus Defence and Space, l’opérateur de satellites de télécoms SES, le norvégien Kongsberg, spécialiste des services satellitaires, ainsi que la société britannique de navigation par satellite GMV-NSL. Le second est porté par la société de services Telespazio, codétenue par Leonardo (67%) et Thales (33%), avec notamment Thales Alenia Space (TAS), le fabricant allemand de satellites OHB, les opérateurs de satellites de télécoms britannique, Inmarsat, et espagnol, Hispasat. « Nous voulons aller vite, lancer les programmes et négocier en parallèle avec la NASA », explique Didier Schmitt, responsable de la stratégie de l’exploration robotique et humaine à l’ESA, cité par Le Figaro. Un point de presse sera effectué ce 20 mai après-midi avec les directeurs de l’ESA et des représentants de SSTL, Telespazio, de l’Agence spatiale britannique et de l’Agence spatiale italienne (ASI), précise l’ESA.

    Le Figaro du 20 mai
  • Espace
    Le rover chinois Zhurong dévoile ses premières images de Mars
    L'Agence spatiale chinoise (CNSA) a publié deux premières images acquises par le rover Zhurong depuis le sol martien. Le premier cliché, en noir et blanc, a été pris par une des caméras d'évitement des obstacles installées à l'avant du rover. Il montre la rampe déployée qu'utilisera Zhurong pour descendre sur le sol martien, et le terrain plat de la zone d’atterrissage. La deuxième image, en couleur, a été acquise par la caméra de navigation montée à l'arrière du rover. Elle offre une vue sur les panneaux solaires et l'antenne du rover dépliés, et sur des roches.

    Ensemble de la presse du 20 mai

Industrie
  • Industrie
    Dassault Aviation : le Falcon 10X en détail
    Le Podcast du Journal de l’Aviation dresse cette semaine une présentation détaillée, menée par le journaliste américain Fred George, du Falcon 10X de Dassault Aviation, qui entrera en service fin 2025. Fred George insiste sur les performances exceptionnelles du jet d’affaires, qui possède une distance franchissable de 13 890 km (7 500 nm) et une vitesse maximale de Mach 0,925. La cabine est presque 20 cm plus large (2,77 m de large) et 5 cm plus haute (2,03 m de haut) que la cabine du plus grand des jets d’affaires en service actuellement : il s’agit de la cabine la plus spacieuse et la plus confortable du marché, qui offre un niveau inédit de modularité, insiste Fred George, qui décrit les différents espaces cabine, personnalisables par les clients. La pressurisation est aussi la plus performante du marché : alors qu’ils voleront à 12 500 mètres d’altitude, les passagers bénéficieront d’une altitude ressentie de 900 mètres. Le Falcon 10X est motorisé par le Rolls-Royce Pearl 10X, la version la plus récente, la plus grande et la plus puissante de la série Pearl, avec plus de 18 000 livres (80kN) de poussée. Le journaliste insiste également sur les innovations concernant le poste de pilotage, doté notamment d’écrans tactiles.

    Le Journal de l’Aviation du 19 mai
  • Industrie
    Connectivité à bord : Safran investit dans SkyFive, en Allemagne
    Au travers de son fonds Safran Corporate Ventures, dédié aux investissements dans de jeunes sociétés technologiques, Safran investit en Allemagne dans SkyFive, un fournisseur de services de connectivité à bord (In-Flight Connectivity) haut débit. SkyFive « fournit des services et technologies de connectivité véritablement haut débit aux compagnies aériennes et autres exploitants d'aéronefs dans le monde, sur la base de sa solution brevetée Air-To-Ground (A2G), qui repose sur des composants standards pour réseaux de téléphonie mobile », précise Safran. Cette opération marque le premier investissement de Safran Corporate Ventures en Allemagne.

    Boursier.com du 20 mai
  • Industrie
    L'Etat a garanti 17 milliards d'euros de prêts aux grandes entreprises depuis mars 2020
    Depuis le lancement des prêts garantis par l'Etat en mars 2020, 45 grandes entreprises ont obtenu du ministère de l'Economie, des Finances et de la Relance l’autorisation de bénéficier de ce dispositif exceptionnel de soutien à la trésorerie. Au total, l'Etat s'est porté garant de 16,8 milliards d'euros de prêts pour des groupes « de taille significative », indiquent Les Echos (sur un total de 136 milliards pour 673 000 entreprises de toute taille).

    Les Echos du 20 mai

Défense
  • Défense
    L'exercice « Atlantic Trident » se déroule pour la première fois en France et en Europe
    Organisé par le Commandement des forces aériennes de l’armée de l’Air et de l’Espace française, l’exercice « Atlantic Trident » de l’OTAN se déroule pour la première fois en France et en Europe, du 17 au 28 mai, sur la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan. L'US Air Force, la Royal Air Force britannique et l'armée de l'Air et de l'Espace française participent à cet entraînement. Les trois armées de l'Air sont « parmi les seules capables au monde d'opérer sur l'ensemble du spectre des missions aériennes », souligne le ministère des Armées. Une soixantaine d'aéronefs, dont 50 avions de chasse, des ravitailleurs (KC-135 français et américains, A330 Phénix et Voyager) et des moyens de détection et de contrôle (E-3D britannique et E-3F français) seront mis en œuvre, « dans des missions aériennes complexes, à l'image de la réalité du combat aérien moderne (digitalisation de l'espace aérien, évolution du contexte stratégique et des défenses adverses) », précise le ministère. C’est la troisième fois que l’exercice Atlantic Trident est organisé. Les deux premières éditions, en 2015 et 2017, ont eu lieu aux États-Unis.

