Synthèse de presse

Défense
  • Défense
    Armement : les prises de commande à l'exportation de l'industrie française se sont élevées à 8,3 milliards d'euros en 2019
    Le bilan des exportations d'armement françaises 2019 atteint le montant de 8,3 milliards d'euros, selon les chiffres de La Tribune. Les ventes d'armes françaises baissent de 11,1% par rapport à 2018 (9,1 milliards), une année où la France avait enregistré sa troisième meilleure performance en 20 ans ; toutefois les prises de commande en 2019 consolident la place de la France dans le top 5 des exportateurs mondiaux. La Tribune rappelle que sur 10 ans, l'industrie d'armement française a vendu pour plus de 86 milliards d'euros d'armements à l'exportation. La part des achats de systèmes d'armes français par des pays européens progresse par rapport à 2018 (25%), avec 45 % du total des prises de commande de 2019, grâce notamment à la signature de trois grands contrats : Naval Group en Belgique, Airbus Helicopters en Hongrie (hélicoptères H225M et H145M) et Thales et Airbus en Espagne (satellites de communication sécurisée, Spainsat NG I et II).

    La Tribune du 2 juin

Industrie
  • Industrie
    Normandie AeroEspace développe un écosystème pour faciliter l’accès de ses programmes d’innovation au financement européen
    Dans le cadre de sa stratégie 2020-2022, Normandie AeroEspace (NAE) «densifie sa présence et son réseau à l’international pour faciliter l’accès des programmes d’innovation au financement européen et accélérer le développement de ses industriels et laboratoires», rapporte NAE dans un communiqué. «Renforcer sa Recherche & Technologie pour se diversifier encore plus par l’innovation est un objectif d’autant plus impérieux pour réagir face à la crise économique que nous traversons» souligne Philippe Eudeline, Président de NAE. Un dispositif, baptisé «Joyaux», est déployé : il regroupe des PME ou laboratoires membres de NAE désireux de renforcer leur Recherche et Technologie/Développement via une stratégie sur le long terme, et de se positionner au niveau européen. Le dispositif comporte déjà une première grappe de 8 entreprises et laboratoires.

    Aeromorning et Le Journal des Entreprises du 28 mai
  • Industrie
    Airbus : portrait d’Elise Weber, co-fondatrice de Skytra
    L'Usine Nouvelle dresse le portrait d’Élise Weber, co-fondatrice de Skytra et directrice des ventes et du marketing. Skytra, filiale d’Airbus lancée en janvier dernier, propose aux clients d’Airbus des outils financiers pour réduire les risques liés à la volatilité des prix des billets d’avion. Skytra propose chaque jour des indicateurs, sur la base du prix passager au kilomètre, résultant de la moyenne du prix des billets d’avion dans une zone géographique, servant ensuite aux compagnies aériennes à trouver via une bourse virtuelle des contrats de couverture proposés par des acteurs financiers.

    L’Usine Nouvelle du 2 juin
  • Industrie
    Dedienne Multiplasturgy Group se lance dans les équipements de protection sanitaire
    Dedienne Multiplasturgy Group, qui emploie 620 salariés sur 7 sites, dont quatre en France, s'est associé à l'opération des «Visières de l'espoir» en fabriquant, avec d'autres industriels, des visières à titre gratuit pour les hôpitaux, le point de départ d’une nouvelle activité, avec une gamme de masques grand public, visières, protections pour bureaux et comptoirs et ouvre-portes mains libres. «Cette nouvelle activité occupe 25 personnes sur nos sites de Saint-Aubin-sur-Gaillon, Dedienne Atlantique et notre partenaire Rapid Manuf (Rhône), mais ce n'est qu'un début», déclare Pierre-Jean Leduc, PDG de Dedienne Multiplasturgy Group, «elle pourrait représenter plusieurs millions d'euros de chiffre d'affaires, notre stratégie étant d'attaquer ce marché de façon pérenne». En quelques semaines, le groupe a notamment conçu et réalisé un masque réutilisable très léger, constitué d'un bio-polymère issu d'huile de ricin (le Rilsan), fourni par le français Arkema. Ce masque qualifié par la DGA est fourni avec un lot de filtres en plastique (polyamide, PET ou polypropylène) que l'on remplace à chaque utilisation.

