Synthèse de presse

Défense
  • Défense
    Reprise progressive de l'activité chez les industriels de la défense
    Dassault Aviation, qui fabrique notamment le Rafale et fournit les pièces de rechange nécessaires au soutien des appareils déployés en Afrique subsaharienne dans le cadre de la mission Barkhane, a prévu un plan de reprise de l'activité sur ses sites à partir du 3 avril, dans le respect scrupuleux des règles de sécurité sanitaire. D'autres industriels de la défense, tels que l'entreprise Arquus, qui fabrique avec Thales et Nexter les blindés de l'armée de terre, reprennent une activité. «Un dialogue s'est ouvert entre les industriels de la défense, la Direction générale de l'armement et le ministère des Armées pour faire une cartographie des activités les plus critiques pour la défense, donner des prévisions d'activité et bien mesurer tous les impacts sur les systèmes de soutien au profit des forces armées», explique le ministère des Armées, cité par Les Echos.

    SLDinfo.com du 30 mars et Les Echos du 31 mars
  • Défense
    Le système Space Fence de l’US Space Force est opérationnel
    L'US Space Force a annoncé le 27 mars que son système radar Space Fence est opérationnel. Ce programme a pour mission de surveiller et recenser les objets spatiaux en orbite terrestre. Il doit permettre de détecter «un objet de la taille d’une bille en orbite basse», explique l'US Space Force. «Space Fence révolutionne la façon dont nous voyons l’espace, en fournissant des données orbitales précises et opportunes sur les objets qui menacent les ressources spatiales militaires et commerciales, habitées ou non», précise-t-elle. Le système radar a été conçu par Lockheed Martin.

    Air & Cosmos du 1er avril et Siècle Digital du 31 mars

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Coronavirus : report de taxes pour les compagnies aériennes
    La Commission Européenne a approuvé un programme d'aide aux compagnies aériennes présenté par la France, visant à reporter jusqu'à 24 mois le paiement de certaines taxes aéronautiques, dont elles auraient dû s'acquitter entre mars et décembre, par les compagnies aériennes enregistrées en France, afin de réduire la pression sur leur trésorerie. L'article 107 du Traité sur le Fonctionnement de l'Union Européenne (TFUE) permet à la Commission Européenne d'autoriser les aides d'État accordées par les États membres pour compenser les dommages causés directement à certaines sociétés ou à certains secteurs par des événements extraordinaires.

    Air & Cosmos et Le Journal de l'Aviation du 31 mars
  • Aviation Commerciale
    La FNAM prône la mise en place d'aménagements du cadre fiscal et social du secteur du transport aérien français
    Dans un communiqué en date du 31 mars, la Fédération Nationale de l'Aviation Marchande (FNAM) salue, par la voix de son président Alain Battisti, «les premières mesures prises par le gouvernement - report des cotisations sociales, possibilité de prêts garantis par l’État - et l’action de Jean-Baptiste Djebbari, Secrétaire d’État aux Transports, qui permet en particulier de faire avancer les sujets auprès de la Commission Européenne». La FNAM estime de plus qu'«il convient d'ores et déjà de réfléchir aux aménagements du cadre fiscal et social du transport aérien français qui seront nécessaires pour permettre aux compagnies françaises de contribuer à l'indispensable de l'activité économique du pays».

    Air & Cosmos et Aerobuzz du 31 mars
  • Aviation Commerciale
    Préparer la reprise pour le transport aérien français : entretien avec Thomas Juin
    Thomas Juin, le président de l'Union des Aéroports Français (UAF), s'exprime dans Le Journal de l'Aviation. Il expose la situation nouvelle des aéroports français suite à la crise du coronavirus, et estime que «même si nous ne sommes pas dans le temps de la reprise, il faut s'y préparer. Je parle de reprise ou de renaissance en fonction de la durée de la crise et de la gravité de la situation dans laquelle nous serons lorsque nous en sortirons» Il anticipe «une consolidation chez les compagnies aériennes, dont l'ampleur va dépendre de l'engagement des Etats pour protéger ou pas le secteur aérien», et estime qu'il y un risque de «perte de connectivité, de liaisons aériennes». M. Juin lance donc «un appel au gouvernement pour que la fiscalité qui pèse aujourd'hui sur le transport aérien français soit ramenée à son plus bas niveau, parce que cela pèsera dans la reprise de la connectivité».

    Le Journal de l'Aviation du 31 mars
  • Aviation Commerciale
    L'Emirat de Dubaï va soutenir Emirates
    Le prince héritier Hamdan bin Mohammed bin Rashid al Maktoum a indiqué le 31 mars, dans deux messages sur Twitter, que «le gouvernement de Dubaï s'engageait à soutenir totalement Emirates en cette période critique et allait injecter des fonds dans la compagnie». Aucun détail n'a encore été apporté sur ce soutien financier ni les autres mesures qui l'accompagneront. A l'exception des vols cargo, la compagnie a interrompu tous ses vols depuis le 25 mars.

    Ensemble de la presse du 31 mars

Espace
  • Espace
    Stratolaunch dévoile un programme d'avion hypersonique
    Stratolaunch a annoncé le développement d'un véhicule hypersonique réutilisable, conçu pour être lancé à partir de l'hexaréacteur de Stratolaunch. Ce futur véhicule aérien, le Talon-A, devrait mener des essais en vol en septembre 2020, avec l'objectif d'obtenir sa certification par la FAA.

