Synthèse de presse

Industrie
  • Industrie
    Vannes : pour survivre, Socomore passe de la peinture d’avions au gel hydroalcoolique
    La radio France Bleu a interviewé Frédéric Lescure, dirigeant de l'entreprise Socomore à Vannes dans le Morbihan, qui a vu ses commandes s'annuler les unes après les autres. Frédéric Lescure a alors proposé à ses salariés de passer de la production de peinture pour avion à celle de gel hydroalcoolique, afin de de sauver l'entreprise et ses emplois. « On a répondu à un appel du préfet du Morbihan pour faire du gel hydroalcoolique, explique-t-il. Ce n'était pas notre métier, ça nous paraissait complètement incongru, mais on s'est mobilisé avec d'autres industriels du Morbihan pour y arriver ».

    France Bleu du 15 mai 2020
  • Industrie
    Delta Air Lines va se séparer de ses 18 Boeing 777
    La compagnie aérienne américaine Delta Air Lines a annoncé son intention de se séparer de ses 18 Boeing 777 d’ici la fin de l’année. Il s’agit du deuxième type d’avion à sortir de sa flotte en conséquence de la pandémie de Covid-19 après l’annonce pour le mois prochain du départ en retraite anticipé de ses derniers McDonnell-Douglas MD-88 et MD-90.

    Air-journal du 15 mai 2020
  • Industrie
    Quel montant pour l’aide au secteur aéronautique ?
    Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a évoqué un possible fonds de soutien pour la filière aéronautique. Se pose dès lors la question du montant de l’aide apporté. « L’unité de mesure est celle du milliard d’euros, pour Éric Trappier, le président du GIFAS, également PDG de Dassault Aviation. Mais il pourrait s’élever à 2 milliards, voire 3 milliards d’euros. Nous en sommes encore à évaluer précisément les besoins ». Plusieurs dizaines d’entreprises seraient selon lui en très grande difficulté, prises dans un effet ciseau : après avoir massivement investi pour tenir les hausses de cadences de production impulsées par les grands donneurs d’ordres, elles affrontent désormais une baisse de charge qui promet de durer. Malgré la mise en œuvre de ce fonds, la filière s’attend à d’importantes répercussions sociales. « On ne voit pas comment les effectifs pourraient ne pas baisser, a admis Éric Trappier. Il y aura certainement des plans de sauvegarde de l’emploi dans beaucoup d’entreprises durant les prochains mois ».

    L’Usine Nouvelle du 16 mai 2020
  • Industrie
    Le redoutable effet domino de la crise sur l’industrie aéronautique
    Des compagnies aériennes aux sous­-traitants, en passant par les avionneurs, toute la filière aéronautique subit de plein fouet les conséquences de la pandémie de Covid-19. « En moyenne, le taux de production a baissé de plus de 40 % », s’inquiète Philippe Petitcolin, directeur général de Safran. Le motoriste, qui compte en France environ 46 % de ses salariés en chômage partiel, n’envisage « pas de licenciements secs tant que ces mesures de chômage partiel sont en vigueur ». En revanche, prévient M. Petitcolin, « si la crise dure, il faudra que l’on prenne des mesures structurelles ». Selon les estimations du GIFAS, « avant la crise, près d’un quart [23 %] des 200 PME du secteur étaient déjà dans le rouge ». Pour éviter une hécatombe, Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation et président du GIFAS, a, conjointement avec son équivalent allemand le BDLI, appelé, mercredi 13 mai, à un plan de relance européen.

    Le Monde du 16 mai 2020
  • Industrie
    Le plus grand hangar de maintenance d'Asie entre en service
    Après avoir lancé son activité de maintenance en ligne sur le nouvel aéroport international de Pékin-Daxing (PKX) l'année dernière, GAMECO (Guangzhou Aircraft Maintenance Engineering Co. Ltd) vient désormais d'y démarrer ses premiers travaux de maintenance en base en utilisant le hangar géant de la plateforme, le hangar n°1. Avec une longueur de plus de 400 mètres pour 100 mètres de large, ce hangar est aujourd'hui le plus grand d'Asie. Il peut accueillir deux Airbus A380, trois Boeing 777 et trois monocouloirs A320 ou 737 en même temps, ou encore jusqu'à 12 monocouloirs simultanément.