    Les Echos du 2 juin
  • Industrie
    Embraer confirme sa recherche d'un partenaire stratégique
    Embraer confirme que sa recherche d'un partenaire stratégique est toujours une priorité après la rupture avec Boeing. Le directeur général du groupe, Francisco Gomes Neto, a indiqué que la Chine ou l'Inde pourrait être ce nouveau partenaire stratégique avec une coopération qui pourrait porter dans les domaines «des produits, de l'ingénierie et de la production», rapporte Air & Cosmos. Le directeur général d'Embraer a souligné «qu'il était encore trop tôt pour entrer dans les détails de ce futur partenariat stratégique qui entrera dans le cadre d'un plan à cinq ans toujours en cours de définition». Une coopération avec le japonais Mitsubishi Aircraft pourrait également être envisagée.

    Air & Cosmos du 2 juin

Espace
  • Espace
    Lancement réussi de la capsule de SpaceX, qui s'est bien amarrée à l'ISS
    Le lanceur Falcon 9 de SpaceX a décollé samedi de son pas de tir situé à Cap Canaveral. Ce lancement, opéré par une entreprise privée, constitue le premier vol habité des États-Unis depuis 2011. La capsule s'est amarrée dimanche à la Station spatiale internationale, avec deux astronautes de la NASA à bord. Le Figaro publie un entretien avec Jean-François Clervoy, astronaute, vétéran de trois missions à bord des navettes de la NASA, et fondateur d’Air Zéro G, société de vols en apesanteur à bord d’un Airbus, qui détaille les multiples «innovations intéressantes» que comporte le Crew Dragon.

    Le Figaro et Ensemble de la presse du 31 mai
  • Espace
    Watt & Well, portrait d’une PME embarquée dans l’aventure Ariane 6
    Le magazine Air & Cosmos consacre un article détaillé à Watt & Well, société de services de conseil en électronique de puissance et fournisseur de produits électroniques de puissance à haute fiabilité, qui fournit à ArianeGroup, maître d’œuvre et systémier d’Ariane 6, des contrôleurs d’entraînement des motopompes de l’étage supérieur du futur lanceur lourd européen. Créée en 2007 au sein de l'incubateur de l'École Centrale Paris, Watt & Well, qui compte 43 salariés, connaît une croissance d’environ 30% par an, grâce à une production pouvant atteindre jusqu’à 1 000 équipements par an.

    Air & Cosmos du 29 mai
  • Espace
    La Chine prévoit d’assembler sa future station spatiale d'ici 2023
    La semaine dernière, le responsable du programme d'exploration humaine de l'agence spatiale chinoise (CNSA) a annoncé que l'assemblage de la station orbitale Tiangong-3, dont le prototype a été présenté en 2018, se déroulera entre 2021 et 2023, rapportent Les Echos. La CNSA prévoit 11 vols, étalés sur deux ans, pour mettre en orbite et assembler les trois modules de la station, qui pourra accueillir trois astronautes pour des rotations de six mois et permettra, comme l'ISS, de réaliser des expériences scientifiques variées. L'agence spatiale chinoise prévoit également de lui adjoindre un télescope, dénommé Xuntian, qui pourrait s'amarrer à la station pour des opérations de maintenance et de réparation.

    Les Echos du 29 mai

international
  • international
    La Commission européenne présente son projet de soutien aux entreprises
    La Commission européenne a présenté, vendredi, le volet de son plan de relance consacré au secteur privé. Il vise deux objectifs : aider les sociétés mises en difficulté par la crise économique, mais dont la viabilité à long terme n'est pas en cause, et soutenir à plus long terme les secteurs jugés stratégiques. Magrethe Vestager, la vice-présidente exécutive de la commission, a annoncé la création d'un mécanisme destiné à aider les entreprises, via un soutien en capital. L’objectif est d'attirer les investisseurs privés en apportant des garanties, et en passant par l'intermédiaire de la Banque Européenne d'Investissement (BEI), qui se chargera de traiter avec d'autres acteurs du secteur financier (banques, fonds d'investissements, etc.). Le mécanisme proposé par Bruxelles mobiliserait 31 milliards de garanties en espérant obtenir, par la mobilisation des capitaux privés, autour de 300 milliards. De leur côté, Paolo Gentiloni et Thierry Breton, les commissaires à l'Economie et au Marché intérieur, ont proposé une intensification du mécanisme du plan Juncker. «Invest EU», au lieu de reposer sur 38 milliards d'euros de garanties, verrait ce chiffre passer à 75 milliards, afin de mobiliser, par effet de levier, autour de 1 000 milliards d'euros, espère Bruxelles.

    Les Echos du 2 juin

Aviation Commerciale
  • Aviation Commerciale
    Le conseil de surveillance de Lufthansa approuve le plan de sauvetage
    Le conseil de surveillance de Lufthansa a approuvé ce lundi le plan de sauvetage de la compagnie aérienne allemande, après un accord conclu vendredi entre le gouvernement allemand et la Commission européenne. Le plan, qui prévoit que l'État devienne le premier actionnaire de la compagnie, avec 20% du capital et deux sièges au conseil de surveillance, devra encore être approuvé par les actionnaires, qui seront réunis en assemblée générale extraordinaire le 25 juin. Lufthansa devra céder à des concurrents jusqu'à 24 créneaux horaires de décollage et d'atterrissage (slots).