    Futura Sciences du 30 mars
  • Espace
    Centre Spatial Guyanais : reportage
    Le Figaro publie un reportage photographique consacré au Centre Spatial Guyanais (CSG), à Kourou. Le quotidien, citant Didier Faivre, ancien directeur du CSG, rappelle que «Le CSG est un aéroport de transport spatial où ArianeGroup s’occupe du lanceur, Arianespace du client satellite, et le CNES - Centre National d’Etudes Spatiales - de l’aéroport». Le CSG est aujourd’hui financé par les 22 pays de l’Agence Spatiale Européenne (ESA). Le Figaro souligne que le lancement d'Ariane 6 est prévu fin 2020 par Arianespace, et précise que ce lanceur est «40 % moins cher, mieux adapté aux satellites dernière génération, et capable de réallumer son étage supérieur».

    Le Figaro du 27 mars

Industrie
  • Industrie
    Crise du coronavirus : Philippe Petitcolin, Directeur Général de Safran, prône «des prêts à très long terme» du gouvernement aux entreprises
    Le Directeur Général de Safran, Philippe Petitcolin, accorde un entretien au Monde. Il salue les mesures gouvernementales prises en faveur des entreprises, mais souligne que «la seule façon d’aider les entreprises, si elles n’arrivent pas à générer du chiffre d’affaires, et seul le gouvernement peut le faire, c’est de leur faire des prêts à très long terme pour qu’elles puissent rembourser leurs charges». M. Petitcolin estime également que «les grands groupes doivent servir d’exemple. Tant que nous avons un filet de commandes qui n’est pas à zéro, c’est à nous de faire l’effort, notamment grâce aux mesures de chômage partiel proposées par le gouvernement pour amortir au maximum ce choc». Il estime qu'après la crise, pour l'industrie, «les choses devraient redevenir telles qu’elles étaient », observant qu' «actuellement, en Chine, cela repart bien. Le taux d’occupation des avions est supérieur à 63%».

    Le Monde du 31 mars
  • Industrie
    Air Liquide va livrer 10 000 respirateurs en 50 jours avec l'appui d'un consortium industriel
    Valeo, PSA et Schneider Electric vont prêter assistance à Air Liquide, premier producteur de respirateurs en France ; ce consortium est mis en place avec le soutien d'Agnès Pannier-Runacher, Secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances. Benoît Potier, PDG d'Air Liquide, accorde un entretien aux Echos. «Nous avons promis au gouvernement de produire 10 000 respirateurs en cinquante jours, l'équivalent de notre production pendant trois ans. Cela équivaut à multiplier par 21 notre rythme habituel, un défi industriel et humain inouï pour une production en un temps record. Le travail a déjà commencé». La production est promise «au prix coûtant». M. Potier rappelle que «chaque nouveau respirateur livré doit sauver une vie». «Air Liquide, dont les activités dans le domaine de la santé - 20% du chiffre d'affaires du groupe - sont peu connues du grand public, possède des pépites comme Air Liquide Medical Systems à Antony. La crise actuelle prouve que le groupe doit continuer à mener des recherches dans les grands programmes de santé, notamment dans le domaine respiratoire», souligne-t-il.

    Les Echos et La Tribune du 1er avril
  • Industrie
    Les branches britanniques d’Airbus et Thales vont produire des respirateurs médicaux pour le Royaume-Uni
    La Grande-Bretagne a commandé 10 000 ventilateurs à VentilatorChallengeUK, un consortium d’entreprises industrielles, technologiques et d’ingénierie issues des secteurs de l’aérospatiale, de l’automobile et de la médecine. Une vingtaine d’entreprises y participent dont Airbus, Thales, Microsoft, Rolls-Royce, Siemens, Dell, BAE Systems, Renault, et McLaren notamment. L’objectif est de démarrer la production de respirateurs médicaux dès cette semaine.

    Reuters et 20 Minutes du 31 mars
  • Industrie
    Coronavirus : la prime Macron pourra être portée à 2 000 euros dans certaines entreprises
    Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, a annoncé mardi, lors d'un point presse, que pour soutenir ceux qui se rendent sur leur lieu de travail, les primes défiscalisées et désocialisées pourront être versées chaque mois jusqu'au 31 août, contre fin juin jusqu'ici. La prime restera limitée à 1 000 euros pour les entreprises sans accord d'intéressement, alors que celles qui en disposent pourront doubler son montant, jusqu'à 2 000 euros. Bruno Le Maire a également laissé la porte ouverte à une attribution plus large de la prime, aux personnes en télétravail. «Les entreprises auront toute la liberté qu'elles ont souhaitée pour l'attribution de la prime», a déclaré le ministre. En parallèle, le gouvernement a annoncé que le fonds de solidarité destiné aux petites entreprises va être élargi.

    Ensemble de la presse du 31 mars
  • Industrie
    L'Elixir obtient la certification CS-23
    Le 20 mars 2020, le biplace Elixir, dans sa version 100 ch VFR, a reçu son certificat de type dans la catégorie CS-23. La production des 4 premiers appareils a débuté récemment, tandis que les travaux de la future usine d’Elixir Aircraft sur l’aéroport de la Rochelle ont débuté en décembre 2019.

    Air & Cosmos et Aerobuzz du 31 mars