Synthèse de presse

Industrie
  • Industrie
    Le GIFAS plaide pour un plan de relance européen pour soutenir la filière aéronautique
    Eric Trappier, président du GIFAS et PDG de Dassault Aviation, a lancé mardi 5 mai, lors d’une visioconférence, un appel à mettre en place un soutien dédié à la filière aéronautique. L’aéronautique française, après avoir marqué un léger temps d’arrêt pour organiser les mesures sanitaires, entre désormais dans une phase de remontée en puissance, a indiqué M. Trappier : «A ce jour, 30% des effectifs sont sur site, 25 à 30% des salariés sont en télétravail, 30 à 35% au chômage partiel. Les salariés reviennent petit à petit sur les sites de production». Le GIFAS a créé une task-force associant grands donneurs d’ordre, PME et équipementiers afin d’identifier les acteurs menacés et de mettre en œuvre des solutions de sauvetage, en liaison avec le ministère de l’Economie et des Finances et Bpifrance, qui «aura un rôle à jouer pour recapitaliser les entreprises en difficultés», souligne Eric Trappier. Le GIFAS, qui regroupe 400 acteurs et leurs 200 000 salariés, soutient l’idée évoquée par Bruno Le Maire de dédier «un ou plusieurs fonds à l’aéronautique» dans le cadre des plans de relance discutés en France et au niveau européen afin de «tenir et passer le cap». «Ces fonds doivent être suffisamment dimensionnés pour répondre aux besoins. L’unité de mesure, c’est le milliard», a insisté Éric Trappier. «Nous demandons à l’État de nous accompagner dans cette passe difficile, en particulier les plus faibles d’entre nous», a-t-il déclaré. M. Trappier plaide pour un plan de relance européen, notamment pour maintenir les efforts de recherche pour l'aviation «verte» de demain.

    Ensemble de la presse du 6 mai
  • Industrie
    Focus sur Ace Management, spécialiste des industries aéronautique, spatiale et de défense
    L’Usine Nouvelle consacre un article à ACE Management, filiale de Tikehau Capital. Le magazine relève qu’ACE Management, spécialiste des industries aéronautique, spatiale et de défense, qui a déjà été en charge des fonds Aerofund 1, 2 et 3, dispose d’une expertise précieuse, à l’heure où l’État envisage de mobiliser un fonds d’investissement dédié à la filière aéronautique. «La crise actuelle est sans précédent par son volume, mais nous en avons connu d’autres», rappelle Marwan Lahoud, dirigeant d’Ace Management, «En 2001, après les attentats du World Trade Center, plus aucun avion n’a volé pendant deux mois, nous avons retrouvé les volumes de production en 2006-2007». M. Lahoud estime que «si la crise sanitaire est jugulée dans des délais raisonnables, c’est-à-dire dans les 18 mois, on revoyagera en avion, même si c’est avec un peu moins de monde, et le retour des niveaux de trafic et de production interviendra d’ici 2023-2024».

    L’Usine Nouvelle du 6 mai

Espace
  • Espace
    Airbus Defence and Space et Xenesis ont signé un contrat pour un emplacement de charge utile sur la plateforme Bartolomeo
    Airbus Defence and Space a annoncé le 5 mai la signature d'un nouveau contrat avec la compagnie de communication aérospatiale Xenesis. Cette dernière pourra, grâce à la plateforme de charge utile Bartolomeo, développée par Airbus, envoyer sur la station spatiale internationale (ISS) un prototype de son terminal spatial de communication optique Xen-Hub. Conçu avec l'aide de la NASA, le Xen-Hub est un terminal de communication optique de plus de 10 gigaoctets par seconde, conçu pour augmenter la largeur de bande des communications par satellite. La plate-forme Bartolomeo, développée par Airbus Defence and Space, et exploitée en partenariat avec l'ESA, la NASA et CASIS (Centre for the Advancement of Science In Space), offre des capacités externes d'hébergement de science et de charge utile sur l'ISS, ce qui ouvre de nouvelles perspectives pour la science et la recherche. La plateforme, lancée depuis le Centre spatial Kennedy en Floride, a été installée sur le module Columbus de l'ISS le 1er avril. «La plate-forme Airbus nous donne la plus grande confiance pour une entreprise réussie, permettant à Xenesis de se concentrer sur notre développement technologique tandis qu'Airbus fournit le guidage, le support et l'infrastructure nécessaires pour héberger le système sur l'ISS», a déclaré Jeff Glattstein, président de Xenesis.

    L’Usine Nouvelle du 6 mai
  • Espace
    La Chine réussit le lancement d’un prototype de capsule spatiale habitée
    Ce mardi, Chine Nouvelle a annoncé le lancement d'une nouvelle version, plus puissante, du lanceur Longue-Marche 5, emportant un prototype de capsule spatiale. Ce vaisseau, lancé depuis la base de Wenchang, dans le sud du pays, s'est placé sur l'orbite voulue après huit minutes de vol, affirme Chine Nouvelle. Parti à vide, il doit revenir vendredi sur Terre après une série de tests. Conçue pour transporter un équipage de six personnes, la capsule spatiale doit notamment devenir le transport vers la future station orbitale que souhaite assembler Pékin, dont l’assemblage dans l'espace devrait débuter cette année et s'achever en 2022. La capsule doit aussi permettre d'assurer des vols habités vers la Lune.