    Ensemble de la presse du 1er juin
  • Aviation Commerciale
    Le transport aérien devrait redécoller en juin
    De nombreuses compagnies aériennes ont déjà mis en ligne des programmes de vols en augmentation pour juin et juillet, rapportent Les Echos. Dans le cas d'Air France, selon l’estimation du quotidien, l'augmentation graduelle de nombre de vols et de destinations devrait la ramener aux environ de 15% de sa capacité, avec 75 appareils en service sur 224, à fin juin. La compagnie devrait déjà desservir à cette date une centaine de destinations, dont 15 en France métropolitaine, une quarantaine de destinations en Europe, et plus d'une vingtaine de destinations internationales, dont New York, Los Angeles, Chicago, Atlanta, Montréal, Mexico, Tokyo, Séoul, Hong Kong, Singapour, Delhi, Dubaï… Les départements d'Outre-mer devraient également retrouver dès la fin juin, trois à quatre liaisons quotidiennes avec la métropole, en additionnant les vols d'Air France, Air Caraïbes, French Bee, Corsair et Air Austral sur les Antilles et La Réunion.

    Les Echos du 2 juin
  • Aviation Commerciale
    Un premier vol commercial relie l’Europe à la Chine
    Un vol commercial opéré par Lufthansa a atterri ce week-end en Chine, marquant le premier retour des Européens dans le pays depuis la suspension des visas chinois fin mars en raison de l’ épidémie du Covid-19. Le vol, parti la veille de l’aéroport de Francfort, s’est posé le 30 mai à l’aéroport de Tianjin-Binhai, à une centaine de kilomètres au sud-est de Pékin. Quelque 200 dirigeants et employés d’entreprises allemandes étaient à bord. Tous ont fait l’objet à leur arrivée en Chine d’une prise de température et d’un test de dépistage du Covid-19. Ils sont ensuite placés à l’isolement pendant quatorze jours. Un deuxième vol doit partir de Francfort pour Shanghai le 3 juin. Ces vols sont réservés en priorité aux expatriés allemands et leurs familles.

    Le Figaro et Air Journal du 31 mai
  • Aviation Commerciale
    Transavia France reprend progressivement ses vols
    Transavia France annonce la reprise de ses vols à partir du 15 juin. Les vols reprendront progressivement, en fonction de la levée des restrictions aux frontières, au départ de Lyon-Saint Exupéry et Nantes Atlantique à partir du 15 juin, au départ de Paris – Orly et de Montpellier à partir du 26 juin. Des mesures sanitaires renforcées seront déployées.

    Air Journal, Aerobuzz et Le Journal de l’Aviation du 1er juin
  • Aviation Commerciale
    L'OACI publie ses recommandations sanitaires pour relancer le secteur aérien
    L'Organisation de l'Aviation Civile Internationale (OACI) a publié ce lundi une série de recommandations sanitaires à destination du transport aérien. Ces mesures n'auront pas de caractère obligatoire, mais font l'objet d'un large consensus, ce qui devrait leur conférer «une autorité qui fera référence mondiale, pour la première fois sur ce sujet depuis la crise du Covid-19», explique à l'AFP Philippe Bertoux, représentant de la France au Conseil de l'OACI. L’OACI propose notamment que le voyageur présente, à son arrivée à l'aéroport, une déclaration de santé, et qu’il subisse un premier contrôle de température. Le port du masque devrait être obligatoire à l'intérieur des terminaux et des appareils.

    La Tribune et Challenges du 2 juin
  • Aviation Commerciale
    Selon Alexandre de Juniac, «l’horizon s’est éclairci» pour les compagnies aériennes
    Alexandre de Juniac, directeur général de l’Association Internationale du Transport Aérien (IATA), accorde un entretien au Monde. «Sous l’égide de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), en collaboration avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et des gouvernements, nous avons créé une «task force» de redémarrage, qui a travaillé sur la relance de l’industrie et la mise en place de processus de contrôles sanitaires pour la sécurité à bord et la non-transmission du virus d’un pays à l’autre», précise-t-il. «Les estimations placent le retour à la normale fin 2022-début 2023. Il y a trois semaines, les transporteurs européens étaient très pessimistes mais, depuis une semaine, l’horizon s’est beaucoup éclairci», relève-t-il également.

    Le Monde du 30 mai