    Journal de l’Aviation du 15 mai 2020
  • Industrie
    Mitsubishi suspend le développement du M100
    Mitsubishi Aircraft Corporation (MITAC) a annoncé que le programme SpaceJet verra son budget réduit de moitié cette année, même si la certification du M90 reste visée. Le développement de la deuxième version, le M100, est lui suspendu. Les réductions de production annoncées chez Airbus, ATR ou Boeing ne sont pas les seules conséquences industrielles de la crise sanitaire. La maison-mère du constructeur japonais, ayant subi de lourdes pertes, va « réexaminer » le programme SpaceJet et lui donner pour l’année fiscale qui vient de commencer un « niveau de budget approprié » : à 60 milliards de yens (558 millions de dollars), il est donc réduit de moitié afin de tenir compte des pertes de valeur résultant de l’acquisition du CRJ de Bombardier (entre 50 et 70 milliards de yens), qui doit être finalisé le 1er juin.

    Ensemble de la presse du 16 mai 2020
  • Industrie
    En Occitanie, les sous-traitants de l’industrie aéronautique résistent
    L’aéronautique est le moteur économique de l’Occitanie, qui revendique 800 entreprises et 86 000 emplois directs. Face à la crise, les acteurs du secteur tentent de s’adapter et réclament des garanties. Nicolas Bonleux, directeur général de Liebherr-Aerospace and Transportation, exhorte ainsi « les Etats européens à encourager Airbus à produire au moins quarante avions par mois » et à prolonger la mesure de chômage partiel au-delà du mois de juin. Nous voulons conserver nos talents pour permettre le redémarrage de l’activité dans deux ou trois ans ».

    Le Monde du 15 mai 2020

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Seulement 100 000 passagers à Paris-Charles de Gaulle en avril 2020
    En avril 2020, le trafic passager du Groupe Aéroports de Paris (ADP) à Paris était en baisse de 98,6% par rapport au mois d’avril 2019, avec seulement 100 000 passagers accueillis à Paris-Charles de Gaulle, le seul aéroport parisien en activité après la fermeture temporaire fin mars de Paris-Orly en raison de la pandémie du coronavirus.

    Air-journal du 17 mai 2020
  • Aviation Commerciale
    La compagnie française French bee réalise le record du plus long vol domestique
    La compagnie française French bee a effectué le plus long vol commercial domestique sans escale entre Tahiti Faa’a et Paris-Orly, avec l’un de ses Airbus A350-900. Cet avion a décollé de l’aéroport international de Tahiti-Faa’a de Papeete à 10h51 le 14 mai et a atterri à Paris-Orly à 15h40 le 15 mai 2020. Le temps de vol a été de 16h49, pour effectuer un parcours de plus de 16 129 kilomètres.

    Air-journal du 16 mai 2020
  • Aviation Commerciale
    Le trafic aérien ne retrouvera pas son niveau normal avant 2023, selon IATA
    Le transport aérien ne devrait pas retrouver son niveau de trafic d’avant-crise avant 2023, avec d’abord un redémarrage sur les liaisons intérieures cet été, suivi par une reprise beaucoup plus lente du trafic international, estime l’Association internationale du transport aérien (IATA) qui émet deux scénarios possibles. Le premier se base sur une réouverture des marchés intérieurs au troisième trimestre 2020 et une ouverture graduelle beaucoup plus lente des marchés internationaux. Cela limiterait la reprise des voyages aériens, même si toutes les prévisions laissent entrevoir une vigoureuse reprise économique plus tard cette année et en 2021. Le trafic mondial de passagers (mesuré en kilomètres-passagers payants, ou RPK) serait en 2021 de 24 % inférieur au niveau de 2019 et inférieur de 32 % aux prévisions pour 2021 établies par l’IATA en octobre 2019. Le deuxième scénario, plus pessimiste, se base sur une ouverture plus lente des économies et un relâchement des restrictions de voyage, avec des confinements qui seraient prolongés au troisième trimestre, possiblement en raison d’une seconde vague de propagation du virus. Cela retarderait davantage la reprise des voyages aériens. Dans ce cas, le nombre de RPK à l’échelle mondiale en 2021 serait de 34 % inférieur au niveau de 2019 et de 41 % inférieur aux précédentes prévisions pour 2021.

    Air-journal du 16 mai 2020
  • Aviation Commerciale
    IATA propose un plan de redémarrage du trafic aérien en trois phases pour l’Europe et la France
    Les liaisons aériennes devraient reprendre le mois prochain en France, a déclaré le 16 mai sur France Inter Alexandre de Juniac, directeur général de l’Association internationale du transport aérien (IATA), qui rassemble quelque 290 compagnies aériennes membres. « On a préparé pour le monde entier, et pour l’Europe et en particulier la France, un plan de redémarrage en trois phases : d’abord les marchés domestiques à la fin du deuxième trimestre, c’est-à-dire au mois de juin ; ensuite au troisième trimestre, à partir de juillet, on aimerait rouvrir les marchés continentaux, c’est-à-dire l’Europe, l’Amérique du Nord ou l’Asie-Pacifique ; et ensuite au quatrième trimestre, l’intercontinental », a-t-il expliqué.