    Air & Cosmos du 20 mai
  • Défense
    ULA place sur orbite le satellite de défense anti-missile Sbirs-Geo 5
    Le 18 mai, United Launch Alliance (ULA) a placé le satellite d’alerte avancée Sbirs-Geo 5 sur orbite de transfert géostationnaire. SBIRS GEO-5,construit par Lockheed Martin, est le 5ème et dernier satellite rejoignant l'OPIR (Overhead persistent infrared), une constellation équipée de puissants capteurs de surveillance. « Ces gardiens orbitaux 24h/24 et 7j/7 détectent les lancements de missiles, soutiennent la défense antimissile balistique, élargissent la collecte de renseignements techniques et renforcent la connaissance de la situation sur le champ de bataille », précise Lockheed Martin. Estimant que le monde est désormais « un endroit menaçant avec plus de 1000 lancements de missiles balistiques chaque année », Tom McCormick, vice-président de la zone de mission OPIR de Lockheed Martin Space, déclare que le système de satellites SBIRS constitue « le fer de lance de la défense antimissile » afin d’assurer la sécurité nationale et celle des forces armées américaines.

    Air & Cosmos du 20 mai
  • Défense
    Ratier-Figeac : nouvelle commande d'hélices pour les avions militaires américains
    Collins Aerospace, groupe américain dont fait partie Ratier-Figeac, annonce avoir reçu un contrat pluriannuel pour la fourniture de nouveaux systèmes d'hélices NP2000 pour les avions Hawkeye E-2D de Northrop Grumman. Ces systèmes hélices seront fabriqués par Ratier-Figeac (Lot), qui a récemment investi dans la construction d’un centre d'excellence des hélices d’avion, qui devrait être inauguré à l'automne, comme le précise Jean-François Chanut, président de Ratier Figeac et directeur général de la branche Propeller Systems de Collins Aerospace. L'assemblage final des pièces sera réalisé aux Etats-Unis, sur le site de Windsor Locks (Connecticut). « Avec sa nouvelle hélice NP2000 et son système numérique de commande d’hélice électronique, Collins Aerospace continue de fournir aux opérateurs d’E-2D Advanced Hawkeye un temps et un coût de maintenance réduits, ainsi qu’un confort et une sécurité améliorés pour l’équipage », souligne Collins Aerospace.

    La Dépêche du Midi du 20 mai

Innovation
  • Innovation
    Les premiers taxis volants attendus en 2024 ou 2025, selon l’AESA
    Patrick Ky, directeur exécutif de l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA), a déclaré, lors d’un événement en ligne mercredi 19 mai : « Je pense que l'utilisation commerciale des taxis aériens peut commencer en 2024 ou 2025 ». L'AESA a déjà entamé le processus de certification de certaines des conceptions, a indiqué Patrick Ky. Selon l'AESA, ce nouveau mode de transport pourrait représenter un marché de 4,2 milliards d'euros en Europe d'ici 2030. Aéroports de Paris et l’allemand Volocopter, entre autres, entendent faire la démonstration de cette technologie aux Jeux olympiques de Paris en 2024.

    La Tribune du 20 mai

international
  • international
    Boeing reprend la livraison des B737 MAX
    Boeing annonce avoir repris les livraisons des B737 MAX à destination de ses clients, après avoir réglé un problème électrique qui avait conduit à l'immobilisation de certains exemplaires début avril. Boeing avait indiqué à la FAA avoir découvert un problème au niveau du système d'alimentation électrique d'une unité de contrôle d'alimentation de secours dans le cockpit. Une centaine d’appareils étaient concernés. La FAA a donné la semaine dernière son feu vert aux mesures préconisées par Boeing pour régler ce problème. American Airlines et United Airlines ont commencé à refaire voler certains exemplaires. Southwest a de son côté expliqué « être en train de procéder aux travaux requis » pour se mettre en conformité.

    Le Figaro et La Tribune du 20 mai

Covid-19
  • Covid-19
    L'UE facilite l’accueil des voyageurs vaccinés en provenance de pays tiers
    Les Etats membres se sont entendus, mercredi, sur un mécanisme permettant d'accueillir, sans quarantaine, les voyageurs issus de territoires hors de l'Union européenne ayant reçu une vaccination complète. Il s’agit d’une « recommandation » que les Etats membres seront libres d'appliquer ou non. Une liste sera également dressée par la Commission européenne concernant les pays considérés comme sûrs, c’est-à-dire dans lesquels la situation épidémiologique ne se dégrade pas et où le nombre de contaminations pour 100 000 habitants se situe sous la barre des 75 au cours des deux semaines précédentes. Les voyageurs en provenance de ces territoires pourraient alors se rendre librement dans les Etats européens appliquant la recommandation, même sans vaccin.

    Les Echos du 20 mai