    Les Echos du 6 mai

Défense
  • Défense
    Soutien à la filière aéronautique : des enjeux en matière de défense et de souveraineté
    Eric Trappier, président du GIFAS et PDG de Dassault Aviation, a souligné hier, en visioconférence, que le soutien de l’État à la filière aéronautique recouvre également d’importants enjeux de défense et de souveraineté nationale. Certaines PME ou ETI, véritables pépites technologiques, doivent notamment être protégées. Le ministère des Armées a monté sa propre task force, afin de cartographier le tissu des fournisseurs de la défense, et de veiller notamment à ce qu’aucune entreprise indispensable à l’autonomie stratégique française ne soit en danger de disparition ou de rachat étranger, rappellent Les Echos, une action menée avec la DGA, la BPI, le ministère de l'Economie et des Finances, en lien avec le GIFAS, le GICAN et le GICAT. «Il ne s’agit pas de bloquer les fonds qui viennent de partout dans le monde » précise Éric Trappier, qui souligne toutefois que «de nombreuses entreprises françaises ont des actionnaires étrangers». Un équilibre devra être trouvé. La crise entraînera «sans doute des consolidations» au sein d’une filière qui compte encore beaucoup de petits acteurs, indique M. Trappier.

    Ensemble de la presse du 6 mai
  • Défense
    Boeing présente le premier prototype de son avion de combat sans pilote à l'armée de l'Air australienne
    Boeing a présenté le 4 mai à l'armée de l'Air australienne le premier prototype d'avion de chasse sans pilote Airpower Teaming System, conçu pour voler en formation de combat aux côtés d'appareils avec équipage. Il s'agit du premier des trois prototypes du Loyal Wingman Advanced Development Program australien. Le premier prototype avait été dévoilé par Boeing en février 2019. L'Australie investit dans le projet 40 millions de dollars australiens (25 millions d'euros environ).

    L’Usine Nouvelle et Aerobuzz du 6 mai
  • Défense
    La Royal Malaysian Air Force déploie ses A400M pour soutenir les populations face à la crise sanitaire
    Airbus a annoncé que depuis début avril, la Royal Malaysian Air Force (RMAF) déploie régulièrement des A400M pour des missions de transport de matériel, et notamment de matériel médical dont des masques. Des hélicoptères ont également été mobilisés, en particulier pour atteindre des zones isolées, afin de fournir une aide alimentaire ; la RMAF a alors déployé un H225M.

    Air & Cosmos du 6 mai

Environnement
  • Environnement
    Les plans massifs d'investissements publics verts, efficaces pour relancer les économies et pour lutter contre le dérèglement climatique
    D’après les résultats d’une enquête réalisée par des économistes, parmi lesquels le prix Nobel Joseph Stiglitz, auprès de centaines de banquiers centraux, ministres des Finances du G20 et universitaires de plus de cinquante pays, publiée ce mardi dans l'Oxford Review of Economic Policy, les plans massifs d'investissements publics verts seraient bien le moyen le plus efficace à la fois pour relancer les économies touchées par le coronavirus et pour lutter contre le dérèglement climatique. Les Echos rappellent que le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, auditionné la semaine dernière au Sénat avec Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, a assuré que l'économie française devrait être «la première économie décarbonée d'Europe».

    Les Echos du 6 mai

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Qantas reporte le Project Sunrise
    La compagnie Qantas a suspendu son Project Sunrise de vol ultra-long courriers au départ de l’Australie et à destination de New York, Londres, Paris, Francfort ou Rio de Janeiro. Alan Joyce, CEO de Qantas, a déclaré que si le projet a toujours un «potentiel immense», son timing «n’est pas le bon» en cette période.

    Air Journal du 6 mai
  • Aviation Commerciale
    En avril, Aviation Sans Frontières a organisé le transport de plus de 280 soignants
    Depuis la première mission réalisée par Aviation Sans Frontières dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, le 7 avril 2020, jusqu’au 30 avril, au moins un vol a été programmé chaque jour (à l’exception des 8 et 9 avril) pour répondre à une centaine de demandes, détaille Aerobuzz. 24 opérateurs différents ont participé à l’opération, 52 aérodromes ont été utilisés, dont un en Suisse et un au Luxembourg, pour plus de 300 heures de vol comptabilisées, ce qui a permis d’assurer le transport de 280 soignants. Un Falcon 7X de Dassault Aviation, un TBM 700 et un TBM 910 de Daher, ont notamment été engagés.

    Aerobuzz du 6 mai