    Air-journal du 17 mai 2020 - France Inter du 16 mai 2020 - Les Echos du 16 mai 2020

Covid-19
  • Covid-19
    Un Airbus A350-1000 d’Air Caraïbes effectue du fret sanitaire
    L’Airbus A350-1000 de la compagnie aérienne Air Caraïbes a effectué le 14 mai la première d’une série de 22 rotations entre la Chine et Nantes pour le convoyage d’équipements sanitaires. Il convoyait en l’occurrence dans ses soutes 200 m3 de masques « soit environ 5 millions d’unités ».

    Air-journal du 15 mai 2020

Espace
  • Espace
    Etats-Unis : lancement réussi d'une navette spatiale de l'armée
    Un drone spatial de l'armée américaine, la navette X-37B, a été lancé le 17 mai avec succès de la base de Cap Canaveral, en Floride, pour une mission de plusieurs mois qu'il consacrera à une série d'expériences scientifiques. La fusée Atlas V a décollé à 09h14, transportant la mini-navette sans pilote, également appelée Véhicule test orbital (OTV). Celle-ci doit déployer un petit satellite FalconSat-8 qui mènera les expériences en orbite.

    Ensemble de la presse du 17 mai 2020
  • Espace
    Covid-19 : un impact potentiel d’un milliard d’euros pour l’industrie spatiale européenne
    L’épidémie de Covid-19 pourrait entraîner une perte de 1 milliard d’euros pour l’industrie spatiale européenne, selon sept parlementaires européens qui ont écrit une lettre au Commissaire européen Thierry Breton. « Cette situation entraînera un lourd bilan pour le secteur spatial européen, et pourrait mener à une rapide perte de moyens et de savoir-faire, dont des techniques hautement spécialisées et des compétences managériales, qui pourraient prendre des années à reconstruire si l’impact n’est pas atténué », avertissent ces parlementaires français, italiens, allemands, tchèques et portugais.

    Libération du 16 mai 2020

Défense
  • Défense
    Boeing livre son 100e P-8A Poseidon à l'US Navy
    L'US Navy a reçu le 15 mai son 100e Boeing P-8A Poseidon. Le P-8 est un avion de patrouille maritime multi-missions à grande autonomie, éprouvé, capable d’opérations maritimes et côtières au-dessus de grandes étendues.

    Air & Cosmos du 15 mai 2020
  • Défense
    Florence Parly souligne le « rôle majeur » du budget des Armées pour soutenir l'industrie de défense
    Le budget du ministère des Armées, premier budget d'investissement de l'État, a un « rôle majeur à jouer » pour soutenir l'industrie de défense française, dont de nombreuses entreprises sont affaiblies par la crise, a affirmé le 17 mai la ministre Florence Parly dans un entretien à Ouest-France. « Nous avons un rôle majeur à jouer pour répondre aux besoins de nos forces et pour soutenir l'ensemble de la base industrielle et technologique de défense, ses grands groupes et ses milliers de PME et PMI, et leur éviter d'être impactées par la crise du coronavirus », déclare-t-elle. Le secteur, réuni au sein du Conseil des industries de défense française (Cidef) juge ainsi « fondamental » un plan de relance de l'économie, dont il bénéficierait. Sans l'évoquer formellement, Florence Parly indique que le gouvernement y semble favorable. Le Premier ministre « a donné des éléments de réponse en disant que l'investissement de défense se construit dans le long terme, que le monde dans lequel nous vivons ne sera ni moins dangereux ni moins risqué, comme le montre la période actuelle », rappelle-t-elle.

    Le Figaro du 17 mai 2022 - AFP du 17 mai 2020 - Ouest-France du 17 mai 2020

Formation
  • Formation
    En Occitanie, la crise du Covid-19 affecte les jeunes diplômés
    En Midi-Pyrénées, près de 21 500 étudiants ont été diplômés l'année dernière. Ceux qui terminent leur cursus dans quelques semaines vont-ils trouver du travail alors que rien que dans la région les deux tiers des salariés sont en chômage partiel ? La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse est allée, elle, jusqu'à parler d’une « génération sacrifiée ». Selon une étude récente, près de deux tiers des entreprises ont en partie ou totalement gelé les recrutements, le secteur aéronautique en premier lieu. « Le secteur aéronautique est fortement touché par la crise. La défection d'entreprises comme Airbus est un coup dur », explique ainsi Philippe Raimbault, président de l'université fédérale de Midi-Pyrénées.

    France Bleu du 16 mai 2020